AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2738128432
Éditeur : Odile Jacob (03/01/2013)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Depuis sa naissance en Angleterre, en 1917, jusqu'à aujourd'hui, des années d'apprentissage à la consécration scientifique, Christian De Duve revient sur son parcours, personnel et scientifique : " Pour autant que je m'en souvienne, il ne s'agissait pas chez moi d'une ambition dévorante, mais plutôt d'un sentiment d'obligation, issu de la conviction que éprouvais et que mon entourage confirmait, d'être plus doué que la moyenne et d'être investi, de ce fait, d'une re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
DonQuirano
  21 juillet 2014
Récit autobiographique d'un prix Nobel de médecine. le livre a failli d'emblée me tomber des mains tellement le ton m'a paru présomptueux et autosuffisant.
p. 17 : « le monde, un jour m'appartiendrait. J'en étais persuadé. »,
p. 25 : « Une fois à l'école, je raflais sans peine les couronnes et les prix….Je fus même déclaré « hors concours » ayant remporté tous les prix sans exception, ce qui laissait pour une fois à mon concurrent immédiat le privilège d'être premier de classe. »
p. 27 : « …j'ai commencé à écrire mon autobiographie âgé de moins de 10 ans, en prévision de l'avenir brillant auquel je me sentais manifestement destiné ». En faisant abstraction de cette dissonance, on découvre le récit d'une vie qui a échappé à la banalité, au cours de laquelle l'homme brillant qu'est De Duve s'est très tôt assigné la mission d'exploiter ses talents multiples afin de les mettre au profit de l'humanité. Dès l'adolescence, il écartera les dogmes de son éducation catholique afin de laisser le champ libre à la rigueur scientifique. Il se formera auprès de chercheurs les plus brillants en Belgique, en Europe et aux Etats-Unis avant de mener avec ses équipes des travaux de recherche sur l'insuline et les mécanismes cellulaires. Sa clairvoyance, son esprit analytique et son abnégation l'ont conduit à la découverte des mécanismes fondamentaux du fonctionnement de la cellule humaine, ce qui lui vaudra le prix Nobel de médecine en 1974. Prenons la mesure de la portée de ces découvertes qui sont à la base de progrès majeurs dans le traitement de maladies graves. Les passages décrivant les démarches et les raisonnements qui l'ont conduit à ses découvertes m'ont passionné, mais sans bagage scientifique, la lecture en est ardue. Il termine l'ouvrage sur le même ton arrogant en indiquant au lecteur qu'il a serré la main des plus grands de ce monde. le prix Nobel ne conduit décidément pas à l'humilité, du moins pas celui décerné en 1974.
Juillet 2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fleurdecoeur
  19 mars 2013
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LaLibreBelgique   06 janvier 2013
Christian de Duve raconte sa vie de chercheur. Il s’interroge sur l’origine et le sens de la vie, évoquant son agnosticisme.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
FleurdecoeurFleurdecoeur   08 juin 2013
Un autre aspect des mitochondries […] est leur origine à partir d’anciennes bactéries qui ont été adoptées comme « endosymbiontes » (littéralement: « vivant à l’intérieur avec ») par des cellules hôtes primitives. Je me souviens, comme si c’était hier, de l’article, publié en 1967 dans le Journal of Theoretical Biology, où cette hypothèse était formulée pour la première fois, ou plutôt ressuscitée […]. Cet article était signé Lynn Sagan, l’épouse du célèbre physicien et cosmologue Carl Sagan, et connue depuis son divorce sous son nom de jeune fille de Lynn Margulis. Décédée il y a peu, Margulis était une personnalité hors du commun, qui alliait une imagination et un charisme extraordinaires à une connaissance encyclopédique de la diversité des formes vivantes. Ces qualités étaient malheureusement desservies dans une certaine mesure par un enthousiasme excessif et un défaut d’esprit critique. Sa proposition avait d’abord été accueillie très négativement, au point que plusieurs revues ont refusé de publier son article avant qu’il ne soit finalement accepté par le JTB. Pour ma part, son hypothèse de l’endosymbionte m’avait fasciné et j’ai suivi avec passion sa validation par la mise en évidence, dans les mitochondries, de traces d’ADN, accompagnées d’un système complet pour leur réplication et leur expression en protéines par des robosomes de type bactérien et selon un code génétique qui s’était parfois écarté du code génétique universel au cours de l’évolution. [pp. 182-183]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : mémoiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre