AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221127153
Éditeur : Robert Laffont (24/01/2013)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 120 notes)
Résumé :
Deux mondes. Deux millénaires. Un amour unique.
Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir...
152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.
2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
pititecali
  29 octobre 2013
Une sympathique lecture, mais qui a ses défauts.

Il a toujours été prévu que je me procure et lise Parallon. Collectionnant tous les ouvrages de la Collection R, quoi de plus normal que de vouloir également ce titre. Pourtant, par sa couverture et son résumé, Parallon était l'un de ceux qui m'attiraient le moins. Je ne saurais expliquer pour quelles raisons, mais même si je savais que je le lirais un jour, je n'en éprouvais pas d'urgence.
Mon avis final sur ce livre tend à s'accorder avec cette première impression que j'avais. Non que je n'aie pas aimé, mais je l'ai apprécié sans plus d'enthousiasme que ça, malgré le moment plutôt agréable qu'il m'a fait passer.
Nous avions prévu une lecture commune sur ce roman (sans aucun doute ce qui m'a décidée à le sortir de ma PAL, finalement) mais tous les lecteurs n'ayant pas été disponibles pour le débuter, et après avoir attendu plus de 10 jours coincée entre la première et la seconde partie du livre, j'ai décidé de reprendre seule ma lecture, ma pauvre mémoire ne me permettant pas d'attendre plus longtemps après avoir lu 4 livres entre temps, j'avais vraiment peur de ne plus assez me souvenir de la première partie. Bref.
Parallon se découpe en 3 parties, et mon avis sur chacune d'elles est bien différent. C'est assez rigolo d'ailleurs, que ça ne se soit pas "lissé" en cours de lecture, et de me retrouver avec un avis un peu en "dent de scie" selon les parties.
Je me suis lancée dans cette lecture avec une très vague idée de l'histoire, pas persuadée que l'histoire allait me plaire, mais confiante dans les choix de la Collection R.
La première partie m'a bien plu, ça augurait une lecture fort sympathique. Bien entendu, c'est un roman young-adult, donc pas trop approfondi, pas trop compliqué, et avec un style d'écriture assez simple. (attention, simple ne voulant jamais dire inintéressant, mais soyons franc, c'est pas du Tolkien.) cela étant, l'originalité des histoires et le style très prenant des auteurs en font généralement des lectures dont on se rappelle et qui nous laissent heureux de les avoir découvertes. Quelque chose qui n'est là que pour nous détendre et nous faire passer un moment agréable, mais pas forcément prévu pour répondre à plus d'attentes...
Mon problème récurrent dans ce genre de littérature est d'y trouver des choses trop éloignées de moi. Des ados, le lycée, les cours, les profs, le petit vent de rebellion que l'on peut ressentir à cet âge-là, les ptits problèmes d'amourettes que les protagonistes pensent éternelles parce qu'ils ont 16 ans et qui sont au centre de leurs préoccupations. Cela devient de plus en plus difficile pour moi de m'y attacher, de m'identifier. Même si ça ne m'empêche pas d'aimer ces lectures, ça m'empêche en général d'avoir des coups de coeur, c'est certain. (L'exception étant : La 5e Vague).
Ici, sur cette première partie, j'ai eu de l'espoir. Seth paraissait plutôt adulte, sa vie difficile en tant que gladiateur, la violence qui l'entoure, son amitié avec Matt, les combats, l'aridité de la vie à l'époque romaine... Et Eva m'avait semblé prometteuse aussi. Un sale caractère, une répartie plaisante, je m'étais dit qu'elle allait m'aider à aborder la partie "vie moderne au lycée" plus facilement. Et puis... Il y a eu l'apparition du pensionnat où Eva arrive, après avoir été chassée de deux lycées auparavant. La présentation de l'établissement m'a vraiment embarquée, limite s'il ne m'a pas plu autant que Poudlard.
Bref, ça partait plutôt bien pour ce premier tiers de roman, les deux personnages principaux me plaisaient, même s'ils étaient un peu jeunes pour que je m'identifie vraiment à eux, l'ambiance et le décorum me paraissaient intéressants, et tout cela en faisait une lecture plutôt prenante. Nous alternions les points de vue : Seth à son époque romaine en 152 après J-C, et Eva dans notre monde moderne, en 2012.
Et puis, il y a eu cette pause involontaire (j'attendais que mes collègues de lecture lisent cette première partie pour reprendre), avec des lectures intermédiaires qui m'ont définitivement sortie de l'histoire. Je ne saurai jamais si mon changement de perception est dû à cette pause, ou au livre en lui-même. Car cette deuxième partie m'a nettement moins emballée. J'ai eu l'impression de ne plus tout comprendre, que les choses étaient floues. Cela m'a donné l'impression qu'il manquait carrément des passages. En fait, on se rend compte en lisant jusqu'au bout que tout est expliqué par la suite, mais en attendant, dans le 2ème tiers, on tâtonne, et on se sent un peu largué. Dans cette partie, Seth découvre le monde de Parallon. On ne sait pas du tout de quoi il retourne, et on a du mal à avoir des repères temporels corrects entre les flash back, les souvenirs, le présent de l'époque de Seth, celui d'Eva, celui d'un nouveau personnage qui arrive. Bref, c'est un peu le bordel dans la tête du lecteur. A vrai dire, ce qui m'a vraiment "tenue" pour cette deuxième partie, a été la question "comment Dee Shulman va-t-elle réussir à réunir Seth et Eva ?", puisque c'est ce que le résumé laisse grandement supposer. Ainsi que les découvertes que réalise Seth dans son nouveau monde, qui enclenchent un processus scientifique prometteur. Donc, à tâtons, et en essayant plus de deviner les choses que de les comprendre, on avance, et on débouche sur le 3ème tiers.
Pour cette troisième partie, l'enthousiasme remonte. Seth et Eva sont enfin réunis. Comme souvent dans ce genre de lecture, on ne trouve pas forcément crédible la rencontre, les réactions des ados, l'amour immédiat et sans condition, mais ça marche quand même pas trop mal. Et puis, on commence à obtenir des réponses à nos questions de la seconde partie, les explications arrivent et éclairent nos zones d'ombre. Et puis, on a envie de savoir ce qui va arriver à Eva, et quelle maladie elle a attrapé et si elle va s'en sortir. Ça va donc beaucoup mieux et on avale cette dernière partie rapidement. Les données scientifiques en microbiologie sont super intéressantes à découvrir, les expériences, les théories, ça donne une dimension assez adulte et plus complexe à tout l'ensemble qui est loin d'être désagréable.

Si nous étudiions les différents points de détail qui composent ce livre ?
- La couverture : Comme je vous le disais, c'est l'une des couvertures de la collection qui m'attiraient le moins. Elle n'est pas ratée, elle n'est juste pas particulièrement à mon goût. La jeune fille représentée ne me plaît pas du tout, et j'aurais peut-être aimé une mise en situation plus représentative de ce qu'on peut trouver dans le roman. Et je la trouve un peu trop réaliste, alors qu'on lit quand même une histoire plus que fantastique à l'intérieur, une dimension qui n'est finalement pas représentée sur la couverture.
- Les personnages : Pour une fois, ils ne font pas partie des points négatifs, ce qui est presque toujours le cas chez moi quand je lis de la Young-Adult. Je les ai globalement appréciés pour leur caractère et leurs interventions, c'est plus leur relation fusionnelle qui m'a moins embarquée. Néanmoins, mais c'est le genre qui veut ça, j'aurais apprécié des caractères plus affirmés, des historiques plus détaillés, des personnalités plus approfondies.
- L'histoire : Originale, c'est certain. Intéressante aussi ! Autant au départ je préférais les passages concernant Eva, en 2012 (probablement parce qu'en première partie, on la suivait plus régulièrement et sur des chapitres plus longs), autant la tendance s'est inversée passée la première moitié de l'histoire. Plus on en apprend sur Seth et son monde, plus on l'aime. le décor historique ajoute quelque chose à l'histoire, clairement, car il s'agit d'une période qu'on ne voit pas beaucoup dans les romans, et j'ai apprécié découvrir ce monde des gladiateurs en compagnie de notre beau Seth. La virologie, la microbiologie, les maladies contractées, les débuts d'explications données sur l'origine de Parallon, et le côté fantastique de tout cela nous donnent un ensemble très plaisant et intéressant à découvrir.
- le style : Un style Young-adult quoi. Mais un young-adult de qualité. Inutile de chercher une prose particulièrement fine ou subtile, le style est plus oral que littéraire ou soutenu, mais pas au point d'être simplet ou de devenir carrément lassant. Cela étant, on ne peut pas dire que j'aie beaucoup accroché au style de Dee Shulman, qui m'a parfois un peu "déconnectée". Certaines phrases m'ont posé question quant à la tournure utilisée, mais encore une fois, j'ai plus eu l'impression qu'il s'agissait d'un souci à la traduction qu'un problème réel avec le style d'écriture original. L'alternance des points de vue Seth/Eva se fait assez facilement, on n'a pas trop de mal à se repérer. Je me demande juste pourquoi les passages d'Eva sont écrit à la première personne, ceux de Seth à la seconde, et parfois, tout le monde à la troisième personne, pas souvent, mais ça arrive, et ces passages m'ont un peu bloquée. (Est-ce ainsi dans la version originale, ou est-ce un problème à la traduction, je l'ignore.)
- L'édition : La correction est honorable, même s'il reste quelques coquilles, elles sont peu nombreuses, comme toujours, c'est corrigé avec sérieux chez Collection R.
Pour ce qui est de l'ouvrage en lui-même, je dirais qu'il est bien dans le "modèle" Collection R : Agréable, épais, un texte bien aéré, des chapitres réguliers et pas trop longs, un découpage bien dosé, un bon équilibre dialogues/descriptions... Je n'ai jamais rien eu à redire de ce côté-là, quel que soit l'ouvrage Collection R ;)

En résumé, un roman que l'on lit facilement et avec plaisir, même s'il n'est pas exempt de défauts (à mes yeux bien entendu), et qui donne envie de découvrir la suite (je sais déjà de source sûre que le tome 2 a plu d'avantage que le tome 1 sur la blogosphère, donc c'est avec grand plaisir que je m'y essaierai dès que possible. J'ai envie de savoir ce qui arrive à Seth et Eva par la suite, même si la fin de ce premier opus n'est pas un gros cliffhanger qui nous rend malade d'angoisse et nous donne des envies de meurtre, on voudrait pouvoir enchaîner pour obtenir nos réponses, et savoir comment tout cela va se terminer pour nos personnages principaux qu'on a appris à connaître et à aimer dans cette mise en bouche agréable.
C'est un avis mitigé, même si globalement positif que je vous livre là, j'ai aimé cette lecture, mais pas autant que d'autres dans la même collection. J'espère plus apprécier le tome 2 encore, suivant ainsi l'avis général, et terminer sur un avis très positif concernant la saga. L'avenir nous le dira !

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Melisende
  12 mars 2013
Lorsque j'ai vu ce nouveau titre proposé par la Collection R, j'étais très tentée. Pas par l'illustration de couverture, qui pour une fois ne me plaît guère (je trouve que la collection nous a habitués à mieux) mais par le pitch qui semblait faire état d'une possible partie plus « historique ». Les romans historiques, c'était mon dada quand j'étais ado et replonger dans la Rome antique avec quelques années de plus au compteur, ça m'inspirait.
Si la lecture a plutôt été plaisante, je dois tout de même avouer que j'ai été un peu déçue par la romance, pourtant annoncée comme passionnelle et unique. Je suis une vieille peau maintenant, il me faut du relief. Malheureusement, et c'est un reproche que je peux faire pour quasiment tous les titres young adult que j'ai lus jusque là (dans n'importe quelle édition), cette histoire d'amour ne m'a pas fait vibrer une seule fois, je n'y ai pas cru. Trop prévisible, trop attendue et surtout… trop lisse. Dommage car le côté SF de l'intrigue, même si encore peu poussé ici, est prometteur. Je lirai donc la suite pour le contexte, en espérant que la romance prenne un peu de poids.
La quatrième de couverture nous annonce la passion destructrice de deux jeunes gens : elle vit dans le Londres de 2012, lui dans le Londinium de 152 après J. C. On s'attend donc à une confrontation rapide des deux amoureux… mais que nenni ! Il faut attendre le dernier tiers du texte pour que ces deux-là se rencontrent et s'affrontent. Avant d'en arriver là, le lecteur suit chacun d'eux dans son monde, dans son époque, complètement séparés l'un de l'autre. Sethos Leontis (plus souvent appelé Seth) est un gladiateur sous le Haut Empire romain (a priori sous le règne d'un Antonin, si mes recherches internet ne m'ont pas menti), Eva est une élève surdouée avec des difficultés comportementales qui l'entraînent dans un nouveau lycée privé du XIXe siècle. Quel rapport entre les deux me direz-vous ? Au début, on n'en voit aucun mais bien vite… j'ai eu la puce à l'oreille et ce n'est pas forcément très original.
Seth le gladiateur tombe évidemment fou amoureux d'une jeune fille romaine de bonne famille, Livia. Premier reproche : je sais que le coup de foudre ou l'amour au premier regard est un concept très employé dans les romances… mais moi je n'y crois pas (plus). Je n'arrive pas à concevoir que le jeune homme soit envoûté par la demoiselle, par un simple regard (ou alors c'est une sorcière… mais ce n'est pas le cas ici) et que celle-ci lui rende son amour simplement car c'est un combattant hors pair beau gosse. Je n'ai pas accroché à cette histoire d'amour impossible, puisque la demoiselle est évidemment fiancée à un riche et vieux citoyen romain (qui fera le bonheur du porte-monnaie paternel)… Vous imaginez la fin tragique, moi aussi. Bref, sans surprise et sans relief. Les chapitres dédiés au personnage de Seth relatent cette romance.
Eva, elle, de son côté, découvre son nouveau lycée, son nouvel environnement et ses nouveaux camarades. Elle se lie d'amitié pour la première fois, découvre qu'elle a des aptitudes pour le théâtre et la musique et que les sciences la passionnent, définitivement. En fait, Eva est une surdouée, belle et douée (évidemment) en tout. Les héroïnes trop parfaites, c'est un peu ennuyeux. Bon, je n'irais pas jusque là puisque j'ai tout de même pris plaisir à suivre l'adolescente mais elle ne restera pas une héroïne marquante.
Vous ne voyez toujours pas quel pourrait être le lien entre les deux personnages principaux… même pas une petite idée ? [ATTENTION SPOILER : Eva n'est autre que la « réincarnation » (ou quelque chose du genre, on n'a pas la réponse à la fin de ce tome) de la Livia adorée du jeune homme.] La rencontre entre Eva et Seth a lieu dans le dernier tiers du texte. J'ai davantage apprécié cette relation que la précédente. Moins de « je t'aime au premier regard » plus de « je t'aime, moi non plus » et d'épreuves pour les deux amoureux. Ce n'est pas une romance extraordinaire et inoubliable, ni même une romance qui me fait vibrer, mais c'est déjà plus appréciable que celle qui liait Livia à Seth.
Mais, si les deux héros d'époques différentes sont réunis en un même lieu, c'est grâce à un concept particulier… celui de Parallon. Je ne spoilerai pas celui-ci, laissant la surprise à ceux qui souhaitent lire ce premier tome. On entre dans la science-fiction. Dee Shulman met au point une théorie un peu loufoque mais plutôt intéressante et divertissante. Beaucoup de possibilités et de futures aventures peuvent en découler et c'est, à mon sens, le point le plus fort de ce texte. L'auteure reste en surface pour le moment, on ne sait pas grand-chose, juste les grandes lignes pour comprendre le fonctionnement de l'ensemble mais beaucoup de questions persistent. Pour le moment, c'est pas mal fichu mais encore faut-il que les détails qui ne manqueront pas de suivre (du moins j'espère) soient cohérents et bien pensés. J'espère que Dee Shulman va vraiment creuser cet aspect SF dans le (les ?) tome(s) suivant(s), puisqu'il y a matière, à mon sens.
Le lecteur découvre une forme qui change un peu des habituels romans Young adult à la première personne du singulier puisqu'ici, il suit deux héros de façon alternée. Les chapitres dédiés à Eva sont effectivement écrits du point de vue interne (à ce fameux « je »…) mais ceux concernant Seth sont à la troisième personne. Je trouve le choix presque dommage puisque dès le départ, l'auteure met un peu une barrière entre le héros masculin et le lecteur. Alors oui, je comprends bien qu'elle veuille mettre en avant Eva, la « vraie », l'unique héroïne de Parallon mais justement, placer Seth au même niveau n'aurait peut-être pas été une mauvaise idée. Bien sûr, il aurait fallu jongler entre les deux points de vue (les pensées d'une adolescente du XIXe siècle ne sont pas les mêmes que celles d'un gladiateur romain) et donc varier la forme selon les chapitres… mais je m'égare.
Malgré ce blabla, j'ai apprécié ma lecture et le style fluide de l'auteure. Je salue ses efforts de descriptions du monde romain, intéressants et créant un vrai contexte historique et je reconnais sa maîtrise du « je », elle parvient assez bien à exposer les pensées et émotions d'une adolescente comme Eva.

Je suis un peu dure dans cette chronique, car j'analyse ma lecture après coup. Mais pendant celle-ci, j'ai passé un moment relativement agréable, même si certains points me chagrinaient déjà. Dee Shulman apporte une théorie SF plutôt intéressante et qui mérite d'être développée, dommage que l'inévitable romance young adult soit si pauvre.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FadaOfBooks
  16 février 2013
La magnifique couverture très accrocheuse de Parallon ainsi que son résumé alléchant m'ont convaincue d'acheter le roman. Aucun avis n'était alors publié quand ce livre est venu rejoindre ma PAL, mais quand les quelques chroniques négatives sont sorties j'ai été un peu refroidie… Je n'ai lu aucune de ces dernières pour ne pas me laisser influencer et ainsi pouvoir apprécier Parallon à sa juste valeur. Cependant, j'ai moi aussi trouvé des défauts à ce livre… Ma lecture est donc loin d'être parfaite, heureusement, la fin a rattrapé un peu le tout.
Nous suivons deux personnages : Eva et Seth. L'une vit en 2012, l'un en 152 après J-C. L'une est un génie des temps modernes, l'autre est un glorieux gladiateur.
Eva vient d'intégrer Ste Magdalen, une prestigieuse école pour surdoués. Brillante élève, elle aime apprendre plus que tout au monde. Alors quand la jeune fille se retrouve confronter à un étrange virus, elle va remuée microscope et ADN pour en trouver l'origine !
Seth, quant à lui, se retrouve blessé au terme de son neuvième combat d'arène. Aux portes de la mort, le jeune homme va trouver le courage de sa battre grâce à l'amour.
A priori les chemins de ces deux jeunes gens ne devaient pas se croiser…mais leurs quêtes respectives vont les amener à se rencontrer.
La première partie du roman est brouillonne, c'est vraiment le mot qui me vient quand je pense à cette partie de l'histoire. Tout se passe trop vite, l'auteure ne s'arrête pas sur les éléments qu'elles exploitent, elle survole tout et c'est très désagréable.
Les choses arrivent comme ça, sans prévenir ! En trois pages certains événements de l'histoire sont déjà bouclés… le récit n'a alors aucun côté réaliste.
Les personnages secondaires ne sont pas exploités, ils sont sans profondeur. Ils sont là mais n'apportent pas grande chose, à part seulement Matthias, le meilleur ami de Seth. Quant aux personnages principaux, le travail fait dessus n'est pas des plus approfondis dans cette première partie. Aucun attachement, aucune émotion ressentie avec eux. Eva n'est pas inintéressante mais j'avais du mal à la comprendre parfois, son attitude envers les autres est assez spéciale et le fait que ses sentiments sont peu exploités ne donnent pas l'occasion de mieux la cerner. Comme dirait mon prof de français « on n'a peu accès à son théâtre intérieur ». On connaît un tout petit peu son passé, alors peut être que l'auteure croyait qu'avec ça on pourrait la comprendre mais ce n'est pas mon cas. Il m'en faut plus pour m'attendrir et m'attacher à elle.
Par rapport aux personnages qui l'entourent dans son campus très sélecte de Ste Magdalen je m'attendais à trouver des têtes et des bosseurs d'élèves mais quand on voit le comportement, face au cours et aux devoirs, de certains on se demande si c'est bien une école de génie ^^ Y a que Eva pour le cas qui est digne d'intérêt :p
Seth lui par contre était inintéressant au début du roman, enfin du moins, il ne me faisait ni chaud ni froid. Et le coup de foudre qu'il a éprouvé envers une demoiselle, je l'ai trouvé trop fleur bleue… C'est sûr que Seth a des qualités humaines comparé à bon nombre des autres gladiateurs, mais les coups de foudre comme ce n'est déjà pas trop mon truc, si en plus ce n'est pas très bien amené, bah ça ne passe pas… Après peut être que l'époque le justifie-t-il ? Aucune idée…
L'intrigue est donc très lente à démarrer. Cette première partie a vraiment tout du brouillon, on ne comprend pas où l'auteure veut nous mener. On suit les deux personnages dans leurs aventures personnelles mais aucun lien entre les deux n'existe jusqu'à la page euh…très loin ! Après, cette partie m'aurait peut être bien plu si elle avait été mieux rédigée niveau événement. Tout est survolé…
Et puis à un moment, le livre a commencé à devenir plus intéressant. L'action s'est comme ralentie et les scènes et explications étaient plus explicites et détaillées. Enfin, l'auteure n'est toujours pas très avare de détails mais bon au bout de 300 pages on s'habitue :p Ce que j'ai trouvé drôlement chouette c'est le suspens de l'intrigue que l'auteure a instauré. Mine de rien elle m'a mis le doute, elle m'a fait me poser pleins de questions ! Etonnant ce petit redressement de situation au bout de quelques centaines de pages ! Ce qui fait qu'au final je n'ai pas été entièrement déçue par le roman. Cette seconde partie relève la barre. On découvre l'intrigue et l'univers du roman et bien sûr comme dans tout premier tome, on n'en sait très peu et on se pose des milliers de milliers de questions ! Tout de suite, le roman devient plus addictif ! C'est pour dire : j'ai lu 185 pages en une journée tellement j'avais hâte de comprendre certaines choses ^^
Dans cette seconde partie, les personnages évoluent et deviennent plus intéressants. Seth prend un peu plus de profondeur et on lui découvre des qualités. Il a envie de savoir ce qui lui arrive et cette soif de savoir le fait devenir tout de suite plus intéressant. Quant à Eva, elle se montre plus sympathique et disons…sociable avec les autres :p
L'écriture de l'auteure est fluide, certes, mais son récit est mal structuré : entre le début et la fin du livre, c'est le jour et la nuit ! Je n'ai pas très bien compris aussi pourquoi le point de vue d'Eva est à la première personne et celui de Seth est omniscient (nous avons accès à certaines pensées des personnes qui l'entourent). Après, c'est vrai que l'omniscient permet parfois de mieux comprendre les relations/conflits qui se passent en 152 après JC mais c'était tout de même déroutant au début de voir ces deux points de vu ci ^^
L'auteure nous offre quelques infos sur l'époque romaine mais pas assez à mon goût, je ne me suis pas sentie voyager... Les dimensions spatiales n'étaient pas bien claires dans ma tête, j'aurais voulu plus de détails.
En 2012, l'auteure nous parle de sciences. Je ne suis pas totalement ignorante quant au contenu de cette discipline mais quand on me fait lire « Est-ce que l'ADN prégénomique pourrait servir de matrice pour la transcriptase inverse virale et pour la production d'ADN génomique ? » euh voilà quoi ^^ Un peu plus d'explications n'auraient pas été de trop ^^
Je ne pourrais donc pas qualifier Parallon d'une bonne lecture du début à la fin. Les premières centaines de pages ont été pénibles : entre les événements survolés, les personnages sans grande envergure et l'intrigue qui n'arrive pas, il y a de quoi se refroidir. Cependant, la fin m'a agréablement surprise et le livre est devenu addictif. J'avais vraiment envie de savoir, de comprendre ce qui se passait ! & pour cette raison je pense que je lirais le second tome. Si l'auteure passe plus de temps à travailler ses personnages et son déroulement du récit, avec l'univers et l'intrigue qu'elle a, je pense que cela pourrait être prometteur ! A voir donc par la suite :)
Lien : http://fadaofbooks.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Andyflo
  05 février 2013
J'ai succombé à ce livre grâce à sa couverture que je trouve vraiment très belle. Avant de me plonger dans ce roman, je n'ai lu ni résumé ni quatrième de couverture, ce qui m'a permis d'être totalement surprise par l'histoire.
Je n'en dirai pas beaucoup sur l'intrigue car elle repose sur beaucoup d'éléments de surprise. Il y a deux narrateurs. Sethos Leontis 152 après J.-C, c'est un gladiateur, un esclave qui combat pour racheter sa liberté auprès de ses maîtres. Un jour, il croise le chemin d'une belle jeune fille, Livia, et en tombe éperdument amoureux, mais cet amour va le distraire lors d'un combat et il va être gravement blessé. La famille de la jeune fille va alors le soigner et le veiller, mais ils n'ont pas le droit de s'aimer et la mort les attend. le second narrateur est Eva, jeune fille qui vit à notre époque. Belle et effrontée, elle possède une redoutable intelligence, elle est avide d'une connaissance complexe qui semble hors de sa portée, mais elle nous éblouit chaque fois par sa rigueur et son savoir. D'elle-même, Eva a tendance à se mettre au banc de la société, mais le jour où elle rentre dans cette nouvelle école, sa vie va changer, elle va pouvoir aller jusqu'au bout de son désir de connaissance, mais cela ne sera pas sans danger, elle va frôler la mort, et son destin va s'en trouver bouleversé. Elle va être prête à tout pour apprendre ce qu'il lui est arrivé, mais sa route va croiser celle de Sethos et ses plans d'avenir vont être changés à jamais.
Dès les premiers chapitres, j'ai été totalement happée par l'histoire même si à vrai dire jusqu'au la moitié du livre on ne sait pas vraiment quel est le noeud de l'intrigue. On n'apprend que tardivement la relation qu'il peut bien y avoir entre une jeune fille du XXIième siècle et un gladiateur et avant cela, je dois bien avouer que l'auteure nous balade en alternant les narrateurs et nous captive totalement. Eva est une jeune femme intrigante par sa singularité, son intelligence est sans borne et sa détermination sans faille. Elle a des idées bien arrêtées sur ce qu'elle désire dans la vie et elle ne veut sûrement pas d'un garçon dans celle-ci. Elle s'efforce tant bien que mal de repousser les tentatives de ses prétendants car une relation ne l'intéresse pas le moins du monde. C'est agréable d'avoir une héroïne qui ne tombe pas en pamoison devant de beaux garçons au premier coup d'oeil, ça change. Tout au long du roman, on se pose la question sur ce qu'est réellement Eva, comment elle arrive à emmagasiner toutes ces connaissances. Mais l'auteure va savoir nous tenir en haleine et malheureusement,cette question restera sans réponse, comme beaucoup d'autres.
Sethos est un personnage charismatique que l'on apprécie pour son intégrité dès le début du roman. Il est fort, intelligent, il a un esprit tactique et est capable du plus grand des sacrifices par amour. C'est un personnage atypique, je n'ai d'ailleurs jamais rencontré de personnalité qui se rapprochait de la sienne dans tous les livres jeunes adultes que j'ai pu lire, il sort totalement des sentiers battus et qu'est-ce que ça fait du bien ! Je suis tombée sous son charme et j'avoue que j'avais hâte à chaque fois que le prochain chapitre porte sur lui.
Lire la suite...
Lien : http://www.place-to-be.fr/in..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
petit-lips
  08 février 2013
Avec un résumé pareil, j'étais sûre d'être totalement séduite par « Parallon ». Malheureusement, mon avis est assez mitigé, et globalement j'ai été déçue.
Eva Koretsky est une jeune londonienne très intelligente, un véritable petit génie. Elle a de nombreux problèmes et n'arrive pas à s'intégrer dans les écoles qu'elle fréquente. C'est alors qu'elle entre à Sainte Magdelen, une école pour surdoués. A partir de ce moment, sa vie va complètement changer.
Sethos Leontis est un jeune gladiateur vivant à Londinium, en 152 après J.-C. Il est gravement blessé et son ami Matthias ne parvient pas à le soigner correctement. Sethos est anéanti depuis la mort de Livia, sa bien aimée, et il est inconsolable. C'est alors qu'il se retrouve dans un endroit étrange : Parallon.
Le résumé met clairement l'accent sur cette fameuse rencontre entre Eva et Sethos, sur leur histoire d'amour palpitante et impossible. Malheureusement, ce n'est pas le centre du récit. On passe de longs moments en compagnie d'Eva, et assez peu avec Sethos. Les deux premiers tiers du livre sont consacrés à leur vie, à leur train-train quotidien. Cette partie m'a clairement ennuyée, cela manque de peps. Il est certes nécessaire de poser les bases de l'univers d'un livre, surtout qu'il s'agit d'une trilogie. Cependant, j'ai trouvé cette phase bien trop longue. En fait, c'est surtout la vie d'Eva que j'ai trouvé ennuyeuse. J'aurai aimé en découvrir davantage sur Sethos et sa vie à Londinium.
Les choses commencent seulement à bouger un peu dans la seconde partie (environ à la moitié du livre). Malgré cela, il m'a fallu entamer la troisième partie du livre (environ 65 % de ma lecture) pour m'intéresser à l'histoire et aux personnages. J'attendais tellement cette fameuse rencontre, je désespérais de la voir arriver ! Ce n'est qu'à ce moment là que l'auteur a su me convaincre. J'ai englouti les dernières pages, je les ai même tournées avec frénésie.
Tout au long de ma lecture je pensais au film « Gladiator » et à la série télévisée « Spartacus ». Quel dommage que Sethos Leontis n'ai pas l'immense charisme de ces personnages ! Il n'est pourtant pas fade, mais j'avoue le jeune corinthien m'a laissée de glace. Sethos ne se dévoile que vers la toute fin du livre, c'est rageant ! Cela tient aussi peut être au fait que concernant Sethos, l'écriture est faite à la troisième personne du singulier. Il y a donc une certaine distance avec lui, on ne connait pas réellement ses pensées.
Quant à Eva, c'est une jeune fille intéressante et intelligente, mais je n'ai pas particulièrement accroché avec son personnage. Elle fini par se révéler au contact du beau gladiateur, à la toute fin.
Le résumé était très prometteur, malheureusement ce premier tome n'a pas su me convaincre totalement. Les cent cinquante dernières pages du livres étaient très prenantes, mais je regrette la mise en place trop longue de l'histoire. En revanche, la fin m'a donné très envie de connaître la suite, et la relation entre Sethos et Eva est très prometteuse.
La suite est prévue pour l'automne 2013.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   03 mars 2014
- Que se passe-t-il ? s'enquit Matthias.
- Je dois gagner.
- Ce n'est pas un problème. Tu gagnes toujours.
- Non, il faut absolument que je gagne...
- D'accord...
- Comme ça, je pourrais voir Livia après !
Matthias secoua la tête.
- La seule femme dans Londinium qu'il ne peut pas avoir et c'est elle qu'il choisit ! Seth ! Tu veux vraiment mourir ? Oh, je sais ! Tu as reçu trop de coups à la tête et ton cerveau a cessé de fonctionner. Laisse tomber. Aucune femme ne vaut de condamnation à mort.
- Par les flammes d'Apollon, Matt ! Ma vie est une condamnation à mort ! Mourir pour une femme n'est donc pas une cause plus noble ?
De frustration, Matthias siffla entre ses dents. Il détestait cette imprudence. Seth devenait alors ingérable. Il n'était déjà pas facile de le garder en vie la plupart du temps. Son ami était trop passionné, trop colérique, trop charmant. Et ces qualités le rendaient vulnérables.
Matthias admettait aussi que Seth était trop intelligent pour être manipulé. Il lisait dans les autres comme dans un livre et entendait quasiment leurs pensées. Mieux valait garder ses conseils pour plus tard.
- Gagne ton combat d'abord. Ensuite, décide ce qui vaut la peine de mourir.
Le sourire aux lèvres, Seth lui tapa dans le dos.
- J'aime beaucoup ton plan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   03 mars 2014
- Le latin ne sert à rien.
- Parce que la musique sert à quelque chose ?
- Réveille-toi, Eva. Personne de n'a dit que le latin était une langue morte ?
- Oui mais...
- Pas de mais ! Ce truc a deux milles ans, merde ! La vie est trop courte.
Elle avait probablement raison : la vie était bien trop courte. Je continuai donc à traduire Virgile et la laissai aux choses importantes, comme télécharger les paroles des chansons des Livid Turkeys.
- Ok. Fini, bâillai-je en lâchant mon stylo.
Elle jeta un coup d’œil à la page.
- Super. On a une heure pour répéter. Grand concert demain.
- Pardon ?
- Un bœuf. Demain. Salle commune. Allez !
Elle me poussa hors de la chambre. Je me braquai.
- Euh, désolée, Astrid. Reviens un peu en arrière s'il te plaît.
- Combien de fois veux-tu que je te le dise ?
Je n'avais pas signé pour un concert !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   05 mars 2018
Aux aurores un jour, il avait donc suivi Seth dehors. Celui-ci portait sa veste de survêtement et un short. Il n'était pas question que Matt le file à pied vu que son ami courrait aussi vite que le vent. Pendant une seconde, Matthias faillit abandonner, quand il se souvint de la Ford de Georgia, garée dans l'allée. Par chance, elle lui avait appris à conduire, même si sur le moment il n'en avait pas vu l'utilité. Matthias récupéra les clés sur la table de l'entrée et fonça. Il demeura à une distance raisonnable de son ami qui prenait la direction du fleuve.

Un homme grand et mince l'attendait. Ils discutèrent quelques minutes avant de se rendre sur la berge. Matthias se gara de l'autre côté du pont et descendit aussi discrètement que possible. Une seconde ils parlaient au bord de l'eau ; la seconde suivante ils avaient disparu. Matthias se précipita pour les secourir. Aucun signe d'eux. Son estomac se noua. Seth avait-il de nouveau des envies de suicide ? Il était sur le point de sauter à son tour quand les deux hommes réapparurent à la surface. Matt bondit derrière un tas de tonneaux tandis qu'ils se hissaient sur la berge, trempés jusqu'aux os.

Matthias se frotta les yeux : ils portaient des habits totalement différents !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   03 mars 2014
Je m'amusai comme une folle. D'abord je pénétrai dans la messagerie du principal et rédigeai une lettre de démission parfaite que j'envoyai à chaque membre du conseil d’administration et à chaque employé du collège. Ensuite, je prévins tous les élèves par courriel qu'ils n'auraient pas cours le restant de la semaine. Je laissai une trace bien lisible menant directement à mon identité numérique et ... quatre jours plus tard, j'étais convoquée. Après avoir été sermonnée une bonne demi-heure, je quittai ce collège pour ne plus jamais y remettre les pieds.
La colère du principal ne fut rien à côté de la fureur de mes parents. Ils me privèrent de sortie pendant une semaine avant de m'expédier à Downley Compréhensive, un lycée polyvalent.
Bizarrement, je n'eus pas à me plaindre au début. C'était grand, anonyme et il y avait assez d'éléments perturbateurs pour éloigner l'attention de moi. Je parvins à rester quasiment invisible pendant trois ans.
Par malheur, l'année de mes quatorze ans, mon isolement devint un problème.
Comme si ma vie n'était pas assez compliquée, je développai le handicap numéro 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   03 mars 2014
Obscurité. A présent, je courais. Loin de la neige. J'entrai dans un tunnel noir... La clarté s'estompa. Je fuyais la lumière pour m'enfoncer dans la pénombre. Du noir tout autour de moi. Pas d'air... Seules l'obscurité et la chaleur... Je me retournai et ne vis aucune issue.
- A l'aide ! criai-je sans entendre ma voix.
Seul un bip résonnait à un rythme régulier... un moniteur... le bip bégaya... des gens accoururent, appelèrent, crièrent.
- On va la perdre !
On me frappa, j'eus très mal à la poitrine. Impossible de respirer...
- Dégagez ! 200 joules !
- Pas de pouls.
- Dégagez ! 250 !
- Fibrillation...
- Plus de charge ! 300 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Dee Shulman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dee Shulman
J'ai commencé à lire beaucoup de séries, mais il y en a certaines que je ne suis pas pressée de finir ! Tous les détails et les liens vers les livres ici : http://wp.me/p5BGEC-N5
Séries de livres mentionnées :
- le Journal de Bridget Jones, d'Helen Fielding : http://amzn.to/1UrNCpt * - le Seigneur des anneaux, de JRR Tolkien : http://amzn.to/1THqH8H * - La Communauté du Sud, de Charlaine Harris : http://amzn.to/1XSGL86 * - le Trône de Fer, de George RR Martin : http://amzn.to/1Qn0nwl * - Outlander, de Diana Gabaldon : http://amzn.to/1THqH8H * - God Save la France, de Stephen Clarke : http://amzn.to/1LNgZLC * - Night School, de CJ Daugherty : http://amzn.to/1THqH8H * - Parallon, de Dee Shulman : http://amzn.to/1QEFLi6 * - Rebelles, d'Anna Godbersen : http://amzn.to/1UrPb6I * - Never Sky, de Veronica Rossi : http://amzn.to/1VLqSPI * - Les Variants, de Robison Wells : http://amzn.to/1QEG4JN * - Les Outrepasseurs, de Cindy van Wilder : http://amzn.to/24vaTuP * - Divergente, de Veronica Roth : http://amzn.to/21s7DS5 * - Loin de tout, de JA Redmerski : http://amzn.to/1phputN * - Ten Tiny Breaths, de KA Tucker : http://amzn.to/1QlhSQX * - KGI, de Maya Banks : http://amzn.to/1n7ij5E *
* Ce symbole signifie qu'il s'agit d'un lien d'affiliation. Si vous choisissez de commander un livre via ce lien, vous ne le payerez pas plus cher. Amazon me reversera quelques centimes en commission, qui me permettrons de financer de prochains concours sur la chaîne. Merci d'avance si vous faites le choix de me soutenir ! ___
? Retrouvez l'article complet et les futures chroniques sur le blog : http://unjour-unlivre.fr
Facebook : http://facebook.com/unjourunlivre Twitter :http://twitter.com/missmymoo GoodReads : http://www.goodreads.com/MissMymoo Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=39521 Instagram : http://instagram.com/missmymoo Pinterest : http://pinterest.com/missmymoo/books-co/ ___
? CONTACT : Pour toute demande de partenariat/collaboration, merci de remplir le formulaire de contact : http://unjour-unlivre.fr/contact
? COURRIER : Sethom Myriam BP 10 014 92201 Neuilly-sur-Seine Cedex France ___
? MUSIQUE : "Life of Riley" Kevin MacLeod (incompetech.com) Licensed under Creative Commons: By Attribution 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/
+ Lire la suite
autres livres classés : gladiateursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2814 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre