AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070663388
Éditeur : Gallimard Jeunesse (05/06/2015)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Depuis que la population a été divisée, une partie de l’humanité vit sous l’eau, dans la cité d’Atlantia, comme Rio et sa sœur jumelle, Bay. Tandis que les autres sont restés à la surface de la terre. Lorsqu’à l’heure du choix, le jour de ses dix-huit ans, Bay décide d’aller vivre En-Haut, Rio se sent trahie. Car c’est elle qui rêvait depuis toujours du sable et du ciel d’En-Haut. Mais un seul membre par famille est autorisé à partir. Pourquoi sa sœur l’a-t-elle aba... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
Paroledelea
  01 août 2015
Contrairement à ce que j'imaginais, Atlantia n'est pas une histoire de sirènes, tel qu'on les connait. En revanche, j'ai trouvé cette dystopie très originale. L'auteure s'est inspirée de son vécu pour développer un univers très particulier. L'air étant devenu pollué et très nocif pour la santé, le gouvernement a décidé de créer un monde sous-marin : Atlantia. Tous n'ont pas accès à cette ville sous-marine et sont contraints de rester En Haut. de consacrer leur vie à la survie d'En Bas. Un sort terrible. Pourtant, chacun, au moment du Choix, peut décider si oui ou non il souhaite partir En Haut.
La couverture d'Atlantia est très représentative du livre. Les coquillages ont une grande importance dans le déroulement de l'intrigue. La beauté de ce livre-objet reflète également bien l'architecture d'Atlantia et les secrets qu'elle y cache. J'ai été émerveillée par la découverte des ces lieux. Vous y trouverez des arbres et des poissons peu communs mais aussi des couloirs de nage par exemple ! Je pense que l'auteure aurait toutefois dû pousser les descriptions des paysages encore plus loin. Il manque d'ailleurs, il me semble, un petit rappel temporel et des détails sur le reste du monde. Ce dernier point je le rapproche d'ailleurs à de nombreuses dystopies.
Concernant les personnages, Rio, l'héroïne, a une particularité qui l'empêche de s'ouvrir aux autres. Pourtant c'est une jeune fille attachante aux nombreuses qualités dont la persévérance et le courage font parties. Elle est très soudée à sa soeur Jumelle Bay, qui l'a trahit. L'intrigue part de cet événement, une incompréhension tant pour Rio que pour le lecteur. En effet, la lecture se fait à la première personne.
Certains personnages secondaires sont gentils, d'autres ont le rôle de méchants tandis que l'on reste sceptique sur la personnalité de quelques uns tels que Sea, la tante de Rio. J'ai aimé les liens créés par l'auteure autour de tous ces personnages, qu'ils soient attachants ou non. J'ai également beaucoup apprécié que les noms des personnages se réfèrent au milieu marin.
L'intrigue est quant à elle bien ficelée et captivante. On se prend au jeu et on souhaite à tout prix connaître la vérité ainsi que les raisons de certaines décisions. Cependant, j'ai trouvé, au moment du dénouement, les révélations un peu brouillon.
Atlantia est un livre à l'univers fascinant et original. Je le recommande chaudement !
Lien : https://paroledelea.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Ice-Queen
  22 juillet 2015
J'avais vraiment apprécié la trilogie Promise d'Ally Condie, j'ai donc eu envie de tenter ce livre-là aussi. Surtout que le résumé et la couverture m'intriguaient beaucoup. Il faut dire qu'en général j'aime beaucoup les histoires qui se passent sous l'eau. Après, la difficulté c'est de réussir à se démarquer des autres à trouver le petit plus qu'il n'y a nulle part ailleurs.
Nous rencontrons Rio, jeune femme vivant au coeur de la cité d'Atlantia, une sorte de petit paradis sous-marin où les gens vivent heureux, en paix et surtout e bonne santé. Tour du moins, c'est ce que les dirigeants tentent de faire croire à la population pour les encourager à ne pas quitter la cité. Car, en effet, vivre sur terre est dangereux à cause de la pollution qui rend malades ceux qui y vivent. Une seule occasion est donnée au peuple de choisir de retourner vivre à la surface, lors d'une cérémonie célébrée le jour des 18 ans de chaque citoyen. Seulement, il y a des conditions à remplir, dont le fait de ne pas être le seul membre de sa famille encore en vie, sinon cette option n'est pas envisageable.
Rio rêve depuis toujours d'aller dans le monde d'En-Haut. Pourtant, elle est prête à y renoncer depuis le décès de sa mère, pour ne pas abandonner sa soeur jumelle Bay. C'est donc confiante qu'elle annonce vouloir rester En-Bas, sauf que sa soeur ne va finalement pas faire le même choix. Choquée et blessée, Rio va tout tenter pour la rejoindre sur terre, malgré l'interdiction et même au péril de sa vie. Elle va mettre au jour un terrible complot et élucider par la même occasion les circonstances de la mort de sa mère. Tout cela en prenant bien garde de cacher le fait qu'elle est une sirène, c'est-à-dire qu'elle peut influencer les gens et les faire agir selon ses désirs…
J'ai tout de suite été séduite par le contexte de l'histoire. Les habitants ne sont pas des créatures dotées de nageoires et de branchies, non, ce sont des êtres humains comme vous et moi, qui ont fait preuve d'ingéniosité pour construire cette cité sous l'eau sans aucun risque pour eux. L'auteure a d'ailleurs très bien imaginé et décrit le fonctionnement de sa cité, tout comme les lois et le pouvoir en place, mais elle a également créé une véritable religion. Car les habitants d'Atlantia sont très pieux, ils n'hésitent pas à se rendre au temple chaque fois qu'ils en éprouvent le besoin pour prier leurs étranges dieux aux visages d'animaux. Ceux qui vivent En-Bas les représentent avec des formes d'animaux terrestres tandis que ceux qui vivent En-Haut, même s'ils croient aux mêmes dieux, les représentent avec des formes d'animaux marins.
Je n'ai eu aucun mal à m'imaginer cette cité sous-marine, possédant sa propre technologie, avec son temple fabuleux, ses chauves-souris aux ailes bleutées ainsi que ces arbres de métal aux feuilles scintillantes. J'aurais bien aimé m'y promener réellement pour l'entendre « respirer » à mon tour ! Même s'il n'y a pas beaucoup d'action pendant une bonne moitié du livre, tout cela a tout de même réussi à m'emporter et à me faire adhérer à l'histoire. Surtout qu'il y a pas mal de suspense et de révélations par la suite.
J'ai vraiment apprécié le personnage de Rio. Même si parfois elle peut sembler un peu trop méfiante, cela devient réellement un atout pour elle en fin de compte, car cela lui permet d'avancer. Sa détermination est sans faille et, même si elle a une légère tendance à l'égoïsme, elle a bon coeur et au final je l'ai trouvée très attachante. J'ai adoré aussi le personnage de Sea, mais je ne développerai pas ce point pour vous laisser la surprise et j'ai bien sûr succombé au charme du mystérieux True !
J'allais oublier ! J'aime beaucoup aussi le fait que pas mal de prénoms des gens d'En-Bas soient en adéquation avec leur environnement, c'était bien pensé !
Concernant la plume de l'auteur, elle est agréable, fluide, sans fioritures, bref j'ai réellement apprécié ce voyage sous les eaux. L'intrigue amenée tout en douceur était bien trouvée, tout était réfléchi et bien pensé et même si certains trouveront peut-être le rythme un peu lent moi cela ne m'a pas dérangée !

En résumé, ce roman nous offre un voyage très agréable et j'ai réellement été embarquée sous l'océan au coeur de la cité d'Atlantia aux côtés de Rio. J'ai apprécié le décor vraiment bien pensé et travaillé. Si le rythme est un peu lent au départ, cela ne m'a pas réellement dérangée et j'en ai profité pour bien m'imprégner des lieux. Si ce n'est pas un coup de coeur, ce n'est pas passé loin et je lirai avec plaisir les prochains romans d'Ally Condie !

Lien : http://les-lectures-de-ice-q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Amindara
  16 octobre 2019
Ca fait déjà un bon bout de temps que j'ai ce livre qui attend que je prenne le temps de le lire. Il m'a été prêté par une amie à qui j'avais fait découvrir la trilogie « Promise » de la même autrice. Je ne savais même pas qu'Ally Condie avait écrit autre chose !
Direct, le pitch m'a pas mal intéressée. J'ai beaucoup aimé l'univers imaginé par l'autrice. Nous nous trouvons dans un univers dystopique ou, la solution de survie a été, cette fois, de construire une énorme cité sous-marine, Atlantia, protégée par un dôme, et d'y envoyer une partie de la population. Mais pas tout le monde, parce que sous l'eau, impossible de produire toutes les choses nécessaires à la survie telles que la nourriture (c'est d'ailleurs assez étonnant qu'ils n'aient pas réussi à trouver un moyen de le faire). du coup, certaines personnes ont du rester à la surface et supporter l'air pollué et les maladies pour permettre à celles d'en bas de survivre. Je dois dire que j'ai trouvé l'idée assez originale. Ce n'est pas souvent que j'ai eu entre les mains une dystopie qui se passe sous l'eau !
Autre intérêt ici, Ally Condie réinvente le mythe des sirènes. Mais ce ne sont pas des femmes poissons, comme on l'habitude de les voir. Ici ce sont des humaines avec une voix particulière qui leur donne certains pouvoirs. Au départ considérées comme des miracles, elles sont tombées sous le contrôle des dirigeants d'Atlantia et la population a peur d'elles.
Nous suivons ici le personnage de Rio, dont on apprend très vite qu'elle est une sirène cachée (elle a appris à dissimuler sa voix pour que personne ne sache ce qu'elle est). Rio est, comme toutes les héroïnes de dystopie, une jeune fille dont la vie n'est pas facile et qui a des rêves. Et, comme toutes les héroïnes de dystopie, elle va se dresser pour dénoncer les dysfonctionnements de son univers. Rien de nouveau donc de ce point de vue.
Néanmoins, l'histoire est intrigante, et je me suis rapidement prise au jeu. C'est là tout le talent d'Ally Condie qui nous plonge directement dans le vif du sujet dès le premier chapitre. On n'a pas le temps de tourner autour du pot et j'aime ça. L'installation de son univers se fait petit à petit. Grâce à Rio, au fur et mesure qu'elle découvre des choses, nous apprenons et nous comprenons. J'avais déjà apprécié cela dans Promise et je suis contente de retrouver cet aspect de l'écriture de l'autrice.
Une chose cependant m'a un peu déçue. Parce que si l'univers est intéressant et l'intrigue assez prenante, je n'ai pas trop aimé son dénouement. D'une part parce qu'on s'y attend. Mais bon, ça à la limite ce n'est pas si grave. Mais surtout parce qu'il arrive beaucoup trop vite je trouve. J'ai eu l'impression d'une fin baclée, pas assez développée. A mon sens, Ally Condie aurait pu exploiter cet univers beaucoup plus qu'elle ne l'a fait. La fin arrive donc très vite, comme ça, en un claquement de doigts. Tout se résout d'un coup, c'est trop facile. J'aurais aimé que ça dure plus longtemps, j'aurais aimé qu'il y ait plus de rebondissements.
Et là, je fais donc le même constat que pour Promise, un univers très intéressant, avec un postulat de base qui donne vraiment envie d'en savoir plus, mais tout ça n'est pas assez développé à mon goût.
Ca reste malgré tout une bonne lecture et un bon moment à passer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Era29
  22 août 2015
Dès les premières pages, Ally Condie se montre très claire sur un point : L'environnement est le centre de son nouveau roman. Pourtant quand on lit le résumé ce n'est pas la première chose que l'on imagine.
Rio vit dans une citée aquatique, que l'on pourrait (à tort) comparer à Atlantide ! Cependant Atlantia est plus une bulle de métal préservant les humains de la pollution qu'une mystérieuse cité engloutie par les fonds marins. Alors que Rio nourrit secrètement le rêve de vivre sur la terre ferme, sa soeur jumelle Bay décide de s'y rendre, la laissant seule, sans aucun moyen de la rejoindre. Rio se sent alors trahie, sa volonté d'aller en haut ne fait d'ailleurs que s'accroître. Sans s'en rendre compte elle va également trouver des explications à l'étrange décès de sa mère.
J'ai dévoré la saga Promise d'Ally Condie et son dernier roman également ! Il nous fait réfléchir sur le futur de notre planète, le devenir de l'humanité mais l'auteure nous donne surtout un message de tolérance et d'amour. Ceux qui ont aimé Promise adoreront Atlantia. Ce roman est aussi un bon moyen de découvrir l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
cats26
  10 mars 2016
La trilogie d'Ally Condie a été une des premières dystopies que j'ai lues et aimées. Ce fut donc avec plaisir que j'ai commencé la lecture de son nouvel opus.
Le pitch est plutôt accrocheur : un peuple vivant sous l'eau suite à la dégradation de la vie à la surface, une cité sous-marine calme et poétique, deux jumelles qui jurent de rester ensemble avant que l'une des deux ne trahisse sa promesse, la mort mystérieuse d'une mère aimée, un secret de naissance...bref, tous les ingrédients pour un roman captivant.
L'intrigue contient en effet son lot de péripéties en tout genre, les personnages sont intéressants mais malgré tout cela, je n'ai pas accroché...
Je suis pourtant partie avec un a priori positif et l'alchimie ne s'est pas produite.
En effet, j'ai trouvé que c'était trop rapide : tous les éléments pré-cités auraient gagné en profondeur, en intensité si on avait eu un tome de plus.
Les premiers chapitres installent bien le cadre, les personnages et l'intrigue. On prend le temps de découvrir Atlantia, sa beauté tranquille et fragile.
La narration se déroule pas à pas, on la savoure et on "prend ses aises" car on se dit que cela va continuer ainsi et puis tout d'un coup, les événements s'accélèrent; plusieurs personnages interviennent dans la vie et les projets de Rio, l'héroïne, et avant qu'on ne se rende vraiment compte, tout se résout et le roman se conclut.
D'autre part, l'omniprésence de la foi et de la religion (même polythéiste) m'a un peu dérangée.
Même le dévoilement de la vérité à la fin du livre ne remet pas vraiment en cause cet aspect religieux.
En résumé, un début prometteur mais ce fut trop rapide! Une lecture plaisante donc mais non remarquable. Dommage.
A partir de 14 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
HistoiresSansFin   27 octobre 2015
C'est toujours avec douceur que les lecteurs apprécieront l'écriture imagée mettant en abyme l'univers original de la mer, des scintillements et de la noirceur des profondeurs.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Ricochet   01 septembre 2015
Un roman bourré de bonnes idées avec des personnages intéressants, mais qui connaît parfois quelques longueurs et dont la fin positive pêche parce que cousue de fil blanc.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
nightsreadingsnightsreadings   08 novembre 2015
« Justus, l’un des prêtres les plus sympathiques, s’approche, veut me prendre la main.


- Non !


Je proteste de ma vraie voix, exprimant avec violence ma vraie souffrance, ma vraie colère. Justus laisse retomber son bras. Levant les yeux, je vois son expression choquée, abasourdie, comme si mon simple non l’avait giflé.


Je viens de rompre ma promesse. J’ai parlé de ma vraie voix en public. Et comme ma mère m’en avait avertie, il n’y a pas moyen de revenir en arrière. C’est un supplice de voir l’air horrifié de Justus. Justus qui me connait depuis toujours. Je n’ose pas jeter un regard vers la foule pour voir qui d’autre m’a entendue.


Mes pieds ont beau être fermement campés sur le sol d’Atlantia, je me dissous.


Ma sœur est partie.


Elle a décidé d’aller En Haut.


Elle ne me ferait js ça.


Elle l’a fait.


Bay m’a demandé si j’entendais la cité respirer.


J’entends ma propre respiration, maintenant. Inspiration. Expiration. Je vis ici. Je mourrai ici.


Je ne partirai jamais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Era29Era29   21 août 2015
Elle me manque, dis-je. Tellement que j'ai l'impression d'être seule dans un océan qui recouvre le monde entier. Elle me manque tellement que je ne suis plus un être humain, juste un amas de douleur. Et parfois c'est le contraire, je ne suis plus qu'un corps, un tas d'organes, de muscles et d'os échoué sur un rivage, et l'eau salée des vagues vient me lécher sans fin et c'est affreux comme ça fait mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Era29Era29   21 août 2015
J'ai l'impression qu'il vient de jeter une pièce d'or dans le puits sombre de mon cœur, comme un sou dans une fontaine aux souhaits. La sensation de chaleur ne dure pas mais elle scintille en s'enfonçant dans les profondeurs.
Commenter  J’apprécie          50
ju23ju23   21 avril 2016
Parfois, on ne peut pas parler, ce n'est pas parce que les autres ne nous laissent pas prendre la parole, mais parce qu'on a peur de ce qu'on va dire. On ne peut se fier à sa propre voix. On ne peut pas se fier à soi-même. On reste silencieux, mutique, pour se protéger.
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   07 juillet 2015
– Tu es très belle, me glisse-t-il.
Il a l’air aussi surpris d’avoir prononcé ces mots que moi de les entendre.
– Je veux dire, quand tu nages… c’est très beau.
– Merci.
J’ai l’impression qu’il vient de jeter une pièce d’or dans le puits sombre de mon cœur, comme un sou dans une fontaine aux souhaits. La sensation de chaleur ne dure pas mais elle scintille en s’enfonçant dans les profondeurs.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ally Condie (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ally Condie
Non sous-titré.
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Promise d'Ally Condie

Qui en est l'auteur?

Lauren Oliver
Veronica Roth
Ally Condie
Suzanne Collins

20 questions
264 lecteurs ont répondu
Thème : Matched, tome 1 : Promise de Ally CondieCréer un quiz sur ce livre
.. ..