AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222112930X
Éditeur : Robert Laffont (15/05/2014)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 1146 notes)
Résumé :
UNE SEULE CANDIDATE SERA COURONNÉE

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli.
De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes.
Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. E... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (296) Voir plus Ajouter une critique
xLalou
02 août 2014
J'ai fini l'ÉLUE, dernier tome de la Sélection.
Putain. Avant tout, sachez que j'ai les larmes aux yeux en écrivant ces lignes. Non pas que je suis émue, un peu seulement, mais surtout, DÉCHIRÉE.
Je ne comprends pas, bordel.
Je ne comprends pas.
Quelle daube. Je suis sûrement en train de rêver.
[GROS SPOILERS - désolée pour les fautes s'il y en a, on n'y fait pas attention quand on est énervé]
.
.
.
.
.
.
.
.
La phrase qui me vient à l'esprit est simple : C'EST TOUT, KIERA ?!?! COMMENT PEUX-TU TERMINER COMME ÇA ?!??!
Je suis horrifiée. Celeste et la reine qui meurent.. S'il vous plaît, torturez vous les méninges et répondez à cette question : Y a-t-il un quelconque intérêt à les "faire" tuer ? (le roi, ok, passe encore, peut être que Kiera était juste fatiguée d'écrire alors elle l'a tué. Cela épargne à Maxon bien des problèmes, tout devient tellement plus facile si le principal ennemi meurt, bien sûr. Maxon et America sont tranquilles, évidemment...)
NON. C'est simple comme bonjour. NON. Aucun intérêt.
Ensuite, pire... Le père d'Ame est mort. J'en ai pleuré mais... Ame ? Un peu d'émotion, merde ! Son père est mort, et je n'ai pas ressenti sa tristesse, ni rien, entre les lignes. De plus, on ne voit pas AMERICA ADRESSER UNE SEULE FOIS LA PAROLE À SA MÈRE DE TOUT LE ROMAN, vous vous en rendez compte ?! Aucune discussion. Pas de scènes émotionnelles à proprement parler pour le père. Je pensais que cette révélation allait vraiment tout chambouler... Mais rien. J'espérais que Kiera allait mettre les bouchées doubles coté émotion & sentiment, je voulais une écriture qui touche notre coeur et lui fait mal (à la TFIOS quoi), mais j'ai été déçue. C'est pas son fort, à Kiera, je le sais, mais vu que c'est le dernier tome, j'étais sûre que j'allais éclater en larmes... Je me trompais lourdement. Je pleure, mais de rage. Parce que j'aimais cette trilogie et qu'elle ne devait pas finir comme ça.
La fin a été monstrueusement bâclée. J'ai eu l'impression qu'il manquait des pages, bordel. Maxon et America ne se sont même pas expliqués par rapport à Aspen !!!!! C'est à n'y rien comprendre !!!! Il lui dit de dégager en apprenant la tromperie, une bataille éclate, et pouf ! "Je t'aime, tu m'aimes, donc j'oublie, on oublie tout. Je suis blessé, tu es toute chamboulée par les événements, mes parents sont morts, mais voilà : veux-tu m'épouser ?" Ça ne se passe comme ça, dans la vie réelle ! N'importe quoi... America n'a pas eu d'explications claires avec Aspen également, c'est pourquoi j'ai trouvé la scène finale, au mariage, absurde. C'est lui qui l'a confie au prince devenu roi (le couronnement, il est où ? Les réactions du peuple ? Du monde entier ? L'enterrement de la reine Amberly et du roi Clarkson ?) alors que, je vous rappelle, Maxon l'a surpris dans les bras d'America et lui avait ordonné de dégager ! C'EST LA TOTALE CONFUSION QUI RÈGNE DANS MA TÊTE. Pourquoi Anna a disparu, où est elle ? Lucy ne veut plus être au service d'America, pourquoi ? Celeste est morte, on s'attarde aucunement là-dessus ? AMERICA VA T-ELLE ENFIN S'ADRESSER À SA MÈRE ?!?! Où la reine et le roi étaient lorsqu'America a regagné le palais après 3 jours chez sa famille ? Et les Renégats dans tout ça ?! Nicoletta a-t-elle bien offert du soutien à la cause de Maxon & America ? Pourquoi le roi n'est-il pas venu lui parler des spots publicitaires ? Pourquoi, pourquoi, POURQUOI ?!?
Ce roman est inachevé ! Il y a encore tellement de choses à dire, mais cela suffit pour montrer à quel point il manque des infos ! Je suis dégoûtée ! J'ai l'impression de revivre la fin ouverte de Delirium 3 !! Quelle tristesse ! Dire que j'ai adoré le roman tout du long, même s'il y avait plusieurs choses qui m'ont énervée par ci par là, les 80 dernières pages ont tout gâché et n'ont fait qu'accentuer ma déception, la rendre juste insoutenable... Je ne veux plus entendre parler de la Sélection. PLUS JAMAIS.
Que America... (mon héroïne préférée après Katniss.. Alala, j'espérais tant d'elle, elle a comblé sans trop de frasques mes attentes pendant environ 200 pages mais en fait, elle est aussi naïve - ne sois pas vulgaire, garde ton calme... - et immature que toutes les autres cruches qui peuplent le YA)
Et Maxon... (No comment, tellement ma déception est considérable)
CRÈVENT si ça leur chante, ça m'est égal. Cela ne viendra que s'ajouter à l'énorme bordel qui ressort de l'ÉLUE. Dire que j'aimais cette trilogie de tout mon cœur.... Désillusion. Tout n'est que DÉSILLUSION.
Merci, Kiera, d'avoir brisé quelque chose d'aussi fort. Chapeau. Vraiment. Mes félicitations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2716
Latetedansleslivres
11 juin 2014
Ici j'ai eu du mal à retrouver un intérêt car même si ce tome a plus d'actions et il est beaucoup plus centré sur les renégats, j'ai eu l'impression que ce n'était qu'une suite d'enchaînements d'événements sans qu'il n'y ait de transitions intéressantes entre chaque passage. Soit America passe son temps à s'ennuyer dans le Boudoir, soit elle passe son temps à commettre des bourdes ou à comploter.

Ce qui m'a aussi frustrée c'est qu'il y a plein de petites actions parallèles dont finalement on ne connaît pas l'issu. Comme l'introduction d'une jeune fille qu'America a trouvé dans la rue et qu'elle recueille au palais, qu'est-elle devenue? Comment ont évolué les relations avec Nicoletta, la princesse italienne? Que se passe avec les renégats à la fin? L'auteure semble considérer que l'histoire s'arrêtait finalement avec la Sélection alors que je trouvais que tout ce qui était autour aurait pu être plus intéressant et plus développé. le manque de développement aura été mon principal reproche tout au long de cette saga, que ce soit au niveau de l'environnement extérieur que des personnages secondaires. Mais je pense que mon erreur est d'avoir voulu lire ce livre plus comme une dystopie alors que c'est avant tout une romance. le problème que j'ai avec cette romance c'est qu'elle se base sur une compétition et que comme dans les émissions du type le Bachelor, Maxon n'hésite pas à "papillonner" à droite à gauche. Bien sûr, cela peut se justifier, mais j'ai un peu de mal à trouver Maxon vraiment sympa du coup.

Dans les personnages, la vraie bonne surprise c'est Céleste que l'on apprend un peu plus à connaitre. Aspen a aussi un rôle à jouer et est beaucoup plus présent. Il y a quelques nouveaux personnages qui font leur apparition, mais on délaisse d'autres personnages que j'avais bien aimés précédemment comme Marlee par exemple.

Ce que je reproche dans ce tome c'est que tout arrive trop vite. Comme je le disais, c'est un enchaînement d'épisodes sans réelles transitions. de plus, on voit venir les choses de loin. Il y a beaucoup de morts dans ce livre et j'avoue que je n'ai pas compris ce que tous ces morts apportaient au livre. Ces morts arrivent d'ailleurs tellement rapidement que pour certaines on s'attarde tellement peu dessus que je n'ai pas été touchée.
Lien : http://latetedansleslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Megworld
20 mai 2014
Je n'ai découvert "La Sélection" que l'année dernière mais je suis rapidement tombée sous le charme de cette série. le premier avait été un coup de coeur et même si j'ai dévoré le second tome, l'univers dystopique n'avait pas été assez exploité pour me convaincre à 100%. J'avais hâte de lire le dernier tome et je n'ai pas pu résister longtemps avant de l'acheter. Une fois la lecture débutée, impossible de le poser et je l'ai terminé dans la nuit. "L'Élue" a été une excellente lecture et un quasi coup de coeur. La passion était là mais j'aurais aimé être davantage surprise par le dénouement...
Dans les deux premiers tomes, le prince Maxon avait fait sa sélection parmi les trente-cinq jeunes femmes présentes au début de la compétition. Il en avait ainsi retenu quatre : Kriss, Elise, Celeste et notre héroïne : America. Dans "L'Elue", l'heure du choix a sonné et Maxon va devoir désigner sa future femme qui deviendra la princesse d'Illéa. Alors que "La Sélection" et "L'Elite" étaient surtout centrés sur la romance triangulaire, cette fois, Kiera Cass développe l'univers dystopique et nous explique plus en détail la politique du royaume. Comme toute héroïne de romance d'anticipation, America, va faire évoluer la situation. En étant aux côtés du prince, elle va le changer et lui faire partager sa vision du système. America est née dans une caste pauvre, elle porte un regard critique sur le fonctionnement du pays, bien différent de celui de Maxon qui a été en quelque sorte "conditionné" par son père et ses ancêtres. le roi est un tyran et Maxon ne souhaite plus/pas suivre cette voie. Même si America ne va pas lutter pour la liberté au sens propre du terme, ses discours et ses actions ne seront pas vains et vont faire avancer les choses.
Nous avons une explications claire de la situation et de comment les Etats-Unis sont devenus une dictature sous le nom d'Illea. J'aurais aimé en savoir plus sur la résistance mais l'auteur a choisi de faire de "La Sélection" une romance avant tout et c'est un choix qui se tient. En effet, Kiera Cass est très douée pour nous faire ressentir les émotions des héros. Au fil des tomes, les sentiments d'America ont changé. D'abord folle amoureuse d'Aspen et prête à tous les sacrifices pour lui, elle va petit à petit s'en détacher pour tomber amoureuse de Maxon, pas de sa couronne mais bien de sa personnalité. Ce qui m'a surtout plu dans cette saga, c'est que comme America, nous doutons à chaque instant des sentiments du prince. Dans les romans "young adult", nous trouvons souvent le même schéma : le personnage masculin est sûr de lui et c'est l'héroïne qui hésite. Or ici, Maxon a le choix entre plusieurs jeunes filles et il prend du temps pour se décider. le triangle amoureux du côté d'America n'existe plus vraiment. Dès le début, nous remarquons un grand bouleversement de la relation America/Aspen, déjà amorcée dans le tome 2 et qui continue dans ce sens.
Comme je le disais, America hésite moins dans ce dernier opus. Je ne parle pas uniquement de sa vie sentimentale mais également de ses actes. Elle veut conquérir le prince mais pas à n'importe quel prix. Notre héroïne reste fidèle aux valeurs transmises par son père. America est quelqu'un de juste qui ne supporte pas la dictature. Sa relation avec Maxon va s'étoffer dans ce roman. Il y a une attirance très forte et une compréhension mutuelle. Pourtant, America n'est pas prête à s'avouer et à lui avouer ce qu'elle ressent. Aucun des deux n'ose se lancer à vrai dire. Ils vont devoir apprendre avant tout à se faire confiance.
Maxon est plus intéressant que jamais, Kiera Cass a fait un très bon travail avec ce personnage. Alors qu'il m'avait semblé un peu lisse au tout début de la trilogie, il a désormais ouvert les yeux et s'est fait sa propre opinion de l'exercice du pouvoir, bien différente de celle de son père. C'est pour cela que Maxon va être approché par des individus importants qui ont les mêmes objectifs et souhaitent s'allier à lui pour les atteindre... Aspen est en retrait dans ce tome. Nous avions deviné depuis longtemps le parti pris de l'auteur et je lirai la nouvelle du point de vue d'Aspen car j'ai envie de le connaître mieux. C'est un personnage que j'affectionne beaucoup même si je préfère finalement Maxon. le soldat est un homme droit sur qui America peut compter en toute circonstance.
J'ai énormément aimé cet ultime tome de la trilogie. Pourtant, j'aurais aimé être surprise. L'auteure nous offre une très bonne fin certes, mais elle est prévisible et convenue. Je la sentais venir de loin, rien qu'en regardant le livre! J'aurais pu avoir le coup de coeur pour ce roman si je n'en avais pas aussi vite deviné l'issue.

Pour conclure, je suis satisfaite par ce dernier tome qui nous décrit plus en profondeur cet univers futuriste où la télé-réalité permet de manipuler et de soumettre le peuple. Même si l'idée de départ ressemble à celle d'Hunger Games, ces deux trilogie sont complètement à l'opposé l'une de l'autre. Malgré un final devinable, j'ai pris un énorme plaisir à lire cette trilogie et ses personnages me manqueront sans aucun doute. "L'élue" clôt ainsi la dystopie romantique "La Sélection", que je conseille évidemment à tous les amateurs du genre!
4,5/5
Lien : http://megworld.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Hillel
19 mai 2014
Ce livre se lit en un clin d'oeil. Avec une aisance et une rapidité liées à un style fluide très agréable, et pourtant... Pourtant j'ai ressenti une grande déception et une impression de mièvrerie fort agaçante.
Effectivement on est dans de la guimauve, et on le sait. Effectivement lorsqu'on s'attaque à ce genre de roman jeunesse, ce genre de thème très romantique, avec une couverture pareille, il ne faut pas s'attendre à trouver un livre qui fait réfléchir et nous bouscule. Alors pourquoi suis-je déçue puisque je le savais dés le départ? Peut-être simplement parce que j'ai trouvé ça "Too Much", trop dégoulinant de bonnes intentions et de romantisme naïf. Des répliques caricaturales, des comportements niais, des personnages stéréotypés, une intrigue oh combien prévisible... Bref un manque certain de profondeur.
Oui America est encore là, bravant l'autorité du roi, voulant faire sa place dans la vie de Maxon, dans un gouvernement qui propose un avenir. Alors sous fond de dystopie, le volet politique se mêle à la romance. Mais franchement, la romance est tellement présente et prévisible, que très vite le volet politique s'estompe.
On est dans un livre exclusivement destiné aux filles proposant une histoire d'amour romantique et caricaturale à souhait. le prince qui préfère la pauvre fille des basses classes et lui donne de l'importance... Celle-là même qui représente au mieux son peuple et qui remporte la popularité et l'espoir du dit peuple! En fait c'est Grace Kelly! le fond de dystopie est juste là pour donner un peu d'originalité au contexte. Mais ce volet social et politique aurait mérité un peu plus d'approfondissement à mon sens. J'aurai aimé que l'on ai plus de révélations à propos des renégats, des différents courants, de la vie dans Illéa... Mais tout est centré sur le prince Maxon, qui hésite jusqu'à la dernière minute dans son jeu "qui veut épouser mon fils!"
En bref, je ne doute pas une seconde que ce dernier volet, qui je le rappelle est très bien écrit et se lit très aisément, séduira les plus romantiques d'entre-vous. Mais moi, franchement, je me suis sentie en complet décalage, certainement trop vieille ou pas assez fleur bleue pour ce genre de lecture.
Une série qui me laisse donc avec un arrière gout de potentiel inexploité! Dommage!

Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Marie123
31 décembre 2014
Je n'arrive pas à croire que j'ai terminé cette saga. Bien sûr, il y aura un quatrième tome et des recueils de nouvelles, mais je sais que ça ne sera plus pareil. Car l'histoire d'America. à proprement parler, est terminée. J'ai bien des choses à dire sur ce dernier tome. Je ne voudrais spoiler personne, alors pour ceux qui ne l'ont pas lu, je vous dirai seulement que ce tome clôt bien la saga, malgré quelques petits défauts. Pour les autres, je m'expliquerai en détails dans les prochains paragraphes.
D'abord, j'ai eu un peu de mal à me remettre dans l'histoire. Heureusement, j'avais le deuxième tome en ma possession, j'ai donc pu le feuilleter et relire la fin pour me remémorer certaines choses. L'auteure fait peu de retours en arrière, alors il faut bien avoir l'histoire en tête.
Certaines choses m'ont énervée, dans ce dernier tome. Pour commencer, j'ai trouvé que les Renégats prenaient beaucoup trop de place. Ils étaient mentionnés à presque chaque chapitre, de même que la politique. Une fois qu'on comprend leur objectif, j'ai trouvé que ça devenait un peu lassant. Puis, le père de Maxon m'a énormément tapé sur le système. Il est tellement détestable, cet homme ! Il veut tout faire pour qu'America craque, il la provoque et la menace. J'avais vraiment envie de le frapper... Heureusement, le triangle amoureux n'est plus au coeur de l'histoire : America sait enfin qui elle aime vraiment. Cependant, j'ai trouvé agaçant le fait qu'elle ne voulait pas l'admettre. D'accord, il y avait des choses à prendre en compte, mais je pense que l'avouer plus tôt aurait pu éviter bien des ennuis.
J'avais entendu dire que dans ce tome, un personnage arrogant et détestable devenait amical et qu'on ressentirait même de la compassion pour elle. Je ne le croyais vraiment pas, mais étonnamment, c'est vrai. Les motivations de Celeste sont enfin révélées et on comprend tout. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle est devenue l'un de mes protagonistes préférés, mais tout de même... L'apprécier, c'est déjà beaucoup, si on considère le fait que je l'haïssais dans les tomes précédents. On ne peut pas en dire autant de Kota, le frère d'America. Je ne me souvenais pas d'à quel point ce personnage est ignoble. Il est méchant et prétentieux. Je l'ai détesté et j'espère ne plus jamais en entendre parler, sauf s'il change ses manières d'imbécile.
Je ne peux pas ne pas parler de Maxon, car dans ce tome, il m'a fait chavirer. Il était tellement dévoué, attentionné et romantique... Mon choix s'est clairement fait de lui-même. J'ai adoré ses mots et malgré les obstacles, car il y en a eu beaucoup, il a toujours su rester sur ses positions. Il aurait pu changer d'idée, il aurait eu des raisons de le faire, j'en suis consciente, mais non. Et c'est pour cela qu'il restera gravé dans ma mémoire, ce personnage, car je m'y suis vraiment attachée. J'ai hâte de lire la nouvelle à son sujet.
Ce tome m'a fait vivre toutes les émotions. J'ai ri, j'ai souri, j'ai été fâchée, déçue, touchée, émue, au point de verser une petite larme... J'espérais ressentir les émotions comme si je vivais les situations, et c'est exactement ce qui est arrivé. Malgré un début quelque peu laborieux, car je voulais seulement que la gagnante soit annoncée, je ne regrette pas d'avoir ''vécu'' les derniers jours de la Sélection. Je trouve, par contre, que la fin était un peu précipitée : tout s'est passé très vite et j'ai l'impression que des choses sont restées en suspens. Je compte donc sur le quatrième tome pour répondre à ces quelques questions. L'épilogue m'a touchée et m'a plu. Je l'attendais depuis le début... Cette saga va rester gravée dans ma mémoire, c'est certain. Elle s'est terminée comme je le voulais, ce qui est plutôt rare, alors je suis contente. Une saga à lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (101) Voir plus Ajouter une citation
Koneko-ChanKoneko-Chan19 mai 2014
(Lettre de Maxon)

Le 27 décembre, 23 h 00

Ma chère America,
Je n’ai jamais écrit de lettre d’amour, alors pardonnez-moi si j’échoue…
Le plus simple, ce serait de vous dire que je vous aime. Mais cela ne se limite pas à ces trois mots. Je me suis tenu à distance par peur. Peur qu’en vous révélant l’étendue de mes sentiments, vous preniez peur, justement, et la fuite en même temps. Peur que quelque part au fond de votre cœur les braises de cet amour que vous portez à un autre ne s’éteignent jamais. Peur de commettre une erreur, une erreur monumentale qui vous poussera à vous retrancher dans ce monde silencieux qui est le vôtre. Aucune réprimande d’un percepteur, aucun coup de fouet de mon père, aucun moment de solitude ne me fait plus souffrir que la distance que vous avez établie entre nous.
Et vous prendre pour femme, c’est tout ce qui compte à mes yeux. Je vous aime. J’ai eu très longtemps peur de l’avouer, mais c’est à présent une certitude.
J’ignore combien de temps encore j’aurais hésité si je n’avais pas été obligé d’imaginer une vie sans vous. Je sais désormais que je n’en veux pas. America, mon amour, vous êtes le rayon de soleil qui transperce le feuillage. Vous êtes l’éclat de rire qui chasse la tristesse. Une brise fraîche un jour de canicule. La clarté au milieu de la confusion. Mon monde tourne autour de vous et vous êtes tout ce qui le rend vivable. Sans vous, je dépérirais.
Je vous aime, America.
À vous éternellement,

Maxon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Ombeline75Ombeline7518 septembre 2014
Céleste a décidé de prendre en main notre nouvelle amitié. C'est elle qui a eu l'idée de réunir nos femmes de chambre au grand complet et d'apporter tout un tas de mirroirs dans le Boudoir pour un grand relooking collectif. Il s'agit de passer un grand moment toutes ensemble et de se détendre un peu.
- Tu a déjà pensé à te faire une frange? me demande Kriss en me tripotant les cheveux.
- Une fois ou deux. Mais ma soeur en a une et elle finit toujours pas s'en lasser, alors je change d'avis.
- Je crois que ça t'irait bien. J'en ai fait une à ma cousine une fois, Si tu veux, je peux te couper les cheveux.
- C'est ça, ricane Céleste. Laisse Kriss s'approcher de ton visage avec des ciseaux, America. Exellente idée.
L'hilarité est générale. Un petit rire se fait entendre à l'autre bout de la pièce. Je jette un coup d'oeil. Pinçant sévèrement les lèvres, la reine tente de se concebtrer sur le dossier qu'elle a devant elle. Je crois que c'est la première fois que je la vois aussi heureuse.
- Et si on se prenait en photo? s'enthousiasme Elise.
- Quelqu'un a un appareil photo? Je suis une vraie pro quand il s'agit de photographie, affirme Céleste.
- Maxon en a un!
J'attrape une feuille de papier.
- Attendez, on va lui écrire. Bon, je commence. "Votre Altesse Suprêmissime, les gentes demoiselles de l'Elite exigent, séance tenante, l'usage plein et entier de vos appareils photo pour... "
- Oh! Un exercice de diplomatie féminine appliquée. Silvia serait ravie, rigole Elise.
- C'est une blague ou quoi? demande Kriss.
- Blague ou pas, l'important c'est de se marrer, non? lance Céleste en rejetant sa crinière en arrière.
Le message est envoyé. Une vingtaine de minutes plus tard, Maxon frappe et passe la tête par l'entrebâillement, un appareil à la main.
- Je peux entrer?
Kriss se précipite vers lui et lui arrache des mains l'objet de toutes les convoitises.
- Non. C'est ça qui nous intéresse.
Et elle lui claque la porte au nez. Céleste s'écroule par terre tellement elle rit. Kriss est pliée en deux, moi aussi.
- Mais qu'ent-ce que vous trafiquez là dedans? interroge Maxon, la voix assourdie par le porte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Koneko-ChanKoneko-Chan16 mai 2014
Il m’attire vers lui et pose une main sur ma hanche. Je glisse une main dans la sienne et, de l’autre, je ramasse les pans de ma robe gorgés d’eau. Nous oscillons sur nous-mêmes, presque immobiles. Je plaque ma joue contre son torse, il appuie le menton sur mon crâne, et nous valsons au rythme de la pluie qui s’abat sur nous. Entre les bras de Maxon, j’ai l’impression que nos mauvaises expériences ont été gommées pour laisser place à une émotion simple, pure. Je ne dirais pas que c’est le destin qui nous a rapprochés, mais il y a quelque chose à l’œuvre qui nous dépasse. Je lève la tête et, toujours accrochée à Maxon, je l’embrasse. Les gouttes qui tambourinent sur le toit font un bruit d’enfer. Nous sommes seuls au monde.
Il m’a fallu du temps pour le comprendre, beaucoup de temps, mais la certitude me frappe à la façon d’un éclair.
J’aime Maxon. Pour la première fois, je le sens au plus profond de mon cœur. Et je l’accepte, tout naturellement.
Je l’aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ptitelily01ptitelily0114 septembre 2014
Le 26 décembre, 19 h 40

Chère America,
Je repensais à notre premier baiser. Je suppose que « nos premiers baisers » serait plus conforme à la réalité, mais celui dont je parle, c’est le deuxième, celui que vous m’avez invité à partager avec vous. Vous ai-je déjà raconté ce que j’ai ressenti ce soir-là ? Ce n’était pas un premier baiser comme les autres. Jamais je n’ai connu quelque chose d’aussi douloureusement beau que ce baiser. Si seulement je pouvais le saisir dans un filet, le faire sécher entre les pages d’un livre, le conserver puis le montrer au monde, à l’Univers tout entier, et clamer haut et fort : Voyez, voilà ce que l’on ressent quand l’amour vous saisit.
Ces lettres sont terriblement gênantes. Je vais les brûler avant votre retour.

Maxon
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Ninie067Ninie06722 mai 2014
Mary ne me pose aucune question. Elle me débarrasse de ma robe mouillée, m’en propose une autre, me recoiffe, un sourire moqueur aux lèvres, et c’est toute pomponnée que je retourne au Boudoir. Il pleut toujours des cordes et je suis au septième ciel. Désormais la pluie va avoir une signification spéciale pour moi. Une fois sortie de ma bulle, je me rends compte que l’ultimatum des Renégats a plongé le palais dans un désarroi oppressant. Mes camarades sont nerveuses, elles ont la tête ailleurs.

Murée dans le silence, Celeste est en train de se vernir les ongles et, de temps en temps, je vois ses mains trembler. Elle corrige les bavures et continue tant bien que mal. Un livre entre les mains, Elise semble fascinée par le déluge qui s’abat derrière la vitre. Aucune n’a le courage de finir ce qu’elle a commencé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Kiera Cass (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kiera Cass
???? PLUS D'INFOS SUR LA VIDEO????
Lien du sondage pour le prochain TOP 10 : http://bit.ly/1BX1Y53
Ma vidéo sur Divergente : https://www.youtube.com/watch?v=G5YnE91ntl0
_________________________________________
Uglies de Scott Westerfeld : http://amzn.to/1QlyxW4 Delirium de Lauren Oliver : http://amzn.to/1MF2ACB The Book of Ivy de Amy Engel : http://amzn.to/1HZns38 Legend de Marie Lu : http://amzn.to/1T9dtRy Insaisissable de Tahereh Mafi : http://amzn.to/1B3GZSR Le Passeur de Lois Lowry : http://amzn.to/1dtJ3ZA La Selection de Kiera Cass : http://amzn.to/1KTlTaf L'Epreuve de James Dashner : http://amzn.to/1e0zmCW Divergent de Veronica Roth : http://amzn.to/1HZotse Hunger Games de Suzanne Collins : http://amzn.to/1cJ2XPH
_________________________________________
Retrouvez-moi sur :
? Facebook : http://www.facebook.com/NiNeGorman ? Twitter : http://twitter.com/#!/NiNeGorman ? Instagram : NiNeGorman ? Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/18331969-nine-gorman ? Mail : nine(@)ninehank.com
_________________________________________
Tu veux connaître tous les romans que j'ai lu, ceux qui sont dans ma pile à lire, ainsi que ceux que je lis actuellement ? Toutes ces informations sont disponible sur mon profil Goodreads que je mets à jour quotidiennement ! https://www.goodreads.com/user/show/18331969-nine-gorman
________________________________________­_
? Ma Wishlist Amazon : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/121¤££¤30Insaisissable de Tahereh Mafi 27¤££¤2
_________________________________________
L'abonnement c'est gratuit et c'est gentil.
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La Sélection tome 1 de Kiera Cass

Quel est le nom de famille d'America ?

Sanger
Leger
Il n'est pas mentionné
Singer

7 questions
591 lecteurs ont répondu
Thème : La Sélection, tome 1 de Kiera CassCréer un quiz sur ce livre