AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Voyager tome 1 sur 3
EAN : 9782897178987
284 pages
Numeriklivres (12/03/2016)
4.07/5   20 notes
Résumé :
Mars 2179. L'ancienne capitaine de vaisseau, Vilma Bates, est interrogée par le Bureau des Investigations Intersolaires à propos d'une ancienne mission au commandement du Lewis&Clark, un éclaireur commercial. Lors de cette mission, elle et son équipage avaient pour objectif de retrouver les deux sondes Voyager, envoyées dans l'espace en 1977, bien avant le Reboot qui effaça toutes les données numériques terrestres. Malheureusement, le succès de leur tâche est entrav... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 20 notes
5
6 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
2 avis
1
0 avis

Julieka77
  29 septembre 2022
Le pitch de départ, au moins, est alléchant. Un équipage en mission commerciale doit récupérer la sonde Voyager, lancée par l'humanité il y a plus de 200 ans. La mission est accomplie avec facilité mais un détail provoque l'émoi : le fameux vidéodisque censé se trouver sur la sonde, contenant les informations sur l'humanité à destination d'une hypothétique autre civilisation, a disparu.
à partir de là l'expérience de lecture s'étiole progressivement. Tout d'abord parce que les personnages sont d'une platitude navrante. Seul le petit chimpanzé surnage, mais on a l'impression de suivre des personnages d'un dessin animé pour enfants (mais qui usent de gros mots pour faire plus durs).
Autre problème majeur : ils voyagent dans l'espace mais on ne s'en rend presque plus compte tellement il manque à ce récit des descriptifs qui font l'intérêt des récit de hard sf ou de space opera. Sans doute y a-t-il trop de dialogues, aux dépens d'un worldbuilding consistant. Là les descriptions interviennent par petites touches, bien insuffisant. On vogue un peu dans l'espace comme à bord d'une DS sur l'autoroute.
Enfin, il est toujours ardu de s'aventurer dans la "hard sf". Il faut un petit bagage scientifique mais aussi et surtout une bonne dose d'imagination et du "sense of wonder". Or la vision technologique qui nous est donnée est assez bateau. Les vaisseaux vont vite, certes, mais ressemblent à tout ce que l'on a déjà vu depuis quarante ans. Les voyageurs de l'espace utilisent un "écran interactif" pour commander leur vaisseau - on imagine pourtant que dans 150 ans on aura autre chose que des écrans interactifs même pour cuire des oeufs. Il y a quelques technologies holographiques. C'est un peu comme si on lisait un roman de SF des années 70.
Bref, Voyager est à mes yeux, plus qu'une déception, un gâchis, car l'idée de base était loin d'être mauvaise.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Coetseslivres
  06 novembre 2020
J'ai retrouvé dans ce livre un univers de SF que j'aime beaucoup. Classique (voyages spatiaux etc..) tout en étant au goût du jour. Un univers tout à fait plausible pour les amateurs du genre, avec un ajout d'éléments historiques réels (les sondes Voyager). Il y a de l'action, des rebondissements et du mystère dans une ambiance de style huis-clos. Que demander de plus !
*******
Nous sommes en 2179. La Terre a connu une guerre, toutes les données numériques ont été effacées (le Reboot), il subsiste donc peu d'infos et de documents sur les siècles passés. Les humains voyagent très loin dans l'espace grâce aux sauts quantiques, ce qui exige des calculs complexes effectués par l'I.A. du bord (Intelligence Artificielle).
Le livre s'ouvre sur Vilma Bates, ancienne capitaine du vaisseau commercial Lewis et Clark. Elle est interrogée par le Bureau des Investigations Intersolaires au sujet d'une mission ayant eu lieu deux ans auparavant.
Les chapitres vont alterner entre deux époques : le « présent » soit 2179 et le « passé » 2177. D'une part l'interrogatoire de la capitaine, chapitres plus courts, et de l'autre le récit de ce qu'il s'est passé sur le vaisseau.
L'équipage était chargé de récupérer les sondes Voyager 1 et 2 lancées par la NASA en 1977 pour un client « mystère ». Comment a-t-il su où trouver ces sondes deux siècles après leur lancement ?Pourquoi les vidéodisques dont elles étaient porteuses ont-ils disparu ? (Le disque d'or de Voyager (ou Voyager Golden Record) est un disque intitulé The Sounds of Earth (« Les sons de la Terre ») et embarqué dans les deux sondes spatiales Voyager, lancées en 1977, servant de « bouteille à la mer interstellaire » destinée à d'éventuels êtres extraterrestres.) Que s'est-il passé ? Pourquoi interroger la capitaine deux après les faits ?
*******
L'équipage est constitué de quatre personnes plus l'I.A. Vilma Bates, la capitaine, Karoll la navigatrice, Max, infirmier et chargé des communications et enfin Grégory, ingénieur et spécialiste des charges utiles.
Mon préféré est l'I.A. ce n'est ni un ordinateur, ni même un robot, mais un chimpanzé auquel une puce a été greffée dans le cerveau. Grâce à elle, Chip (c'est son nom !) est capable de parler, de réagir comme un humain et surtout d'effectuer les calculs nécessaires aux sauts quantiques.
Les personnages sont bien présentés mais j'ai mis un peu de temps à m'attacher à eux. Sans doute est-ce dû à la façon de présenter l'histoire.
Cette alternance de chapitres, entre l'interrogatoire et l'histoire…Je ne sais pas quoi en penser. D'un côté cela m'a coupé dans le rythme de l'histoire, mais d'un autre côté cela en apporte. Oui je sais, c'est étrange et je ne saurai pas l'expliquer. Mais il y a une solution : lisez l'histoire !
*******
En bref, un excellent moment passé avec ce livre. Un moment où j'étais dans ma bulle, insensible à ce qui se passait à côté de moi. Un roman que je conseille aux amateurs du genre.
Je vous souhaite une bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les_Lectures_du_Maki
  04 août 2016
Que lire quand rien ne vous tente vraiment, voilà la question à laquelle j'ai dû répondre après avoir fini La Grande Route du Nord de Peter F. Hamilton. Je voulais quelque chose de court qui me fasse voyager. En surfant sur le net, je suis tombé sur Voyager de Stéphane Desienne, auteur et livre qui me sont complètement inconnus. La quatrième de couv' me parle des sondes Voyager, ces "bouteilles à l'espace" lancées à la fin des années 70, ni une, ni deux, c'est dans ma liseuse...
En 2177, la capitaine du Lewis & Clark, un vaisseau commercial, a pour mission de retrouver les sondes Voyager. En compagnie des 3 autres membres d'équipage et d'un Chimp, un chimpanzé doté d'une intelligence artificielle permettant de voyager à travers l'espace par saut quantique, la mission qui ne devait être qu'une routine s'avère bien plus délicate et pleine de surprises...
Ce très court roman, un peu plus de 200 pages m'a agréablement surpris. Il n'est certes pas exempt de reproches, l'emballage scientifique laisse parfois à désirer et je n'ai pas trop accroché au style de l'auteur... mais rien de rédhibitoire.
D'un autre côté, il y a une intrigue classique mais bien menée, un huis clos assez oppressant et une idée de départ originale. La narration linéaire en alternant le récit de la mission et le débriefing de la pilote deux ans après pour savoir pourquoi et comment elle a perdu son vaisseau est bien maîtrisée.
On sent que l'auteur est imprégné de la littérature anglo-saxonne (Peter Hamilton, Alastair Reynolds...) il y a les prémices du Sense Of Wonder dans son écriture.
Bref, un page-turner efficace et divertissant qui permet de passer un bon moment, c'est exactement ce que je cherchais... Stéphane Desienne est donc un auteur à surveiller !

Lien : http://les-lectures-du-maki...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
PostTenebrasLire
  13 juin 2016
C'est un pur moment d'exquise science-fiction spatiale : vaisseaux, saut dans l'espace, humanité colonisant l'espace, mystère des confins.
Le tout est servi par une construction impeccable et un style fluide et soigné. On est absolument captivé par une intrigue prenante.
Les personnages sont multiples et bien construits. Chimp est très intéressant. C'est un singe connecté à l'IA du vaisseau. Il est seul capable de calculer les sauts que les vaisseaux peuvent d'un point à l'autre de l'espace.
C'est un roman digne de l'âge d'or de la science-fiction, mais contemporain et actuel.
L'univers est cohérent et comme pour tous les autres romans du même auteur pourrait servir de base à une épopée de grande ampleur.
Pourquoi de grande ampleur ? Il reste un gout de "je lirais bien la suite, la saga, le triptyque...".
Mais je comprends le choix d'écrire un roman au format plus percutant.
Je deviens de plus en plus persuadé que Stéphane pourrait écrire une oeuvre à l' "Hypérion" (cf. "Les dividendes de l'apocalypse") ou "Marée stellaire".
En attendant, il y a de multiples univers à votre disposition comme Toxic que je recommande. Quand à "Exil" il est déjà dans ma liseuse...
Lien : https://travels-notes.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
Climaginaire
  17 octobre 2022
Le vaisseau Lewis & Clark a une mission : récupérer la sonde Voyager I envoyée par la Terre le 5 septembre 1977, c'est-à-dire bien avant le Reboot qui a effacé toutes les données numériques terrestres. L'équipage de la capitaine Vilam Bates réussit la manoeuvre le 5 septembre 2177, soit exactement deux-cents ans plus tard.
Mais il y a un hic : sur la sonde, il manque le disque de Voyager, celui qui servait de bouteille à la mer à destination d'éventuels êtres extra-terrestres et qui contient de nombreuses informations sur la Terre.
Ils récupèrent quand même Voyager I et leur mission est prolongée, car il leur faut récupérer Voyager II. C'est une réussite, mais sans surprise, le disque a aussi disparu. Cela signifierait-il qu'il y a d'autres vies que les humains dans l'espace ? Pourtant, depuis deux-cents ans, l'espoir avait disparu. Les humains sont vraiment seuls dans l'Espace Humain. [Ce qui est amusant, c'est que dans d'autres romans de ce même auteur, c'est l'inverse, il existe des quantités d'autres formes de vies. Voir par exemple l'excellent roman Planètes à vendre]
Au cours de leurs missions, ils rencontrent divers problèmes et certaines personnes leur mettent des bâtons dans les roues. Il semblerait que le professeur Meclan, monté à bord au cours d'une escale, et la capitaine partagent un secret capital. Même Chip, le chimpanzé IA, qui comme de nombreux chimpanzés a une puce implantée dans le cerveau lui permettant de faire des calculs à une vitesse impossible pour tout être humain et permettant ainsi au vaisseau de faire des sauts de plusieurs millions d'années-lumière dans l'espace, même lui ne comprend pas ce que ces deux-là trament.
En 2179, la capitaine Vilma Bates est interrogée par le B2I, Bureau des Investigations Intersolaires. Ils veulent savoir pourquoi et dans quelles circonstances son vaisseau et l'équipage au complet (hormis elle) a disparu. de même, où sont passés les fameux disques ?
Les chapitres alternent entre les événements de 2177 et l'interrogatoire de 2179 et permettent au lecteur de découvrir, petit à petit, l'ampleur des enjeux.
J'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire, car la mise en place est un peu longue, mais au final parfaitement et très intelligemment justifiée. Au fil des pages et des chapitres, je me suis sentie de plus en plus happée par l'histoire, par l'écriture toujours aussi intelligente de l'auteur, par les personnages, notamment Chip, si remarquable, si intelligent, et en même temps encore si simiesque, et les pages se tournaient de plus en plus vite.
J'ai hâte de lire le tome 2 pour comprendre ce qui est arrivé à Chip, à Karoll, au vaisseau et aux sondes Voyager.
(Chronique de Marquise)
Lien : http://www.climaginaire.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PostTenebrasLirePostTenebrasLire   09 juin 2016
Durant une décennie, les ouvrages imprimés avaient à nouveau fleuri les bibliothèques de nombreux foyers. Les gens avaient plébiscité un retour au concret, au palpable. Des écrits qui ne s’effaçaient pas à la moindre attaque par impulsion EM ou par un virus informatique. Puis, la logique avait repris son cours : le format électronique se transportait bien plus facilement sur de très longues distances par les vaisseaux courrier et à un prix défiant toute concurrence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
damiendulotdamiendulot   14 octobre 2021
nous essayons de survivre à notre temps de sortie que nous puissions vivre dans le vôtre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Stéphane Desienne (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Desienne
Teaser de la saison 3, réalisé par le Studio Gephyre.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4178 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre