AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897178981
Éditeur : Numeriklivres (12/03/2016)

Note moyenne : 4.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Mars 2179. L'ancienne capitaine de vaisseau, Vilma Bates, est interrogée par le Bureau des Investigations Intersolaires à propos d'une ancienne mission au commandement du Lewis&Clark, un éclaireur commercial. 2177. Lors de cette mission, elle et son équipage avaient pour objectif de retrouver les deux sondes Voyager, envoyées dans l'espace en 1977, bien avant le Reboot qui effaça toutes les données numériques terrestres. Malheureusement, le succès de leur tâche est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
ChtiSuisse
13 juin 2016
C'est un pur moment d'exquise science-fiction spatiale : vaisseaux, saut dans l'espace, humanité colonisant l'espace, mystère des confins.
Le tout est servi par une construction impeccable et un style fluide et soigné. On est absolument captivé par une intrigue prenante.
Les personnages sont multiples et bien construits. Chimp est très intéressant. C'est un singe connecté à l'IA du vaisseau. Il est seul capable de calculer les sauts que les vaisseaux peuvent d'un point à l'autre de l'espace.
C'est un roman digne de l'âge d'or de la science-fiction, mais contemporain et actuel.
L'univers est cohérent et comme pour tous les autres romans du même auteur pourrait servir de base à une épopée de grande ampleur.
Pourquoi de grande ampleur ? Il reste un gout de "je lirais bien la suite, la saga, le triptyque...".
Mais je comprends le choix d'écrire un roman au format plus percutant.
Je deviens de plus en plus persuadé que Stéphane pourrait écrire une oeuvre à l' "Hypérion" (cf. "Les dividendes de l'apocalypse") ou "Marée stellaire".
En attendant, il y a de multiples univers à votre disposition comme Toxic que je recommande. Quand à "Exil" il est déjà dans ma liseuse...
Lien : https://travels-notes.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
yogo
04 août 2016
Que lire quand rien ne vous tente vraiment, voilà la question à laquelle j'ai dû répondre après avoir fini La Grande Route du Nord de Peter F. Hamilton. Je voulais quelque chose de court qui me fasse voyager. En surfant sur le net, je suis tombé sur Voyager de Stéphane Desienne, auteur et livre qui me sont complètement inconnus. La quatrième de couv' me parle des sondes Voyager, ces "bouteilles à l'espace" lancées à la fin des années 70, ni une, ni deux, c'est dans ma liseuse...
En 2177, la capitaine du Lewis & Clark, un vaisseau commercial, a pour mission de retrouver les sondes Voyager. En compagnie des 3 autres membres d'équipage et d'un Chimp, un chimpanzé doté d'une intelligence artificielle permettant de voyager à travers l'espace par saut quantique, la mission qui ne devait être qu'une routine s'avère bien plus délicate et pleine de surprises...
Ce très court roman, un peu plus de 200 pages m'a agréablement surpris. Il n'est certes pas exempt de reproches, l'emballage scientifique laisse parfois à désirer et je n'ai pas trop accroché au style de l'auteur... mais rien de rédhibitoire.
D'un autre côté, il y a une intrigue classique mais bien menée, un huis clos assez oppressant et une idée de départ originale. La narration linéaire en alternant le récit de la mission et le débriefing de la pilote deux ans après pour savoir pourquoi et comment elle a perdu son vaisseau est bien maîtrisée.
On sent que l'auteur est imprégné de la littérature anglo-saxonne (Peter Hamilton, Alastair Reynolds...) il y a les prémices du Sense Of Wonder dans son écriture.
Bref, un page-turner efficace et divertissant qui permet de passer un bon moment, c'est exactement ce que je cherchais... Stéphane Desienne est donc un auteur à surveiller !

Lien : http://les-lectures-du-maki...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
takisys
04 juin 2016
Un gros coup de coeur et une excellente surprise. Je ne suis pas fan de Hard science en littérature, mais ici l'auteur mêle réalité scientifique et imaginaire pour faire rebondir l'action avec brio. Ce roman est un thriller en huis clos avant même d'être un space opéra, il ne se lit pas, mais se dévore !
Le petit plus : les femmes y jouent à part égale avec leurs camarades masculins, en SF et surtout en Hard SF, c'est suffisamment rare pour être souligné
Commenter  J’apprécie          70
spavanelli
16 octobre 2016
Voyager est un roman de science-fiction, dans la plus pure tradition des récits du genre qui font la part belle au voyage spatial. Étant moi-même un fan des premiers Star Trek et d'Asimov, j'ai découvert cet univers fort crédible avec le plus grand plaisir.
Le contexte ne suffit pas à faire une bonne histoire, Voyager se présente, dans son traitement, essentiellement comme un thriller avec son lot d'intrigues et de rebondissements à bord de l'éclaireur Lewis & Clark, et de ce fait, tant dans la distillation des informations que de la mise en place de cette ambiance pesante de huis clos, c'est fort bien rendu. J'ai trouvé le rythme bien maîtrisé, avec ce traitement habile d'ironie dramatique entre les scènes alternées à bord du navire, et celles a posteriori lorsque le capitaine Bates est interrogé.
La pilote Karoll est superbement rendue, juste avec la dose de féminité qu'il faut pour le rôle complexe qu'elle doit tenir.
Enfin, mention spéciale à Chip le CHIMP, chimpanzé doté d'une intelligence artificielle pour calculer les sauts dans l'hyper-espace du navire. Quelle belle trouvaille !
Un grand bravo à l'auteur, cette lecture m'a enthousiasmé ! Pas forcément pour l'originalité, mais plus pour le dosage des ingrédients et l'homogénéité de l'histoire. Une fin ouverte qui moi me plaît, mais ce n'est pas forcément le cas de tous les lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lysere
26 janvier 2017
Une ambiance très thriller SF, une enquête passionnante, visuellement, j'arrivais parfaitement bien à me représenter les scènes alternant entre souvenirs et périodes d'interrogatoires, les dialogues sont construits tout en ambiguïté laissant planer le doute jusqu'à la fin quant à la réalité de la situation, aucun personnage ne détient la vérité absolue bien que certains en soient plus proches que d'autres. le récit est réaliste, les explications sans être lourdes donnent une profondeur et une crédibilité que peu de récits SF arrivent à avoir, et la fin, sans être une nouveauté est montée de telle façon qu'elle arrive quand même à nous surprendre malgré tout. En tout cas, pour ma part, j'ai adoré !
Lien : http://wp.me/p5g3WB-6yR
Commenter  J’apprécie          41
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
ChtiSuisseChtiSuisse09 juin 2016
Durant une décennie, les ouvrages imprimés avaient à nouveau fleuri les bibliothèques de nombreux foyers. Les gens avaient plébiscité un retour au concret, au palpable. Des écrits qui ne s’effaçaient pas à la moindre attaque par impulsion EM ou par un virus informatique. Puis, la logique avait repris son cours : le format électronique se transportait bien plus facilement sur de très longues distances par les vaisseaux courrier et à un prix défiant toute concurrence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1994 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre