AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Luc Barré (Collaborateur)
ISBN : 2841115194
Éditeur : Editions Nil (26/05/2011)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Dans le second volume de ses Mémoires, Jacques Chirac aborde avec une grande liberté de ton les deux mandats de sa présidence, la plus longue de la Ve République après celle de François Mitterrand.

Il dresse son bilan et explique ce qui a guidé ses grands choix, sans passer sous silence les aspects qui ont suscité des critiques et des commentaires - la dissolution de 1997, le feuilleton des « affaires », l'échec du référendum sur la Constitution europ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
tiph85
  21 juillet 2016
Ce deuxième tome m'a beaucoup moins plu que le 1er alors que je pensais que ça serait le contraire (étant plus de la génération du 2ème!). Si le 1er nous fait revivre tout un pan de l'histoire, le second entre trop dans les détails de certains dossiers présidentiels et là, il m'a un peu perdue.
Il commence par un bref portrait de tous les présidents de la 5ème république sauf bien entendu celui de VGE...
J'ai bien apprécié le passage sur les essais de la bombe atomique expliquant leur intérêt et la raison de leur arrêt.
Beaucoup de passages étaient intéressants à lire, car on se rend compte que certaines choses sont toujours vraies aujourd'hui. Notamment, les attentats de 86 dont l'origine est la même que ces derniers événements, que nous avons vécus.
Puis viennent les accords de Dayton suite au conflit yougoslave.
Les passages sur les différents G7, sur les différentes visites diplomatiques étaient trop longs et regorgeaient de détails.
L'épisode de la dissolution de 97, est intéressant. Il a été voulu par une majorité, qui voulait reprendre sa place dans le gouvernement, mais c'était sans compter la place du FN. C'était fait, pour éviter d'attendre encore un an avant les prochaines législatives. La description de Jospin est forcément à l'opposé de ce qu'est J.Chirac. Ce dernier se retrouve dans une position inverse connue plusieurs fois déjà.
Dans les multiples détails de politique internationale, il est intéressant de voir qu'un problème, dans ces hautes sphères ne s'attaque pas bille en tête comme le voudrait parfois le peuple, la négociation, la diplomatie est tout un art!
Je ne me souvenais plus de 2000 et du référendum sur le quinquennat, pour servir la vitalité diplomatique. de même, qu'il a eu beaucoup de changements de personnes à la tête des états puissants, ainsi, il a fallu mettre en place de nouvelles relations.
Puis, vient le 11/09, J.Chirac est le 1er à se déplacer sur ground zéro car il devait venir aux USA à la même période. Très vite, il est peut d'accord avec la politique de Bush et est très déçu que Blair le soit. Comme il le dit, cela a des conséquences lourdes sur L Histoire. Si on fait des guerres préventives où va-t-on? Cela exacerbe la haine de l'Occident au Moyen-Orient (tiens cela reflète ce que nous vivons). J'ai beaucoup aimé cette âpre négociation, ce discours lors du sommet mondial du développement durable à Johannesburg , mais hélas ils n'ont pas voulu attendre l'avis des experts.
Le passage sur l'arrivée de Bachar El-Assad au pouvoir, a aussi une forte résonance aujourd'hui, sauf que J.Chirac n'avait pas du tout la même façon de le gérer (quid des conséquences actuelles?).
De même, le Non au référendum de 2005, surtout à propos de l'inquiétude de l'adhésion de la Turquie, pays entre l'Occident et l'Orient , donc stratégique.
Enfin, J.Chirac qui oarle de sa passion pour les arts premiers (qu'il a longtemps caché pour pouvoir passer pour un inculte, et qu'il se permet en fin de mandat, d'être lui même). Il nous parle de Jacques Kerchache, qui l'a aidé à concrétiser la construction de musée du quai Branly, devenu le musée Chirac depuis peu. Musée qui ne m'inspirait guère, et bien suite à ma lecture, J.Chirac a réussi à piquer ma curiosité.
Enfin, il a inscrit dans la constitution l'abolition de la peine de mort, si bien que cette dernière ne pourra jamais être rétablie.
Alors, qu'on aime ou pas cet homme, on ne peut qu'être impressionné par cette vie politique, très riche, il a accompagné la France dans ses moments les plus joyeux comme les plus tristes, il a dû gérer tout cela avec différentes générations des grands de ce monde.
Son testament politique est très démagogique, mais quasiment 10 ans plus tard, les problèmes et les suggestions se rapportant à la mondialisation, aux sirènes du FN et au communautarisme résonnent très fort encore aujourd'hui. C'est peut être à cela que l'on reconnaît le grand homme politique, il connaît par coeur son peuple, ses qualités et ses défauts, avec un esprit visionnaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mimipinson
  22 juin 2011
« Car il n'existe pas plus de hiérarchie entre les arts et la culture qu'il n'existe de hiérarchie entre les peuples. » 20 juin 2006, Inauguration du musée des arts premiers, quai Branly
Ce second volet se veut plus politique, plus profond, et plus vachard aussi. Si Chirac ne tarit pas d'éloge pour ses plus fidèle collaborateurs, pour un certain nombre de personnalités qu'elles soient de son bord ou pas, il peut être sans concession pour d'autres et pas forcement des moindre, à tors ou à raison….car on ne connaît jamais les dessous d'une histoire ou de la grande Histoire. A certains moments il attribue aux une et aux autres des traits de caractères ou des actes qui étaient les siens ou ses faits en d'autres temps.
Quand j'écris que ces mémoires ont un caractère plus politique et plus profond, c'est que d'une part Chirac ne parle plus de lui, mais surtout des grands sujets internationaux, environnementaux, des enjeux du futur qui ont occupés sa présidence. Il m'a paru beaucoup plus sincère et plus vrai lorsqu'il revient longuement sur ce qui l'a amené à refuser une intervention militaire ne Irak, sur son cheminement en matière d'environnement, sur sa réflexion à propos des enjeux de société au niveau planétaire.
Sur le plan intérieur, je suis nettement convaincue par ses propos, son analyse du 21 avril qui à mon sens n'a pas été compris (et pas uniquement par lui d'ailleurs) et par les réponses données.
Ses échecs ne sont pas esquivés, mais….il ne regrette rien.
Sans être dupe sur le fait qu'il ne peut pas tout dire, et qu'il n'a pas forcément intérêt à dire certaines choses, cet ouvrage a au moins le mérite de balayer de manière assez complète ces quinze dernières années , de connaître un peu mieux les principaux dirigeants internationaux.
L'ancien chef de l'état, tel un vieux sage, drapé d'une étoffe d'humanisme, feinte ou sincère ? je ne me prononce pas, revient aux origines de l'Homme, pour mieux s'adresser à la jeunesse : « Alors Français : rêvez ! Osez ! Ultime message, testament, mise en garde, humour corrézien….à chacun de juger
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
morin
  11 février 2012
la lecture de ce livre nous permet de nous replonger dans 12 années de notre histoire, et à ce titre il est très intéressant.
Il est de bon ton d'entendre dire que Jacques Chirac n'a rien fait pendant ses
années , ce qui ne ressort pas du tout de cette lecture.
lors de la sortie de ce livre les journalistes ne semblent s'être intéressés qu'aux passages concernant Sarkozy pour y trouver que des critiques négatives, même s'il n'est pas toujours très tendre il peut également faire des compliments : "Nicolas SARKOZY paraît le mieux préparer à occuper cette fonction......je ne mésestime pas ses qualités :sa force de travail, son énergie, son sens tactique, ses talents médiatiques, qui font de lui, me yeux, l'un des hommes politiques les plus doués de sa génération".
A l'étranger certaines de ses actions ont eu des répercutions jusque pour nous touristes : en voyage au Yémen quelque temps après que JC ait fait presque le coup de poing à Jérusalem contre la police Israélienne, un jeune yéménite d'une dizaine d'année dans un petit village perdu du pays de la Reine de Sabba et ne parlant pas français nous a abordés en nous disant "vous français CHIRAC, CHIRAC".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Kalliope
  28 septembre 2011
J'ai lu les deux tomes des mémoires de Monsieur Jacques Chirac. Lus? Je devrais plutôt dire: "dévorés"! Quelle belle écriture, ma foi! Tous ceux qui pensaient que Jacques Chirac était un inculte total en prendront pour leur grade! J'ai eu le plaisir ainsi de mieux connaître ce monsieur que j'ai toujours énormément apprécié car simple et proche des gens. Grâce à lui, j'ai également découvert d'autres personnalités, que je ne connaissais pratiquement que de nom ou pour les avoir vues parfois à la télévision. Je suis Suissesse, certes, mais très intéressée par tout ce qui se passe en France, en politique comme en général, ce beau pays étant très cher à mon coeur, y ayant eu de nombreux ancêtres, protestants s'étant réfugiés en Suisse pendant les Dragonnades, sous Louis XIV. Je pense que même les personnes n'étant pas passionnées de politique trouveront du plaisir à lire ces "Mémoires", tant de sujets divers y étant abordés
Commenter  J’apprécie          20
SergeTailler
  15 avril 2019
Second volet des mémoires de Jacques Chirac dans lequel il revient sur ses deux mandats et met en lumière les réformes mises en place pour réformer le pays.
Il consacre une majeure partie sur la guerre en Irak et evoque avec beaucoup de liberté la position de la France au conseil de sécurité; Il ne peut bien évidemment pas cloturer son deuxième et dernier volet sans insister sur son investissement sur les arts primitifs. A lire absolument pour découvrir le passionnant parcours de ce grand humaniste
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
FloortjeFloortje   17 février 2020
S'agissant des dépenses liées en particulier à l'assurance vieillesse , est-il juste d'exonérer les régimes spéciaux (fonctionnaires, mines, EDF, SNCF ...) des efforts déjà demandés aux salariés du régime général ?
Commenter  J’apprécie          20
FloortjeFloortje   17 février 2020
Les Français sont toujours désireux et même impatients de voir se réaliser de voir se réaliser de grandes réformes, mais spontanément allergiques à celles qui menacent de bousculer de près ou de loin leur confort ou leurs intérêts.
Commenter  J’apprécie          10
SergeTaillerSergeTailler   16 avril 2019
Les différentes " affaires " dans lesquelles j'ai été mis en cause entre 1999 et 2001 ne visaient probablement pas à faciliter l'exercice du mandat présidentiel qui m'a été confié par les Français en mai 1995.

Non sans m'interroger sur leur origine et tout en m'attachant à y répondre quand je le pensais nécessaire, je les ai toujours accueillies avec sang-froid, soucieux de ne pas me laisser atteindre ni interrompre dans l'accomplissement de ma tâche. Et cela jusqu'au moment où, redevenu simple citoyen, je me tiendrais naturellement à la disposition de la justice pour répondre aux questions qu'elle souhaiterait me poser.

Toutes ces " affaires " ont trait, d'une manière ou d'une autre, à la question du financement de la vie politique tel qu'il se pratiquait, pour chacun de ses protagonistes, dans une époque bien antérieure à mon élection. Pour l'essentiel, elles concernent le maire de Paris ou le président du RPR que j'ai été.

Aucune d'entre elles n'implique le chef de l'État que je suis devenu, à un moment de notre histoire nationale où l'activité des partis politiques est encadrée par des dispositions juridiques qui n'existaient pas auparavant (...)

Il ne s'agit pas, naturellement, de contester en quoi que ce soit le travail de la justice, dès lors qu'elle se tient elle-même à l'écart de toute influence partisane. Mais les méthodes dont je parle relèvent d'une autre démarche, fondée sur des rumeurs, des campagnes de presse plus ou moins orchestrées, des imputations fabriquées sans scrupules pour servir des ambitions personnelles et porter atteinte à l'honneur des personnes jusqu'au plus haut niveau de l'État.

J'en ai eu la démonstration, avant même mon élection de 1995, dans l'affaire des terrains de Vigneux. Visant ma belle-famille, et moi-même par voie de conséquence, elle n'avait pas d'autre objectif que de salir la réputation d'un concurrent. Il m'a toujours manqué la preuve qu'elle avait été initiée par le ministère du Budget, comme on me l'assurait.

Mais cette affaire montée de toutes pièces ne me paraissait évidemment pas étrangère à la campagne présidentielle. Les attaques lancées contre Alain Juppé, peu après son arrivée à Matignon, ne devaient rien au hasard, elles non plus. Puis ce fut à mon tour d'être directement pris pour cible…(...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SergeTaillerSergeTailler   16 avril 2019
Le plus difficile, dans l'exercice du pouvoir, est de se doter de collaborateurs qui osent affirmer ce qu'ils pensent à celui qui les dirige, sans craindre de lui déplaire, ni se contenter d'abonder dans le sens de ce que lui, selon eux, souhaite entendre. Le phénomène de cour est inhérent au fonctionnement des entourages. C'est un mal inévitable qui peut devenir fatal si l'on ne dispose pas de solides contre-feux pour en limiter les effets. Homme de caractère comme on en dénombre peu au sein de l'appareil d'État, inventif, fougueux, stimulant, riche d'une expérience internationale acquise dès sa jeunesse, peu enclin à masquer ses convictions ou à atténuer ses jugements, Dominique de Villepin est un excellent antidote à cet esprit courtisan où la servilité le dispute toujours au conformisme (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
morinmorin   11 février 2012
Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature ,mutilée, surexploitée,
ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l'admettre. L'humanité souffre aussi. Elle souffre de mal-développement, au Nord comme au Sud, et nous sommes indifférents. La terre et l'humanité sont en péril et nous en sommes tous responsables.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de Jacques Chirac (122) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Chirac
Chirac - Je serai le président de tous les Français (samba remix ) (2002)
autres livres classés : mémoiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox