AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213662121
308 pages
Éditeur : Fayard (10/04/2013)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Nous vivons dans un monde où la chimie de synthèse est partout : dans notre alimentation, nos vêtements, nos maisons… Or il serait naïf de croire que les effets de ces produits sur notre santé sont suffisamment évalués. Face aux intérêts des lobbies et devant le laxisme dont font bien souvent preuve les pouvoirs publics, il est possible, individuellement et collectivement, de passer à l’action. Quels sont les produits à éviter absolument, et par quoi les remplacer ?... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ptitgateau
  19 février 2014
Qu'est - ce qu'on mange ce soir ???????? Ben je ne sais pas ce qu'on mange ce soir, je ne sais plus !!!! je crois qu'on va arrêter de manger !
Le docteur Laurent chevalier, consultant en nutrition et travaillant en médecine environnementale dresse un tableau alarmant : tout ce qui concerne notre alimentation y passe : depuis les additifs, jusqu'aux ustensiles en passant bien sûr par les pesticides, les OGM, sans oublier l'environnement familial, les jouets des enfants, les cosmétiques et les textiles.
Premier constat : certains additifs, comme les édulcorants, les nanoparticules ne font pas l'objet d'études poussées,
deuxième constat, les étiquetages et donc l'information du consommateur manquent de transparence,
troisième constat : une immense partie de ce que nous achetons est plein de cochoncetés perturbatrices endocriniennes et autres cancérogènes.
Ben voilà, j'avais de sérieux doutes qui provenaient de tout ce qu'on entend, et maintenant la lectrice que je suis est bien briefée sur ce problème. Et je fais quoi ? puisque ce monsieur Chevalier affirme que le bio pur n'existe plus depuis longtemps, et que les eaux, minérales ou du robinets sont inégales suivant les provenances et que je dois désormais faire attention même au récipient qui cuira ou contiendra le bol de riz que je vais m'accorder et déguster avec volupté !
Je ne fais pas grand-chose : continuer à manger bio (tant que mon porte - feuille le supporte), éviter les plats tout prêts, utiliser du citron, du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude pour assainir mon environnement, à l'échelle de l'humanité , c'est un petit pas, le pas de géant, cette fois il sera pour la petite bonne femme que je suis.
Bref, l'auteur nous abreuve de mots vachement compliqués ( un peu longs les mots, sinon, bien pour le scrabble), de tableaux en tous genres, le tout rassemblé dans un livre auquel il donne un titre pour nous faire comprendre qu'il est notre sauveur… là je suis un peu sévère, mais bon, c'est comme ça que je le ressens . Il n'est d'ailleurs pas tant sauveur que ça, car ce qui me reste de cet ouvrage, c'est beaucoup de négatif, même si je sais que c'est vrai, je n'y peux pas grand-chose à part crier ma révolte contre des gens qui mènent le monde et qui ne m'entendront même pas.
Voilà, c'était ma minute de ralage.
Signé Ptitgateau (certifié écocert le ptitgateau)

Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          334
Tom_Otium
  18 octobre 2017
La santé c'est ma top priorité, alors j'ai besoin des conseils avisés d'un médecin. le docteur Laurent Chevallier est vraiment un type super. Il prône une vie saine, naturelle, avec le moins de produits chimiques possible. Et c'est possible ! Il y a beaucoup de choses inutiles dans les rayons des supermarchés. On devrait écouter plus souvent les médecins et moins faire attention au marketing. Ce professeur n'est pas un illuminé, c'est quelqu'un de sérieux qui a des principes (principe de précaution et principe de responsabilité).
L'hygiène est bien sûr primordiale, l'aspect pratique est lui aussi important de nos jours. Il ne s'agit pas de retourner s'éclairer à la bougie (pas bon pour la pollution intérieur d'ailleurs) mais d'évaluer les risques et d'estimer le rapport bénéfice-risque. Ce rapport devrait être aussi important que le fameux rapport qualité-prix pour les consom'acteurs que nous sommes. C'est donc une véritable introduction à la toxicologie que nous propose l'ouvrage. Et c'est très bien expliqué ! le problème, comme l'avoue lui-même l'auteur, c'est qu'on manque de connaissance et de recul. Il faut étudier toutes ces substances qui déferlent sur le marché et ça n'est pas une tâche aisée... Il faut aussi dire que ce livre date de 2013, hors les connaissances et même la législation sur les nanoparticules ou les perturbateurs endocriniens par exemple ont quelque peu évolué. Ca bouge très vite et il faut sans cesse se tenir informé. On pourrait se sentir découragé...
Mais l'auteur nous donne la force de mener ce combat, grâce à des règles simples (résumées en fin d'ouvrage) comme choisir des produits bruts ou éviter le plastique. Mais aussi des astuces qui changent la vie : se protéger du soleil avec des vêtements amples plutôt que mettre de la crème ou utiliser de l'huile d'amande douce bio pour s'hydrater la peau plutôt que de mettre des crèmes industrielles... Ce sont peut-être des conseils de bon sens mais c'est toujours bon à rappeller car les marketeux font tout pour nous les faire oublier.
Le docteur Laurent Chevallier est vraiment engagé politiquement, contre les lobbys, pour la santé des gens et celle de la planète. C'est vraiment mon médecin préféré, je vais continuer à le lire et à écouter ses conseils quand je le vois à la télé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Melitaea
  23 avril 2019
Un énième livre sur la sécurité alimentaire. Ce que j'ai apprécié dans cet ouvrage c'est qu'il semble vraiment très complet. de plus, à la fin, il y a tout un récapitulatif des additifs alimentaires. le moins, c'est que c'est un livre un peu trop lourd à lire, j'ai préféré le feuilleter plutôt que de le lire de façon linéaire. En effet , pour le public non initié à la chimie (comme moi), les termes et les noms techniques sont compliqués à assimiler et la lecture devient vite fastidieuse. En plus, je trouve que le ton est trop alarmiste. En tant que lectrice, j'ai l'impression de n'avoir pas pu faire la part des choses car l'auteur est trop radical dans les arguments qu'il avance.
Commenter  J’apprécie          10
cyan
  08 avril 2016
Voilà un livre très intéressant et très complet qui permet de consommer en toute connaissance de cause. Un livre qui fait peur, aussi, quand on constate à quel point nos modes de consommation sont dangereux pour notre santé.
Le livre est scindé en 2 parties: la 1e est explicative et l'auteur y développe chaque point en s'appuyant sur les études scientifiques (ou leur absence) et le bon sens; la 2e est composée de tableaux répertoriant les différents composants des produits courants du commerce et permet de faire le tri entre les ingrédients sains et les autres.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   17 novembre 2016
Impossible d’échapper au plastique tant il est omniprésent. Les plastiques représentent une catastrophe pour la planète, car, imparfaitement recyclés, ils s’accumulent partout, notamment au niveau des océans. Si tous les plastiques ne sont pas à considérer de la même manière en termes d’effets sur la santé, en particulier dans les emballages des aliments, il faut globalement s’en méfier au vu des informations partielles et parcellaires dont nous disposons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   17 novembre 2016
Il y aurait de quoi frémir quand on examine de près le parcours et les mobiles de ceux qui décident du contenu de nos assiettes et de notre environnement.
Pourtant, la solution est dans les mains de chacun : en s’informant aux sources les plus fiables et objectives possibles, le consommateur a un pouvoir de régulation : celui du choix éclairé de ses achats. Le boycott est une arme fatale. Encore faut-il correctement la manier grâce à une information indépendante, ce que nous tentons de donner dans ce livre. La science se doit d’assurer la protection des individus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tom_OtiumTom_Otium   18 octobre 2017
il faut savoir que les toxiques peuvent être solubles soit dans l’eau (« hydrosolubles »), c’est-à-dire dans les milieux aqueux de l’organisme (le sang, la lymphe), et alors assez facilement éliminés dans les urines, soit « liposolubles », c’est-à-dire qu’ils se stockent dans les graisses et sont dès lors plus difficiles à rejeter.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 novembre 2016
Les scientifiques connaissent, comme les politiques, des situations de conflits d’intérêts, et il serait illusoire de croire que le monde de la science et celui de l’industrie sont étanches. Bien au contraire, des liens cordiaux, professionnels et d’argent existent entre industriels et scientifiques, les premiers ayant tout intérêt à instrumentaliser les seconds. Avec l’aide de puissantes agences de communication, les industriels sont parvenus à créer une culture du déni, semant le doute à chaque fois qu’est avancé le risque d’un impact négatif de certains de leurs composés chimiques de synthèse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tom_OtiumTom_Otium   18 octobre 2017
La première règle est aussi d’éviter les tissus antitaches, antistatiques, antifeu, antirétrécissement, antiodeurs, antibactériens, infroissables, imperméabilisés, ou avec impression plastifiée. Tous ces tissus par définition sont imprégnés de nombreux composés chimiques plus ou moins émissifs.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : LobbyingVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
204 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre