AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782330030773
205 pages
Actes Sud Junior (09/04/2014)
3.79/5   69 notes
Résumé :
Un coup de téléphone et la vie de Manon bascule. Son frère Théo est mort électrocuté par le troisième rail du métro parisien. Au-delà de la douleur, une foule de questions reste en suspens. Que faisait Théo en pleine nuit dans le tunnel reliant les stations Père Lachaise et Gambetta ? Quelle double existence menait-il ? Terrible accident ou crime sordide ? Une enquête souterraine dans le dédale du métro parisien et le monde clandestin du graf.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 69 notes
5
6 avis
4
12 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
1 avis

Kawane
  05 février 2016
Manon, adolescente en phase avec son époque, apprend brutalement par un coup de fil de la police en pleine nuit le décès accidentel de son frère Théo , électrocuté dans un métro parisien.Elle est stupéfaite et ne peut pas se résoudre à cette évidence, persuadée malgré les dires de la police qui l'ont trouvé dans un métro devant des tags, que ce n'est pas la vérité. Elle est convaincue qu'il y a autre chose, en fouillant dans la chambre de son frère, elle s'aperçoit que son portable a disparu...c'est le début de son enquête. Sa famille ne comprend pas son entêtement.

Cette histoire très contemporaine nous interpelle sur l' appréhension du deuil dans notre société, car si au Moyen Age , les gens avaient l'habitude de"côtoyer la mort" plus familièrement, au XXI siècle on l'oublierai presque....
Le roman a du rythme, les interrogations de Manon sont cohérentes, il est difficile de se confronter à de tels drames en pleine jeunesse, le suspense est de mise, l'empathie avec l'héroïne fonctionne....un thriller plaisant à lire qui ne regorge pas de scènes sanguinolentes, "ça fait du bien'".! mais qui nous emporte dans la partie psychologique des personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Analire
  22 avril 2022
Le lecteur est plongé in medias res dans le coeur du sujet : en pleine nuit, on apprend, en même temps que Manon, que son frère Théo est mort, électrocuté par le troisième rail du métro. Un drame pour ses parents, qui apprennent en même temps la passion cachée de leur fils : taguer les murs du métro parisien en pleine nuit. Les gendarmes concluent à un accident, mais Manon est certaine que son frère, de nature bien trop prudent, s'est fait pousser sur les voies. Obstinée et incapable de faire son deuil, elle décide de poursuivre l'enquête avortée par la police et se rend elle-même dans le métro, au contact des tagueurs de la nuit. Un monde obscur, caché et dangereux.
Charlotte Erlih nous emporte dans un monde inconnu : les tréfonds des rames de métro. Aux côtés de Manon et des jeunes tagueurs, on déambule entre les stations parisiennes, on découvre ce qui se cache entre les tunnels, on emprunte des passages secrets, on prend le temps de regarder les dessins qui ornent les murs et qui d'ordinaire, défilent sous nos yeux sans que l'on puisse les fixer. Mais le métro parisien n'est pas dénué de tout risque, puisque la tension électrique continue à circuler sur les rails, ce qui peut causer, comme dans le cas de Théo, une électrocution mortelle. Des patrouilleurs circulent également toute la nuit avec des chiens, pour repérer les vandales. J'ai beaucoup aimé découvrir ce monde de la nuit si intriguant. L'idée d'écrire sur ce sujet est originale, novatrice, devrais-je dire, puisque je n'avais jamais vu cette thématique abordée en littérature. En parallèle, des thématiques secondaires viennent s'ajouter à l'enquête initiale : l'amour fraternel, l'homosexualité… L'amour qui unie Manon à son frère est puissant, très émouvant. Elle est prête à tout les danger pour venger sa mort et apporter une paix durable à sa famille. En parallèle, Léa, le troisième enfant de la fratrie semble effacée, en retrait de cette enquête qu'elle considère comme futile. Il y a donc un fossé entre la réaction des deux soeurs : l'une est touchée, emphatique, en colère ; tandis que l'autre est attristée mais résignée.
Bien que j'ai apprécié l'histoire, j'ai trouvé que certaines scènes étaient un peu trop superficielles, très éloignées de la réalité. Manon se déplace seule en pleine nuit, elle n'a pas peur de se rapprocher de groupes de tagueurs réputés comme dangereux ; elle leur débite des mensonges pour descendre avec eux qui sont loin d'être plausibles et qui pourtant fonctionnent… c'est trop simple et peu crédible. C'est ce que je reproche dans l'ensemble à cette histoire : elle est bien, intéressante et originale, mais un peu bâclée, trop simplifiée, tout se déroule trop facilement. Il est peu vraisemblable qu'une jeune fille puisse mener à terme une enquête seule puis dévoiler ses réponses à la police aussi naturellement. Dans la vraie vie, on a jamais vu ça !
Un récit peut-être un peu trop court, mais original, moderne et dynamique, qui nous plonge dans les tréfonds des métros parisiens en pleine nuit. J'ai apprécié l'histoire globale, bien que les quelques invraisemblances de situation m'ont passablement gênées.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
orbe
  28 décembre 2014
Théo est mort électrocuté dans un tunnel du métro alors qu'il était en train de graffer.
C'est la consternation pour sa famille qui ne connaissait pas cette passion et l'imaginait comme un graçon calme et sérieux. D'ailleurs, n'avait-il pas prétendu se coucher tôt afin de réviser des partiels ?

Manon n'y croit pas. Son frère, qu'elle croyait proche d'elle, ne lui avait jamais parlé de graff.
A l'enterrement, elle repère un jeune homme qui l'observe. Intriguée, la jeune fille décide de rouvrir l'enquête enterrée par la police..

Un polar original avec de beaux passages dans le monde souterrain. L'héroïne découvre progressivement une autre image de son frère. Ce lent cheminement va lui permettre de commencer à accomplir son deuil.
Manon évolue dans le récit, elle s'ouvre aux autres et aux différences grâce à ces rencontres improbables. le décalage entre les deux mondes et les brèches qui en découlent sont très bien rendus.
L'univers du graff entre codes et rebellion fait l'originalité de ce polar urbain qui évoque fotement les réseaux qui tissent la ville. Intéressant
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
LeslecturesdeLily
  15 avril 2014
Mon avis:
Je remercie grandement les Editions Actes Sud Junior pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

Informations:
"20 pieds sous terre" est un thriller jeunesse (dès 15 ans) .
Ce livre de 224 pages se lit rapidement. La police d'écriture est suffisamment grosse pour offrir un confort de lecture appréciable. le récit est écrit à la troisième personne du singulier.
Le personnage principal est Manon.
Les personnages secondaires sont Anne (la maman), Patrick (le papa), Théo (le frère), Léa (la soeur), Pinchat (le policier), entre autres ...
Un mot sur l'histoire:
Notre héroïne Manon est une ado comme toutes les autres. Elle a un frère et une soeur et vie dans un appartement parisien avec ses deux parents. En pleine nuit, Manon va être réveillée par la sonnerie du téléphone. Elle va vite comprendre que quelque chose ne va pas, elle se lève et va rejoindre ses parents pour savoir ce qui se passe. Anne, sa maman va lui annoncer qu'il y a un souci avec Théo, le frère de Manon et que des policiers passent les chercher dans quelques minutes. Après une longue attente, la petite famille apprend que Théo est décédé, le jeune homme a été électrocuté dans le métro parisien. Est-ce un accident ou un meurtre ? Pour la police, c'est clair, c'est un accident, mais pour Manon, c'est sûr, quelqu'un a assassiné son frère. Qui a pu faire cette chose horrible et pourquoi ? C'est ce que va essayer de découvrir Manon envers et contre tous.
Mes ressentis:
Dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce roman pour ados, malgré quelques petites choses qui m'ont dérangée. J'ai été fortement surprise par certains points, comme par exemple le contexte. J'ai vraiment aimé que l'histoire soit centrée sur l'envers du métro parisien, cela donne un côté sombre à cette histoire. L'auteure apporte plein d'éléments et le récit est complet, vivant, c'est très intéressant.
Ce que je ne vous ai pas dit dans mon résumé, c'est que Théo était un tagueur, il passait donc beaucoup de temps dans les sous-sols parisiens, il y faisait de mauvaises rencontres, côtoyait un monde particulier... Cela était son petit jardin secret, personne de son entourage n'était au courant de ce que Théo pouvait faire de son temps libre, c'est pour cela que Manon va avoir des doutes sur le décès de son frère (entre autres choses).
Durant la petite enquête de Manon, on va en apprendre plus sur son frère, sur ses fréquentations, sur sa vie, ses secrets les plus intimes ... Ce n'est pas qu'un thriller, car ce roman évoque aussi la tolérance, le respect, les liens familiaux. On y trouve des passages forts, des passages qui plairont certainement aux lecteurs ciblés puisque je pense que certains se retrouveront et s'identifieront aux personnages.
En revanche, la fin du roman m'a un petit peu déçue, je trouve que l'auteure s'est un petit peu précipitée, certains détails sont incohérents, surtout lorsque Manon prend l'enquête concrètement en main et passe au-dessus de Pinchat (le policier). Elle trouve les preuves trop rapidement, elle fait des choses illégales devant le policier et celui-ci ne bronche pas, bref ... Je suis sceptique pour la fin qui n'est pas mauvaise, mais qui est malheureusement bâclée et trop simple.
La plume de Charlotte Erlih est plutôt agréable. Elle aborde certains sujets avec simplicité. Elle a su faire de son roman un petit puzzle, une fois toutes les pièces assemblées les unes dans les autres, son roman est assez convaincant.
Pour conclure:
Voici un petit thriller fort sympathique. Un roman qui tient la route, une enquête bien menée, intéressante, des personnages complets qui apportent énormément à l'histoire. le contexte est plaisant, le sujet est captivant, certains passages sont prenants ... Dans l'ensemble, c'est positif, je relève tout de même, une fin précipitée qui manque un petit peu de piquants. L'héroïne prend une trop grande place à un moment où elle aurait dû s'effacer. Dommage, de finir sur cette impression !
Je pense que malgré cela, ce roman mérite d'être lu et apprécié pour son originalité et son sujet trop peu exploré.
Lien : http://leslecturesdelily.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ewylyn
  19 juillet 2022
Comme vous le savez, ce qui appartient au réel, au contemporain, aux drames et romances, j'ai beaucoup de mal. Toutefois, je suis contente de pouvoir découvrir des titres, des auteurs à travers On lit plus fort (Gallimard Jeunesse). Cette fois-ci, je les remercie pour 20 pieds sous terre sur lequel je ne me serais jamais retournée sans ce partenariat. J'ai beaucoup aimé ce roman qui se lit rapidement – en moins d'une journée, et qui est passionnant sur nombreux plans.
Bien sûr, avec un format poche et moins de 300 pages, beaucoup serait tenté de dire que c'est court et qu'il est difficile de s'attacher aux personnages dans ces conditions. Oui et non. Effectivement c'est court, mais le récit est écrit pour être percutant et fascinant sans aller trop loin. le récit est rythmé et m'a bien souvent fait penser à un thriller, où l'on remonte la piste de Théo pour comprendre sa passion du graff, ses relations, et surtout pourquoi et comment il est mort. En effet, j'ai enchaîné les chapitres sans m'arrêter, j'avais réellement besoin d'avoir le fin mot de toute cette affaire.
Alors bien des thèmes sont peu denses, pas exploité à fond ou paraîtront survolés ou inachevés et je ne pourrais rien dire de plus sans divulgâcher l'histoire. Donc oui, il m'a manqué plein de choses pour en faire un récit parfait, mais ce que nous offre Charlotte Erlih me suffit amplement pour passer un chouette moment avec cette lecture. L'autrice a une jolie plume qui ne s'embarrasse pas du superflu, c'est fluide et moderne, ça sonne juste et vivant, avec des dialogues qui font avancer le récit autant que les descriptions.
Et si l'histoire use parfois de facilité – je pense notamment à la fin, sur comment Manon et le policier gère la fin de l'affaire, l'intrigue connaît des rebondissements intéressants. La vie de Manon bascule le soir où elle apprend la mort de son frère qui sous ses apparences de garçon parfait cachait de très nombreux secrets. le plus visible : il était un graffeur. Refusant la thèse officielle, Manon va mener son enquête et j'ai bien aimé la suivre à travers ce monde artistique particulier. C'était intéressant de parler de graff, d'aborder certaines thématiques pas toujours évidentes, d'autres qui sont douloureuses – Charlotte Erlih a su créer un roman entre drame contemporain et thriller qui tient en haleine du premier au dernier mot.
Manon est une adolescente prise entre plusieurs feux, celui de la lycéenne qui doit passer son bac, celui d'une jeune femme invisible dans son lycée avec aucun ami, celui de la soeur endeuillée qui veut obtenir des réponses. Je ne me suis pas toujours sentie proche d'elle ou d'accord avec ses choix, mais j'ai apprécié sa détermination, j'ai été très sensible à ses émotions. C'est un personnage principal très sympathique à suivre. J'ai beaucoup d'affection pour son frère Théo qu'on apprend à connaître à travers le récit. Quant aux autres personnages, je laisse la surprise, après tout, c'est une enquête qu'il vous faudra mener avec Manon, je peux juste vous dire que l'on croise une galerie de personnages passionnants, avec un rôle bien précis à jouer.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   15 avril 2022
C'est le risque, faut l'assumer, argue crânement Sekkou. Si tu veux vraiment vivre, faut être prêt à mourir. Sinon, tu végètes comme les automates qu'on voit partout à Paname, avec leurs tafs de merde, leurs apparts Ikea tous pareils, leurs lifes bien réglées, leurs bitures minables du week-end, leurs caméras de surveillance...
Commenter  J’apprécie          60
KawaneKawane   16 mars 2016
Ces tutus, ces voilettes, ces cache-cœurs, ces dégradés de roses pâles et de blancs. Comment a--t-elle pu supporter cela pendant tant d'années sans se rendre compte que c'est une duperie, que ce monde de bonbonnière n'a rien avoir avoir avec la vie?
Commenter  J’apprécie          70
orbeorbe   28 décembre 2014
Manon tape "Hyacinthe" sur son moteur de recherche. Son sang se glace. D'une beauté exceptionnelle, ce fils de roi était aimé à la fois d' Apollon et de Zéphyr. Alors qu'un jour, le dieu des arts apprenait à son jeune amant à faire du lancer de disque, le vent jaloux s'en mêla et dirigea le projectile d'Apollon droit sur Hyacinthe qui, frappé à la tempe, mourut sur le coup.
Commenter  J’apprécie          40
LeslecturesdeLilyLeslecturesdeLily   15 avril 2014
Depuis combien de temps son frère hantait-il les sous-sols parisiens, pourquoi a-t-il commencé à taguer, avec qui, comment a-t-il su se frayer un chemin dans les labyrinthes du métro, comment a-t-il pu se laisser surprendre par le troisième rail ? (…) Mais brusquement, elle en est certaine. C’est impossible. Non pas que Théo ait été dans le métro jeudi soir alors qu’il était censé réviser un partiel, ni qu’il ait tagué en douce depuis des mois peut-être, ni même qu’il soit mort. Ce qui est impossible, c’est que son décès soit accidentel. Théo n’aurait jamais trébuché sur le troisième rail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gr3nouille2010Gr3nouille2010   25 juin 2014
[...]
- Ouais, mais qu'un mec puisse être attiré par un mec... Ça me dépasse.
- Tu ne trouves pas ça beau, un corps de garçon ?
- Ben si ! Enfin quand il est bien foutu !
- Eh ben pourquoi un garçon ne pourrait pas trouver ça beau aussi ?
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Charlotte Erlih (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Erlih
le printemps, les premiers rayons de soleil, les corps se dévêtissent… Eva, une adolescente sérieuse, change brusquement de style et commence à exister sur les réseaux. Elle ne tarde pas à se faire remarquer par les garçons, notamment par Dweezil, considéré comme le plus gros collectionneur de filles de l'établissement. Lui, qui croyait Eva trop lisse pour faire partie de ses proies, comprend que ce serait en réalité sa plus belle prise de fin d'année. Armé de son plus beau sourire et de son esprit acéré, ce dangereux séducteur part à l'attaque. Il pénètre dans la bergerie, sûr de ne faire qu'une bouchée d'Eva, la frêle brebis. Sans imaginer dans quel engrenage il vient de mettre les pieds...
DARLING, une série écrite par Charlotte Erlih et Julien Dufresne-Lamy. ACTES SUD junior, dès 14 ans. Également disponibles, les romans #été #automne #hiver
+ Lire la suite
autres livres classés : graffitiVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

"20 pieds sous terre"

Comment s'appelle l’enquêteur ?

Paul
Pinchat
Luc

4 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : 20 pieds sous terre de Charlotte ErlihCréer un quiz sur ce livre