AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2748514297
Éditeur : Syros (05/09/2013)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Un petit village viticole alsacien où tout le monde se connaît. Des vignes tronçonnées. Un accident de la route suspect. De vieux secrets de famille.
Neuf mois après l accident qui l a rendu sourd, Jules passe ses vacances avec sa famille en Alsace. Il sympathise avec Rémi, un jeune sourd de naissance dont il devient inséparable, et cherche à se faire remarquer de la piquante Camille, quitte à se mêler de ce qui ne le regarde pas...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  25 septembre 2013
"Un français de l'intérieur" est une expression qui désigne celui qui n'est pas né en Alsace. Elle fait référence à la période de la seconde guerre mondiale lorsque la région Alsace Lorraine occupée était appelée la France de l'extérieur... Cela évoque aussi la difficulté parfois de choisir son camp....
Jules est devenu sourd après un accident. S'il a accepté son handicap et trouvé un équilibre dans son école spécialisée, ses relations avec sa famille sont plus difficiles. Ils décident d'aller tous passer des vacances dans un gîte d'un petit village alsacien où leurs hôtes ont un fils sourd de son âge. Une belle amitié commence. Mais au même moment, des événements étranges surgissent qui renvoient au temps de la seconde guerre mondiale. Pourquoi des pieds de vignes ont-elles été coupées? Qui est l'homme retrouvé mort dans sa voiture avec au cou le médaillon d'une riche famille locale? Les garçons décident de partir enquêter...
L'histoire mêle le passé historique de l'Alsace et les interrogations d'un "devenu sourd" sur le meilleur moyen de vivre sa vie. doit-il continuer d'oraliser avec ses proches ou au contraire se contenter de signer pour redevenir entier et trouver le bonheur voire l'amour? Un récit qui évoque le thème du handicap sous un angle original, celui de l'entre deux. le parallèle avec l'Alsace est aussi intéressant et efficace. A lire.
http://cdilumiere.over-blog.com/le-gar%C3%A7on-de-l-int%C3%A9rieur-beno%C3%AEt-s%C3%A9verac-syros-rat-noir-septembre2013-203-pages
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Marly
  21 janvier 2015
Avec Silence, j'avais découvert un très bon court roman-société sur le handicap et la drogue, qui décrivait assez bien l'influence des petits dealers parmi les adolescents. J'avais relevé l'aspect alertant du texte, utilisant des mots maîtrisés et efficaces pour sensibiliser aux inégalités, aux différences, à la consommation ou à la tolérance.
J'ai été agréablement ravie par ce deuxième tome. J'ai trouvé que l'auteur et son héros évoluaient dans le bon sens, c'est à dire que la direction prise était aussi judicieuse qu'intéressante. En effet, dès le début du récit on sent que l'histoire de Jules sera d'avantage axée sur sa vie de jeune garçon adolescent que celle du jeune homme handicapé par sa nouvelle surdité.
Peu à peu, Jules assimile son handicap, si bien que celui-ci passe au second plan dans l'intrigue. Au premier plan, on retrouve toujours, avec satisfaction et soulagement, les tracas de la vie d'adolescent de notre héros. : ses préoccupations, ses amours, ses aventures. Mais aussi sa soif de vérité, ranimée. Comme lorsque de la recherche de son passé immédiat dans le premier tome ...
Second tome, seconde enquête : aux côtés de Jules, on découvre un pan méconnu de l'Histoire Française, Notre Histoire. On se pose des questions, on obtient pas toutes les réponses ... Sur ce mystère autour de la France occupée. En Alsace, les "collabos" semblent être un sujet sensible, peut être tabou ou ancré dans les familles, tellement que les Français hors Alsace sont appelés "Français de l'intérieur" ! Bien vite, on va se rendre compte que remuer les mystères du passé est douloureux, et parfois dangereux ... Car parfois, mieux vaut ne pas savoir ce qui s'est réellement passé, et ne pas trop remuer les affaires du passé !
Concernant la narration, le ton est toujours aussi juste, les pensées crédibles et propres à ce qui se passe dans la tête de cet ado. Ses envies sont déjà vues (avoir une vie normale, s'amuser avec ses amis, avoir une copine ...) mais mises à mal par son accident et ses conséquences.
Dans ce tome-ci, le rythme est beaucoup plus prenant : alors que le premier opus était dans l'exploration des souvenirs, celui-là est dans le présent et l'action. Il s'agit d'une enquête dans laquelle Jules n'est plus passif, ce n'est plus la victime qu'on écoute, mais c'est lui qui mène les recherches et délie les langues ... Alors même qu'il est sourd !
Enfin, le fait, pour Jules, de créer une amitié avec un autre adolescent sourd et sa famille est véritablement porteur d'espoir et d'avancée pour cet ado : on retrouve la sensibilisation de l'auteur envers les jeunes pour leur montrer qu'ils ne sont pas seuls... On a la joie d'assister à l'évolution d'un jeune homme handicapé mais qui affronte son handicap et semble être en bonne voie pour, comme il le souhaite, vivre comme les garçons de son âge, en s'acceptant. Ce nouveau récit, qui incarne une acceptation autant qu'une transition, nous donne encore une fois l'envie de suivre la suite des aventures de notre Jules !
Lien : http://rayon-passion.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jangelis
  06 septembre 2016
J'ai rarement été aussi surprise par un tome 2 !
A vrai dire, ce n'est pas une série, mais juste un roman où l'on retrouve le héros de Silence, neuf mois après l'accident qui l'avait rendu sourd.
Comme je l'avais écrit dans ma chronique en février, j'avais été vraiment scotchée par ce roman, j'ai donc tenu lire la suite. Sans regarder la 4e de couverture, selon mon habitude.
Je m'attendais, logiquement, à un livre dans le même style que le premier, collège, copains, état d'âme de Jules etc ...
Et .... eh bien non, une histoire totalement différente : secrets de famille, période troublée de la fin de la 2e guerre mondiale, épuration, accident mortel, bref, un bon vrai polar !
Avec cependant toujours en filigrane le handicap de Jules, ses débuts d'acceptation, le passage d'une Camille à l'autre.
Et toujours l'écriture extrêmement agréable à lire de Benoît Séverac.
Bref, même si ce volume m'a paru moins "époustouflant" que le premier, je trouve que l'auteur a fort bien réussi à évoluer, nous offrant une histoire qui n'a rien à voir avec la précédente, et le plaisir de voir que Jules continue sa vie, s'adapte même si ce n'est pas toujours facile.
La surdité passe au second plan, mais on en voit quand même les difficultés dans la vie quotidienne.
Et en plus, une superbe découverte de l'Alsace. ses paysages, ses lieux à voir, son vin.
Je pense que tout ado qui referme ce livre n'oubliera pas ce qu'est le gewurztraminer !! (pour l'orthographe, c'est moins sûr !!)
Je suis plus perplexe sur l'utilisation du verbe "bader" par un jeune Alsacien.
"C'est ça les filles, mon vieux ! Plus tu les bades, plus elles t'en font baver."
Prononcé par le Toulousain, ça ne m'aurait pas étonnée, mais est-ce que ça se dit vraiment, au nord de Lyon ça ?
J'en appelle à mes lecteurs alsaciens, s'il en passe par là svp, vous utilisez le mot bader ?
Dans mon midi natal, pas de problème !
Bon, à part ça, un très chouette petit polar, avec à côté des secrets de famille, une leçon d'histoire intéressante aussi.
Et un beau jeu de mots sur le titre.
Plus sympa à lire si on connait le précédent, mais lisible sans cela.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
saomalgar
  17 avril 2014
C'est avec plaisir que l'on retrouve Jules, le héros de silence devenu sourd suite à un "accident" (lire Silence pour en savoir plus).
Jules part en vacances en Alsace, avec sa famille, dans un gîte tenu par des viticulteurs et dont le fils, Rémi, est également sourd.
Les deux garçons vont se lier d'amitié et commencer à enquêter sur le mystérieux vandalisme dont a été victime le père de Rémi...
Un très bon roman, avec du suspense, des rebondissements et des secrets de famille enfouis, des secrets de guerre aussi !
Le thème de la surdité est abordé de manière très fine, tout comme l'hsitoire d'amour qui lie Jules à Camille la soeur de Rémi.
Commenter  J’apprécie          50
CDIrochefortdugard
  03 avril 2015
Voilà neuf mois que la vie de Jules a basculé, neuf mois qu'il doit réapprendre à vivre avec sa surdité (silence, même éditeur). A l'occasion des vacances, Jules et sa famille quittent Toulouse pour l' Alsace, à la frontière allemande.
La destination n'a pas été choisie par hasard, puisque le garçon des propriétaires du gite, Rémi est sourd lui aussi. Entre Rémi et Jules le courant passe tout de suite, à tel point que les deux compères se sentent obligés d'enquêter sur la vandalisation de ceps de vigne. Ces vacances seront pour Jules, l'occasion de se familiariser avec son handicap, surtout gràce à Rémi, ou de jouer les sherlock Holmes. Mais aussi et surtout de tomber amoureux de la belle Camille, la soeur de Rémi.
Deux jeunes sourds qui se passionnent pour une enquête qui réveillera bien des plaies du passé dans cette région meutrie, mais aussi les vacances d'ados, l'amitié, les premiers émois amoureux, voilà les ingrédients pour faire de ce livre un ouvrage passionnant tant les sujets abordés peuvent parler au lecteur quel que soit son âge. de plus, la qualité des détails et la minutie du récit laissent à penser que Benoît Severac est le plus alsacien des auteurs toulousains. On est très facilement absorbé par ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   28 janvier 2014
L'intérêt de ce roman réside essentiellement dans le sujet de l'enquête, le côté psychologique souffre, lui, du ton trop éducatif et bien-pensant de l'auteur. Dommage.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   25 septembre 2013
"Ta langue, maintenant, c'est celle des signes. C'est à eux de s'adapter. Sinon tu resteras un oraliste toute ta vie et ils ne maîtriseront jamais vraiment la langue des signes."
"Je suis devenu sourd, tu le sais bien. Je ne peux pas leur demander de faire comme si j'avais toujours été sourd."
"D'accord. Mais toi, qu'est-ce que tu veux? Rester un devenu sourd toute ta vie ou devenir un vrai sourd? il te faudra choisir ton camp à un moment donné."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
HarioutzHarioutz   07 septembre 2014
Entre les mois de septembre et de décembre, Jules tombe sur une vingtaine d'articles faisant mention du tribunal de la Résistance de Colmar. La façon dont sont relatés les faits montre qu'il n'y avait pas de présomption d'innocence. Les noms des suspects étaient donnés à la vindicte populaire, et leur sort réglé avant le procès. On les traitait de" collabos" ou de "traîtres" , et l'issue du procès ne faisait guère de doute. (p.149)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pays_des_contesPays_des_contes   15 décembre 2013
" Rien, signe-t-elle de manière agressive. Va rejoindre ton copain. Restez donc entre sourds. Et arrête d’oraliser, tu es ridicule. »
Jules encaisse le coup. C’est la première fois qu’un entendant lui dit une chose aussi dure depuis qu’il est sourd. Lui qui fait tant d’efforts pour parler à voix haute quand il s’adresse à des non-sourds, pensant ainsi faire preuve de bonne volonté, pour eux ! Il trouve Camille terriblement injuste. Une fraction de seconde, il a envie de la gifler, de hurler, puis de fuir en courant. (…)
- Pourquoi tu me dis ça ? En quoi je suis ridicule ? »
« Assume ce que tu es. Il n’y a rien de plus minable que ces sourds qui essaient de faire plaisir aux entendants, qui jouent les bons toutous en apprenant à parler. »
« Je suis un devenu sourd, je ne peux pas le renier. J’ai parlé pendant quinze ans avant de perdre l’audition. »
« Eh bien, deviens sourd ! Signe ! Tu ne vas pas rester le cul entre deux chaises. Sois fier de ce que tu es. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   06 septembre 2016
L'Alsace ne se dévoile pas facilement, se dit-il. Elle vous accueille aisément et chaleureusement, mais elle ne vous offre que sa surface ; on ne la connaît pas vraiment, au fond.
Commenter  J’apprécie          30
pacaapacaa   17 décembre 2017
Jules comprend que ça a été dur pour ses parents. (...)
Il les adore, mais quelque chose les sépare définitivement ; cette même chose le rapproche de ses camarades de classe. (...)
... se chahutent, se disputent, ils se battent... Personne n'épargne personne, alors qu'à la maison tout le monde est aux petits soins pour lui et ça le gêne. Tout est fait pour lui faciliter le quotidien, pour lui éviter d'avoir à faire ceci ou cela, mais ce n'est pas la vraie vie. Parfois, chez lui, dans sa propre chambre,, il a l'impression de ne pas être sorti de l'hôpital. Au centre, il ne se sent pas handicapé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Benoît Séverac (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Séverac
Rencontre avec Benoit Sévérac au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale 2018 à Arras, le 1er mai. Dernier roman : Wazhazhe. Editions le Passage
Médiation : Julien Delorme Captation : Colères du Présent
autres livres classés : alsaceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz autour du livre SILENCE de Benoit Severac

Comment s'appelle le personnage principal ?

Maxime
Alpacino
Guiseppe
Jules

8 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Silence de Benoît SéveracCréer un quiz sur ce livre