AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205067668
48 pages
Éditeur : Dargaud (29/03/2019)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 182 notes)
Résumé :
Voilà 10 ans que Manu Larssinet, Mariette et tout le petit monde du 'Retour à la terre' n'avaient pas donné signe de vie...
Mariette attend un deuxième enfant. Madame Mortemont a appris à utiliser un Samsong ® et envoie des emojis énigmatiques. Manu, lui, part à la recherche de son père sur Internet et décide d'arrêter la bande dessinée. Quant à Philippe, l'éditeur-adjoint, il se lance dans un voyage téméraire en direction des Ravenelles…
Un 6e tome q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  16 juin 2019
Aux Ravenelles, la vie suit son cours... Manu, toujours angoissé et plongé dans ses albums, Pupuce qui grandit à vue d'oeil, Mme Mortemont, et son Samsong®, qui a toujours un avis sur tout... Seul grand changement qui semble plonger Manu dans le déni : Mariette est enceinte de 7 mois ! Une grossesse qui inquiète et fait un brin se morfondre et se questionner le dessinateur, d'autant que son propre père est parti juste après la naissance de son cadet. D'ailleurs, cela s'en ressent dans les pages sombres, parfois inquiétantes, de son album 'Plast'. Une noirceur qui interpelle son éditeur. Celui-ci décide d'envoyer Philippe lui proposer, à la place, la reprise de Nasty Bonzo®...
Voilà déjà 10 ans que Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet n'avaient pas travaillé ensemble, chacun vaquant à ses propres albums. Dix ans que l'on n'avait plus de nouvelles de Manu Larssinet, Mariette, Capucine, la vieille Mortemont, Lupiot ou encore Mr Henri ! C'est donc avec plaisir que l'on se plonge dans ces saynètes d'une demi-page parfaitement structurées, qui dépeignent le quotidien parfois chaotique, tourmenté ou stressant de Manu qui se pose mille questions. Qu'elle soit absurde, drôle ou émouvante, la chute fait mouche. Sous ses airs légers, cet album fait tout de même allusion au mal-être, la dépression, la paternité ou encore les migrants. Graphiquement, le trait de Manu Larcenet se révèle léger et désinvolte, les couleurs pimpantes et les décors minimalistes.
Un retour gagnant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          633
Ziliz
  30 mars 2019
Le temps passe vite : dix ans, déjà, que je n'avais pas rendu visite à Manu & Mariette aux Ravenelles ! La dernière invitation remonte à novembre 2008, les hôtes ont été occupés ailleurs, depuis : Ferri, à ressusciter Astérix, et Larcenet à poursuivre Blast - ou Larssinet, Plast, plutôt, puisqu'on est dans une fiction.
Par contre, on reprend grosso modo où on s'était arrêté.
On retrouve un Manu toujours aussi angoissé, et en plein déni de grossesse. Il bat la campagne, échange souvent avec le vieil ermite, perturbé par la naissance à venir, et déterminé à retrouver son père qui les a abandonnés quand il était enfant.
Mais aux Ravenelles, il y a un truc efficace et redoutable pour ramener Manu sur terre : Mémé Mortemont et ses terribles sentences…
Quand on poursuit une série après une longue interruption, faut-il relire les premiers tomes avant de s'attaquer au dernier ? Cinq, ici, ça fait beaucoup. Je pensais me remettre dans l'ambiance en relisant mes avis ; visiblement je n'en ai pas rédigé pour les 4e et 5e opus.
J'ai été surprise par la forme de l'album : 2 gags de une à six cases par page. La chute n'est pas toujours convaincante et sent le réchauffé, dans un esprit gentillet façon Gaston Lagaffe.
Peut-être avais-je idéalisé cette série, même si je me souviens bien qu'elle est plus légère que le formidable 'Combat ordinaire' du même auteur. Heureusement que Mémé Mortemont vient stresser Manu - et nous faire rire - à plusieurs reprises. Je vais relire avec délice les pages où elle apparaît.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Crossroads
  27 juillet 2020
Karoutcho Coeur-Pur !
Ça fait plaisir de te revoir, toi et ta petite famille, après 10 ans d'absence.
T'as pas changé.
Toujours aussi compliqué, névrosé, versatile, sinon, tout va bien.
Si, en fait, y aurait bien comme de subtils bouleversements dans le quotidien de notre jouasse Manu.
Totalement rongé par son projet Plast.
Totalement effrayé à l'idée de devenir père pour la seconde fois.
Totalement dépassé par le nouveau mode de communication de la mère Mortemont avec son Samsong.
Totalement parasité par l'image d'un père défunt qu'il aura peu connu.
Sinon, tout va bien, le retour.
Manu Larssinet, c'est un vieux copain, longtemps perdu de vue, que l'on retrouve comme si on l'avait quitté la veille.
Si le tout se veut tendrement drôle, l'émotion affleure, tapie dans l'ombre, jamais bien loin de vous sécher à la toute dernière case de ces moult scénettes champêtres.
Mention spéciale à l'aventurier des temps modernes, Philipe, éditeur adjoint missionné en terre inconnue, la campagne !
Rendez-vous en 2029, pour la suite, à moins que nos deux comparses que sont Larcenet et Ferri n'aient la bonne idée de se rappeler à notre bon souvenir d'ici là...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
BazaR
  11 juin 2020
Trop content de retourner à la Terre une sixième fois. Je n'y croyais plus.
C'est toujours le flou total entre réalité et fiction, campagne et abîme à la remise. de l'eau a coulé sous les ponts, vu comme Capucine a grandi. On aurait regardé la décoration intérieure de la maison de Mariette et Manu, on ne l'aurait pas cru : les cartons de déménagement se sont incrustés, ont pris racine et se déploient tel du lierre.
Et tiens, Mariette est à nouveau enceinte !
Et comme par hasard Manu a encore des coups de déprime qui alimentent sa nouvelle BD noire de chez noire (le Blast de la vraie vie). C'est sûr qu'il ne dispose plus de sa source d'optimisme en la personne de Ferri (le traître est parti travailler sur Astérix, pfff). Mariette a quand même des citernes de patience.
Les autres habitués de la série sont en pleine forme. Monsieur Henri s'est trouvé une charmante copine (le bonheur est dans le pré ?). Mme Mortemont instruit Capucine sur la survie à la campagne et devient une bête du smartphone. Et M. Loupiot, l'épicier, révèle ses talents cachés de prophète (ça crachotte un peu comme un moteur diesel mais une fois lancé…)
Mais le truc vraiment cool, c'est le survival trip de Philippe, adjoint de direction de Dargaud, qui s'est lancé dans une quête arthurienne et indianajonesque moderne : se rendre aux Ravenelles.
Et la prophétie de Loupiot s'accomplit : Ferri revient et lui et Larssi(ce)net vont faire un tome 6.
Mais on l'a entre les mains non ?
Serait-on coincé dans une boucle temporelle ?
Au secours ! Appelez la marmotte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
jamiK
  13 juin 2019
Était-ce bien la peine de reprendre une série laissée en suspens depuis 11 longues années, et bien la réponse, c'est OUI ! On retrouve Larssinet, auteur de bande dessinée, retiré à la campagne pour y vivre une vie de famille. C'est toujours aussi drôle, frais, fin et subtil avec de grands moments d'humour. J'ai un petit faible pour la vieille voisine, madame Mortemont qui se met au portable et aux SMS, un grand moment ! Ça valait le coup d'attendre 11 ans, mais on aimerait que le septième tome nous fasse languir un peu moins longtemps.
Commenter  J’apprécie          312


critiques presse (6)
BoDoi   12 avril 2019
La formule originale d’un compère racontant la vie de l’autre, en se moquant gentiment de lui, n’a pas pris une ride – au contraire, même. Plus encore que dans les précédents tomes, Ferri et Larcenet déploient un univers d’une belle légèreté, clair et drôle.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   02 avril 2019
Retour à la Terre est une série qui fait du bien [...] Un véritable "feel-good book" qui nous file la pêche et nous donne l'occasion de rire franchement. Alors, ne passez à côté de cette nouvelle sortie !
Lire la critique sur le site : Sceneario
LeMonde   01 avril 2019
Après une pause de dix ans, la série de Larcenet et Ferri revient vendredi en librairie avec un album d’une sombre drôlerie [...] Ce sixième opus est un régal de drôlerie, qu’on peut lire de manière autonome, sans nécessairement avoir la connaissance ou le souvenir des précédents épisodes.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Liberation   01 avril 2019
A priori, revenir ainsi à l’humour est une bonne nouvelle. Mais, en apparence, dans les Métamorphoses, seuls un ou deux ans se sont écoulés, donnant à ce nouveau tome une coloration indéniablement nostalgique.
Lire la critique sur le site : Liberation
BDZoom   25 mars 2019
Pendant que Jean-Yves Ferri donnait un nouveau souffle à Astérix, son compère Manu Larcenet plongeait dans la noirceur en signant deux chefs-d’œuvre : Blast et Le Rapport de Brodeck. Dix ans après, le duo se reforme et propose un sixième chapitre à leur chronique campagnarde plus savoureuse que jamais [...] Les gags, astucieusement proposés en deux strips, composent une histoire unique, permettant une double lecture jubilatoire.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   12 mars 2019
S’il y regarde de plus près, le lecteur verra que cette série est davantage qu’une comédie légère. Le mal de vivre du héros demeure le fil conducteur, mais à cette question centrale se greffent des préoccupations sur la famille, l’amitié, la modernité, la vieillesse et même la mondialisation. Tout cela dans un grand éclat de rire. Chapeau.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   16 juin 2019
Manu : Je n'aime pas trop voir [ma fille] partir avec seule avec Mortemont comme ça...
Mariette : Hihi ! Que tu es bête ! Pupuce adore Mme Mortemont ! C'est sa marraine quand même. Elle lui apprend plein de choses sur la campagne.
Manu : Je sais, je sais... C'est une sorte d'appréhension... C'est pas rationnel...

[plus loin]
Mme Mortemont : Pour commencer, on va couper du bois à la scie circulaire.
Pupuce : Oué trop jénial !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ZilizZiliz   01 avril 2019
- J'ai compris beaucoup de choses, grâce à ce rêve... Peu importe qui était mon père, finalement. Il est lui, et moi je suis moi. Ou plus exactement, je ne suis pas lui, et lui n'est pas moi, et vice versa. Il a fait ce qu'il a voulu en le faisant, après tout. Et moi je dois faire pareil, mais l'inverse à l'envers.
- Je suis heureux que ta pensée s'éclaircisse enfin...
Commenter  J’apprécie          130
marina53marina53   16 juin 2019
- Le rêve horrible... Imagine la Mortemont en noir et blanc !
- Ça, c'est à force de dessiner "Plast" , cette bédé morbide !
- "Plast" n'est pas une bédé morbide !! C'est le parcours d'un personnage différent ! Et ce sera Grand prix d'Angoulême ! C'est tout !

[un instant plus tard]
- Comment tu écris "zoophile nécrophage" ?
Commenter  J’apprécie          130
ZilizZiliz   30 mars 2019
[ Mémé Mortemont à Manu ]
- Ça criait chez vous hier soir. C'est bon signe. C'est quand tout est calme [dans un couple] qu'il faut s'inquiéter. Mon pauvre mari aussi criait tout le temps. Un jour, je n'entends plus rien. Je me précipite. Il était MORT !
Commenter  J’apprécie          110
BillBill   12 juin 2019
Ça criait chez vous hier soir. C'est bon signe. C'est quand tout est calme qu'il faut s'inquiéter. Mon pauvre mari aussi criait tout le temps. Un jour, je n'entends plus rien. Je me précipite. Il était MORT !
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Ferri (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Ferri
Soixante ans après sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, le héros gaulois s'offre une nouvelle jeunesse pour son 38e album signé Jean-Yves Ferri et Didier Conrad avec l'arrivée d'Adrénaline, la fille du vaincu de César. le dessinateur Didier Conrad explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour dessiner le célèbre héros gaulois. Plus d'informations sur la BD "La Fille de Vercingétorix" de Ferri et Conrad : Plus de BD sur France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : campagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Asterix chez les pictes

Comment démarre l'aventure dans le village gaulois?

Sous la pluie
Sous la neige
Sous le vent
Sous le soleil

10 questions
132 lecteurs ont répondu
Thème : Astérix, tome 35 : Astérix chez les Pictes de Jean-Yves FerriCréer un quiz sur ce livre