AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : FASQUELLE / CHARPENTIER (01/01/1906)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Histoire de Edouard Manet et de son oeuvre
avec douze illustrations
par Théodore Duret

Paris
Librairie Charpentier et Fasquelle
Eugène Fasquelle, éditeur
11, rue Grenelle
1906

311 pp.

Année de jeunesse - Dans l'atelier de Couture - Les premières œuvres - Le Déjeuner sur l'herbe - L'Olympia - l'Exposition particulière de 1867 - De 1808 à 1871 - Le Bon Bock - Le plein air - L'œuvre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Mimimelie
  24 mai 2014
Cette biographie est la plus complète que j'ai pu lire sur Edouard Manet. C'est en lisant ce genre d'auteur ancien que l'on prend conscience à quel point on écrit aujourd'hui en manière de remplissage ou de compilation, avec malheureusement, l'objectif premier et souvent unique de vendre avant toute autre considération de réelle information du lecteur….
Il faut dire que Duret n'a pas été qu'un critique d'art éminent, il a mis aussi toute son intelligence, ses relations et même sa fortune (il est issu d'une riche famille de négociant, 3ème fortune de Cognac) au service et au soutien des artistes : Renoir, Pissarro, Courbet, Sisley, Xhistler…. qui pour la plupart furent de ses amis très proches, ainsi Manet dont il était devenu l'ami après une rencontre fortuite en Espagne.
Un vécu au quotidien qui donne à cet ouvrage sur Manet et son oeuvre, et par là même sur cette époque, une couleur et un regard direct sur la révolution picturale que Manet et les autres peintres de sa génération ont opéré.
En effet, nombre d'ouvrages vous parlent du scandale que les impressionnistes, pour ne citer qu'eux, et en particulier Manet avec son Déjeuner sur l'herbe et son Olympia, ont suscité, mais nul n'explique clairement en quoi consistait ce scandale, quels étaient les enjeux, le fond de la question ?
L'auteur vous donne à comprendre tout cela, de plus il sait vous captiver car il connaît le coeur de l'homme comme personne, l'histoire de l'art comme sa poche et rend ses protagonistes plus vivants que nature, il sait vous parler de chacune de leurs oeuvres au point que vous ne pouvez vous empêcher d'aller fouiller la toile si vous ne les avez pas sous la main.
Vous ne trouverez pas aisément ce livre chez votre libraire habituel, à la Fnac ou au Furet, mais vous pouvez aisément le lire ou le télécharger sur le site de la Bnf (Gallica). Une fois n'est pas coutume, il vaut vraiment la peine d'être lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   24 mai 2014
Whister a très bien dit, dans son Ten o’clock, que tous ceux-là avaient su reconnaître la beauté, dans les conditions de vie les plus diverses :
« Comme Rembrandt quand il découvrait une grandeur pittoresque et une noble dignité au quartier juif d’Amsterdam, sans regretter que ses habitants ne fussent pas des Grecs.
Comme Tintoret et Paul Véronèse parmi les Vénitiens, ne s’arrêtant pas à changer leurs brocarts de soie pour les draperies classiques d’Athènes.
Comme Vélasquez à la cour de Philippe, dont les Infantes, habillées de jupons inesthétiques, sont artistiquement de la même valeur que les marbres d’Elgin ».

Ainsi cette accusation élevée contre Manet, de violer toutes les règles jusqu’à ce jour admises, ne venait que de la médiocrité de vision du public, que de son étroitesse de jugement, que de son ignorance du passé, que de son amour de la routine et de sa complaisance pour la banalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
MimimelieMimimelie   22 mai 2014
Manet n’avait à ce moment où il était encore inconnu, que le poète Baudelaire pour le fréquenter dans son atelier, le comprendre et l’approuver. Baudelaire qui se piquait de ne reculer devant aucune audace, pour qui personne n’était assez osé, qui faisait depuis longtemps de la critique d’art, qu’il voulait tenir en dehors des voies battues, avait découvert en Manet l’homme hardi, capable d’innover. Il l’encourageait donc, il défendait ses œuvres les plus attaquées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MimimelieMimimelie   24 mai 2014
« Montrer est la question vitale, le sine qua non pour l’artiste, car il arrive, après quelques contemplations, qu’on se familiarise avec ce qui surprenait, et, si l’on veut, choquait. Peu à peu on le comprend et on l’admet.
Le temps lui-même agit sur les tableaux avec un insensible polissoir et en fond les rudesses primitives. »
(Extrait catalogue exposition particulière au Pont de l’Alma mai 1867)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MimimelieMimimelie   24 mai 2014
Certes, dans tout le Salon, seul Manet peignait de la sorte, et comme personne ne pouvait penser qu’un débutant, un nouveau venu, différant de tous les autres, des maîtres connus et respectés, pût avoir raison contre eux, on le condamnait sans rémission, on le rabaissait unanimement à la position d’outrancier, de révolté, d’ignorant, de barbare.

« ce nouveau venu ne peut cependant être dans le vrai contre le peuple entier, qui le condamne et qui serait, lui, dans l’erreur »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   28 mai 2014
(Berthe Morisot) C’était une femme distinguée, d’un grand charme et d’une exquise sensibilité. Ses qualités féminines se retrouvent dans sa peinture, qui est raffinée et cependant sans ce maniérisme et cette sécheresse qu’on peut reprocher généralement aux artistes de son sexe.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
800 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre