AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 227721969X
Éditeur : J'ai Lu (28/11/2007)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Dans les décors somptueux des terres australiennes, sur les rives envoûtantes du fleuve Murray, la destinée bouleversante d'une femme prête à tout pour vivre libre dans un monde d'hommes sauvage et sans pitié.
Un superbe roman, déchirant d'émotion, dans la lignée des Oiseaux se cachent pour mourir.

Ayant perdu ses parents dans un naufrage, Délie Gordon est recueillie par son oncle et sa tante. Le monde fascinant de l'Australie des pionniers de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
kuroineko
  13 septembre 2018
Avec L'Australienne, Nancy Cato rejoint les auteurs de grandes sagas tels que Kathleen Winsor, James Michener, James Clavell ou encore sa compatriote Colleen McCullough.
J'ai lu ce gros pavé de plus de 700 pages, édition France Loisirs, lorsque j'étais adolescente, à la fin du collège. J'ai suivi les aléas de la vie de Délie. Ça commence mal puisque le bateau qui la mène jusqu'en Australie fait naufrage. Ses parents meurent et elle débarque en ces terres encore sauvages orphelines. Recueillie par son oncle et sa tante, déjà installée, elle découvre ce qui restera le fil conducteur de sa vie: sa passion pour le dessin et la peinture. L'amour aussi... Car ce roman se focalise aussi sur les aléas sentimentaux de Délie.
Autre leitmotiv, la présence du fleuve Murray et la navigation fluviale, à laquelle la jeune femme s'attelera également.
Si ce n'est certes pas de la grande littérature, L'Australienne avait alors tous les ingrédients pour me transporter dans cet ailleurs livresque : dépaysement, de vastes espaces, une jeune fille puis femme au parcours semé d'embûches, des hommes séduisants et forts avec toutes les difficultés possibles de l'amour, ...
La recette continue de fonctionner puisqu'il paraît chaque année de nombreux ouvrages la reprenant, dont plusieurs en Australie d'ailleurs. Plus ou moins bien écrits, plus ou moins clichés, ils parviennent souvent à leur but premier: le divertissement. Et ce n'est déjà pas si mal. Adolescente, j'ai dévoré les aventures de Délie (et d'Ambre, et de Meghan, ...). Je ne suis pas certaine qu'une relecture me rendrait les mêmes sensations aussi préféré-je rester sur mon ressenti d'alors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
isachon42
  09 mars 2012
résumé : Après avoir perdu ses parents dans un terrible naufrage, Délie Gordon est recueillie par son oncle et sa tante, dans l'Australie des pionniers de 1890. Déterminée à tout découvrir de ce nouveau monde qui s'ouvre à elle, Délie connaît ses premiers émois amoureux avec son cousin Adam, avant qu'un tragique accident ne vienne briser leur bonheur…
Guidée par sa passion pour la peinture, la jeune fille décide de tout quitter pour tenter sa chance à Melbourne. Mais, trahie par les élans de son corps, elle épouse Brenton Edwards, le capitaine du "Philadelphie", et entame une existence sans amour ni peinture, au gré du fleuve... jusqu'à ce que sa rencontre avec un riche amateur d'art fasse tout basculer.
De rêves en désillusions, d'opportunités en coups du sort, malgré les obstacles et les règles d'une société farouche, Délie va lutter pour puiser en elle la force d'accomplir son destin…
Commenter  J’apprécie          60
sld09
  28 juin 2017
Dès les premières pages, je me suis rendue compte que mes souvenirs étaient non seulement flous, mais aussi très parcellaires. Je ne rappelais absolument pas de tout ce qui se passait dans la première partie du roman et qui évoquait l'adolescence de l'héroïne, Délie.Car L'Australienne, c'est une grande saga (plus de 700 pages) qui raconte la vie de Délie, orpheline suite à un naufrage juste en arrivant en Australie. Une vie marquée par ses passions, la peinture, le fleuve et l'amour... La vie d'une femme qui ne se laisse pas dicter sa conduite par les conventions d'une société qui n'accorde encore que peu de libertés aux femmes.Le style de Nancy Cato est agréable et nous offre une très belle image de l'Australie même si l'intrigue a tendance à s'éparpiller un peu trop en petites anecdotes qui n'apportent pas grand chose à l'histoire...
Commenter  J’apprécie          41
DD78
  26 avril 2014
Bonne fresque romanesque avec héroïne passionnée, amoureux transi et destinée aventureuse . le problème, c'est que aussitôt lu, aussitôt oublié ! Bref, l'idéal pour les vacances, sans se prendre la tête, et en surveillant les enfants du coin de l'oeil.
Commenter  J’apprécie          10
steph5977
  03 octobre 2017
Ayant l'intégrale de ce livre (un pavé de 700 pages), j'ai du intercaler un autre livre toutes les 200 pages pour ne pas abandonner cette lecture. Manque de rythme et trop de descriptions inutiles et qui alourdissent l'histoire.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KrazieKrazie   28 janvier 2019
J'ai trouvé ce livre dans une boite à livre, et vu que l'Australie est un thème récurrent dans mes lectures en ce moment j'y ai vu le moyen d'approfondir le sujet.
Ce livre c'est le récit d'une vie, la vie de Délie ou Philadelphia de son vrai prénom. Aux premières pages du livre Délie est une enfant qui fait une arrivée fracassante et traumatisante en Australie. Le livre se termine quand Délie à 79 ans. Le fil conducteur du livre, c'est un fleuve, ou des fleuves. Ce sont eux que Délie va suivre toute sa vie, cette eau qui part des montagnes enneigées pour finir dans l'océan. Le cours des fleuves va guider, apaiser, inspirer la jeune fille tout au long de sa vie. Elle connaîtra le meilleur comme le pire, trois amours passionnés, sera la première femme capitaine d'un bâteau à aubes, va s'inspirer des magnifiques paysages australiens pour devenir un peintre majeur, et se retrouvera finalement seule avec cette nature indomptable, puissante et si belle. Ce livre est un beau récit, comme la vie, parfois un peu trop calme, avec des moments douloureux, et des instants de bonheur. Il donne envie de se laisser bercer par les flots puis de se laisser entraîner par le courant, et de finir sa vie en écoutant les vagues de l'océan... un bel hymne à la nature, aux fleuves australiens et à ces fameux bâteaux à vapeurs qui ont été à une période les seuls moyens de transports dans cette région. Un un beau portrait de femme de caractère, qui a su apprécier à sa juste valeur cette nature encore sauvage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mamyfoliemamyfolie   01 janvier 2014
La matinée du lendemain annonçait une des parfaites journées de printemps où il est quasi criminel de rester enfermé. Le soleil prodiguai une chaleur langoureuse, les abeilles bourdonnaient autour des arbres fruitiers en fleurs, le ciel était d'un bleu tendre et délicat. Une brume légère humectait l'air, comme si le soleil, saupoudrant d'or jusqu'au moindre brin d'herbe, était soudain devenu palpable. Même les sombres eucalyptus étaient nimbés d'un halo de minuscules feuilles cuivrées, et leurs frondaisons se détachaient en contre-jour sur le ciel comme des nuages potelés et cotonneux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sld09sld09   10 septembre 2017
La couleur était maintenant sa passion, la couleur davantage que la forme. Elle aurait dû consacrer plus de temps et de soin au dessin, mais elle ne pouvait attendre de faire jaillir les merveilleuses couleurs, si pures, si douces, à la texture si délicieuse, à l'odeur d'huile si excitante.
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   11 septembre 2017
Délie regarda un grand eucalyptus récemment tronçonné par les bûcherons. La souche et les copeaux de bois épars étaient presque aussi rouge que du sang. Elle songea qu'à l'époque où cet eucalyptus n'était encore qu'un arbrisseau, cette forêt n'avait encore jamais connu l'homme blanc ni sa hache, que seul se déplaçaient parmi ces arbres les sombres habitants du pays. Elle eut soudain le sentiment d'être une intruse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature australienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (145) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1541 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre