AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Louis Salvérius (Illustrateur)Willy Lambil (Illustrateur)
EAN : 9782800108629
48 pages
Dupuis (01/04/1986)
3.71/5   152 notes
Résumé :
En l’absence du colonel Appletown, c’est au capitaine Joyce qu’il revient de prendre le commandement de Fort Bow. Cet homme ambitieux et exécrable est bien décidé à imposer une discipline de fer dans le camp. Tous les soldats ne l’entendent cependant pas de cette oreille. Et les excès de Joyce poussent certains à déserter. Une fois de plus, les services du sergent Chesterfield et du caporal Blutch vont être mis à contribution pour pourchasser les déserteurs et bient... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 152 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

bibiouest
  03 octobre 2018
Une série connue et reconnut «un must» en matière de BD humoristique?
Surement mais pas pour moi , les dessins sont naïfs, voir simplistes le scénario ...bof et les gags digne d'une cour d'école bon j'en suis resté à Astérix dans ce genre-là.
Les tuniques bleues ne sont pas pour moi.
Rappelons tout de même l'immense succès de cette série et l'intérêt des petits et grands enfants.
Il s'agit donc que de mon humble avis
Commenter  J’apprécie          300
Radwan74
  03 septembre 2019
Un épisode vraiment très réussi des tuniques bleues. Des personnages tous aussi différents et très marqués au niveau du caractère ; j'adore ce commandant très à cheval sur la discipline, le frêle « petite fleur » ... et puis le caporal Blutch et le sergent Chesterfield qui commencent à gagner leur caractère définitif. Un caporal Blutch détestant l'armée mais qui peut faire preuve de courage (et d'insubordination) quand cela va à l'encontre de ses valeurs. Un caporal qui éprouve des sentiments contraires pour son collègue, prêt à le sauver mais adorant qu'il se prenne des poires dans la tête. Un sergent, quant à lui, intelligent mais qui fait preuve d'une malchance innée.
Beaucoup d'actions dans cet album et des dessins mieux aboutis.
Commenter  J’apprécie          100
manu_deh
  06 avril 2015
Tome 5 des Tuniques bleues.
Où, comme le titre de l'album l'indique, Blutch et Chesterfield vont partir à la recherche de déserteurs, pour finir par eux-mêmes déserter ... plus ou moins volontairement.
C'est un très bon album, par son scénario assez cohérent en soi, parsemé bien sûr de petits gagas et traits d'humour qui font la réputation de la série.
Une lecture bien agréable, j'en redemande du coup!
Commenter  J’apprécie          120
jamiK
  31 août 2021
Lambil est passé aux pinceaux à la place de Salvérius, décédé en cours de réalisation de l'épisode précédent. le trait est un peu plus précis, mais la différence ne saute pas aux yeux. C'est toujours le style classique qu'on appelle "École de Marcinelle”. On a l'impression que les dialogues aussi évoluent, les répliques sont plus travaillées, les disputes entre Blutch et Chesterfield acquièrent une pointe d'originalité et de pétillant, à mon avis, c'était nécessaire pour la pérennité de la série. On retrouve le thème de l'officier rigide et tyrannique qu'il y avait dans l'épisode de Lucky Luke, “Le XXe de Cavalerie”. Ce n'est pas la première fois qu'on retrouve une référence à ce tome de Lucky Luke qui a très certainement inspiré cette série, et malheureusement, comparativement, les Tuniques Bleues ne font pas le poids face à ce petit bijou du western comique. Pas de guerre de sécession dans cet opus, on a affaire aux indiens, comme dans le premier tome de la série. Il y a de l'action, de l'humour, burlesque, mais ça marche, des rebondissements, c'est assez rocambolesque, et franchement, cette lecture est assez plaisante et distrayante, un bon opus de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
bdelhausse
  28 avril 2018
Les Tuniques Bleues, c'est souvent assez caricatural, simpliste, histoire de nous décrire l'absurdité de la guerre, l'horreur des conflits. L'humour et les coups de gueule entre Blutch et Chesterfield sauvent le tout, le plus souvent.
Ici, on dépasse de très loin les clichés et simplismes des premiers tomes. On se retrouve avec un capitaine qui prend le commandement du fort et se révèle être un tyran de premier ordre. A tel point que plusieurs soldats désertent. Parmi ceux-ci, un asocial, une poule mouillée, un objecteur de conscience... Et qui va être chargé de les ramener...? Bingo, notre duo de choc favori.
On mélange un peu de tribu indienne, un entêtement de mauvais aloi dans le chef du capitaine, des déserteurs au grand coeur... Et on a un tome qui ne passe pas la barre, à mon avis.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   11 mars 2014
- Ben ? Qu'est-ce qui t'arrive, mon vieux ?
- J'ai attrapé huit jours parce que mon pantalon était tout chiffonné...sgnif !
- J'ai jamais pu repasser un pantalon à la maison ! Ce sont mes soeurs qui le faisaient...sgnif !
- J'ai dit au capitaine que j'allais envoyer mon pantalon chez moi et que maman me le renverrait dans la huitaine, aussi impeccable que s'il était neuf, il est ...sgnif...devenu tout rouge...
- Qui ? Le pantalon ?
- Non, le capitaine ! Il a fait craquer ses doigts, puis...sgnif....il m'a envoyé au cachot !
- Bah, t'inquiète pas ! C'est pas sigrave le cachot....
- Mais j'ai peur du noir ! Boououououuh !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
miladomilado   07 décembre 2015
- Un guetteur ! À votre avis, qu'est-ce qu'il fait ?
- Il guette sergent !
- Bravo Blutch ! Très bonne déduction; la prochaine fois que j'aurai besoin d'entendre une réponse stupide, je m'adresserai à mon cheval ! ...
Commenter  J’apprécie          211
miladomilado   08 décembre 2015
- J'ai vraiment de la peine à croire qu'ils aient pu déserter comme ça sans raison grave... Je connais suffisamment le sergent Chesterfield pour pouvoir affirmer que c'est un crétin, donc un bon soldat ! Je me refuse à croire qu'il a déserté dans un motif sérieux !
Commenter  J’apprécie          130
rosyttarosytta   01 mai 2016
- Je vous avais dit de ne pas me suivre idiot, à présent vous allez être considéré comme déserteur comme moi.
- Bah ! Depuis le temps que je rêvais de déserter...Ce qui est marrant dans l'histoire c'est que moi je déserte pour ne plus voir l'armée, tandis que vous c'est pour que l'armée ne vous voie pas.
Commenter  J’apprécie          70
mamangel1mamangel1   11 juin 2015
-Depuis quand t'attaques-tu à un mourant, Bison Hargneux?!... Tes guerriers et toi seraient-ils devenus lâches au point de ne pas affronter des hommes capables de se défendre?
Il y a bien à l'abri dans son trou, un homme gros et bouffi, pétant de santé, et qui ne demande qu'a se mesurer avec toi!
-De qui parle-t-il?
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Raoul Cauvin (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raoul Cauvin
Cédric 35
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18119 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre