AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Guilloux (Traducteur)René Robert (Traducteur)
ISBN : 2266052942
Éditeur : Pocket (08/12/1998)

Note moyenne : 4.65/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Le "Sutherland" a été vaincu sur les côtes espagnoles. Condamné pour acte de piraterie par la justice napoléonienne, Hornblower, qu'on mène à Paris où l'attend un peloton d'exécution, parvient à s'échapper. Sa dérive en barque sur une Loire déchaînée par un hiver rigoureux le conduit, plus mort que vif, au château de Graçay. Mais alors que les journaux français annoncent la mort de Hornblower, celui-ci, avec l'aide du comte de Graçay, prépare son évasion finale avec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
fnitter
  13 novembre 2012
Ecrit en 1939, cet opus se déroule entre novembre 1810 et juin 1811.
Horatio Hornblower est à nouveau prisonnier ( voir Lieutenant de marine) en Espagne, mais cette fois des français, après une héroïque bataille à un contre quatre livrée dans l'épisode précédent : Un vaisseau de ligne.
Un prisonnier avec une épée de Damoclès sur la tête. Il doit être transféré à Paris pour y être jugé pour infractions aux règles de guerre (accusation éminemment politique qu'il doit aux autorités françaises avides de publicité), mais s'il s'évade, il sera traduit devant une cour martiale pour s'être rendu lors de son combat.
Vous vous doutez de la solution qu'adoptera notre héros.
Cet épisode est nettement plus introspectif que les tomes précédents et on participe abondamment aux interrogations et aux états d'âme de notre capitaine.
On pourra regretter que le conseil de guerre ne soit pas plus développé, mais vous verrez que tout est bien qui finit bien, dans tous les sens du terme pour notre héros.
Commenter  J’apprécie          280
beauscoop
  10 août 2017
8e tome de la saga Horatio Hornblower (d'après un spécialiste fan des romans maritimes) où nous retrouvons le héros, qui le sera officiellement à la fin du roman. Une atmosphère bien différente des tomes précédents, ici pas de grands combats maritimes avec les magnifiques descriptions dantesques mais un cheminement sur terre partant de Rosas en Espagne puis la traversée périlleuse de la France avec un épisode bien mouvementé sur la Loire pour se terminer à son embouchure. L'aventure maritime reprend alors pour regagner l'angleterre. On apprécie beaucoup plus le héros qui se montre plus humain et dévoile ses sentiments, donnant des passages très émouvants pour une fin remplie de promesses heureuses. Magnifique roman dans lequel l'auteur n'oublie pas d'honorer le patriotisme anglais, de décrier le scélérat Bonaparte et les toujours révoltants ambitieux politiques.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fnitterfnitter   14 novembre 2012
Celui-ci s'inclina, mais comme le colonel demeurait inflexible, il se raidit et prit une attitude militaire. Dès les premier abord, il pouvait reconnaître ce type d'homme : le serviteur d'un tyran, en relation étroite, personnelle avec lui, modelant sa conduite non pas sur celle du tyran, mais sur ce qu'il s'imaginait être la vraie conduite d'un tyran, « surhérodant » Hérode en fait de despotisme et de cruauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
fnitterfnitter   14 novembre 2012
Le génie anglais de l'invective et de la propagande avait compris depuis longtemps qu'il était plus habile d'exploiter des actes à première vue insignifiants plutôt que de combattre avec violence des faits de haute politique ou des violations de principes.
Commenter  J’apprécie          110
fnitterfnitter   14 novembre 2012
L'homme qui a de la chance, est généralement l'homme qui sait ce qui peut être laissé au hasard.
Commenter  J’apprécie          300
fnitterfnitter   14 novembre 2012
J'imagine, pour une raison que je n'arrive pas à analyser à fond, qu'un pêcheur d'eau douce ne peut jamais être soupçonné de mauvaises intentions, excepté peut-être par le poisson lui-même.
Commenter  J’apprécie          130
beauscoopbeauscoop   10 août 2017
À l'horizon sous le vent apparaissait une longue file de navires naviguant au plus près. Ils formaient une ligne régulière, rigide ; Hornblower les regarda virer l'un après l'autre dans un ordre parfait, comme s'ils étaient enchaînés par un lien invisible. La flotte de la Manche manœuvrait : dix-huit années en mer lui avaient donné une supériorité indiscutée sur n'importe quelle autre flotte au monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Cecil Scott Forester (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cecil Scott Forester
C. S. Forester with Princess Margaret at the World Premiere of Captain Horatio Hornblower R.N. (1951)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1546 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre