AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782846344067
201 pages
Éditeur : Hachette collections (30/11/-1)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Miss Marple tire sa révérence (Miss Marple's Final Cases and Two Other Stories dans l'édition originale britannique) est un recueil de huit nouvelles écrites par Agatha Christie.

Ce recueil a été publié initialement en 1979 au Royaume-Uni chez l'éditeur Collins Crime Club, et n'a pas d'équivalent américain. En France, il parait en 2001 seulement, dans le cadre de la collection « Les Intégrales du Masque », les nouvelles ayant été publiées précédemment... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Biblioroz
  13 février 2020
Lorsque l'on aime l'adorable Miss Marple, ses yeux qui pétillent dès qu'elle est confrontée à une petite ou grande énigme, on ne peut passer à côté de ce petit recueil où elle a la vedette dans six des huit nouvelles qui le composent.
Eh non, bien qu'elle ne soit plus tout jeune, elle ne décline pas la vieille tante Jane et, pleine d'espièglerie, elle met en place un petit plan bien astucieux pour déjouer d'ignobles voleurs. La première nouvelle débute dans une petite église d'un trou perdu où un mourant y cherche le droit d'asile. Dans ce lieu, les vitraux brillent comme des émeraudes ou des bouts de verres colorés.
Une autre fois, c'est un jeune couple à qui Miss Marple est présentée comme la solution à leur problème : chercher la fortune héritée d'un oncle méfiant et facétieux, comme un trésor enfoui mais où ? Ils sont consternés lorsqu'ils voient cette vieille fille aux manières compassées qui ne cesse de digresser avec ses petites anecdotes et les souvenirs de son oncle Henry. Quelle est exaspérante cette petite vieille bien gâteuse !
C'est justement toutes ses digressions, ses petites références à d'innombrables personnes côtoyées jadis, ses semblants d'égarements dans lesquels sont insérés des petits indices qui font tout le charme de ce personnage que j'adore. Toutes les réactions qu'elle suscite font tellement sourire et, stoïque, elle les ignore modestement et n'abandonne jamais la partie.
On y retrouve aussi le petit village de St Mary Mead où tout arrive aux oreilles de Jane et où triomphe parfois la petite vision féminine qui ne lui échappe pas, contrairement aux inspecteurs.
Et après une vilaine grippe, point besoin de drogue pour redonner des forces et le moral à Miss Marple mais une bonne petite énigme délivrée par le docteur du village.
Dans le registre qui frôle avec le fantastique, Agatha Christie avait parfois des idées bien étranges. Ici, sur fond d'histoire d'amour, une des deux nouvelles parle d'une modification du destin suite à une vision dans une vieille demeure pleine de recoins. Troublante.
Et la seconde est franchement glauque avec cette poupée de chiffon qui change de place. Les postures qu'elle prend amènent à penser qu'elle est humaine… Sa conclusion semble d'ailleurs faire penser à une sorte d'allégorie. Très surprenante découverte qui s'additionne encore aux multiples facettes de l'imagination de la Reine du crime.
Recueil à picorer gentiment avec le sourire du côté de tante Jane et avec curiosité côté fantastique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
cmpf
  21 décembre 2015
Je ne souhaitais pas inclure dans mon challenge ABC un livre qui ne soit pas entièrement de la main d'Agatha Christie, aussi après La toile d'araignée me suis-je tournée vers ce titre qui rassemble huit nouvelles qui presque toutes mettent en scène la vieille demoiselle.
Parmi celles-ci :
Droit d'asile. Un inconnu a pris le train pour venir mourir de ses blessures dans une église. Ces derniers mots « asile ». L'épouse du pasteur reçoit bientôt la visite de la famille du mort désireuse de connaître ces derniers mots et de garder son veston, par sentimentalité. Sentiment auquel elle ne croit pas un instant. Mais par chance elle a justement un impérieux besoin d'aller à Londres renouveler son linge de maison. Et puis une visite à Jane Marple est toujours si agréable.
Une perle. Gladys n'est surement pas une bonne parfaitement stylée, mais ce n'est certes pas une voleuse. Alors pourquoi les deux soeurs, nouvelles venues dans le village ont-elles choisi de la renvoyer alors qu'il est si difficile de trouver du personnel de maison dans ce village. Mais contre toute attente une véritable perle vient très vite remplacer Gladys. Trop parfaite pour être honnête, pense Miss Marple.
Miss Marple raconte une histoire. Une femme exagère le plus petit évènement, aussi quand elle assure que quelqu'un veut la tuer, son mari n'y prend pas garde. Pourtant elle est retrouvée assassinée dans sa chambre d'hôtel. Seul problème, il fallait passer par la chambre du mari qui assure n'avoir vu que la femme de chambre qui n'a rien d'une meurtrière.
La poupée. Dans cette nouvelle, point de vieille demoiselle observatrice. Juste une poupée qui donne la chair de poule à tout le monde. Depuis quand est-elle là, personne ne s'en souvient, et qui la déplace dans la pièce, même lorsque celle-ci est fermée ?
Une jeune fille et un jeune homme ont toujours été assurés par leur oncle qu'à sa mort, ils hériteraient de toutes ses richesses. Mais voilà qu'après le décès ils ne trouvent rien, ni dans la demeure, ni dans le jardin. Ils n'ont pourtant pas épargné leur peine. Heureusement on leur a assuré qu'une vieille demoiselle trouverait la solution, mais pourquoi parle-t-elle à tort et à travers ?
Toujours un plaisir de retrouver Agatha Christie et son enquêtrice si discrète, délicieusement surannée, mais si efficace.
Challenge ABC
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
mogador83
  03 octobre 2016
Ce livre est constitué d'une série de nouvelles de calibre différent avec ou sans miss marple d'ailleurs et dans lesquelles on retrouve des intrigues développées dans d'autres romans d'Agatha Christie. Légère déception pour cette révérence pas vraiment a la hauteur de Jane Marple.
Commenter  J’apprécie          101
Kenehan
  17 juillet 2017
Publié en 1979, "Miss Marple's Final Cases" est avant tout l'occasion de réunir les sept dernières nouvelles sur Miss Marple dans un recueil. Ajoutées aux 13 nouvelles de "The Thriteen Problems", cela nous fait un total de 20 nouvelles pour cette détective amateur.
On retrouve donc dans le présent opus : "Sanctuary", "Strange Jest", Tape-Measure Murder", "The Case of the Caretaker", "The Case of the Perfect Maid", "Miss Marple Tells a Story" et "Greenshaw's Folly". S'y ajoute deux nouvelles surnaturelles sans aucun rapport avec Jane Marple : "The Dressmaker's Doll" et " In a Glass Darkly".
Si "The Case of the Caretaker" est marrante dans sa présentation sous forme de prescription médicale pour que Miss Marple retrouve la forme, sa conclusion n'en reste pas moins un peu limite. "Strange Jest" reste un peu à part, lorgnant plus du côté de la chasse au trésor que de l'énigme policière avec toutefois des personnages quelque peu agaçants. Les autres sont plutôt classiques mais pas forcément mémorables.
"The Dressmaker's Doll" est une nouvelle sympathique avec une jolie conclusion. Cette poupée qui ne tient pas en place parait bien inquiétante et intrigante sous la plume d'Agatha Christie. "In a Glass Darkly" est un peu plus classique, avec ce miroir qui reflète un aperçu violent du futur. Un peu dommage que l'histoire soit en partie prévisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rbreizh
  18 février 2020
Dans ce recueil de nouvelles «agathachristiennes», je trouve le titre inapproprié. En effet, je m'attendais à des nouvelles qui indiquaient précisément que Miss Marple tirait sa révérence... mais que nenni! Certaines nouvelles comme «La poupée de la couturière» n'impliquent même pas la vieille dame. «Le mot pour rire» m'a rappelé l'intrigue écrite spécialement par Agatha pour la chasse au trésor sur l'île de Man. Il s'agissait d'une commande spéciale pour attirer les touristes à l'Ile de Man... «La poupée de la couturière» était légèrement angoissant avec une morale quelque peu étonnante ou détonante. J'ai bien aimé «Une perle» sur ces vieilles filles pas très catholiques. Dans «Malédiction», Miss Marple se fait prescrire de nouveau une potion magique, une énigme..., par le Dr Haydock. La délicieuse vieille dame va retrouver « ses joues roses et son animation accoutumée»... rien de tel qu'un petit crime pour vous redonner des couleurs!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BibliorozBiblioroz   13 février 2020
Sans vouloir paraître le moins du monde vaniteuse – oh ! je sais bien que, comparée à vous, fleurons de la génération montante, je n'ai pas d'intelligence pour deux sous : Raymond écrit des œuvres fort profondes où il n'est question que de "jeunes gens en colère" – en colère contre quoi, je vous le demande un peu ! – tandis que toi, Joan, tu peins tes semblables sous forme de carrés agrémentés de protubérances variées... non que tu aies tort, mon enfant, ta réussite est là pour prouver que c'est toi qui es dans le vrai ; mais que veux-tu, comme aime le répéter Raymond – sans méchanceté aucune, car c'est le plus attentionné des neveux –, je demeure incurablement victorienne et n'apprécie rien tant que les romans à l'eau de rose et les tableaux que vous qualifiez de "pompiers". Mais je m'égare et ne sais plus où je voulais en venir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TatooaTatooa   25 mai 2013
Les bras chargés de chrysanthèmes, la femme du pasteur tourna le coin du presbytère. Une bonne dose de glèbe fertile adhérait aux semelles de ses solides brodequins et un peu de terre lui maculait le bout du nez sans qu'elle s'en souciât le moins du monde.
Elle batailla quelque peu pour ouvrir la grille rouillée du presbytère à demi détachée de ses gonds. Un coup de vent espiègle, jouant avec son vieux chapeau, lui conféra une inclinaison plus improbable encore qu'elle ne l'avait été jusque là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ManonCCManonCC   16 avril 2020
Charmian dénouait le ruban qui retenait les lettres. Elle en tira une de son enveloppe et y jeta un coup d'œil :
-- Des lettres d'amour !
-- Comme c'est merveilleux ! s'exclama miss Marple dans un élan d'attendrissement tout victorien. Nous allons peut-être découvrir la raison pour laquelle votre oncle ne s'est jamais marié !
Commenter  J’apprécie          00
ManonCCManonCC   16 avril 2020
-- Ç'a toujours été mon calvaire. Comme de bien entendu, j'ai pendant des années réussi à le contenir en propulsant mon ventre en avant. Mais je ne peux plus tricher depuis que j'ai autant d'estomac que de fessier.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Agatha Christie (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Pour terminer en beauté cette troisième saison dans les coulisses du genre, Nicolas Perge, auteur-réalisateur, immense fan de polars à l'âme de collectionneur, partage avec nous sa passion pour la Reine du crime et nous dévoile ses coups de cœur, pêchés comme des trésors dans le fonds des éditions du Masque. Du Agatha Christie, bien sûr, mais également de pures pépites méconnues de la littérature noire, écrites par Catherine Arley, Celia Fremlin ou encore Kyril Bonfiglioli. De quoi alimenter vos longues soirées d'hiver au coin du feu... Bonne écoute ! 🎧
autres livres classés : miss marpleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1275 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre