AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2371240389
Éditeur : Bibliothèque Russe et Slave (19/11/2014)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Les Mémoires écrits dans un souterrain, publiés en 1864 et présentés comme deux fragments des mémoires d'un homme reclus, coupé d'un monde qu'il hait et qui l'humilie et dans lesquels il expose sa conception du monde et quelques épisodes de sa vie, sont en quelque sorte le prélude et la matrice des grands romans de Dostoïevski.« Je suis malade... Je suis méchant. [...] J'avais alors vingt-quatre ans. Ma vie était déjà morne, déréglée, farouchement solitaire. Je ne f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ChtiSuisse
  21 février 2017
C'est un roman offert par la Bibliothèque Russe et Slave (sans contre partie), mais ... je me devais de parler de Dostoïevski.
Avertissement : je n'ai pas lu de Dostoïevski depuis un moment, mais adolescent j'ai dévoré une grande partie de ses romans.
Ce roman assez court est le récit à la première personne de quelques tranches de vies d'un homme seul, lâche, honteux, pauvre, déprimé, vindicatif ...
Je dépeins là un magnifique tableau qui ne donne pas envie de lire ce roman.
Et pourtant il le faut.
Car chez Dostoïevski, l'homme le plus vil est un miroir qui nous est tendu. On s'y voit et l'on observe notre part la plus lâche, destructrice, renonciatrice. Et le narrateur est doué pour l'introspection la plus poussée.
C'est cruel, mais tellement finement observé et perspicace que cela en est fascinant.
On veut découvrir où l'humiliation mène.
Loin des discours positifs, de la vertueuse créativité, du plaire comme mode pensée, il faut lire ce roman pour se plonger dans ce qui nous titre vers le bas, vers la destruction, vers l'obscurité, vers le souterrain.
Lien : https://travels-notes.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
ChtiSuisseChtiSuisse   26 janvier 2017
La souffrance, par exemple, est exclue des vaudevilles, je le sais. Dans un palais de cristal elle est inadmissible : la souffrance est un doute, une négation ; or, qu’est-ce qu’un palais de cristal où l’on peut douter ? Cependant, je suis sûr que l’homme ne renoncera jamais à la vraie souffrance, c’est-à-dire à la destruction, au chaos. La souffrance ? mais c’est l’unique cause de la conscience
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ChtiSuisseChtiSuisse   24 janvier 2017
Le fruit direct, normal, immédiat de la conscience, c’est l’inertie, c’est-à-dire l’inaction consciente. J’en ai déjà parlé plus haut. Je le répète avec insistance : tous les hommes immédiats, les hommes d’action ne sont tels que parce qu’ils sont obtus et bornés
Commenter  J’apprécie          60
ChtiSuisseChtiSuisse   31 janvier 2017
Il y a un seul cas, un seul, où l’homme peut exprès, consciemment, désirer quelque chose de nuisible, de stupide et même d’absurde ; c’est quand il veut avoir le droit de désirer même l’absurde et n’être pas lié par l’obligation de désirer seulement ce qui est raisonnable.
Commenter  J’apprécie          50
ChtiSuisseChtiSuisse   28 janvier 2017
On peut tout dire sur l’histoire universelle, tout ce que peut inventer l’imagination la plus déréglée. Il n’y a qu’une chose que l’on ne puisse pas dire : qu’elle soit raisonnable
Commenter  J’apprécie          60
ChtiSuisseChtiSuisse   17 janvier 2017
L ’homme, toujours et partout, quel qu’il fût, a aimé agir comme il voulait, et non comme le lui dictaient la raison et l’intérêt 
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de Fiodor Dostoïevski (61) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fiodor Dostoïevski
Sonya Hartnett "Finnigan et Moi" .FINNIGAN ET MOI (SURRENDER), un roman de SONYA HARTNETT en librairies le 19 FEVRIER 2009 (Le Serpent à Plumes) Les barjes (« the kooks »). Dans la bourgade australienne de Mulyan, tel est le nom qui colle à la famille d?Anwell depuis la mort accidentelle (mais l?est-elle vraiment ?) de son petit frère. À l?âge de 20 ans, à l?agonie, il raconte son histoire depuis son lit de mort, victime d?un mal inconnu. Sous forme de flash-backs, il raconte son enfance, bouleversée par sa rencontre avec Finnigan, son opposé, son idéal. Toujours accompagné de son chien Surrender, Finnigan n?est pas comme les autres : il n?est pas gentil et bien élevé, il ne va pas à l?école et, surtout, il est son seul ami. Les deux garçons passent un pacte : dès qu?il faudra mal agir, Finnigan s?en chargera. Anwell n?aura plus qu?à faire le bien. Comme un ange. Un archange, même : désormais, il s?appellera Gabriel. Plus le temps passe, plus Finnigan se charge du mal avec fougue. Lorsqu?une épidémie d?incendies ravage le village, la police locale est sur la sellette. La suspicion grandit et achève de diviser les habitants de Mulyan, jusqu?à ce que Gabriel convainque Finnigan d?arrêter? Mais qui est-il, cet ami mystérieux, dont Anwell ne peut parler à personne, qui apparaît et disparaît tel un fantôme, et dont la présence devient de plus en plus incontrôlable et malveillante ? Sonya Hartnett, d?une écriture précise, construit un récit à la narration habile (raconté alternativement par Gabriel et Finnigan), dont la polyphonie est rythmée par de nombreux rebondissements et flash-backs. Et livre, à la croisée du fantastique et du thriller, un suspense psychologique sur fond de schizophrénie meurtrière. « Son imagination est aussi sauvage que celle de Dostoïevski ou Emily Brontë et aussi gothique qu?une tête de mort? Si vous ne devez rien lire d?autre d?australien cette année, lisez Surrender [?] » (The Weekend australian)
+ Lire la suite
autres livres classés : introspectionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Crime et Châtiment

Qui est le meurtrier ?

Raskolnikov
Raspoutine
Raton-Laveur
Razoumikhine

9 questions
59 lecteurs ont répondu
Thème : Crime et Châtiment de Fiodor DostoïevskiCréer un quiz sur ce livre