AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012044468
Éditeur : Hachette (24/09/2014)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 87 notes)
Résumé :
Ensemble, trouvez les talismans
Qui appartenaient aux six puissants,
Dissimulés sous des eaux délétères
Suite au duel entre ténèbres et lumière.

Venez à nous, par les mers et les rivières,
Devenez un seul esprit, un seul cœur, à l’unisson
Avant que les eaux et les créatures qui y prospèrent
Soient dévastées par Abbadon !... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  27 mars 2018
Sous l'océan ! La vie est super, mieux que sur la terre, je te le dis. Oui, je te le dis ! hi hi ! Tu vois l'esturgeon et la raie, se sont lancés dans le reggae. On a le rythme, c'est d'la dynamite, sous l'océan ! (parole de la chanson ‘'Sous l'océan'' de la petite sirène de Walt Disney). Ouaip, vous avez compris, je vais vous parler d'une histoire qui sous passe au plus profond de l'océan. Car après tout, là aussi vivent des créatures mythologiques, faite de magie et qui pendant des siècles ont charmé les hommes. Les attirants grâce à leurs chants afin de faire échouer leur bateau sur les récifs. Et oui, nous allons parler de sirènes. Ces créatures mi femme, mi poisson, qui vivent autant dans la mer que dans les rivières ou dans les petits cours d'eau. Même Ulysse de l'Odyssée a préférer s'attacher au mat de son bateau, tant il ne voulait pas succomber au charme envoûtant de leurs voies. Mais bon. Cela a toujours du bon le changement. Je m'en veux un peu d'une certaine façon, d'autant que ces derniers temps je ne vous faisais que découvrir des sorciers, les loups, des demis dieux, des vampires, des futurs monarques, etc. J'aurais du penser que ces ensorceleuses peuvent être tout aussi attractifs qu'une autre créature, autant dans la réalité que dans la littérature. Bref, êtes vous prêt à plonger au plus profond de l'océan et retrouver un royaume sous marin où le monde magique sirénien vous attends ???? Que vous soyez d'accord ou que vous soyez curieux, mettez votre scaphandre et venez m'y retrouver.
L'histoire de la petite sirène que je vais vous compter, n'est bien entendu pas celle de Walt Disney, mais une reste une histoire royale. Pour moi ce genre d'histoire devrait commencer par ‘'il était une fois dans un beau royaume, au coeur de l'océan, là où aucun humain n'a pu y aller vivait une jolie princesse sirène, qui bientôt allait connaître le grand amour''. Mais pas du tout. Cette histoire ci est totalement différente. Pour preuve en voici le résumé. Lorsque Serafina, princesse de Miromara, s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de retrouver son promis, le séduisant prince Mahdi. Elle l'aime depuis l'enfance et il l'aime en retour. Enfin, il l'aimait, elle a quelques doutes à présent... Pourtant, ce matin-là, l'esprit de Serafina est surtout accaparé par d'étranges rêves annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses prémonitions se confirment quand sa mère est touchées d'une flèche empoisonnée, et le chaos semé dans tout le royaume. Guidée par ses cauchemars, Serafina, accompagnée de cinq autres sirènes, se lance dans une quête périlleuse pour venger ses parents et empêcher les communautés sous-marines de s'entre-déchirer. Mais elle est encore loin d'imaginer qu'elle vient de plonger dans une vaste conspiration, qui menace son monde... et le nôtre. Intriguant, n'est ce pas, surtout quand on s'imagine que la vie sous l'océan doit être magique.
Mais bon, passons donc aux personnages de ce livre, qui bien que nombreux, apportent à ce nouveau livre, une réalité déconcertante.
Serafina est une jeune sirène, sa queue est de couleur cuivrée, ainsi que ses cheveux, ses nageoires quand à elles sont d'un rose corail pastel aux reflets verts. Sa silhouette est fuselée et possède la grâce d'une nageuse sous-marine hors pair, et sa peau d'une jolie teinte olive. En gros, pour les jeunes tritons, c'est une belle sirène qui attirerait facilement leurs attentions. Cependant, c'est une princesse. Et les membres de la famille royale restent entre eux. Coté caractère, c'est une jeune fille forte, courageuse, et pleine de volonté. Combative, elle ne se laisse pas faire. Certes quand elle apprend la mort des siens, elle ‘'tombe'' plus bas que terre, mais très vite elle va se reprendre. Surtout pour son peuple.
Mahdi est le fiancé de la belle princesse. Un anneau en or à l'oreille tel un pirate, des cheveux noirs. du moins quand il désire faire l'idiot. Car en réalité, c'est un prince. En temps normal il s'habille comme tels et du coup il en ressort plutôt bien mis. C'est un être droit, courageux, loyal, honnête. Néanmoins, il travail pour le bonheur des royaume en tant qu'espion et va aider sa douce et tendre à obtenir le trône. Il va aider sa douce sous les traits de Blu. Bien évidement, il sera démasqué par elle.
Yaz ou Yazed est le frère de Neela et meilleur ami de Mahdi, il porte une paire de brillant d'oreilles, avec une bande rose courant à travers ses cheveux noirs taillés en brosse quand ce dernier fait le fou avec son meilleur ami. Tout comme ce dernier c'est un espion qui va aider sa soeur à échapper aux êtres sans scrupules. Il est courageux, et un peu foufou, même si j'estime qu'il cache en réalité ce qu'il est vraiment, c'est à dire son coeur.
Neela est la meilleure amie de Serafina, et aussi une princesse de sang royal. Elle a de longs cheveux noirs, une peu d'un joli éclat bleu pale, et va faire le voyage jusqu'au confins de l'océan avec sa meilleure amie afin de mettre fin au conflit.
Lucia est une peste, hypocrite, mesquine, sans scrupules qui convoite le trône. Elle a des yeux couleurs saphir, des écailles argentées, une chevelure bleu nuit, et douée dans chaque chose qu'elle fait. Mais c'est un être au coeur noir.
Je sais que je ne me suis pas énormément penchée sur les personnages principaux, mais pour ma défense, je fais ma chronique avec mes souvenirs, vu que c'est un livre que j'ai lu depuis un bon bout de temps. Bien évidement, on y retrouve d'autres personnages tels que Desiderio le frère de Serafina, Isabella leurs mère et la reine de leurs petit royaume, Armando Contorini duca di Venezia chef des Praedatori qui va aider les deux jeunes filles dans leurs échappée sauvages, Baba Vrăja la sorcière qui va aider les six sirènes à comprendre leur quête et ce qu'elles doivent faire pour la mener à bien, et bien d'autre encore.
Eh bien !!!! Pour la première fois depuis un bon bout de temps, je n'ai quasi rien dit sur les personnages, mais qui sait, ce ne sera pas forcément la même chose avec la plume de l'auteur, la romance et les relations entre les personnages et bien entendu l'intrigue de ce premier tome.
Tout d'abord la plume de l'auteur, Jennifer Donnelly, est enchanteresse. Elle vous transporte dans un monde de sirène totalement inédit. Elle est légère par le fait que l'on arrive facilement à lire l'histoire, mais cependant, il arrive qu'à des moments l'histoire est un peu lourde, ou plutôt traînante. Entraînante aussi vu que l'on suit avec plaisir les péripéties de notre jeune sirène. Les émotions sont fortes, on rie, on pleur, notre petit coeur fait de grands bonds tant les émotions nous prennent aux tripes. L'histoire est ensorcelante, enchanteresse, on se laisse facilement happé par l'histoire. C'est vraiment magique. L'univers quand à lui est riche, très riche. On découvre le monde marin d'une autre façon. Les premiers chapitres sont constellés d'informations. C'est comme les étoiles dans le ciel. Ce que je veux dire par là, c'est qu'elles sont extrêmement nombreuses. le rythme est déchaîné. On a de l'action, de l'action et encore de l'action. Sans compter les rebondissements, les moments de doutes, etc. C'est vraiment intense, jusqu'au final où l'action s'accélère crescendo. Pour ce qui est de l'ambiance, bin c'est sombre. Il faut dire qu'avec la guerre, la fuite, la peur, c'est sure que ce n'est pas la joie non plus. Coté personnages, ils ont tous une forte personnalité. En gros c'est une plume qui nous fait entrer dans un monde qui fait rêver.
Ensuite coté romance et relations entre les personnages, c'est plutôt cafouillage pour l'un et bien travaillé pour l'autre. Effectivement la romance est un peu fouillis fouillis, vu que Serafina est follement amoureuse de Madhi, mais après il y a Blu. En plus de cela, on ne sais pas grand-chose du premier, et tant qu'au second il apparaît comme si l'on claquait des doigts. Il a des attitudes plutôt déplacées envers la jeune princesse, mais pourtant on sens qu'il est Madhi lui même. C'est assez étonnant. Par contre les relations familiales sont du genre royale, la mère aide la fille, mais la pousse à réussir tout ce qu'elle entreprends. C'est un peu comme dans les famille normales, sauf qu'il n'y a pas de câlins. Coté amitié, c'est plutôt réussit. D'autant qu'à travers son périple, la jeune princesse va se faire des relations au point qu'elles finiront par devenir amicales. C'est plutôt bien fait. Mais il y a les envieux aussi qui guettent dans l'ombre.
Enfin coté intrigue, c'est intense tout en restant dans le classique, puisque l'on a une princesse qui part dans une quête désespérée après une tragédie. Au début tout se passe bien, Serafina se prépare depuis des années pour passer des épreuves et son mariage avec le triton de sa vie avant de prendre le chemin du pouvoir suprême à ses seize ans. Mais voilà qu'au matin de ses fiançailles, Serafina se réveille tourmentée après une longue nuit de cauchemars où elle y voit un monstre détruisant tout sur son passage sans compter les voies qu'elle seule entend. Jusque là, elle doute encore. Cependant très rapidement, lors de la cérémonie au cours de laquelle elle doit prouver sa légitimité au trône sa mère est touchée d'une flèche empoisonnée, et doit fuir au plus vite car sa vie est en danger. Mais il n'y a pas que cela car un conflit entre les royaumes est sur le point de naître. Accompagnée par sa meilleure amie la princesse Neela, elle va parcourir les océans afin de trouver les Iele, ces sorcières maritimes qui se sont introduites dans leurs rêves afin de les prévenir d'un grand danger et de les inciter à venir les retrouver. C'est ainsi qu'elle va se lancer dans une quête des plus périlleuse pour venger ses parents et sauver son peuple de la destruction accompagnée des quatre autres élues afin de lutter contre Abbadon, le monstre déjà responsable de la destruction de l'Atlantide qui a donné naissance au peuple mer. le choix n'est plus permis, car Serafina adore son peuple. Même si l'intrigue reste complexe, on sait déjà où l'on va atterrir. Pourtant c'est très intense, et très bien ficelé. Car à la fin, un cliffhanger de ouf nous attends. Bon, on s'imagine bien que cela allait passer par là, mais il reste quand même de ouf. de plus, on se pose de multiple questions tout le long de l'histoire et c'est plutôt cool.
En conclusion, c'est le premier livre sur les sirènes que j'ai lu et j'ai adoré. L'univers est très riche, dommage qu'il fallait sans cesse aller au glossaire vu que l'on a peu d'explications durant la lecture. La couverture est très belle et attrayante à souhait. Les relations entre les personnages sont bien diversifiées et c'est plaisant. Les personnages forts attachants. le rythme entraînant. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour en faire une très bonne saga. Si vous voulez une histoire de sirène où tout va bien, allez faire un tour de Walt Disney, car cette histoire ci … C'est de la bombe. Tout cela pour dire que l'auteur a énormément travaillé sur l'histoire, et que l'on sent cela à cette lecture. Je n'ai même pas vu les pages défiler, tant j'étais prise dans l'histoire. Ce que je retiens, c'est surtout le fait qu'un monde inédit s'offre à nous, travaillé autour d'un des plus grand mythe de l'histoire, et qui vous donne envi de plonger dans les profondeurs de l'océan afin d'aller à la rencontre de ces êtres qui ont obsédé bien des hommes. Ce fut un excellent premiers tome que je vous recommande vivement.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbe
  08 octobre 2014
Serafina, sirène et fille de la regenta de Miromara, doit réussir deux épreuves avant d'obtenir sa reconnaissance et se fiancer.
Mais ce jour qui devait marquer son passage à l'âge adulte va bouleverser toute sa vie. Elle rêve que des créatures légendaires lui lancent un appel désespéré, son promis semble ne penser qu'à faire la fête et sa mère ne lui parle que de politique.
En plein milieu de la cérémonie, des ennemis masqués attaquent son peuple. Séparée des siens, elle s'échappe en compagnie de son amie d'enfance. A qui faire confiance et où se diriger ?
Sérafina se lance dans une quête aux multiples périls et au but incertain. Son monde est menacé, mais très vite elle comprend que la mer et la terre entière sont en danger !
Quel sera son rôle ?
Un livre dense en personnages et en actions. Sérafina s'enfuit et cherche des alliés. L'auteur décrit de façon précise les peuples de la mer, leurs habitudes, leurs particularités.
L'action se tisse autour d'une prophétie. Les dons et les pouvoirs magiques des sirènes sont nombreux : lumière, chant, perception. Elles devront s'unir pour contrer les pouvoirs maléfiques d'une entité malfaisante ancienne.
Un premier tome qui rassemble les six héroïnes sous-marines de l'odyssée qui débute.

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
AltheaWonderland
  21 octobre 2014
Je l'avais déjà évoqué dans ma chronique de Of Poseidon mais les sirènes font parti des créatures fantastiques qui m'intriguent le plus. Je ne sais pas si cela vient du fait que La Petite Sirène était un des rares Disney de princesses que j'appréciais enfant ou tout simplement du mystère qui entoure ces créatures encore très peu exploitées dans la littérature jeunesse et Young Adut. Il y a pourtant énormément de potentiel dans cet univers si méconnu et Deep Blue, premier tome de la saga Waterfire, nous le démontre à merveille !
Tout d'abord Jennifer Donnelly nous propose un univers totalement inédit et innovant autour de ces créatures marines. Ainsi nous découvrons un monde où les eaux internationales sont organisées en divers royaumes, avec tout ce que cela implique en conflits et intrigues politiques (ce que j'adore). Serafina, l'héroine, est une jeune sirle héritière du royaume de Miromara actuellement gouverné par sa mère. Alors que la cérémonie au cours de laquelle elle doit prouver sa légitimité au trône arrive, l'impensable se produit et son royaume est assiégé. Dans la confusion Serafina et sa meilleure amie Neela, membre de la famille royale de Matali, se retrouvent esseulées et traquées par la faute d'une prophétie leur étant apparue en rêves. Les Iele, des sorcières n'étant pourtant a priori que des légendes, les appellent afin de réunir les six élues choisies pour lutter contre Abbadon, le monstre déjà responsable de la destruction de l'Atlantide qui a donné naissance au peuple mer. Les jeunes sirles désemparées par la guerre qui éclate se lancent alors à la recherche des Iele, quitte à ce qu'elles ne soient qu'un chimère, sans se douter qu'un bien sombre destin se profile à l'horizon.
Et il est très facile de plonger à notre tour dans ce périple aux côtés de Serafina. Cette dernière est en effet une héroine très agréable et entrainante. Malgré qu'elle ait du mal à accepter les responsabilité qui pèsent sur ses épaules, en tant que principessa et héritière de Merrow, elle reste déterminée et n'hésite jamais longtemps avant de prendre ses responsabilités lorsque nécessaire. C'est une qualité que j'apprécie tout particulièrement chez un personnage, ainsi que dans la vie de tous les jours pour être franche, et c'est donc toujours un vrai plaisir pour moi de retrouver ces traits de caractère une fois encore. de plus Serafina est une protagoniste très touchante, peut-être car elle n'est pas une super-héroine mais essaie simplement de faire de son mieux en y mettant tout son coeur et sa volonté. Néanmoins il faut souligner que tout au long du roman on reste très proche de Serafina et que de ce fait on est beaucoup plus détachés des autres personnages, Neela y comprit. Malgré que certains passages proposent son point de vue, on garde vraiment ce sentiment de distance opposé à la proximité que nous évoque Serafina. Au final Neela reste la meilleure amie de l'héroine, une amie en or au soutien infaillible, et c'est surtout pour cela qu'on en vient à l'apprécier. Bien sur c'est toujours mieux que pour l'ensemble des autres personnages que l'on rencontre et qui se fait très discret. Au delà de nos deux amies, les autres protagonistes ne font que passer ou arrivent très tard dans le récit et n'ont donc pas l'occasion de nous marquer. Bien sur cela nous laisse pleins de personnages à découvrir par la suite et d'un côté cela peut devenir un vrai point positif. Ce n'est donc pas préjudiciable pour le moment puisque Serafina et Neela suffisent largement à tenir le récit dans ce premier volet.
Au délà de cela, comme je l'ai évoqué, l'univers est très riche ce qui peut de prime abord déstabiliser. Les premiers chapitres nous bombardent d'informations à intégrer et personnellement j'ai été vraiment confuse par leur quantité. Bien heureusement Jennifer Donnelly prend toutes les précautions pour que ce sentiment ne demeure pas bien longtemps, on prend relativement vite nos marques et l'immersion totale ne reste pas bien longtemps un obstacle. de plus si ce premier tome reste globalement très introductif, la quête qui rythmera la saga ne se mettant en place que dans les derniers chapitres, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Les pages se tournent toutes seules alors qu'on nage aux côtés de Serafina à la poursuite de son destin, et sans s'en rendre compte on devient vite accro à cet univers marin si merveilleusement imaginé.
Ainsi Deep Blue est un premier tome totalement réussi qui nous immerge dans un sublime univers à explorer. Les idées de Jennifer Donnelly pour donner vie à son peuple marin sont excellentes et on doit vite se rendre à l'évidence qu'il est bien compliqué de dégager un élément un minimum négatif de cet ensemble qui tient exceptionnellement bien la route... D'autant plus que pour une lecture qui se veut jeunesse les raccourcis un peu faciles qu'on peut habituellement retrouver sont absents et que des thèmes assez sombres sont proposés. Deep Blue est donc une lecture qui captive. Captivée par cet univers, captivée par cette écriture, captivée par ces personnages... je suis à 100% sous le charme. Que vous soyez adeptes d'univers marins ou novices, je ne peux que vous encourager à vous laisser séduire par les sirènes de la saga Waterfire !
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Alyxiel
  28 décembre 2014
Résumé : Ensemble, trouvez les talismans
Qui appartenaient aux six puissants,
Dissimulés sous des eaux délétères
Suite au duel entre ténèbres et lumière.
Venez à nous, par les mers et les rivières,
Devenez un seul esprit, un seul coeur, à l'unisson
Avant que les eaux et les créatures qui y prospèrent
Soient dévastées par Abbadon !
Lorsque Serafina, princesse de Miromara, s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de retrouver son promis, le séduisant prince Mahdi. Elle l'aime depuis l'enfance et il l'aime en retour. Enfin, il l'aimait, elle a quelques doutes à présent… Pourtant, ce matin-là, l'esprit de Serafina est surtout accaparé par d'étranges rêves annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses prémonitions se confirment quand sa mère est touchée d'une flèche empoisonnée, et le chaos semé dans tout le royaume. Guidée par ses cauchemars, Serafina, accompagnée de cinq autres sirènes, se lance dans une quête périlleuse pour venger ses parents et empêcher les communautés sous-marines de s'entredéchirer. Mais elle est encore loin d'imaginer qu'elle vient de plonger dans une vaste conspiration, qui menace son monde… et le nôtre."
On se lance dans le nouvel univers avec la joie innocente d'une petite fille qui retrouve les princesses de son enfance. Des sirènes, ça fait rêver!
Mais c'est un monde dur où les différents royaumes se livrent des batailles mortelles.
Seraphina est une sirène attachante. Elle est ballottée entre ses rêves de vie normale et ses devoirs de future Régina du royaume.
On conserve, malgré le ton grave de ce 1er opus, un brin de folie et de frivolité grâce à Neela qui ne jure que par ses robes et ses bonbons.
De belles promesses pour cette saga que je vais suivre avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lire-une-passion
  20 avril 2015
Ce livre est dans ma PAL depuis déjà un petit moment, et pourtant il me faisait très envie. Alors je me suis dit qu'il était enfin temps de le sortir et... c'est presque un coup de coeur ! J'ai adoré l'univers, l'intrigue, la plume de l'auteure, bref, tout !
Le matin de ses fiançailles, Serafina se réveille tourmentée. En effet, la nuit dernière elle a fait des cauchemars, lui montrant une scène atroce d'où un monstre détruit tout sur son passage. Cauchemar ? Réalité ? Elle doute beaucoup. Malheureusement pour elle, ses doutes se confirment quand sa mère est touchée d'une flèche empoisonnée et que sa vie si paisible sombre dans le cauchemar. À l'aide de son amie Neela et de quatre autres sirènes, elle se lance dans une quête périlleuse pour venger ses parents et son peuple et empêcher les peuples sous-marins de s'entre-tuer. Mais ce dont elle ne se doute pas, c'est que ce qu'elle va découvrir pourrait avoir bien plus d'impact sur le monde des sirènes, mais aussi le nôtre.
S'il est vrai que durant les 2-3 premières pages j'ai eu du mal à entrer dans le livre à cause de tous les termes, les prénoms, les noms etc., la suite est pourtant devenue très fluide et très, très prenante, à tel point que j'ai lu en seulement un après-midi et un début de soirée 300 pages ! J'aurais bien sûr pu continuer sur ma lancée, mais bon. L'univers crée par l'auteure est tel qu'on est pris directement dans les aventures de Sera, qui tente par tous les moyens de sauver son peuple et de venger ses parents. Même si au fond d'elle elle se sent incapable de ce genre de chose, on sent qu'elle est plus forte qu'elle ne le pense. En compagnie de Neela, sa meilleure amie, elle prendra confiance en elle et saura braver les difficultés qui vont s'abattre sur elles à chaque page.
Car oui, si vous vouliez une histoire de sirènes calme et posée, je vous déconseille cette lecture qui est tout son contraire : actions, retournements de situations, batailles, secrets, révélations, légendes, coups bas rythment le récit, à tel point qu'on a du mal à décrocher et qu'on veut absolument savoir comment ces sirènes vont s'en sortir. Il est vrai qu'il y a très peu de romans traitant de ce mythe, ce que je trouve dommage, donc je vous conseille vraiment cette lecture, car vous passerez un bon moment, rempli d'angoisse à certains passages.
Alors je dois bien avouer que je reste dubitative, quand on me dit que ce livre est une réécriture de conte de « La Petite Sirène »... car clairement, il n'y a aucun point commun, si ce n'est qu'elles sont toutes les deux des sirènes... Même si j'adore le conte, j'ai quand même préféré cette lecture, qui est plus poussée, avec beaucoup d'action et peu de temps morts (qui sont appréciables pour nous comme pour les personnages, je dois bien l'avouer). Et là, vous allez dire que mon esprit est bien cartésien et qu'il reste fixé sur le conte, mais... des sirènes avec donc une queue de poisson, qui portent des robes ? Pour moi, une sirène a juste la poitrine couverte, et ne porte pas de « vêtements ». Mais bon, cette pensée n'enlève en rien le plaisir que j'ai eu à la lecture !
Concernant les personnages principaux et surtout les six sirènes que l'on croise, j'ai aimé toutes leurs personnalités, bien qu'il y en ait une que je claquerai bien de temps en temps. Elle est assez mystérieuse et je suis justement curieuse d'en savoir plus sur elle. Elles sont toutes différentes, mais dans un sens, elles se complètent parfaitement bien et forment un groupe de choc. Je ne doute pas un instant qu'elles vont avoir du fil à retordre dans les tomes suivants, et rien que pour cela, j'ai hâte que le second livre sorte !
En résumé, j'aimerais vous en dire beaucoup plus, mais je vais m'arrêter là. Un univers vraiment bien ficelé, plus complexe qu'on ne le pense, avec une quête qui nous tient en haleine jusqu'au bout et qui transforme cette lecture en « presque coup de coeur ». Je savais que j'aimerai, mais autant, non. En plus de cela, comme pour « Cendrillon », les petits ajouts en début de chapitre et la présentation du livre font de ce dernier un très bel objet ! Une saga que je conseille donc à tout le monde, mais qui ne ressemble pas du tout au conte de « La Petite Sirène », de mon point de vue, en tout cas !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   07 mars 2016
Serafina était assise en amazone sur une hippokampe grise élancée. Elle portait une robe de soie vert clair. Cette couleur, revêtue par les jeunes sirles lors de leurs fiançailles, symbolisait le lien qui l'unissait à son peuple, à son futur époux, ainsi qu'à la mer. Par-dessus sa robe, un délicat manteau de brocart, d'un vert aussi profond que celui de ses yeux, lui couvrait les épaules. Il était richement brodé de fils de cuivre et constellé de corail rouge, de perles et d'émeraudes: les joyaux de la couronne de Merrow. Sa chevelure châtain aux reflets cuivrés flottait librement autour de ses épaules. Elle se présentait tête nue et son visage, avec ses pommettes hautes, possédait des traits fins et élégants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   27 mars 2018

Blu émit un petit rire.

— Voilà bien longtemps que je n'ai pas écouté de conques de fées...

— Racontez-m'en une sur Trykel et Spume. Vous en connaissez sûrement. Tout le monde en connaît.

Trykel et Spume étaient les dieux des marées, des jumeaux qui se disputaient constamment les grâces de la belle déesse Neria. L'un vivait sur le rivage, l'autre dans l'eau. On racontait de nombreuses histoires à propos des plans qu'ils échafaudaient pour tenter de gagner son cœur.

— Très bien. Mais à une seule condition : vous ne parlez plus. Je ne veux plus entendre...

— ... un seul mot, acquiesça Serafina.

— Il y a bien longtemps, commença Blu, Neria, la déesse de la mer, tomba amoureuse de Cassio, le dieu du firmament. Elle conçut un plan pour sortir discrètement de son palais et elle alla le retrouver sur l'horizon. Lorsque Trykel l'apprit, il devint extrêmement jaloux. Il alla voir Fragor, le dieu de l’orage, et lui demanda de remplir le ciel de nuages afin qu'il puisse se dissimuler au milieu d'eux, se faire passer pour Cassio et voler un baiser à sa belle...

Les intonations chantantes de la voix de Blu berçaient Serafina. Elle se sentait en sécurité en sa présence. Il est gentil, courageux et droit. Si différent de Mahdi, songea-t-elle rêveusement. La sirène dont il est amoureux a beaucoup de chance. J’espère qu'il réussira à la reconquérir.

Serafina continua d'écouter l'histoire de Blu et, avant même qu’elle s'en rende compte, le sommeil l'emporta à la façon d’une houle légère. Ses yeux se fermèrent. Sa respiration se fit plus régulière. Et elle s'endormit.

Soucieux de ne pas la réveiller, Blu resta où il était sans bouger. Il observa son visage un bon moment. Lorsqu'il fut certain qu'elle dormait profondément, il porta la main de la sirène jusqu'à ses lèvres et la baisa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbeorbe   02 octobre 2014
Ce n'est qu'un Dokimi, gronda Serafina, les nageoires flamboyantes de colère. Rie qu'une cérémonie au cours de laquelle Alitheia me déclarera fille du sang...ou me tuera ; où je devrai seulement jeter mon chant aussi bien qu'une canta magus ; où je devrai seulement prononcer mes voeux de fiançailles et promettre au royaume de lui donner un jour une fille.
Commenter  J’apprécie          50
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   27 mars 2018

Blu émit un petit rire.

— Voilà bien longtemps que je n'ai pas écouté de conques de fées...

— Racontez-m'en une sur Trykel et Spume. Vous en connaissez sûrement. Tout le monde en connaît.

Trykel et Spume étaient les dieux des marées, des jumeaux qui se disputaient constamment les grâces de la belle déesse Neria. L'un vivait sur le rivage, l'autre dans l'eau. On racontait de nombreuses histoires à propos des plans qu'ils échafaudaient pour tenter de gagner son cœur.

— Très bien. Mais à une seule condition : vous ne parlez plus. Je ne veux plus entendre...

— ... un seul mot, acquiesça Serafina.

— Il y a bien longtemps, commença Blu, Neria, la déesse de la mer, tomba amoureuse de Cassio, le dieu du firmament. Elle conçut un plan pour sortir discrètement de son palais et elle alla le retrouver sur l'horizon. Lorsque Trykel l'apprit, il devint extrêmement jaloux. Il alla voir Fragor, le dieu de l’orage, et lui demanda de remplir le ciel de nuages afin qu'il puisse se dissimuler au milieu d'eux, se faire passer pour Cassio et voler un baiser à sa belle...

Les intonations chantantes de la voix de Blu berçaient Serafina. Elle se sentait en sécurité en sa présence. Il est gentil, courageux et droit. Si différent de Mahdi, songea-t-elle rêveusement. La sirène dont il est amoureux a beaucoup de chance. J’espère qu'il réussira à la reconquérir.

Serafina continua d'écouter l'histoire de Blu et, avant même qu’elle s'en rende compte, le sommeil l'emporta à la façon d’une houle légère. Ses yeux se fermèrent. Sa respiration se fit plus régulière. Et elle s'endormit.

Soucieux de ne pas la réveiller, Blu resta où il était sans bouger. Il observa son visage un bon moment. Lorsqu'il fut certain qu'elle dormait profondément, il porta la main de la sirène jusqu'à ses lèvres et la baisa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
marie64marie64   24 octobre 2014
- Vous n' êtes que deux lombrics de fond de cale ! Ou plutôt non, "lombrics" ne vous rend pas justice, " sangsue" conviendrait mieux , siffla Neela entre ses dents. Mollusques.Guppys attardés.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Jennifer Donnelly (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jennifer Donnelly

La chronique de Gérard Collard - L'indomptable
L'Indomptable de Jennifer Donnelly et Florence Hertz aux éditions Pocket Londres, 1914. Depuis qu'elle a perdu une jambe en escaladant les parois du Kilimandjaro, la belle et indomptable...
autres livres classés : sirènesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1357 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..