AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2810703612
Éditeur : Presses universitaires du Midi (12/03/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Contrairement au cliché, hélas encore trop répandu et auquel il est plus nécessaire que jamais de tordre définitivement le cou – ce à quoi s’emploie cet ouvrage –, il y a des individus au Japon… Il y a dans ce pays des singularités, fortes et originales, et pas uniquement dans le domaine artistique ; il y a des individus qui mènent des combats pour leurs droits, et ces combats nourrissent et renforcent la démocratie japonaise.

La question de l’individ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Tanvyeboyo
  10 juin 2015
Individu-s et démocratie au Japon' est un recueil d'articles d'universitaires ‘japonistes', principalement français, et le thème semble suscité par une énième apparition en Occident de commentaires ethnocentriques sur l'éternel ‘dominant grégaire' chez les nippons. Cela irait jusqu'à suggérer encore de nos jours qu'il n'aurait pas d'individus au Japon. On connaît les déclinaisons ; après le péril jaune et les ‘fourmis', c'est le tour du stoïcisme version post-Fukishima, etc.
Le présent recueil ne sera pas lu et n'impactera pas la masse d'ignares pétris de racisme ordinaire. Mais il peut être utile pour un public plus ouvert au monde qui, espérons, n'est plus tenté par l'orientalisme classique, (le regard méprisant du monde arabe), déconstruit et discrédité par Edward Said. Existerait-il une sorte ‘d'extrême orientalisme'. Personne de sérieux ne peut nier l'humanité des japonais et la richesse de leur art et culture, mais on entend parfois que leur manque d'individualisme expliquerait leurs 30 dernières années de stagnation économique, alors que le même sens de la cohésion aurait précédemment fondé l'énorme succès de la période 1945-1985.
Sans nier l'importance de cohésion sociale au Japon, comme dans tout pays de tradition rizicole intensive, le livre balaie, dès l'introduction, toute suggestion de peuple ‘agglutiné'. Il a aussi le mérite d'associer cet argument à des réflexions sur la démocratie et l'éducation au Japon depuis la restauration de Meiji et l'avènement du Japon moderne.
A ce stade, permettez-moi un commentaire très personnel sur le mot ‘individu' qui a certes cours dans de nombreuses disciplines de sciences sociales. A notre époque, en France, le mot évoque les trop fréquentes interventions audiovisuelles de fonctionnaires et syndicalistes policiers, qui sont prompts à ‘présumer coupable' tout membre du public dont le faciès ou le comportement ne leur plait pas. Je préfère ‘personne', sujet ou acteur de son histoire, personne physique, citoyen.
Individu-s et démocratie au Japon' focalise sur l'interaction entre Japonais à travers leur histoire et celle de leurs institutions, plutôt que d'opposer, d'une part, sociétés dites ‘individualistes' et, d'autre part, sociétés ‘holistes' ou ‘groupistes'. Toute société construit des personnes et du liant. Les auteurs ont raison de se demander comment fonctionne la société japonaise, d'où vient-elle et comment, dans une démocratie moderne et imparfaite, prépare-t-elle un avenir respectueux de l'acquis national. Les mêmes questions se posent pour l'Union européenne et ses pays membres.
Le débat est constant depuis des siècles sur le conflit entre ‘individus' et ordres traditionnels. le Japon aura tout connu en 100 ans, un printemps prometteur de 1912 à 1927 et un hiver noir de 1930, devenant ‘nucléaire en 1945. Pendant cette période, depuis la restauration de 1868, bon nombre de citoyens, pourtant ‘sujets' d'un empereur ‘Dieu-vivant sur le retour' après une longue tutelle sous les shoguns, ont débattu, écrit, milité et souffert pour une vie meilleure.
Pendant cette période, d'autres japonais ont choisi de spolier la Corée et la Chine et de mener leur pays à la catastrophe. Certains japonais et asiatiques ont pu considérer les ‘gaijin', ou ‘lao-wai', comme de sous-hommes. Pour ces ignares là, nos défauts sont nombreux. Cheveux bizarres de toutes les couleurs, gros nez, corps blancs de cadavre ou de fantôme, incivils, bagarreurs et surtout terriblement individualistes! Trouvera-t-on des universitaires japonais, ou autres, pour rappeler que nous essayons de vivre en société. Et cela malgré le fait qu'une dame premier ministre (pas celle des ‘fourmis') a proclamé en 1987 que ‘la société n'existe pas'. Excès chronique d'individualisme.
Une grande partie du recueil est consacrée aux questions sociales plus ou moins liées au sujet de l'individu. Il y est question d'éducation, de la place des femmes en politique et de la discrète communauté homosexuelle.
La littérature et le cinéma sont cités avec les oeuvres de Soseki, Miyazawa et Miike qui ont tous abordé le thème d'une société en forte évolution. le terme est faible, quand on pense aux bouleversements consécutifs aux chocs de 1853 et de 1945. Comme souligne un article sur l'éducation, il est toujours regrettable que l'histoire moderne soit peu ou pas enseignée au Japon. le bachotage ne développe pas un esprit critique. Mais les Japonais voyagent beaucoup. Leur pays est riche, mais stagnant sur le plan démographique et économique. La population devrait baisser de 150,000 en 2015. La tendance va s'aggraver.
Le pays suit les recettes du libéralisme américain, mais aurait sûrement tiré meilleur partde la version ordo-libérale du modèle rhénan ou d'une voie propre. L'Europe est sur la même pente en économie et démographie. le Japon est-il un laboratoire pour un monde qui vieillit ? Que fera-t-il de son nucléaire civil après Fukushima ? Comment cohabiter avec la Chine et sa population 10 fois plus importante? le Japon bénéficie d'un certain 'soft power' en Asie et au-delà, mais il ne sait pas comment prendre ses distances avec l'Amérique, qui met la pression pour un accord commercial trans-pacifique (TPP). Cet accord a été conçu à Washington pour isoler la Chine et pour maintenir l'archipel dans le giron américain.
Ce livre n'apporte pas de réponse à ce genre de question, mais il nous rassure que les choix se feront dans le cadre d'une démocratie parlementaire moderne coexistant avec une monarchie ambiguë, souvenir d'un passé unique mais toujours d'actualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cronos
  23 juin 2015
Individu-s et démocratie au Japon est un livre sérieux, ici pas de vulgarisation.
De nombreuses citations y sont présentes, rendant parfois le livre lourd à comprendre et ne sont pas toujours en français mais reste néanmoins intéressant pour peu que le sujet intéresse.
Ce choc des cultures permet de faire évoluer la vision qu'on nous inculque, nous occidentaux sommes la "norme", alors que d'autres nations vivent également en démocratie et semble à l'opposer, ne sont pourtant pas dans le "faux".
Il m'a permis de mieux comprendre un pays dans lequel j'habite sans jamais vraiment le comprendre (France) et de mieux comprendre un pays qui me fascine depuis mes plus jeunes années (Japon).
Commenter  J’apprécie          60
Bidib
  06 juillet 2015
Mais qu'est-ce qui m'a pris ?! C'est la question que je me suis posée à la réception de ce livre. [...]
Je ne sais pas pourquoi l'universitaire se fait un devoir d'être soporifique. [...]Le lecteur doit sentir le poids du savoir lui écraser les épaules. [...]
Malheureusement Individu-s et démocratie au Japon ne fait pas exception à cette étrange tradition. C'est lourd, mais alors vraiment lourd. A des degrés variables selon les auteurs, mais toujours soporifique. [...]
Le problème que je rencontre avec ce genre d'ouvrage (je veux dire par là ceux adoptant un ton docte et ennuyeux) c'est que je n'arrive pas à retenir les informations[...]
On y apprend des choses intéressantes pour peu qu'on arrive à ne pas s'endormir.
A l'heure où j'écris ces lignes je n'ai pas encore fini l'ouvrage. Je n'ai pas réussi. Trop, vraiment trop, ennuyeux. [...]Néanmoins j'ai trouvé quelques chapitres intéressants notamment le premier : “Il n'y a pas d'individu au Japon” : critique et archéologie d'un stéréotype qui montre la genèse de ce cliché. Une petite anthologie de citation est même proposé en annexe.
[...]
Finalement, à ma grande surprise, l'article que j'ai le plus apprécié c'est celui qui aborde l'individu du point de vue du droit : L'individu en droit japonais : l'égalité par la différence ? J'ai trouvé ce chapitre très intéressant et instructif et, bizarrement, moins soporifique que les autres. Je dis bizarrement car habituellement je ne m'intéresse pas au droit (alors que j'aime la mythologie par exemple). Avec cet article j'ai enfin eu le sentiment d'apprendre quelque chose.
Un autres chapitre m'a plu bien que je n'ai pas vraiment compris en quoi il s'intègre à la réflexion sur l'individu au Japon : Les stratégie des démuni(e)s – autour de la question scolaire des enfants de l'immigration au Japon. Cela m'a donné envie d'approfondir la question.
Si vous êtes un simple amateur du Japon je ne vous conseille pas ce livre. A moins que vous ne souffriez d'insomnies, au quel cas il vous sera très utile. En revanche c'est un livre à avoir en bibliothèque car il contient des informations intéressantes qu'il serait bon de pouvoir venir piocher pour compléter d'autres lectures.

Lien : http://mapetitemediatheque.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CronosCronos   10 juin 2015
Il y a des individus et des singularités au Japon; il y a des individus qui mènent des combats pour les droits au Japon; il y a des individus dont les combats pour les droits visent à renforcer la démocratie japonaise...
Commenter  J’apprécie          10
CronosCronos   15 juin 2015
Il n'est pas de société qui ne soit constituée d'individus; et il n'est pas d'individu en dehors d'une vie sociale.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les chats dans la littérature

Comment se nomme le célèbre chat dans "Les Contes de ma Mère l'Oye" ?

Le Chat perdu
Le Chat du Rabbin
Le Chat botté
Le Chat toqué

10 questions
748 lecteurs ont répondu
Thèmes : chat , littérature , animauxCréer un quiz sur ce livre