AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756006491
Éditeur : Delcourt (20/06/2007)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Après les victoires d’Austerlitz, de Iéna et d’Auerstaëdt, la Grande Armée traverse la Pologne pour prendre position sur les terres russes. Tension et rivalités animent le gros des troupes. Entre la désertion d’un officier et la mort suspecte du cheval d’un vétéran, le sort semble s’acharner sur la Compagnie d’élite du 2e Chasseur à cheval. À quelques jours d’une bataille capitale, le moral est au plus bas…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alfaric
  01 décembre 2017
Le scénaristes belge Michel Dufranne semble dans cette série rendre hommage à ses aïeux, et avec le dessinateur serbe Alexis Alexander et le coloriste français Jean-Paul Fernandez il offre une reconstitution très intéressante de cette époque charnière entre XVIIIe et XIXe siècle car force est de constater qu'il est très intéressant de voir l'épopée napoléonienne vue du bas. Tout dans cette démarche m'intéressait, et ce serial BD n'est pas loin de démériter, mais rien à faire je n'ai pas accroché (la faute aux lacunes narratives récurrentes des scénaristes belges qui ne savent plus raconter un histoire correctement, genre cette affreuse préitération qui annonce tout à l'avance alors qu'il n'y a déjà guère de suspens !)

Dans ce tome 1 intitulé "Il faut venger Austerlitz !", nous sommes en Pologne en janvier 1807, au coeur d'un hiver dont souffre cruellement habitants, soldats français et soldats russes. Nous suivons les heurs et malheurs du 2e Chasseurs de Sa Majesté Napoléon Ier, à travers les yeux de Marcel Godart dit « le Belge », Daney dit « Mâtin », et Guinebaud dit « J'y étais »... de fil en aiguille, donc d'opérations de pacification de la population en escarmouches contre les cavaliers cosaques, ils se retrouvent à la Bataille d'Eylau qui fit 150000 morts...
Cela aurait être pu très bien, sauf que l'intrigue principale est tellement mal fagotée que personnellement je pense qu'on aurait dû s'en passer. La même nuit disparaisse deux symboles du régiment, l'officier supérieur Beaumont présumé déserteur et le cheval Austerlitz lâchement égorgé. le mauvais oeil contre lequel tout le monde peste serait une opération de démoralisation ennemie, mais il suffit d'un seul interrogatoire pour découvrir toute la vérité, et dans la résolution on met en avant un personnage qui n'avait été que nommé auparavant ! Qu'est-ce que c 'est moyennasse... A quoi bon s'échiner des pages et des pages à appliquer à la lettre les règles du roman naturaliste si c'est pour bazarder de manière aussi grossière le fil directeur du récit ???
Graphiquement c'est ultraclassique mais très correct malgré un encrage un peu gras et un colorisation manquant de précision, peut-être encore une fois la malédiction des auteurs se réclamant des écoles de Bruxelles et de Marcinelle, mais qui n'en ont pas le talent... Les meilleurs planches sont les couvertures intérieures, et la peste soit de ces phylactères avec une police de caractère taille 6 dont la lecture fatigue inutilement les yeux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
umezzu
  03 février 2017
1807, la grande armée bivouaque en Pologne. Les cavaliers méprisent l'infanterie, qui le lui rend bien : 2éme chasseur contre 17éme de ligne. Tous à la recherche d'une hypothétique gloire militaire. Tout le monde progresse dans la boue, alors que les Cosaques rôdent.
L'intrigue en forme d'énigme policière – qui a bien pu trahir ses compagnons d'arme ? -, n'est pas transcendante, mais les personnages ont de l'épaisseur. le dessin méticuleux de Alexander contribue grandement à cette reconstitution historique précise. Cerise sur le gâteau quelques pages annexes de documentation.
Agréable et instructif.
Commenter  J’apprécie          40
ay_guadalquivir
  31 août 2010
J'ai découvert cette série grâce à un jeu-concours de Babelio. L'occasion de me replonger dans des lectures passées sur l'Empire. J'ai aimé la façon de traiter les campagnes napoléoniennes par la vie quotidienne et projetée d'une unité de cavalerie. Rien des traitements dont bénficiait la Garde. Il faut trouver à se loger, à se nourrir, se déplacer sans cesse. Et encore, les cavaliers ne sont pas les plus à plaindre. Une série tout à fait recommandable, pour remettre en perspective les grandes batailles de l'Empire.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
umezzuumezzu   03 février 2017
Fais attention à ta couenne. Au 2éme chasseur, ils aiment tellement sortir le sabre qu'ils préfèrent s'entretuer que de se frotter aux Russes. Et je sais ce que je dis...
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Michel Dufranne (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Dufranne
Quais du Polar, c'est aussi pour les plus jeunes ! de la maternelle au lycée, à l'école ou en famille, des activités, rencontres et animations sont proposées tout au long des trois jours du festival. Retour sur les espaces jeunesse et la Dictée Noire avec François Morel animée par Michel Dufranne. Retrouvez toutes les informations sur les activités pour les jeunes : http://www.quaisdupolar.com/a-lannee/education-mediation/pendant-le-festival-2/ Vidéo réalisée par les étudiants de Factory.
autres livres classés : napoléon bonaparteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
903 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre