AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Willy Lambil (Illustrateur)
EAN : 9782800124247
48 pages
Éditeur : Dupuis (05/02/1997)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 53 notes)
Résumé :
C'est bien connu : la cavalerie arrive toujours trop tard. Quand on lit les aventures des Tuniques bleues, franchement, on comprend mieux pourquoi... Le caporal Blutch et le sergent Chesterfield sont peut-être hilarants. Mais si l'armée des Nordistes n'avait été composée que de soldats de leur acabit, on peut se demander ce qu'aurait été l'issue de la guerre de Sécession... Enfin, ce n'est pas le lecteur qui se plaindra. Car t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
saigneurdeguerre
  05 août 2019
Mais c'est qu'il n'est pas content le général Cochran ! La guerre contre le sud bat son plein et il faut toujours plus d'hommes pour alimenter le rayon boucherie de la Guerre de Sécession.
Comme le Service Cinématographique aux Armées n'existe pas encore, il faut se contenter de ce qu'on a. Et de quelle technologie dispose-t-on dans les années 1860 ? Hé bien, d'une invention révolutionnaire, la PHOTOGRAPHIE ! Par ce biais, le « brave » général envisage de motiver des hommes à s'engager dans l'armée nordiste. Seulement, voilà… Les photos prises par Gardner, Brady et Sutton ne répondent pas aux attentes de notre « intrépide » général ! C'est quoi ces cadavres de soldats yankees, ces regards ternes, ces tenues dépenaillées ? Est-ce ainsi que l'on va susciter des vocations ? C'est cela qui va motiver des jeunes à s'engager sous les drapeaux nordistes ? Non ! Non ! Et non ! Sutton se voit réprimandé pour ces clichés : il faut de l'héroïsme, du mouvement… du mouvement ? Avec le temps de pose alors nécessaire pour qu'une photographie soit prise ? Techniquement impossible ! Alors, la technique, on va un petit peu l'aider… Mais c'est sans compter sur le caporal Blutch…
Critique :
Je renoue avec les héros de ma jeunesse (plus on vieillit, plus on retombe en enfance).
Raoul Cauvin, le scénariste, met ici en évidence, la nécessité pour tout belligérant d'utiliser la propagande pour vanter ses exploits, donner l'image la plus pitoyable possible de l'ennemi et susciter des vocations afin de recruter de la viande fraîche, de futurs héros, bientôt réduits à l'état de zéros, une fois écrabouillés par la machine de guerre.
La propagande ! Voilà une idée originale et pour le moins inattendue dans une BD des Tuniques Bleues. Malheureusement, il y a un côté répétitif qui atténue le plaisir de lecture même si les dessins de Willy Lambil sont toujours aussi expressifs et drôles.
Petite précision : les photographies prises durant la Guerre de Sécession n'ont rien à voir avec les mises en scène grotesques d'un Sutton dans cette BD. (Sutton est un personnage purement fictif.) Ces photographies montrent essentiellement des champs de bataille, des cadavres, des hommes aux regards vides, épuisés, sales… Beaucoup sont l'oeuvre de Gardner, cité dans la BD, qui travaillait pour le général George McClellan. Petite parenthèse : ce général fut le plus populaire de tous les généraux yankees car il était celui qui se souciait le plus d'épargner la vie de ses hommes et il veillait à améliorer leurs conditions de vie. Malheureusement, il était un peu timoré sur le champ de bataille, hésitant à engager toutes ses troupes et ne connut pas de véritables succès militaires, malgré ses talents de logisticien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Fanvin54
  23 août 2016
Photographier la guerre dans toute son horreur n'aide pas vraiment au recrutement de nouveaux soldats... Pourquoi alors ne pas "bidonner" un tantinet les clichés ? La mission est ainsi confiée au photographe Sutton, avec , à sa disposition, la compagnie de Chesterfield et Blutch pour mettre en scène cette "comédie".
Tome 39 des tuniques bleues, basé sur une idée plutôt bonne, mais pas forcément bien exploitée à mon sens (l'histoire devient vite répétitive au bout d'un moment).
Commenter  J’apprécie          140
TelKines
  27 février 2016
Il s'agit ici d'une sympathoche BD avec le thème de la photographie de guerre. Ou plutôt des photos de propagande.
Chesterfield a pour ordres de devoir aider un photographe, envoyé par l'état-major, de prendre des clichés montrant la beauté de la guerre. Des soldats souriants, posant dans des gestes de victoires et "tuant" avec plaisir des "Gris". Et pendant ce temps, Blutch essaye de tout faire pour saboter ces fausses prises. Réussissant avec l'aide de Stark (si si) !
Une BD tout même plus "calme", par rapport à d'autres titres de la série, se terminant avec une petite morale effectuée par le personnage de Lincoln : "la guerre n'a pas à être glorifiée".
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74
  05 octobre 2019
On aurait pu croire à un remix de l'album « des bleus en noir et blanc », mais on se retrouve avec une pâle histoire de photographe qui tente de faire des photos de guerre pas très réalistes. Ce qui a le don d'énerver la plupart des gens sauf Chesterfield.
Ce qui me gêne dans cet album, c'est que les personnages sont plats et l'humour totalement absent. L'histoire tourne autour de scènes sensées être cocasses mais les situations se suivent et sont aussi apathiques que le sergent Chesterfield.
Bref, un album à oublier sauf peut être la morale finale, du Président Lincoln qui me fait remonter un peu la note de cet épisode.
Commenter  J’apprécie          20
agnesrobert
  09 novembre 2015
Sur ordre du général Cochran, le régiment de Chesterfield et Btutch doit obéir au photographe officiel de l'armée Sutton, chargé de réaliser une exposition photographique destinée à attirer de jeunes recrues.... S'en suit des poses cocasses et ridicules, de fausses mises en scène héroïques... Hors de lui, le général en chef du régiment ordonne secrètement à Blutch de saboter le travail du photographe...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   05 août 2019
Caporal Blutch : "Mais à filer sans péril, on déserte sans gloire !"

(Détournement de : “A vaincre sans péril on triomphe sans gloire” de Pierre Corneille.
Commenter  J’apprécie          100
mamangel1mamangel1   25 juin 2015
-Blutch, qu est ce qu il vous a dit?...
-hein?... Qui ça?...
-Ben...le général....
-...pas vu!
-Vous vous foutez de moi?!... Il y a deux secondes, il etait là. Près de vous, même qu il vous tournait le dos!
-...Et alors?...Il a bien le droit de se réchauffer les fesses, non?...
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74Radwan74   05 octobre 2019
- ça ne vous gêne pas, ce manque d’ardeur dans le geste... ces gens inertes... ces yeux fatigués... ces blessés... ces champs de bataille jonchés de morts ?...
- bien au contraire ! Il s’agit là, hélas, de la réalité. La guerre n’a pas à être glorifiée !
Commenter  J’apprécie          20
TelKinesTelKines   27 février 2016
Allez viens, ma vieille... on rentre... je sais ce que tu penses... une occasion comme celle-là, ne se représentera peut-être jamais plus !... Mais à filer sans péril, on déserte sans gloire !
Dieu du ciel... où ai-je été cherché ça ?! Ce n'est pas mal trouvé quand même ! C'est tout moi, ça ! Il y a des jours où je m'étonne !
Commenter  J’apprécie          10
Fanvin54Fanvin54   23 août 2016
(Chesterfield) Ce type est un malade...il a transformé les hommes de cette compagnie en une bande de clowns !
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Raoul Cauvin (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raoul Cauvin
Plongée dans l'univers de la bande dessinée avec la maison d'édition communautaire Sandawe basée sur le financement participatif et en interactivité constante avec les amoureux de la BD. Parmi leurs publications récentes, on retrouve notamment « le bâtard des étoiles » signée Raoul Cauvin, figure emblématique de la bande dessinée franco-belge...
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16747 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre