AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : J. Hetzel et Cie (01/01/1900)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Publiés pour la première fois en 1862, les neuf Contes du bord du Rhin mêlent fantastique et réalisme rustique et se situent en Alsace ou dans le Palatinat :
- Myrtille,
- Mon illustre ami Selsam,
- La Pêche miraculeuse,
- Le Trésor du vieux seigneur,
- La Reine des abeilles,
- Le Talion,
- Le Blanc et le Noir,
- La Voleuse d’enfants,
- Le Cabaliste Hans Weinland.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   10 mai 2017
En 1787, on voyait errer chaque jour, dans les rues du quartier de Hesse-Darmstadt, à Mayence, une grande femme hâve, les joues creuses, les yeux hagards : image effrayante de la folie. – Cette malheureuse, appelée Christine Evig, ancienne matelassière, demeurant dans la ruelle du Petit-Volet, derrière la cathédrale, avait perdu l’esprit à la suite d’un événement épouvantable. Traversant un soir la rue tortueuse des TroisBateaux, sa petite fille à la main, et s’apercevant tout à coup qu’elle venait de lâcher l’enfant depuis une seconde, et qu’elle n’entendait déjà plus le bruit de ses pas, la pauvre femme s’était retournée en criant : – Deubche !... Deubche !... où donc es-tu ? Personne n’avait répondu, et la rue, aussi loin que s’étendaient ses regards, était déserte.
(...)
Mais ce qui donnait au malheur de Christine un caractère vraiment sinistre, c’est que la disparition de sa petite fille avait été comme le signal de plusieurs événements du même genre : une dizaine d’enfants avaient disparu depuis d’une manière surprenante, inexplicable, et plusieurs de ces enfants appartenaient à la haute bourgeoisie. Ces enlèvements s’accomplissaient d’ordinaire à la nuit tombante, lorsque les passants deviennent rares, que chacun regagne sa demeure à la hâte après les affaires. – Un enfant étourdi s’avançait sur le seuil de la maison, sa mère lui criait : « Karl !... Ludwig !... Lotelé !... » absolument comme la pauvre Christine. Point de réponse !... On courait, on appelait, on fouillait le voisinage... C’était fini !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Erckmann-Chatrian (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Erckmann-Chatrian
ERCKMANN CHATRIAN – La Lunette de Hans Schnaps
autres livres classés : nouvelles fantastiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit Erckmann ? Non, Chatrian !

Bonjour, moi c'est Emile

Erckmann
Chatrian

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Erckmann-ChatrianCréer un quiz sur ce livre