AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Demuth (Traducteur)
EAN : 9782266066167
320 pages
Éditeur : Pocket (05/02/1995)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Le diable a tout le temps, c'est lui qui choisit son heure.

Ayant trouvé dans la bibliothèque d'un de leurs professeurs un antique traité d'occultisme, un groupe de lycéens décide de dessiner un pentacle et d'invoquer le diable. Sans autre résultat qu'un effroyable accident, apparemment plutôt dû à l'abus de bourbon qu'aux forces des ténèbres. Un accident qui coûte la vie à l'un d'entre eux.
Au fil des années, Will Dunningan, le sceptique du g... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Masa
  18 février 2017
« Né de l'ombre » est le quatrième et dernier roman traduit de Matthew John Costello – dont un écrit en duo avec Francis Paul Wilson. En fouillant parmi les pépites de la littérature de l'imaginaire, on tombe sur de véritables joyaux (un peu comme la Science-Fiction des années ‘50). Matthew John Costello – l'homme qui est également scénariste de jeux vidéos (a travaillé avec les studios Bethesda et ID software) – est l'un d'eux.
L'histoire se déroule en 3 dimensions chronologiques différentes : le passé, le passé récent et le présent. le tout peut paraître déroutant, mais l'ensemble s'avère être maîtrisé. J'ai trouvé que le récit qui traite du présent m'a paru fébrile et un peu haché, ce qui n'est pas forcément à imputer à l'auteur. C'est arrivé page 13 où le traducteur Michel dDmuth nous sert un somptueux “ballon de base-ball“, mettant à plat toute sa crédibilité dans son travail. Un autre mot m'a également fait douter, mais je ne l'ai pas retenu.
Le passé (1965) : C'est assurément la partie que j'ai apprécié le plus. Étant un ancien pensionnaire d'internat, j'ai adoré retrouver cette atmosphère “d'ancien collège“. Même si ici, Will Dunnigan – qui est le personnage central – est un externe. Il se retrouve confronté à une grosse brute, des professeurs catholiques, la misère chez lui. Il fait partie d'une bande de 5 gamins. C'est l'un de ses amis Kif, qui va découvrir un vieux livre sur le satanisme. le collège Saint Jerry est dirigé par des ecclésiastiques.
J'ai trouvé ces passages très immersifs. On découvre des personnalités intéressantes. Sans aller aussi loin que « Le mystère du lac » de Robert McCammon, l'atmosphère des années ‘60 est brièvement peinte. Ainsi l'auteur nous expose quelques morceaux de musique, parmi lesquels on peut citer les Beatles ou bien encore les Rolling Stones (Get off my cloud). La guerre du Vit-Nam y est également évoqué.
Le passé récent (1992) : Will est devenu un père de famille de deux filles. Tout d'abord, j'ai été frustré de quitter cette bande de gamins, d'autant plus que ça s'est fait brutalement. Il n'y a absolument rien qui permet de dire qu'on a quitté les années ‘60, si ce n'est cette première phrase de cet énième chapitre. Par la suite, j'ai bien aimé découvrir ce qu'ils étaient devenus. Certains avaient réussi, d'autres pas.
Le présent (date non communiqué, uniquement des heures) : On suit en fil rouge l'histoire au présent. Tout au long de l'histoire, l'auteur nous apporte l'avancée de Will dans le New-York nocturne.
Quelle agréable surprise que ce roman. Malgré une mise en page abominable – une structure chronologique qui laisse un peu à désirer – et une écriture parfois maladroite – merci la traduction –, ce récit se révèle addictif, immersif et savoureux. Toutefois, je n'ai pas apprécié ces passages où Will fait des cauchemars, ni même cette fin trop rapide. Avec un peu plus de 300 pages, j'aurais aimé avoir un peu plus de contenu. Il s'agit d'un très bon livre d'horreur, dont l'histoire n'a rien à envier à celles de Graham Masterton, puisqu'il s'agit ici de démon. Un bon roman que je conseille pour toutes les personnes qui aiment ces histoires Fantastiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
alberthenri
  05 juillet 2017
Sur babelio, site ô combien éclectique et ouvert à toutes les passions littéraires, nous sommes finalement assez peu à nous intéresser au fantastique "pur" et dur.
C'est à dire ?
J'entends par fantastique pur, des genres (au pluriel) parfois aussi appelés "horreur" ou "terreur", où interviennent vampires, loups-garous, hantises, magie, etc...
J'ai évoqué des genres, car on peut rapprocher au fantastique, la fantasy, certains thrillers, qui usent d'éléments surnaturels, mais aussi des oeuvres plus à classer en science-fiction mais qui sont à la croisée des genres...
Je passe sur des sous-genres spécifiques, comme la "bit lit" ou les novélisations de films....
Pour en venir à "Né de l'ombre", je chronique ce livre AVANT de le lire, ce qui en soit est déjà fantastique...
Serai-je doué d'un don divinatoire ?
Euh, non, pas vraiment....
J'avais simplement envie de rendre hommage à cette défunte collection : "Terreur", chez Pocket, qui en son temps fit le régal des amateurs, comme plus tôt, Néo, Marabout, Fleuve Noir Angoisse....
Nous sommes une poignée, un cénacle, presque un groupuscule de fans de cette collection (Allez, vous vous reconnaitrez, vous êtes tous fichés !).
Salut à vous, mes frères et mes soeurs en Masterton, mes compagnons et compagnes en Herbert et Koontz, mes condisciples en Bloch et Rice....!
Et que les autres, ne se sentent pas tenus à l'écart, les portes de ce petit avant goût d'Enfer vous sont ouvertes...!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          146
belette2911
  10 avril 2012
Un rituel satanique réalisé par une bande de copains, un pentacle dessiné sur le sol, et le diable qui ne viendra pas (z'avaient pas pris de rendez-vous). Ils auraient pu s'en tirer à bon compte, mais un terrible accident a lieu et un des leur y laisse sa vie. La faute à qui ? A la bouteille de Bourbon, pardi !
Les conséquences les plus graves, elles arriveront plus tard, bien plus tard...
Lors de la lecture du livre, j'ai fait un sacré voyage au coeur des ténèbres et du satanisme, il m'a pris à la gorge, m'a étouffé, terrorisé (vous moquez pas) et parfois même dégoûté.
Un livre qui comblera tous les amateurs de terreur et fera dresser les cheveux sur la tête des non-amateurs qui veulent tout de même découvrir ce genre littéraire.

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
Commenter  J’apprécie          31
leroy78820
  05 avril 2019
Objectivement ça mérite un 3/5. Un début basique entre lycéens, un style quelconque. de plus c'est parfois confus entre les différentes époques qui sont abordées sans chronologie. Cependant ça diverge rapidement sur une ambiance malsaine, bizarre et paranoïaque. Il y a un moment exceptionnel de fête foraine gore qui mérite d'être lu et relu. Surnaturel, paranoïa, un peu de gore donc finalement 4 ou 4,5 !!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MasaMasa   13 février 2017
Et puis, il y avait aussi ceux qui n’avaient plus de jambes, qui allaient en chaise roulante. Will ne s’était jamais demandé comment ils avaient pu perdre leurs jambes. Il ne voulait pas savoir. C’était peut-être contagieux…
Commenter  J’apprécie          110
MasaMasa   18 février 2017
Tout ça n’est pas réel, songea Will. Ça n’existe pas, merde. Je suis en train de débloquer…
Mais non. On dirait un scénario. Le titre, c’est La Réunion, et j’ai un rôle dans ce putain de film. Que je le veuille ou non.
Commenter  J’apprécie          90

autres livres classés : diableVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
683 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre