AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221159276
Éditeur : R-jeunes adultes (04/06/2015)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 85 notes)
Résumé :
À bientôt dix-sept ans, Avery n’a jamais vraiment eu d’amis, et encore moins de petit ami. Difficile de blâmer sa mère, la seule famille qu’elle ait, et les perpétuels déménagements que son travail dans l’armée lui impose…
Mais l’arrivée au lycée de deux nouveaux, Jack et Stellan, va bouleverser la vie d’Avery en un temps record : elle désobéit à sa mère et se rend sur l’invitation de Jack au bal de promotion, où Stellan et lui la convainquent de venir avec e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
Jumax
25 juin 2015
J'ai bien aimé ce livre et attends la suite avec une certaine impatience ! Il y a ce qu'il faut de romantisme pour satisfaire mon coeur de midinette fleur bleue mais surtout des personnages assez complexes est un véritable mystère (très mystérieux). C'est un peu un Da Vinci code pour ados.
Averty voit sa vie basculer quand 2 jeunes et charmants (sinon c'est nul) hommes l'enlèvent pour la présenter à la famille de son père dont elle ignore tout. Une famille qui fait partie des 6 grandes qui gouvernent le monde (main mise sur le commerce, les communications et l'argent) au sein d'une organisation secrète qui date de l'époque d'Alexandre le Grand. Ils sont à la recherche des élus qui doivent les sauver du déclin. Cependant toute cette histoire n'est pas très nette, s'ensuit alors une course effrénée dans Paris et Istanbul pour découvrir le fin mot de l'histoire (...ou pas).
Commenter  J’apprécie          140
cats26
12 décembre 2015
La couverture m'avait attirée et la quatrième me semblait prometteuse.
Hélas!
Je ne suis pas entrée du tout dans la série et ne continuerai pas à la suivre.
Déjà, je suis toujours très sceptique face aux intrigues reposant sur des complots internationaux et remontant à la nuit des temps (genre franc-maçon, Illuminati ou sages de Sion).
Je suis pas naïve au point d'ignorer les lobbys en tout genre, les alliances secrètes mais croire qu'un groupe de familles contrôle la destinée du monde depuis la mort d'Alexandre le Grand est difficile à concevoir pour moi. Surtout qu'ils n'interviennent pas seulement dans le monde politique, économique et financier mais également culturel, sportif. Bref, ils sont partout et au vu et au su de tous (du moins des grands de ce monde, dans tous les domaines).
Mais bon, pour les besoins de l'histoire, croyons...
Là où cela se gâte, c'est qu'on nous dit que ces familles descendent des généraux d'Alexandre (qui étaient grecs pour la plupart) et parmi ces familles, il y a une famille japonaise.
Je me dis qu'un général a fini là-bas, pourquoi pas, et a fondé une dynastie. Or, plus loin dans le roman, on nous dit que la caractéristique des descendants, ce sont leurs yeux violets qu'ils ont gardé grâce à des mariages consanguins (euh, japonais aux yeux violets même grâce à un ancêtre macédonien, cela semble difficile après 2300 ans).
Puis l'héroïne qui suit un garçon qu'elle connaît à peine car il a soi-disant des informations sur son père (elle lui a tout raconté d'elle et de là, c'est facile de broder!). C'est le comportement d'une fillette de cinq ans à laquelle un vieux monsieur proposerait des bonbons si elle le suit!
Encore plus invraisemblable, elle arrive à Paris pour rencontrer la famille qui pourrait la renseigner sur son père mais au lieu d'attendre de les voir, elle part de nouveau dans un autre pays avec des garçons qu'elle connaît encore moins que le premier.
De plus, elle se fait à un moment agresser par un homme avec un couteau alors qu'elle est dans une boutique de luxe; elle se réfugie dans une cabine d'essayage et l'homme défonce la porte. Et Avery se demande s'il ne veut pas éliminer un témoin pour voler les robes! Changez d'héroïne!
Surtout que ce qu'elle trouve le plus formidable, c'est qu'on ait fermé la boutique rien que pour elle.
Où sont mes héroïnes qui se préoccupent du sort des leurs et du monde?
Quoi d'autre? Elle arrive à se faire passer pour une star en visite incognito avec une robe de cocktail fripée et tachée (elle a crapahuté partout avec), un pansement à la jambe et une veste d'homme sur les épaules. Il faisait nuit mais quand même.
Et encore : la famille Dauphin sait avec certitude que le bébé fille à naître aura les yeux violets et son jumeau non.
Je pensais que c'est seulement quelque temps après la naissance que la couleur est sûre, même si on a des probabilités. D'autant plus étonnant qu'on nous dit dans le roman que c'est très rare.
Cerise sur le gâteau : la famille française, les Dauphin, vit au Louvre et non dans un hôtel particulier (ce serait tellement vraisemblable).
A ce stade, je me dis que je suis plutôt "bon public" mais il ne faut pas abuser.
Au final, cela fait longtemps que je n'avais pas lu une intrigue aussi maladroite et si pleine d'approximations ou d'erreurs (je ne les pas toutes mises ici).
La quatrième clamait que l'intrigue relevait de "Da Vinci Code" et de "La Sélection": Dan Brown était plus convaincant et je n'ai pas vu le lien avec un prince qui choisit entre plusieurs prétendantes.
En résumé, pour les amateurs de complot et de courses en robe de soirée pas trop regardant quant à la vraisemblance.
P.S : mais pourquoi diable Avery (comme Tex) a-t-elle arraché son collier? Et que faisait donc son livre de bibliothèque dans son sac de bal?
Je ne le saurai jamais. Tant pis.
A partir de 14 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lectureavie
02 juillet 2015
Lorsque j'ai vu que ce livre allait paraître dans la Collection R – là l'auteure doit se sentir trop importante quoi –, il m'a tout de suite fait de l'oeil ! La couverture est sublime, le résumé tentant, et l'extrait proposé mettait vraiment l'eau à la bouche !
de plus, la petite inscription disant que c'était un mélange de la Sélection et Da Vinci Code (que j'aimerai beaucoup lire d'ailleurs) ne m'a que plus convaincue !!
J'avais déjà lu l'avis d'Alizéa qui nous donne vraiment envie de lire ce livre – même si je l'avais déjà – et du coup, dès que je l'ai eu en ma possession, je l'ai commencé !
On découvre donc Avery, jeune fille assez banale, tout compte fait. Enfin, banale… c'est ce qu'elle pensait ! Elle s'aperçoit qu'en fait, elle appartient à l'une des familles du Cercle, une société secrète pour le moins… influente.
Déjà, la toute première chose qui m'a frappée, bizarrement, c'est une ressemblance avec Night School. Vous aurez beau dire le contraire, ça reste vrai pour moi… du moins au début du livre. Ça m'a tout d'abord vraiment perturbée, puis je m'y suis fait et l'histoire a pris un autre chemin que celui de Night School, ouf !
Ce qui est bien, c'est que l'histoire est cohérente, et – j'ai l'impression de le dire souvent en ce moment ! – il y a une énigme que le lecteur peut chercher à résoudre en même temps que les personnages. On ne connaît toute sa signification qu'à la fin du roman, et autant vous dire que j'attends le tome 2 !!
J'avoue que ce n'est pas forcément l'idée du siècle ni une idée très très originale, mais elle m'a bien plu, et je n'ai pas du tout été déçue de ma lecture !
Ce livre est très agréable à lire et se lit d'ailleurs très vite. On se retrouve emporté par l'histoire – personnellement, j'ai commencé à apprécier pleinement vers 1/3 du roman environ.
Bizarrement, je n'ai en revanche pas du tout trouvé de ressemblance à La Sélection ! ça n'est pas pour me déplaire, en fin de compte, car les histoires trop similaires ne me plaisent pas plus que ça. L'histoire m'a paru développée, mais malheureusement je ne saurai vous dire si il y a ressemblance avec Da Vinci Code car je ne l'ai pas lu !
J'ai beaucoup aimé Avery, elle a un caractère très spécial qui attire notre empathie. A plusieurs reprises, je la comparais à Alizéa, car elle dit toujours des bêtises, mais aussi parce que son comportement serait sûrement le même dans les mêmes situations, ahah !

Je trouve juste un élément vraiment dommage : le résumé nous spoile un peu. Avant de le commencer, j'avais demandé à Alizéa si le triangle amoureux était agaçant, et sa réponse a été « Quel… ? ». J'ai donc été plutôt dégoûtée à la fin, parce que, même si aucun nom n'est cité, ça spoile !
A part ça, l'intrigue est très chouette, vraiment. On ne part pas vraiment aux quatre coins du globe, mais on découvre Paris – c'est tellement loin, j'ai trop envie d'y aller ! *humour* – sous un oeil nouveau, sous l'oeil d'une américaine. Ça m'étonne toujours de voir comment les étrangers voient la France ! C'est très drôle, pour nous qui y vivons x)
On découvre aussi Istanbul, et pour ces deux endroits-là, je félicite l'auteure pour tout le travail de documentation qu'elle a dû faire ! J'ai d'ailleurs lu dans les remerciements qu'elle était vraiment allée dans ces villes et avait posé des questions – notamment comment s'échapper de Notre-Dame etc., ce qui m'a fait bien rire !
La fin. La fin est vraiment haletante, prenante, et on ne veut pas lâcher notre livre ! (Je déteste les auteurs qui font que je dors moins pendant la nuit. Pensez à nous, pauvres lecteurs !) Seulement, bizarrement, c'est comme si je m'y attendais un peu. C'est un choix de fin tout de même assez évident. Bon, je ne dit pas que je l'ai vu venir à des kilomètres – bien heureusement ! – mais j'ai eu l'impression que c'était même… logique en fait. Pas logique dans le sens Oui c'est normal bien sûr mais plutôt comme si c'était un choix que tout le monde aurait fait.
C'est donc un peu dommage, car j'aurai préféré que l'auteure nous offre une possibilité inédite, unique !
A part ça, la fin est franchement… C'est sûr que c'est vraiment horrible, mais elle est vraiment super bien faite ! Elle est à l'image du livre en fait, bien et avec de l'action, même plus que le contenu du livre !
ATTENTION : pour ceux qui ont l'habitude – comme moi… – de lire la dernière page du roman, NE LE FAÎTES SURTOUT PAS ! Vous seriez énormément spoilés sur l'histoire !
Je dis donc bravo à l'auteure pour tout le travail réalisé, et j'attends beaucoup le tome 2 !
2016, que tu me sembles loin…
EN CONCLUSION, un roman qui m'a bien plu et que je recommande pour le dépaysement et l'idée très bonne !
Il nous fait passer un très bon moment, et l'histoire monte en suspense tout au long de notre lecture !
N'hésitez pas !
Lien : http://lectureavie.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gr3nouille2010
17 janvier 2016
J'avoue ne pas avoir exactement tout compris de quoi il retournait... Enfin, ce sont plutôt certains passages que je n'ai pas compris, les explications détaillées plus précisément, mais les grandes lignes de l'intrigue ont été suffisamment compréhensibles pour me donner envie de continuer et de découvrir la suite !

Avery a 17 ans et plus de déménagements à son actif que les jeunes de son âge. En effet, elle vit seule avec sa mère depuis que son père les a abandonnées et le travail de cette dernière les oblige à déménager régulièrement. Mais un soir, où le bal de son lycée était prévu, où elle a été invitée par son petit coup de coeur Jack, elle décide qu'elle a aussi le droit de s'amuser un peu, de profiter, malgré les interdictions de sa mère qui doit s'absenter au même moment. Elle rejoint donc Jack au bal, mais y retrouve aussi Stellan, un jeune homme énigmatique qu'elle avait croisé un peu plus tôt et qui ne la rassurait pas beaucoup... Ces deux jeunes hommes lui racontent alors une histoire incroyable, du moins une toute partie de l'histoire qui concerne une prophétie. Elle doit aller à Paris, retrouver de la famille lointaine qu'elle ne pensait même pas avoir. C'est l'occasion pour elle de rencontrer sa famille et de profiter un peu loin du cocon familial...

La chasse aux trésors a lieu très rapidement. En fait, on n'a pas beaucoup de temps morts. On a d'abord les bases, on fait connaissance d'Avery, de son entourage, de ses particularités mais très vite a lieu le bal et donc la soirée qui va complètement bouleverser sa vie... Alors que Jack doit l'emmener le plus vite possible auprès des Saxon, ils empruntent finalement un autre chemin. Ils suivent des indices qui les font aussi bien voyager à Istanbul qu'à Paris, une véritable course poursuite contre leurs ennemis. Des informations sur cette prophétie nous sont dévoilées tout au long de l'histoire, grâce à Jack qui lui explique ce qu'il en est de temps en temps, ainsi que quelques autres personnages secondaires. On apprend tout en même temps qu'Avery, ce qui rend la compréhension de ses réactions encore plus facile. du moins pour certaines, car elle fait des choix assez surprenant, elle n'a pas froid aux yeux...
La compréhension exacte de cette prophétie m'a complètement dépassée, n'étant pas très renseignée sur tout ce qui est "ancien", j'ai surtout du mal à accrocher en temps normal... Malgré tout, j'ai compris les grandes lignes et j'avais toujours envie de découvrir le dénouement de leur quête mais aussi de cette fameuse prophétie. Il me tarde d'ailleurs de lire le deuxième tome, c'est à mon avis dans celui-ci que les choses seront bien plus intéressantes !

Avery est un personnage auquel je ne me suis pas forcément beaucoup attachée parce que je n'ai pas toujours compris ses choix, surtout ceux qu'elle a fait sur un coup de tête, comme partir dans un autre pays avec un étranger qui ne la rassure même pas avec seulement quelques explications vagues... Mais elle est agréable à suivre, elle n'a pas froid aux yeux et on n'a donc pas le temps de s'ennuyer !
Jack est un personnage qui m'a tout de suite plu par contre. Pas assez bad boy a mon goût mais il a quelque chose dans sa façon d'être avec Avery qui le rend très touchant et irrésistible.
Je ne sais pas quoi penser de Stellan... Il est très mystérieux, on ne connaît jamais vraiment le fond de sa pensée, je m'attendais toujours à un mauvais coup avec lui alors que finalement non. Il agit surtout dans son propre intérêt mais on ne sait pas vraiment ce qu'il a derrière la tête.

Courses poursuites, chasse aux trésors, énigmes à résoudre, mais aussi amour, obligation et prophétie, c'est un réel page turner qui nous fait voyager aux côtés des personnages. J'ai adoré les personnages, dans l'ensemble et de différentes façons, qui sont tous bien distinctifs et qui ne laissent pas indifférent, peu importe de quelle façon. Un premier tome qui pose bien les bases, où il y a déjà beaucoup d'action et pas mal de questions soulevées mais qui promet encore de bonnes choses pour la suite !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Erikia
23 juillet 2015
La Conspiration nous annonce un voyage à travers le monde et les secrets d'une organisation secrète. le synopsis est très alléchant, mais malheureusement cela pourrait en décevoir certains. Alors certes, il suit l'histoire que l'on nous propose mais le roman en lui-même est un peu moyen. le scénario promet une histoire à travers le monde et elle tient ses promesses ! le départ se fait en Amérique, tout particulièrement dans le Minnesota à Lakehaven, puis ensuite à Paris et enfin à Istanbul. Vu que j'adore les voyages, j'ai particulièrement aimé visiter à travers ma lecture. Cependant j'aurai sans doute apprécié que l'auteur décrive un peu plus le décor, j'avais certaines fois du mal a m'imaginer la scène où se déroulait l'action, alors pour Paris comme en Amérique il n'y avait aucun problème car je connaissais mais pour Istanbul je ne savais pas du tout où les personnages se trouvaient.
L'histoire quant à elle, est vraiment originale. L'organisation secrète : le Cercle, est vraiment un concept intrigant et particulier. Maggie Hall a réussi à nous ficeler un scénario très palpitant et addictif, et je ne pense pas qu'il fut aisé d'intégrer cette organisation secrète dans l'Histoire, elle a réussi à mêler le Cercle au passé du célèbre Alexandre le Grand mais aussi à la Première et Secondaire Guerre Mondiale sans oublier d'intégrer le célèbre empereur, Napoléon ! Et puis l'organisation ainsi que les douze familles sont une bonne idée même si on ne voit que très rarement les membres adultes de ces familles. Ce sont principalement les jeunes que l'on voit.
Quant aux personnages principaux, Avery, la protagoniste principale est le stéréotype même de la jeune adolescente niaise et naïve au plus possible, elle affronte cette nouvelle vie sans sourciller et accepte sans aucune difficulté les événements qu'elle affronte. J'avais déjà lu quelques avis négatifs sur ce roman avant de mettre lancer dans cette lecture et je savais d'ores et déjà comment Avery allait réagir, mais j'ai malgré tout laissé le bénéfice du doute : au début je me suis dit qu'elle se laissait emporter comme cela car elle voulait connaître sa famille et tout particulièrement son père. Mais au fil de la lecture, j'ai été stupéfiante par ses réactions. Elle se trouve à deux doigts de la mort et sa seule et unique pensée se tourne vers Jack le garçon de ses rêves. Pas que je déteste Jack, ce énième garçon mystérieux mais qui a au fond de lui un coeur tendre, non ce que je hais c'est leur semi-romance qui est fade et insipide à mon goût. Les passages où ils échangent des propos d'une galanterie infinie, et qui ce sont les rares fois où ils nous épargnent les éloges qu'Avery fait sur la beauté et la tendresse de Jack, nous offrent des discussions qui étaient inutiles et n'apportait rien au récit à part me faire lever les yeux au ciel tellement que je trouvais cela niait. Allez savoir pourquoi j'ai malgré tout aimé Avery, et c'est sans aucun doute grâce à Stellan.
Ce protagoniste masculin apporte vraiment beaucoup de fraîcheur au récit notamment grâce à son humour. Stellan est aussi un séducteur impénitent mais il n'en reste pas moins touchant par son passé et sa tendresse qu'il éprouve pour sa soeur. Alors oui, pour ce triangle amoureux j'ai une préférence pour Stellan car toute de suite Avery me semble moins naïve a côté de lui car elle se prend à son jeu et je trouve cela plutôt comique au final. Mais ce n'est pas tout, il y a encore un personnage qui m'a énormément touchée et c'est sans doute celui auquel j'ai eu le plus d'affection, c'est bien évidemment Luc ! Luc est si courageux, il affronte son destin sans sourciller et même si sur ses épaules pèse un lourd fardeau, pour sa famille et son groupe il est prêt à se sacrifier les yeux fermés. Oui, Luc est le personnage qui m'a brisé le coeur dans cette lecture et ce jusqu'à la fin.
Pour l'intrigue je ne dévoilerai rien pour vous laisser la surprise, mais les énigmes sont toutes bien ficelées bien que l'on puisse reprocher à l'auteur qu'elle ne laisse pas vraiment laisser traîner le suspense ! Au bout de deux chapitres on a déjà la réponse à notre question ; par contre vous ne pas risquer de vous ennuyer entre les voyages et cette chasse au trésor – a part les passages Avery/Jack – l'action est omniprésente ! La Conspiration est donc une lecture agréable, il ne faut surtout pas s'attendre à un roman exceptionnel mais il faut plutôt se laisser porter par l'histoire, par cette énigme qui reste malgré tout très intéressante mais surtout La conspiration vous offre un voyage qui passe de l'Amérique, en France et enfin en Istanbul sans bouger de chez vous !
Pour ma part, je lirai très certainement le deuxième tome, car ce premier tome finit avec un cliffhanger qui promet de belles choses pour la suite ! J'espère que Maggie Hall aura effacé les quelques incohérences que comporte son premier récit pour nous laisser une suite digne de ce nom.
Lien : https://erikia.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax18 juin 2015
En réalité, être seul, c'est comme marcher dans le froid sans manteau. Oui, c'est désagréable au début, mais au bout d'un certain temps notre corps s'engourdit. Si l'on s'habitue à ne pas être seul, en revanche, le retour à la solitude est un choc,comme si l'on vous arrachait votre édredon bien chaud à six heures un matin de décembre dans le Minnesota.
Commenter  J’apprécie          170
BookishPleasureBookishPleasure23 juin 2016
J’emboîte le pas à Stellan en jetant un dernier coup d’œil aux invités. J’examine attentivement le décor. Des peintures, des tapisseries et des étagères remplies de livres couvrent les murs jusque dans la cage d’escalier. Je laisse courir mes doigts le long de la bibliothèque et je remarque une rangée de livres pourpres, tous ornés d’un filigrane doré gravé sur la tranche. Sur le livre placé à l’extrême gauche, je distingue le soleil que j’ai repéré dans l’avion et sur le tatouage de Stellan. Au-dessus, j’observe un autre symbole, un motif psychédélique formé de longs rayons émanant d’un point sombre, ainsi qu’une phrase traduite en plusieurs langues, y compris en anglais : Gouverner par le sang. Sous le soleil on peut lire en petites lettres, en anglais et en français uniquement : Lumière dans les ténèbres.
Je m’attarde pour réussir à voir tous les symboles :une branche d’olivier, une sorte de roue, entre autres, sans oublier la boussole du tatouage de Jack, sur le troisième livre en partant de la fin. Ils portent tous la devise Gouverner par le sang et le symbole psychédélique, mais sous la boussole de Jack, on peut lire Connaître la voie. Je fais le décompte : douze livres au total.
Stellan a parlé du Cercle des Douze. Les Saxon, les Dauphin… j’imagine qu’il y a dix autres familles. Au moins, ça fait sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdecelineleslecturesdeceline15 juin 2015
)-Qui es-tu? me demande-t-il
Je cligne des yeux, abasourdie.
-Qui je suis, moi?
Il s'appuie contre le lavabo en tripotant nerveusement la plaquette de comprimés d'ibuprofène.
(...)
-De quoi tu parles? Qu'Est-ce que je suis censée savoir?
-Je parle du fait qu'on m'a envoyé dans un trou perdu aux Etats-Unis pour recueillir des informations sur toi, une cousine éloignée de la famille. C'est rare, mais ce n'est pas la première fois. Vu la situation, il n'est pas non plus complètement incongru que les dauphin envoient Stellan mener l'enquête. Et là, juste au moment où tout est réglé, où j'allais t'emmener auprès de ta famille, j'ai reçu cet étrange message de mon mentor qui m'a dit de tout faire pour te protéger, quitte à prendre des risques...

http://lepetitmondedeceline.blogspot.fr/2015/06/la-conspiration-de-maggie-hall.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdecelineleslecturesdeceline15 juin 2015
Il ouvre les yeux. Je m'attendais à y lire de l'exaspération. Pas du tout. Il y a quelque chose de sauvage dans son regard, quelque chose de désespéré, dans sa manière d'écarter les lèvres. Mais il n'est pas fâché. Clairement il n'est pas fâché.
Nos visages sont à quelques centimètres l'un de l'autre, immobiles mais vibrants, comme deux amants que l'on essaie vainement de séparer mais qui s'attirent toujours. Il est sur le point de dire quelque chose mais s'interrompt. En lisant le désir, la peur et la frustration dans ses yeux, l'aimant que je suis lutte inutilement contre l'attraction.
Puis l'un d'entre nous- peut-être les deux- se laisse aller.
Et nos bouches fusionnent.

http://lepetitmondedeceline.blogspot.fr/2015/06/la-conspiration-de-maggie-hall.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JumaxJumax22 juin 2015
Par réflexe, mes mains se posent à hauteur de ma poitrine, comme pour retenir les débris de mon cœur.
Commenter  J’apprécie          181
Videos de Maggie Hall (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maggie Hall
autres livres classés : mystèreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1156 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre