AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 281160040X
Éditeur : Pika Edition (08/04/2009)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Persuadé que sa vie entière n'est qu'un rêve, Watanuki se met à apprécier chaque jour comme si c'était le dernier. Il se sent investi d'une mission : aider Kohané, la petite exorciste, pour qui rien ne va plus. Accusée d'imposture, elle se fait agresser chaque fois que ses visions ne correspondent pas aux attentes de ses clients. Sa mère est persuadée qu'elle a perdu ses pouvoirs à cause de Watanuki et, ne pouvant supporter l'idée que sa fille pourrait se faire renv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Presence
  06 décembre 2014
Ce tome est le treizième dans une série qui en compte 19, et qui forme une histoire complète ; il vaut mieux avoir commencé par le premier tome. Il est publié dans le sens japonais de lecture (de droite à gauche), en noir & blanc. Il a été réalisé par le collectif Clamp : Nanase Ōkawa, Mokona, Tsubaki Nekoi, et Satsuki Igarashi. Initialement ces 19 tomes ont fait l'objet d'une prépublication de 2003 à 2011, au Japon.
Watanuki est en chemin pour porter un repas à Kohané ; il est accompagné de Dômeki et Himawari. Chemin faisant, il a une nouvelle vision de Sakura et Shaolan. À la suite de quoi, Himawari indique à Watanuki que Kohané ne fait plus que des prédictions erronées et qu'elle se rend à l'enregistrement télévisé de la dernière chance avec sa mère. Watanuki a l'intuition qu'il doit absolument se rendre au studio d'enregistrement pour éviter un drame.
Après les événements de l'enregistrement télévisé, Yûko a recueilli Kohané, et elle s'occupe de la consoler, avec un résultat des plus inattendus.
Les Clamp commencent par ajouter une petite touche au lien qui unit Watanuki à Sakura, avec une apparition de Shaolan, dont on ne sait toujours pas pourquoi il a payé une compensation pour le rétablissement de Watanuki dans un tome précédent. Puis les 3 quarts du tome sont consacrés à la situation de Kohané, avec là encore un élément qui vient ajouter une connexion entre XXX holic et la série Tsubasa reservoir chonicle. Elles y ajoutent une petite touche sur le passé de Watanuki, en particulier sa curieuse absence de souvenirs.
Le lecteur retrouve une narration décompressée : il ne se passe pas beaucoup de choses, la narration se focalisant plutôt sur l'état émotionnel de Kohané, alors qu'elle est totalement discréditée aux yeux du public. Il en apprend plus sur le père de Kohané et son départ. le psychodrame qui se joue sous le regard des caméras de télévision est exposé de manière assez plate et longuette, et pourtant les Clamp réussissent à faire ressentir les émotions de Kohané. le lecteur prend en pitié cette jeune fille prisonnière des attentes de sa mère, voulant bien faire, mais voyant son honnêteté et ses talents bafoués et tournés en dérision. Pour cette longue partie, les Clamp délaissent comme à leur habitude les arrières plans, et se focalisent sur les visages des personnages. Elles montrent avec clarté la force des différentes émotions qui habitent les personnages, de la colère débridée, à la résignation pitoyable.
Par comparaison avec les tomes précédents, les moments de ravissement graphique total sont moins nombreux, mais ils n'en paraissent que plus puissants. Il y en a essentiellement deux : le premier situé au début du tome (avec une nouvelle tempête de fleurs de cerisiers lors de l'apparition de Sakura), le second en fin de volume est à couper le souffle (une séance d'exorcisme en 10 pages de toute beauté).
Les thématiques relatives à la conception de la vie continuent de s'entremêler pour dessiner une image de plus en plus cohérente et convaincante. Au fil des épisodes, les Clamp continuent de contraster les émotions éprouvées par Watanuki vis-à-vis de Dômeki (agacement un peu enfantin), et celles plus graves éprouvées par Yûko, Himawari, Kohané et les clientes de la boutique. Il plane dans cette série une atmosphère romantique typiquement shojo, mêlée à un mélange de douce mélancolie, d'acceptation décillée et d'une légère tristesse.
Dans cette optique romantique, les Clamp poursuivent d'énoncer leur credo en matière relationnelle. Kohané indique comment sa relation avec sa mère s'est décomposée en capilotade. Pour commencer sa mère ne l'appelle plus jamais par son prénom. Ensuite, Kohané est capable de percevoir une fumée noire autour de sa mère, manifestation physique des émotions négatives qui l'animent.
Au travers de Yûko, les Clamp disent haut et fort leur conviction en termes d'évolution personnelle :
- "Seule une rencontre peut permettre à quelqu'un de changer."
- "Tout est lié, tout s'entremêle. Même la rencontre la plus insignifiante pourra changer ton esprit et ton corps. Les gens évoluent en fonction de leurs rencontres. Il n'y a jamais de relation à sens unique."
Il s'agit d'une vision où tous les individus sont interdépendants, mais où il n'y a pas de hiérarchisation explicite, ni même implicite. Les Clamp n'en sont quand même pas à embrasser la philosophie postmoderne (tous les points de vue ont le même degré de validité) puisqu'il semble bien qu'il y ait un méchant dans l'histoire.
Les manifestations surnaturelles continuent d'être liées au folklore japonais, ainsi qu'à une conception presque psychanalytique des rêves qui seraient le reflet d'une réalité psychique. En particulier, Watanuki fait tomber ces lunettes au cours d'un rêve et elles y restent, comme si cette vision en songe lui avait ouvert les yeux. le lecteur aperçoit à nouveau Yûko avec le motif des ailes de papillon, signe annonciateur de changement et peut-être de bouleversements, mais aussi l'écho de la parabole de l'homme qui rêve qu'il est papillon qui lui-même rêve qu'il est homme.
Arrivé au treizième tome, le lecteur est toujours autant séduit par la délicatesse des dessins, la sensibilité avec laquelle les personnages sont représentés, des séquences visuelles en état de grâce, et la maturation lente et inexorable du personnage principal. Il est toujours autant agacé par le peu d'intérêt porté par les Clamp aux décors et aux arrières plans, par le rythme indolent du récit, et par le manque d'épaisseur de certaines intrigues. La lecture de cette série exige de faire l'effort conscient d'accepter la forme de narration choisie par les Clamp, à la fois adulte, parsemée de subtiles nuances, mais aussi oublieuse de certains pans de l'environnement. En ce sens il s'agit d'une oeuvre d'auteures qui imposent leur vision de la réalité, sans se plier aux diktats et aux conventions narratives en vigueur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
florencem
  09 juin 2012
Moi qui voulait revoir Kohané-chan, je dois dire que j'ai été servie ! ^^ Je suis d'ailleurs très contente que les Clamp se soient décidées à faire un tome uniquement consacré à la jeune exorciste. Il était temps qu'il y ait du changement dans sa vie, que cela soit par le biais de Watanuki ou d'une autre personne. Bien sûr, en parallèle, nous sommes toujours en train de voir évoluer Watanuki et d'essayer de comprendre les nouveaux mystères qui l'entourent mais se consacrer à un autre personnage, surtout celui de Kohané-chan, nous permet de mieux connaître notre jeune héros. C'est un peu paradoxal, mais Yûko l'explique très bien en disant qu'on ne peut pas changer sans quelqu'un d'autre.
C'est vraiment depuis qu'il a rencontré Kohané-chan que Watanuki a changé. Ce n'était pas forcément visible, mais petit à petit, il est devenu beaucoup plus soucieux de lui même. D'ailleurs, il y a un passage, celui où il se fait malmener par la mère de Kohané-chan. Il avait promis à Domeki de s'enfuir si elle en se prenait une nouvelle fois à lui, pour éviter de faire souffrir la jeune fille. Pourtant, il ne le fait pas à ce moment-là. Domeki le confronte à propos de ce sujet-là plus tard. Et Watanuki assume soit choix malgré sa promesse, parce que comme il l'explique lui-même, il a essayé de protéger Kohané avant tout. Il savait qu'elle allait souffrir de le voir se faire frapper, mais elle aurait encore plus souffert des conséquences si il ne s'était pas laissé faire.
C'était courageux et réfléchi en même temps. Il n'aurait d'ailleurs jamais agi de la sorte au début de la série. Enfin, peut-être, mais pas avec les mêmes convictions, pas avec les mêmes raisons. Watanuki change de plus en plus, prend conscience de choses douloureuses mais continue à avancer. Encore une fois, il me rappelle Sakura et Shaolan. Je n'arrête pas de me dire qu'il y a tellement d'indices qui les relient tous les trois que cela ne peut pas être anodin.
J'attends de voir ce que le tome quatorze nous réserve pour le coup, vu que le rôle de Kohané va prendre moins de place. Elle est sauvée, donc nous les Clamp vont sûrement se concentrer de nouveau sur Watanuki et peut-être auront nous d'autres révélations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Kenehan
  07 mars 2015
Challenge Petits Plaisirs 2014/2015
Un tome dramatique teinté d'une petite lueur d'espoir...
C'est les larmes aux yeux que Watanuki sort de son lit. Yukô n'en même pas large non plus. Sa mine est triste. Mais ce n'est que le début d'une plongée vertigineuse vers la tristesse et la violence. Kohané est au coeur de cet opus. Elle en est le personnage principal. Conspuée, elle n'est plus une star mais sert d'indicateur pour mesurer le pouvoir des autres médiums. Après tout, c'est une menteuse donc les autres disent forcément la vérité (logique non ?). Malheureusement, Kohané est l'authenticité, la vérité incarnée. D'une bonté d'âme sans équivalent, c'est vraiment dur de la voir souffrir sous le joug de sa mère. Mais comme toujours dans les cas de violences, ce n'est pas simple. La souffrance amène la souffrance. La mère de Kohané est une femme qui a souffert des adultères répétés de son mari, de l'abandon de celui-ci. Elle s'est renfermée, emprisonnant par la même sa fille, dans un désir de vengeance qui les précipitent toutes les deux dans un enfer quotidien.
Mais rien n'est dû au hasard chez Clamp. Ce n'est pas une coïncidence si le père d'Himawari travaille dans les studios enregistrant les émissions de Kohané, ce n'est pas une coïncidence si Watanuki a rencontré Kohané, ce n'est pas un hasard si Kohané abrite en elle une des plumes de Sakura etc. Tout est lié, tout à un sens, tout sert un but.
Clamp enfonce le clou de l'inéluctabilité des évènements et met en évidence une fois de plus l'interaction invisible qui existe entre les personnages. Un échange continu s'opère entre les protagonistes et chacun évolue au contact de l'autre.
Si ce tome s'achève sur une note plus douce, plus sereine, plus heureuse avec la réalisation du voeu de Kohané, il ne nous aura pas échappé que la boutique de Yukô a commencé à disparaître pendant quelques instants...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ValentineF
  27 février 2014
C'est marrant comme ce tome est à la croisée entre les vieilles croyances (enfin pour moi occidentale, cela ressemble à des croyances de vieilles croyances écrasées depuis longtemps par le cartésianisme) et l'air moderne des Talk Show.
La pauvre Kohané est tiraillée, malmené par une mère intéressée par le fric et non par son enfant, c'est tragique et pourtant tellement courant dans le phénomène enfant-star, et comme le Japon est le pays des idoles, souvent jeunes et surexploités, je trouve judicieux de faire un tome sur cette exploitation des plus jeunes, et sur la classique arnaque à la diseuse de bonnes aventures.
Enfin, je m'embrouille.
J'adore que les CLAMP aient enfin réalisé un tome sur un autre personnage et en particulier sur Kohané.
Commenter  J’apprécie          30
Mondaye
  06 mars 2016
Un tome sympa... pas le meilleur à mon gout, mais très plaisant tout de même.
J'ai hâte que les explications arrivent: on sent que quelque chose se prépare mais pour le moment on connait à peine le visage et le nom de "l'ennemi".
Et je suis rongée par l'envie de comprendre le fichu lien existant entre watanuki et Shaolan et Sakura (j'ai des hypothèses, mais très incertaines... et j'ai soif de confirmation!)
Un tome qui en fait ne fait qu'augmenter mon impatience...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
PresencePresence   06 décembre 2014
Tout est lié, tout s'entremêle. Même la rencontre la plus insignifiante pourra changer ton esprit et ton corps. Les gens évoluent en fonction de leurs rencontres. Il n'y a jamais de relation à sens unique.
Commenter  J’apprécie          50
florencemflorencem   09 juin 2012
C'est vrai. Quand on y croit très fort, un vœu finit par se réaliser. La volonté des humains est très puissante. Mais si on souhaite le malheur de quelqu'un, la puissance du vœu sera telle qu'on finira par être malheureux soi-même.
Commenter  J’apprécie          40
florencemflorencem   09 juin 2012
Toi qui as beaucoup souffert, tu sais ce qu'est le véritable bonheur.
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   09 juin 2012
Cette fois, je prendrai la fuite. Je ne ferai plus rien qui puisse la faire pleurer. Plus jamais.
Commenter  J’apprécie          30
PresencePresence   06 décembre 2014
Seule une rencontre peut permettre à quelqu'un de changer.
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Clamp (45) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Clamp
Blood-C The Movie: The Last Dark Trailer
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
838 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre