AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782723434751
48 pages
Éditeur : Glénat (14/11/2001)
3.81/5   77 notes
Résumé :
" Le maître était vivant. Il dit être le premier et le dernier. Il nous dit de le croire car il était le frère de vie. Celui qu'on avait dit mort en croix."
Une phrase déchiffrée dans un rouleau de la Mer Morte... Le témoignage de la vérité. Quelques mots ayant traversé le temps. Les paroles d'un évangile oublié...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  09 juin 2012
Moi qui d'habitude n'aime pas trop les suites en bande-dessinée et préfère de beaucoup les "one-shot", j'avoue que là, je me suis réellement laissée envoûtée par l'intrigue puisqu'elle regroupe plusieurs thème que j'apprécie, à savoir L Histoire avec un grand H d'un côté, celles des Templiers et des Francs-maçons (ces derniers étant toujours présents dans le monde actuel, peut-être l'une des rares sociétés secrètes qui ait survécu au temps), le catholicisme et bien d'autre encore puisque tous ceux-ci sont agrémentés par une enquête, ou devrais-je plutôt dire une quête qui fait beaucoup de remue-ménage autour d'elle.
Un nouveau personnage fait son apparition ici, l'abbé Jacques, un très bon ami de Martin mais franc-maçon de surcroît (je ne sais pas si cela est véridique mais du moins, dans cette fiction, il n'est pas incompatible d'être prêtre et franc-maçon à la fois même si cela peut paraître contradictoire lorsque l'on sait que les francs-maçons de l'histoire s'évertuaient à démontrer que le Vatican mentait au peuple depuis des siècle et avait tout intérêt à le faire encore...Pourquoi ? Je ne vous en dirai pas plus à ce sujet sinon, cela enlèverait une grande partie du mystère.
Une nouvelle fois, le lecteur replonge dans l'histoire, mais beaucoup moins en arrière dans le temps cette fois-ci puisqu'il ne remonte qu'en 1869 où Constant Delache fut le dernier dépositaire du testament du fou ainsi que de l'anneau (si vous voulez savoir de quel anneau il s'agit, je vous invite vivement à lire cette série), membre de la loge Première à avoir été assassiné par Les gardiens du sang. Au vu des récents évènements et si les craintes de Martin sont justifiées, ce dernier, dépositaire actuel de ces précieuses reliques, devrait être le prochain sur la liste car les recherches de Didier progressent...un peu trop vite d'ailleurs au goût du Vatican.
Didier et son ami Martin sortiront-ils indemnes de cette passionnante mais plus que dangereuse affaire qui met également en danger la vie de leurs proches ? L'intrigue, toujours aussi rondement bien menée, ne peut qu'encourager le lecteur à lire des derniers tomes et, comme je le disais lors de ma dernière critique concernant cette série, l'on finit petit à petit à s'habituer au graphisme mais si je n'attribue pas la note maximale à chacun des tomes que j'ai critiqués jusque là, c'est à cause de cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Davalian
  07 août 2017
C'est désormais selon un schéma qui a fait ses preuves que fonctionne L'Évangile oublié. Cette structure s'inspire ouvertement des albums précédents et n'offrira donc aucune surprise. La lassitude pourra même atteindre les lecteurs plus aventureux.

Ici les textes et l'action sont moins présents. L'album se lit aisément et avec plaisir. Il y a bien un coup de théâtre à la fin de l'ouvrage, mais cette déflagration est presque un élément isolé. le scénario se fait également plus léger que d'habitude. L'histoire reste donc stationnaire : sans avancée ni recul d'importance. Les personnages peuvent même devenir agaçants : décidément ils ne se posent aucune question...

Didier Mosèle et Martin Hertz restent les deux personnages les plus importants de ce volume, même si Francis Marlane, via un mystérieux messager, prend une place grandissante, malgré son passage dans l'Orient éternel.

Plusieurs déceptions doivent être notées ici. Martin Hertz nous fait découvrir sa bibliothèque et l'un de ses amis les plus fidèles. L'on pouvait attendre de ce dernier un rôle bien plus grand que celui auquel il a été relégué. L'antre de l'ancien avocat aurait également gagné à être davantage mis en valeur. L'intermède historique de l'album fait un bond dans le temps puisqu'il se déroule au XIXème siècle. Hélas, il n'apporte pas grand-chose et l'on peine à reconnaître les personnages historiques concernés.

L'Évangile oublié est donc légèrement mois réussi que les albums précédents. S'agirait-il ici d'un album d'attente, destiné à tenir le lecteur en haleine avant certaines révélations ? Peut-être…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
meygisan
  07 février 2017
Je m'accroche de mieux en mieux à cette bd, le scénario s'affine et l'intrigue et l'ambiance se font plus amples. L'auteur maîtrise son histoire et nous emmène exactement làoù il veut, la développant sur plusieurs axes. D'abord du point de vue de l'histoire elle même qui poursuit sa voie, en nous offrant quelques révélations et rebondissements bien placés. Puis du point de vue humain, la relation entre Didier et Josiane s'étaye peu à peu, mais alors vraiment lentement. le tout s'organise harmonieusement dans une cohérence vraisemblable et nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.
Si le sujet semble, au premier abord, battu et rebattu des centaines de fois, il y a comme un petit quelque chose qui vous permet de ne pas quitter l'histoire et de continuer à titiller votre intérêt. Sans doute la simplicité avec laquelle l'auteur nous conte son histoire et nous propulse dans son enquête mystique. Il est vrai qu'il multiplie les rebondissements mais il distille les informations parcimonieusement et régulièrement, ce qui allège le récit, surtout lorsqu'il nous replonge dans le passé lointain des premiers templiers pour nous expliquer les révélations en cours ou à venir.
C'est encore malheureusement par les graphismes que le bât blesse. Ils sont plus qu'approximatifs, quand ils ne sont pas comlètement horribles dans certaines cases. Avec le temps, je pensais pouvoir m'y soustraire mais force est de constater que ce n'est pas le cas.
Il n'en reste pas moins que la bd est excellente....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Christian_Attard
  14 février 2018
Poursuivant sur sa lancée, l'intrigue de ce quatrième tome se densifie. A Rome, le pape qui n'en finit plus de mourir, ne maîtrise plus rien et ses "gardiens" sont des chevaux fous dont le seul but est d'étouffer la vérité. En face, la loge spécialement créée pour garder le secret du véritable Christ en prend un sacré coup ! Va-t-elle se relever pour poursuivre sa quête ?
Dommage, encore une fois que la lecture de cette série souffre de la sortie plagiaire du Da Vinci qui la rend moins surprenante qu'elle ne dut l'être à sa création.
Consternation aussi et toujours sur la piètre qualité des dessins, on esquisse là tout juste parfois le contour d'un visage, les anatomies sont hasardeuses et je me demande comment tant de dessinateurs sont arrivés à un si piètre résultat. A croire que ce qui importait vraiment était le scénario à "sortir" avant tout ???
Commenter  J’apprécie          60
Yvan_T
  22 novembre 2020
Ce quatrième album permet de faire le point sur ce qu'on a déjà lu et d'en apprendre plus sur les origines des Gardiens du Sang et de la fameuse loge première aux membres énigmatiques.
Les proches de Didier Mosèle disparaissent mystérieusement et l'enquête policière reste prenante. Seul petit hic au niveau du scénario est le manque d'initiative de Hertz et Mosèle afin de sauver le Testament du Fou lors de l'incendie (mais c'est peut-être au niveau du découpage que le bât blesse lors de cette scène).
Au niveau dessin, c'est un Patrick Jusseaume peu inspiré qui vient s'ajouter au trio de base (Wachs, Gine et Falque). André Juillard est le seul à vraiment fournir un dessin de qualité et nous livre la couverture comme à son habitude. A la colorisation on retrouve toujours le fils du scénariste.
Bref, le scénario reste excellent alors que le dessin a tendance à tirer la note de cet album vers le bas.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cicou45cicou45   09 juin 2012
"Un secret est mieux gardé quand il n'est pas partagé."
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Didier Convard (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Convard
Protocole du tueur
autres livres classés : franc-maçonnerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4127 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre