AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782130813033
215 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (07/11/2018)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Tout commence par une bonne idée.
Faire nettoyer leur classe par les élèves. Créer un service public de la petite enfance. Cesser de critiquer les énarques. Établir un droit à la sieste au travail. Exclure les monarchies de l'Union européenne. Faire les réunions debout...
Toutes ces idées pourront vous surprendre, voire vous faire tiquer ; elles n'en peuvent pas moins se défendre. Appuyées sur des données, des expériences et de l'expertise issue des sc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ewylyn
  12 mars 2019
J'étais super curieuse de découvrir ce titre, je ne lis pas souvent d'essais ou ce type d'ouvrages, et je gardais un bon souvenir du Manifeste d'une jeunesse trahie ! Je retente l'aventure avec un titre dont le résumé m'a de suite séduite. le concept de 100 idées plus ou moins saugrenues autour du monde est super sympa et donne une excellente base de réflexion. Je remercie les éditions PUF ainsi que le site Babelio (Masse Critique) pour cette découverte très intéressante.
L'idée n'est pas d'être d'accord sur toutes les idées avancées, certaines peuvent paraître utopique, d'autres peuvent nous révolter, nous interpeller, d'autres nous apparaîtront plus réalistes ou justes. Ce recueil est là pour évoquer des sujets d'actualités, sur les thèmes de la politique, des institutions, du travail, du numérique, de la société et du quotidien, des fêtes, de l'Europe, de l'école... bref, en 100 questions l'auteur brasse une foule de sujets et donnent des pistes intéressantes pour se nourrir intellectuellement. Parce qu'en vérité, il faut rester critique, ne pas le prendre au premier degré pour s'énerver dessus. C'est un livre qui permet d'avoir un autre point de vue, de quoi réfléchir personnellement ou lors de débat.
Personnellement, certaines idées ont pu me choquer en lisant leur intitulé et après ma lecture, elles sont devenues moins agaçantes. D'autres me seront toujours obscures comme ne plus offrir de cadeau à noël... je pars du principe qu'on offre des cadeaux aux personnes que l'on aime, que l'on apprécie. Si je n'aime pas ma belle-famille ou ma famille, je n'en offre pas, point. Noël c'est pas offrir pour offrir, pour le quand-dira-t-on, il y a des valeurs, j'y suis attachée et j'aime offrir des cadeaux en fonction des goûts des autres. Bon, on va pas tourner 107 ans autour des cadeaux revendus directement après leur ouverture le 25 décembre, le livre n'est pas centré dessus ! Mais, je pense que vous avez saisi l'idée, le plus important c'est l'ouverture d'esprit qu'il peut générer.
Je l'ai lu dans le désordre, selon les questions qui me faisaient envie, chaque questions remplie une page recto-verso grand maximum. Par conséquent, le livre se lit très rapidement et c'est plutôt addictif vu que les chapitres sont très courts ! Par ailleurs, le texte est lisible. D'un point de vue de la maquette, c'est très agréable à prendre en main et à lire ; d'un point de vue du fond, l'auteur possède un style efficace, simple et fluide, rapidement compréhensible pour tous. Il y a des sujets, des points, des institutions que je maîtrisais mal ou pas du tout qui sont devenus plus clairs après lecture. C'est donc largement accessible !
Ensuite, chaque chapitre débute par sa question, il y a ensuite un texte de l'auteur tourné sous forme de chronique. A la base, ce recueil est issu de chroniques rédigées de manière hebdomadaire sur le site du Point ; des chroniques qui ont parfois engendrés des commentaires vifs, d'où mon énième rappel sur l'importance des différents points de vue et de ne pas être premier degré. La chronique de Julien Damon se conclut toujours avec un paragraphe de type "mode d'emploi" qui est super enrichissant, avec des exemples en France ou ailleurs dans le monde, des techniques pour mettre en place ce type d'initiative, d'idée proposé par le chroniqueur. Chaque de ces idées ne partent pas de nulle part et ne sont pas si saugrenues, puisqu'elles ont des points précis sur lesquels se fonder.
En conclusion, je suis ressortie conquise et intriguée. Ce n'est pas un ouvrage coup de coeur, c'est un essai qui sert à réfléchir, à sortir des sentiers battus, à élargir ses horizons, à accepter la divergence de point de vue. Toutes les idées ne seront pas réalisables ou acceptables selon vos orientations politiques ou vos valeurs, mais c'est ça qui rend l'ouvrage si particulier et passionnant. C'est qu'il recèle une mine d'informations, d'idées, de faits sur lesquels penser l'avenir, le remodeler, l'appréhender. En tout cas, c'était une bonne lecture, claire, concise, dense et bien menée tant sur le fond que sur la forme. Il subsiste quelques bémols, des sujets que j'aurais aimé être exploité, des sujets avec plus d'exemples et d'expériences réalisés dans le monde. Mais l'idée est géniale, et ce serait très pertinent de voir un jour sortir un numéro 2.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LN
  22 mars 2019

Les idées en question ont été publiées sur Internet et sur les réseaux sociaux, émaillées de commentaires, de suggestions, elles sont ici ajustées.
Plusieurs pôles de réflexion voient le jour: Réformer les institutions françaises, Revoir les frontières entre public et privé, Tonifier le travail et le management, S'adapter à la société numérique, Mieux vivre le quotidien, Ajuster les politiques sociales, Réviser l'intégration européenne, Mieux lutter contre l'insécurité et les incivilités, Actualiser l'école et l'enseignement, Innover pour les fêtes de fin d'année
Ce que j'ai moins aimé :
Une tendance marquée à la privatisation, au libéralisme : Privatiser Radio France et France Télévision, Supprimer le ministère de la Culture, Supprimer le supplément familial de traitement des fonctionnaires, Supprimer chauffeurs et voitures de fonction dans le secteur public, Supprimer le financement public des syndicats, Mettre fin aux disponibilités des fonctionnaires, Mettre fin aux subventions publiques à la presse, Cesser les subventions publiques aux start-up, etc...
Des propositions vides de sens pour beaucoup, provocatrices pour la plupart, que je n'ai pas même trouvées drôles : Faire les réunions debout, Établir un droit à la sieste, Interdire les réunions après 18 heures, Mettre Mayotte en vente, Laisser les adolescents dormir...
de nombreuses occurrences du terme "supprimer " et peu de "créer" pour un discours finalement assez répressif. Si il s'agit de second degré, si le but est de nous montrer vers quel monde nous nous dirigeons dans ce cas pourquoi ne pas l'afficher clairement : Réprimer les incivilités, Généraliser la vidéosurveillance, Expérimenter la tolérance zéro, Systématiser les amendes contre les fumeurs de joints, Forcer les tagueurs à nettoyer les tags, Faire nettoyer les facultés occupées par leurs étudiants militants, Éradiquer la fraude dans les transports en impliquant les salariés, Réintroduire l'uniforme à l'école...
Même dans certaines propositions légères on retrouve un aspect dirigiste allant à l'encontre des libertés comme : Abonner tous les adolescents à un journal (mais laissez les lire ce qu'ils veulent !), Ne pas faire de cadeaux à Noël !
Les idées sont survolées, on nous annonçait une assise chiffrée et sociologique mais que nenni ! "Le propos se veut rigoureux, appuyé sur des données, des expériences, des analyses fondées." dit l'auteur dans sa préface
Bilan : Je m'attendais à un livre plus sérieux, plus documenté et finalement plus profond. Je ne suis pas sûre d'avoir envie d'habiter un monde ainsi changé, même si ce livre a le mérite de lancer des débats, pour "ambiancer" comme le souligne l'auteur avec malice !
Lien : http://www.lecturissime.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
carine38
  17 mars 2019
Quelle bonne idée !
Ou peut-être pas, selon mes valeurs, selon mon ressenti, selon mon vécu...
100 propositions pour la politique, pour le quotidien ou encore pour l'école. Les thèmes abordés sont très variés.
Cet ouvrage peut se lire comme un livre classique du début à la fin, par thématique ou encore en piochant un peu au hasard et c'est agréable.
Chaque idée est sur le même format : idée puis mode d'emploi. le tout tient sur deux pages. Cela rend la lecture aisée. J'ai pu emmener le livre, en format moyen, avec moi et piocher dans les idées dans les salles d'attente sans avoir à couper ma lecture.
La forme est, à mon sens, bien trouvée. Les propositions sont développées de manières concises, pas d'enjolivures. le but est d'aller à l'essentiel pour que le message soit bien compris et cela fonctionne.
Sur le fond, on ne peut adhérer aux cent propositions mais ce n'est pas grave. le but est de faire réfléchir sur nos acquis, sur ce à quoi nous pourrions renoncer (ou pas), sur ce que nous n'avions pas envisagé. C'est un livre à partager également afin de pouvoir ouvrir le débat avec son entourage.
Sa sortie, en novembre 2018, juste avant le début des manifestations des gilets jaunes, tombe à pic et pourrait servir de base de dialogue, de piste de réflexions pour des changements qu'il faudra envisager dans un avenir plus ou moins proche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Julien Damon (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Damon
Une explication de l'intérêt des sciences sociales (100 penseurs de la société, Julien Damon)
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
535 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre