AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1091590001
Éditeur : La Valette Editeur (20/08/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
« ...poussant ma petite croisée, les coudes sur le toit, j’admirais les grands bois noyés dans l’azur du vallon... je comprenais que j’avais des ennemis et qu’ils venaient de me porter un mauvais coup... »

En 1816, Jean-Baptiste Renaud devient, sous-maître, puis instituteur, dans un village des Vosges Mosellanes. Il y invente un enseignement pertinent qui s’affranchit de la pensée unique imposée par la Restauration.

Jean-Baptiste devi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
LydiaB
15 juin 2013
Un grand merci à Babelio et aux éditions La Valette pour avoir eu le plaisir de lire ce sympathique roman. Je connaissais les auteurs de nom (oui, ils sont deux : Emile Erckmann et Alexandre Chatrian, et je ne l'ai découvert que très récemment à ma grande honte) mais je n'avais jamais franchi le pas. Voilà qui est fait.

Bien entendu, le thème ne pouvait que m'être agréable puisqu'il traite de l'enseignement au XIXe siècle. Et même s'il ne s'agit pas d'un document mais bel et bien d'un roman, il n'empêche que toute la vision de la société est mise en relief dans ce livre. Alors, la première question est : qu'est-ce qu'un sous-maître ? Il s'agissait d'une jeune personne surveillant les élèves ou, à l'occasion, remplaçant l'enseignant en fonction. Mais attention, il ne s'agissait pas d'un pur et simple surveillant. le sous-maître était inspecté et devait obtenir sa validation. Inutile de préciser qu'il devait donc être un brin savant. Ainsi, Jean-Baptiste Renaud accède à cette charge au début du XIXe siècle. Son brevet de deuxième classe en poche, il aspire à une carrière. Il veut devenir instituteur lui aussi. Cependant, des événements importants vont faire prendre une autre tournure à son avenir. Il apprend à ses dépens l'hypocrisie des hommes.

Le roman se lit très vite, la lecture en est agréable. On apprend énormément de choses sur cette société : les enseignants étaient liés à l'Eglise et se retrouvaient souvent pieds et poings liés. Ils étaient payés par les familles et devaient donc avoir une classe conséquente s'il voulait avoir de quoi vivre. Cependant, il était hors de question de prendre "n'importe qui" : il fallait pouvoir enseigner le catéchisme et convertir ceux qui n'étaient pas catholiques.

Je vais désormais lire les autres oeuvres de ces deux auteurs car leurs romans, qualifiés de populaires, permettent de s'enrichir tout en ayant le plaisir de la lecture.

Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          405
Adl
19 juin 2013
Avide de découvertes, ce livre à été choisi lors de la dernière Masse Critique à cause de son titre: il existait des maîtres, des maîtresses, mais des sous maîtres, je ne savais pas. Je n'avais pas lu de romans du 19 eme depuis un moment, qui plus est écrit à quatre mains.
La lecture est rapide et fluide, le style léger et agréable. L'idée d'incorporer au texte des illustrations est agréable, ça enjolive un peu le sombre paysage du lieu de l'histoire.
Quant au contenu je dois dire que j'ai été un peu déçue, je suis restée sur ma faim, j'attendais davantage de péripéties, d'anecdotes. Néanmoins la rapidité de lecture et justement cette impression de manque de contenu correspond tout à fait au temps de carrière du narrateur, courte!
Le message transmis est par contre très clair et de mon point de vue très actuel: pousser une personne réellement compétente à renoncer à l'enseignement, sous prétexte qu'elle n'utilise pas les bonnes méthodes ou n'enseigne pas les matières décidées en haut lieu... Finalement ça n'a pas beaucoup changé , triste constat suite à une lecture plutôt agréable.
Merci aux éditions La Valette et à Babelio pour cette découverte.
Si L'Histoire d'un sous maître vous intéresse, il fait partie de ma liste à changer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
loganloup8
15 juin 2013
Il s'agit ici de l'histoire d'un jeune garçon qui se fait sous-maître pour éviter l'armée, et qui va découvrir les esprits retords d'un siècle ou la puissance est tout. Il va apprendre à ses dépends que les plus instruits utilisent les plus faibles, les manipulent afin d'assurer leurs places...
Ce livre est une apologie à l'éducation. Il décortique les façons de penser d'un siècle passé, mais qui reste tellement d'actualité, qu'après avoir lu ce récit, on en a froid dans le dos...l'éducation reste donc primordiale, c'est peut-être pour cela que les gouvernements successif font tout pour qu'elle devienne si médiocre, que nos enfants ne voient que du feu dans toutes les magouilles qui se trament sous nos yeux.
Commenter  J’apprécie          00
Emma57
01 juin 2013
J'ai beaucoup aimé ce livre sincère et qui pose des questions intelligentes sur l'instruction, la laïcté et la pédagogie.
Il est bien écrit (ça fait du bien) On se plonge avec délice dans les paysages vosgiens qui changent au gré des hivers rigoureux et des soleils d'été. On s'évade et on réfléchit que demander de plus.
Commenter  J’apprécie          10
Nnyfa69
01 juin 2013
Plaidoyer pour l'école républicaine. Un modèle de grammaire et de synthaxe facile à utiliser en classe. Très belles illustrations an quadri. Superbe petit roman.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB15 juin 2013
Le solfège et le plain-chant pouvaient seuls réussir aux Roches ; à ces gens superstitieux il fallait les cérémonies de l'église, le chantre au lutrin était pour eux une sorte de personnage, qui venait après le bedeau et M. le curé ; qu'on se figure donc leur contentement. Il ne me restait que six semaines pour enseigner le catéchisme aux grands ; eh bien ! cela suffit. A chaque nouvel examen que nous allions passer tous les jeudis au Chêne-Fendu, M. le curé Bernard s'émerveillait de leurs progrès. Sœur Éléonore n'avait rien obtenu de pareil, il me disait en riant que c'était Dieu qui avait suscité les mauvaises langues contre moi, pour m'envoyer aux Roches, afin de civiliser ce pays ! Et le dernier dimanche avant Pâques il annonça que, ceux du hameau des Roches sachant le mieux leur catéchisme, ce serait Jacques Hutin, le fils du garde, qui réciterait l'acte de foi publiquement à la première communion. Dire la considération dont je fus entouré depuis ce moment par les habitants du hameau serait chose impossible ; c'est à moi qu'ils attribuaient cet honneur unique, extraordinaire. Tout le monde me tirait le chapeau, et les femmes me recevaient toutes avec un sourire agréable, lorsque j'allais dans leur baraque prendre mes repas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
LydiaBLydiaB14 juin 2013
Alors je renonçais pour toujours à la méthode de M. Guillaume. Ce n'est pas en battant les enfants, en les humiliant, qu'on peut en faire quelque chose ; c'est en les relevant à leurs propres yeux, en leur donnant le moyen de se relever, en les traitant comme des hommes et non comme des animaux.
Commenter  J’apprécie          290
loganloup8loganloup806 juin 2013
La grande masse suit ses habitudes comme un troupeau, et c'est pour cela que l'éducation fait non seulement les individus, mais les nations tout entières
Commenter  J’apprécie          30
AdlAdl12 juin 2013
Oui c'est de l'habitude que vient presque tout, car bien peu d'hommes ont le courage et la persévérance nécessaires pour changer leurs mauvaises habitudes, lorsqu'ils s'en aperçoivent.
Commenter  J’apprécie          20
AdlAdl12 juin 2013
C'est sur l'ignorance des peuples qu'on bâtit des trônes et qu'on fonde le despotisme.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Erckmann-Chatrian (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Erckmann-Chatrian
ERCKMANN CHATRIAN – La Lunette de Hans Schnaps
autres livres classés : éducationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Vous avez dit Erckmann ? Non, Chatrian !

Bonjour, moi c'est Emile

Erckmann
Chatrian

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Erckmann-ChatrianCréer un quiz sur ce livre