AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Ars mundi (01/01/1900)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Devant le miracle Corot, toutes les habitudes de l’esprit sont à réviser. "L’objet" et "le sujet" s’éclipsent. C’est une image si justement équilibrée entre le monde du dehors et le monde du dedans qu’on songe toujours, quelle que soit l’époque où fut peinte la toile, dans cette production de près de soixante ans, à une photographie tout à fait exacte, mais que la tendresse du c½ur et le choix de l’intelligence animeraient et proportionneraient sans effort apparen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MonCharivariLitteraire
  25 avril 2018
Beau livre sur Corot qui donne de la substance à l'homme. Elie Faure nous parle avec sensibilité et justesse du peintre et de sa peinture. L'écriture est superbe et aisée à lire. Il y a un plaisir de la redécouverte de ce texte. On découvre un peintre d'une grande bonté et générosité qui a un peu toujours vécu à l'ombre mais dont les plus grands comme Delacroix ont reconnu le talent.
Cependant, quel dommages qu'Elie Faure ne soit pas allé au delà des rumeurs et certaines idées préconçues sur Corot comme sur son manque de culture notamment littéraire, rumeur de l'époque qui s'est avérée être tout à fait fausse.
Commenter  J’apprécie          10
courtoismartine
  23 mai 2018
Elie Faure a fait une monographie sur Corot en 1931 chez Georges Crès, et une autre en 1936 chez Braun. Laquelle a été ici rééditée ?
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2018
Entendons nous. Devant le miracle Corot, toute les habitudes de l'esprit sont à réviser. "L'objet" et le "sujet" s'éclipsent. c'est une image si justement équilibrée entre le monde du dehors et le monde du dedans que l'on songe toujours, quelque soit l'époque où fut peinte la toile, dans cette production de près de soixante ans, à une photographie tout a fait exacte, mais que la tendresse e du cœur et le choix de l'intelligence animeraient et proportionneraient sans effort apparent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2018
Corot toute sa vie et dans son art aussi restera un homme imprégné des traditions et des cadences de la France classique, et sa filiation est facile à suivre de Fouquet aux architectes de Versailles, à Joseph Vernet, à Chardin, à Hubert robert, en passant par Poussin et Claude.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2018
Corot est un très grand dessinateur, j'entends par sa façon du contour sensible, et non pas seulement par l'architecture générale d'une composition dont la mise en page est toujours irréprochable. il est comparable aux premiers de son siècle, Ingres, Daumier, Brye, Delacroix.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2018
quand nous sommes devant un paysage quelconque de Corot, France du nord ou du midi, Florence Venise, Rome, Naples ou la suisse, ou la hollande ou l'Angleterre, nous avons l'impression brusque, pour ainsi dire absolue que nous nous trouvons en présence d'un portrait exact.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   25 avril 2018
Il échelonnait ces valeurs en commençant par la plus foncée pour progresser vers la plus claire. C'était "l'ordre" du tableau, que ces deux pôles établissaient. peinture sans contrastes, appuyée sur les extrêmes que tous les tons intermédiaires unissaient.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean-Baptiste-Camille Corot (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Baptiste-Camille Corot
Orphée ramenant Eurydice des Enfers.
autres livres classés : peintureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
917 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre