AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782871299592
48 pages
Éditeur : Dargaud (14/06/2007)
3.64/5   59 notes
Résumé :
Jazz Maynard est né dans le mythique et déliquescent quartier d'El Raval, à Barcelone. Ses mauvaises fréquentations et l'argent facile le destinaient à la prison ou à la morgue. Un jour, il décida de tout quitter et de partir aux États-Unis, sans se retourner. Dix années ont passé et Jazz est contraint de rentrer au pays qui l'a vu grandir. Sa famille, ses vieux amis, les lieux qu'il fréquentait, tout est resté identique. Même si tout a changé. Jazz se rendra vite c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,64

sur 59 notes
5
2 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Crossroads
  04 mars 2015
Surtout ne pas se fier à la couverture tristos puis s'imaginer avoir affaire à l'anthologie du jazz à travers l'histoire en douze volumes.
Non, Jazz Maynard ne devrait que vous inspirer joie, bonheur et félicité.
S'il manie en virtuose le cuivre, il est un art qu'il pratique bien plus régulièrement ces temps-ci, la grosse baston en milieu urbain.
Exilé volontaire au pays de l'Oncle Sam depuis une bonne décennie, se soucier de sa famille barcelonaise semble être la dernière de ses priorités.
Loin des yeux, loin du coeur...
Une lettre, une simple lettre de sa soeur venue le rejoindre et l'implorant de venir la tirer du merdier dans lequel elle s'est fourrée et c'est une toute autre partition que l'ami Jazz va désormais délivrer avec un entrain des plus revigorants.
Une partition majoritairement rouge grenat écrite avec force coups de pieds latéraux double vrille smatchée dans tout faciès potentiellement hostile assortie de bastos gros calibre généreusement distribuées sur toute cible à portée de radar.
Faut dire qu'avec ses faux airs de dilettante dégingandé, Jazz est une véritable machine de guerre. Fallait pas toucher à la famille...
Un premier tome qui se lit tout seul.
Pêchu, graphiquement abouti, cet Home Sweet Home déroule à un train d'enfer.
Assorti de nombreux flashbacks qui ne parasitent en rien cette ode à la vengeance sur fond de prostitution, ce récit ne possède qu'un défaut majeur, celui de vous frustrer au plus haut point une fois la dernière planche dévorée !
Plaisir total lorsque Jazz ouvre le bal !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Derfuchs
  08 avril 2021
J'ai emprunté cette BD à la bibliothèque du fait de son graphisme très attirant. Je ne parle pas de la couverture qui est des plus tristounette. Mis à part la trompette fort bien dessinée.
Après un exil volontaire d'une dizaine d'années aux Etats Unis, Maynard revient à Barcelone, El Raval, quartier de son enfance.
De même ce retour aux sources n'est pas innocent, il a eu maille à partir avec quelques gros bras américains qui en voulaient à sa soeur et sa soeur pour Maynard c'est sacré.
Il n'aura pas laissé que des bons souvenirs là-bas. Ici, non plus, les durs ayant la vengeance dans le sang.
Je m'attendais à un album pur jazz façon Miles Davis ou Satchmo, ou bien un jeunot bourré de talent, une histoire jazzie, bref de la musique avec un surdoué, mais que nenni, on est, plutôt, chez les moines de Shaolin, bourre-pifs, gifles et autres coups de pieds dans la figure que dans les croches et la clef de sol.
C'est qu'il est cachottier le Maynard...
Le scénario est très léger, la traduction pas terrible mais pourquoi pas d'autant que le graphisme est une pure merveille. Les scènes de combat comme si vous y étiez tellement c'est bien dessiné, les couleurs chaudes à souhait dont le fond s'adapte à l'ambiance du moment de l'histoire, des personnages d'une réalité surprenante compte tenu que l'on frôle, quand même, la caricature. le trait est égal, toujours.
Quant à Barcelone, le jour, la nuit (humm!), les quartiers, du pur sucre, je ne vous dis que ça...
A suivre!
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Ambages
  04 septembre 2016
Une bande dessinée qui arrache. Un graphisme tout en jaune orangé, quelques traces de noir et on sombre avec Jazz Maynard dans une Barcelone où les mauvais coups pleuvent alors même qu'on y retourne pour recommencer à zéro. On cherche le la avec ce trompettiste mais on rencontre des si et c'est la claque. Il connait la chanson Jazz et bat la mesure avec ses poings, en rythme.
J'ai beaucoup apprécié l'univers, les dessins et l'histoire, violente et complexe avec un brin d'humour.
Commenter  J’apprécie          200
Vexiana
  22 mai 2020
J'ai beaucoup aimé le graphisme de cette BD. le trait est marquant, la gestuelle est très réussie et dynamique et la palette des couleurs est choisie avec soin et brio.
Par contre, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, intéressante mais relativement glauque, n'en est pas moins un peu laborieuse à suivre dans sa structure même si elle est servie par un rythme soutenu.
Les personnages me semblent intéressants et potentiellement attachants même si il n'ont pas encore réussi à m'attacher à eux.
A suivre.
Commenter  J’apprécie          110
Erik_
  29 août 2020
Avis portant sur la série:
Je n'ai pas simplement aimé Jazz Maynard ; j'ai véritablement adoré ! Au début, on ne sait pas quelle direction va prendre cette histoire entre vengeance, prostitution et vol en haute voltige. Il y a une réelle fluidité du scénario qu'on n'observe que dans les grandes bandes dessinées. Chapeau pour une telle maîtrise narrative ! Et dire que la couverture ainsi que le titre m'avaient un peu rebuté au début.
La scène d'ouverture en flash-back du second tome est d'anthologie. Ce second tome arrive à placer la barre encore plus haute que le premier volume déjà excellent. Quelques défauts cependant mais au niveau du dessin : le visage de Jazz est réellement rachitique. Ceux des méchants sont presque dignes d'un film d'horreur genre Frankenstein. On se demande si ce n'est pas fait exprès. Globalement, j'ai bien aimé ce trait particulier qui s'accommode à merveille aux les scènes d'action. La colorisation est d'ailleurs très séduisante... Ah, cette ville de Barcelone by night !
Je dois cependant modérer quelque peu mon ardeur après la lecture des 3 tomes car au fur et à mesure, cela perdait un petit peu en qualité au niveau scénaristique. Cela devient de la baston loin de l'aspect psychologique qui m'avait séduit au premier abord. Je m'étais résolu à m'arrêter au bout du 3ème tome de ce que je considérais comme une trilogie mais voilà que le 4ème tome semble relancer l'histoire de manière un peu inattendue. Je ne me suis pas réconcilié avec la série qui a perdu un peu de son attrait.
Note Dessin: 3/5 - Note Scénario: 3/5 - Note Globale: 3/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BullesEtOnomatopees   13 décembre 2012
Sombre, violent, percutant, voilà un polar comme on les aime avec des personnages captivants et une intrigue fort bien menée.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Fanvin54Fanvin54   12 février 2018
- Je répète, personne n'entre dans mon quartier et ne s'amuse à kidnapper mes gens. Pas sans ma permission.
Commenter  J’apprécie          70
Fanvin54Fanvin54   10 février 2018
- Il est un peu tard pour les cours de morale, Teo. Et avec toi comme prof, n'en parlons pas !
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   08 octobre 2020
N'oublie jamais ceci : jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Raule (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Raule
La chronique de Jean-Edgar Casel - Arthus Trivium
autres livres classés : barceloneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4075 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre