AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253163930
480 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (11/05/2016)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Un avocat est retrouvé mort dans des circonstances troubles au Crystal Palace, dans le sud-est de Londres. L’inspectrice Gemma James et son adjointe Melody Talbot, qui viennent d’être mutées à la brigade criminelle de Londres-sud, sont chargées de l’enquête....
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sharon
  15 mai 2016
Quand un lecteur suit une série avec des personnages récurrents, il le fait autant pour les enquêtes policières que pour retrouver les personnages qu'il apprécie. le tout est de ne pas le décevoir, et de faire en sorte (du moins, c'est mon point de vue) que la vie privée des personnages ne monopolise pas l'intrigue – certaines séries sont de véritables contre-exemple.
Rien de tout cela ici. Gemma James et Duncan Kincaid forment un couple assez atypique puisqu'il a mis sa carrière entre parenthèses pour prendre soin de leur fille adoptive Charlotte. Elle est sur le terrain, jonglant entre constatation, interrogation, compte-rendu et relations avec la presse – pour ce dernier point, elle ne voit aucun inconvénient à être remplacée. le roman montre la minutie du travail de police, la nécessité de vérifier, de revérifier, d'interroger. il est peu questions de preuves scientifiques, même si elles ne sont pas négligées, mais véritablement du côté humain des enquêtes.
Les victimes ont été des êtres humains, avant d'être des victimes. C'est avant toute chose en les cernant que les enquêteurs peuvent trouver leur meurtrier. Bien que plusieurs meurtres aient eu lieu avec le même mode opératoire, il n'est pas question pour les enquêteurs de parler de tueur en série, afin d'éviter les généralisations abusives, et, pour la construction de l'intrigue, une certaine facilité. Dans certains romans, le tueur en série traditionnel est le centre du roman, les victimes sont réifiées non seulement par lui, mais par les autres personnages: ce ne sont pas elles qui l'intéressaient, mais un stéréotype. Gemma et ses enquêteurs cherchent véritablement des liens, des preuves et enquêtent au moins autant à charge qu'à décharge : il est toujours utile d'ôter un suspect de la liste, et de ne pas être obligé de l'y ajouter à nouveau (pratique fréquente dans certaines séries policières).
Autre point fort de ce roman : la complexité des personnages. Pas de gentils, de méchants, mais des êtres remplis de contradiction, qui ont subi des épreuves, ont des préoccupations diverses et variées, interagissent avec leurs voisins, leurs proches, leurs collègues, leurs familles, et finissent par se croiser dans cette belle ville de Londres. Un fil ténu se trouve ainsi tissé, liant passé et présent, pour ne prendre véritablement sens qu'au dénouement, surprenant mais résolument rempli d'espoir.
Note : le système éducatif anglais, et la manière dont les enseignants et les élèves sont traités a de quoi surprendre. Des excès dans lesquels nous ne tomberons jamais, du moins je l'espère.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
lechristophe
  29 avril 2020
"L'Icendie du Crystal Palace" est le quinzième roman de la série policière Kincaid-James de l'auteure américaine Deborah Crombie.
Je rappelle que bien qu'elle soit texane, Crombie situe ses romans en Angleterre et le plus souvent à Londres. Ici, l'action se déroule dans le centre de Londres (Covent Garden) et dans le sud (Upper Norwood) autour du Crystal Palace Park là où fut reconstruit le palais d'exposition éponyme jusqu'à son incendie en 1936.
Le couple d'enquêteurs, maintenant mariés, continue sa vie cahoteuse de famille recomposée tout en résolvant des enquêtes criminelles. Concernant la vie familiale, c'est au tour de Duncan d'avoir pris des congés afin d'élever Charlotte, leur petite fille de trois ans récemment adoptée, et de lui dénicher une école primaire qui l'accepte.
Quant à l'enquête, c'est Gemma qui s'y colle cette fois, accompagnée de son sergent Melody Talbot et d'inspectrices. Un avocat est retrouvé nu, étranglé et saucissonné dans une chambre d'un hôtel minable situé dans le même quartier que son pub préféré où il draguait et que son habitation où il résidait avec sa femme. L'enquête a tout juste le temps d'établir qu'il était un adepte du bondage et qu'il n'était apprécié ni de ses collègues ni de ses clients qu'un nouvel avocat est retrouvé dans la même configuration mais dans un hôtel plus huppé. L'ennui est que les indices liant les deux meurtres mènent à un guitariste de rock virtuose dont vient de s'enticher Melody Talbot...
Le talent de Deborah Crombie est d'avoir pris un personnage ultra mineur d'un précédent roman et d'en avoir fait le protagoniste principal de ce roman-ci : le guitariste de rock Andy Monahan n'est qu'un simple témoin dans "Les Larmes de diamant" est devient un potentiel coupable ici, ainsi que l'amoureux d'une des policières.
Pour une fois, pas (trop) de temps morts tout au long des 480 pages de ce roman policier, même si l'enquête consiste surtout à l'interrogatoire des différents personnages suivis de trajets londoniens puis de briefings entre collègues ou en famille arrosés de beaucoup de thé.
Pour une fois, et comme dans "L'empire du malt", le roman est accompagné du plan dessiné par Laura Hartman Maestro qu'on trouve dans le roman original. Sachant qu'il aide beaucoup le lecteur (surtout s'il n'est pas anglais ou londonien) à situer les actions, pourquoi les versions françaises des précédents romans n'en contenaient pas contrairement à la version originale ?
Autre remarque. Pourquoi avoir donné un titre aussi ridicule en français alors que le roman ne parle pas du Crystal Palace, contrairement à ce qu'affirme la première phrase, mensongère, de la quatrième de couverture ?
Enfin, dernière remarque, c'est le quinzième roman de Deborah Crombie à être traduit en français et Vincent Guilluy est le sixième ou septième traducteur auquel on fait appel ; ce n'est pas l'idéal pour la continuité de la série (je rappelle l'énorme ânerie de traduction et de non relecture qui affectait certains romans du début de la série : Gemma James et Duncan Kincaid alors collègues couchaient ensemble et... se vouvoyaient !!!).
Toute dernière remarque, c'est promis. "L'Incendie du Crystal Palace" est paru en 2013 et depuis Deborah Crombie a écrit trois romans qui n'ont pas encore été traduits en français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SharonSharon   15 mai 2016
Ne me cache jamais rien, Duncan. Pour aucune raison que ce soit, pas même pour mon propre bien. Tu n'as pas le droit d'en décider. Et même si tu étais plein de bonnes intentions, j'ai manqué tout ça.
Commenter  J’apprécie          90
SharonSharon   15 mai 2016
Tu es en train de me dire qu'Andy s'est lancé dans une aventure avec une fliquette ? J'avais bien vu qu'il était un peu tombé amoureux, mais pas qu'il était devenu complètement dingue.
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   15 mai 2016
Il y a beaucoup de choses que l'on fait sans le vouloir. Ça ne les efface pas pour autant.
Commenter  J’apprécie          40
SharonSharon   15 mai 2016
Elle disait que le lait rendait le thé supportable à son estomac, ce qu'il croyait volontiers, vu la quantité de mauvais gin qu'elle avalait le soir.
Commenter  J’apprécie          10
lechristophelechristophe   29 avril 2020
Amanda commençait à avoir le regard vitreux comme quelqu’un qui tente de suivre un match de tennis.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Deborah Crombie (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Deborah Crombie
3 janvier 2008 — Mystery author Deborah Crombie is interviewed by Barbara Peters of Poisoned Pen Press and Bookstore, Arizona (Part 6/6)
autres livres classés : GuitareVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2094 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre