AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226241320
448 pages
Albin Michel (03/10/2012)
2.65/5   10 notes
Résumé :
Intelligente, pugnace, efficace, Rachel Knight, malgré sa jeunesse, a été nommée procureur dans une division d’élite de Los Angeles. Après le meurtre de son collègue et ami Jack, et celui d’un adolescent dans un motel sordide, elle hérite de l’affaire délicate sur laquelle il travaillait avant sa mort : le viol d’une jeune fille de la haute société. Et si les deux affaires étaient liées ? Rachel, qui ne peut s’empêcher de croire que Jack a été victime d’un coup mont... >Voir plus
Que lire après Mauvaises fréquentationsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Marcia Clark née en 1953 en Californie est très connue aux Etats-Unis car elle était procureur au procès O.J.Simpson. Avec Mauvaises fréquentations, elle entre dans le club déjà pléthorique des auteurs de romans policiers.
Rachel Knight est procureur dans une division d'élite de Los Angeles. Alors que son collègue et ami Jack a été retrouvé mort aux-côtés d'un adolescent dans un motel miteux, elle se voit confier le dossier du viol de la fille d'un médecin de la haute société. Avec son amie policière Bailey, elle va mener les deux enquêtes, secrètement et à titre personnel pour le meurtre et officiellement pour le viol.
Le début du bouquin est particulièrement pénible et long à lire, touffu et dense. Par la suite cela s'arrangera même si Marcia Clark aime se répandre en détails et digressions. Ses interrogations sur la manière dont elle va se vêtir pour la journée ou plus souvent encore, les plats consommés au restaurant, finissent par lasser le lecteur ou le mettre en appétit pour filer en cuisine en abandonnant le roman. Par contre ses personnages sont gentiment sympathiques, Rachel, Bailey et Toni, trois copines préoccupées par leurs problèmes de mecs, de régime et de fringues, de « drôles de dames » ?
Le déroulement de l'histoire tient la route même si un lecteur moyennement averti aura rapidement deviné que les deux enquêtes sont liées, sans pour autant connaître le lien qui les relie, alors que Rachel attendra la page 391 pour le réaliser, « Si nous avons raison, alors le viol de Susan et le meurtre de Jack sont liés ». Bah ! Oui, ma fille.
Je ne vais pas m'étendre plus longtemps sur ce roman, ce n'est pas un navet, il se lit, mais il faudra que l'écrivaine taille dans le gras superflu. L'intrigue est correcte mais sans plus et le dénouement n'est pas renversant. Un polar qui en vaut bien d'autres, mais pas des meilleurs.
Commenter  J’apprécie          90
Mauvaises Fréquentations est le premier roman écrit par Marcia Clark, célèbre procureur aux Etats Unis.

L'héroïne de ce roman policier est Rachel Knight, procureur à Los Angeles.
Son collègue Jake vient d'être retrouvé mort dans un motel, et elle est chargée par ses supérieurs de reprendre l'une de ses enquêtes, le viol d'une jeune fille des beaux quartiers.
Non officiellement, elle va également chercher à connaître les causes de la mort de Jake.

Je suis vite rentrée dans l'enquête. Les personnages sont sympathiques et le suspense maintenu jusqu'à la fin.
Dommage que quelques descriptions superflues gâchent un peu l'histoire.
J'ai passé néanmoins un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          60
Deux enquêtes un peu fades et un épilogue facile. le tout étayé de descriptions poussives et répétitives (quel temps fait-il aujourd'hui, choix de la tenue, j'ai faim mais je suis au régime, je commande une salade alors que je bave devant le plat choisi par l'autre personne, le tout au moins une fois par jour) qui n'amène rien au bouquin, si ce n'est des pages supplémentaires.
Amateurs de polars, passez votre chemin!
Commenter  J’apprécie          40
Rachel Knight, nouvellement nommée procureur dans une division d';élite de Los Angeles, apprend l'assassinat de son collègue Jack en compagnie d'un mineur dans un motel peu fréquentable. Elle se voit alors confier l'affaire sur laquelle il travaillait. En parallèle, elle ne peut s';empêcher d'enquêter sur la mort de son collègue.
Ancien procureur du Tribunal de Los Angeles, Marcia Clark est une véritable star aux États-Unis.
Première femme à occuper cette fonction, réputée pour son intégrité, elle est célèbre pour avoir instruit l'affaire O.J. Simpson dans les année 90.
Marcia Clark connaît donc parfaitement les arcanes des prétoires et des commissariats de Los Angeles. Mêlant suspense et action à une pointe humour , elle signe un premier thriller remarqué. On va suivre les débuts en fanfare d'une héroïne qui lui ressemble et dont on n'a pas fini d'entendre parler. Une auteur à suivre elle aussi !
Lien : https://collectifpolar.com
Commenter  J’apprécie          40
Marcia Clark écrit ici son premier roman.
Moi qui adore les thrillers, je n'ai pas retrouvé les ingrédients qui à mon sens donne tout l'attrait à ce genre littéraire.
Les personnages sont intéressants mais les deux enquêtes simultanés sont assez plates, sans relief et je me suis ennuyée.
L'auteur pousse à l'excès les descriptions en tout genre et ça alourdit le récit , qui est déjà fade.

pas du tout le genre de polar qui me convient
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Bailey et moi nous lançâmes à sa poursuite. A fond. Nos bras et nos jambes pompaient au maximum. Le gilet pare-balles me comprimait la poitrine, j'avais du mal à respirer. J'aurais voulu demander du renfort, mais pas le temps. Une fois à la station-service, l'homme disparut dans l'atelier. Toujours en courant, je le montrai à Bailey. Si nous ne nous mettions pas l'abri, il allait faire un carton. Elle acquiesça et me fit comprendre par gestes que nous devrions prendre position à chaque extrémité de la station-service.
Commenter  J’apprécie          30
J’inspirai profondément, en me disant que c’était peut-être mon dernier souffle et m’endurcis dans l’attente de la chaleur brûlante de la balle. La couverture se souleva soudain. Tandis que ma vue s’adaptait à la pénombre, je me rendis compte que nous nous trouvions au Mac Arthur Park, à trois pas du centre, et que j’avais sous les yeux mon suspect numéro un : Luis Revelo.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (25) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}