AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709647753
Éditeur : J.-C. Lattès (26/08/2015)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Filth fut pendant des années un avocat international de renom à Hong Kong. Mais il fut aussi un de ces enfants appelés « Orphelins du Raj » né dans l’empire britannique en Malaisie et rapatrié tout jeune en Angleterre pour être éduqué.

En déroulant sa vie ainsi que celle de sa femme Betty, Jane Gardam nous raconte la gloire de l’empire, la Seconde Guerre mondiale jusqu’au début du XXIe siècle. Mais elle réussit aussi à éclairer la complexité de son hé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
livrevie
  16 septembre 2015
Parcours d'une vie, celle d'un homme aux multiples facettes, ce roman nous entraîne de la Malaisie au Dorset, en passant par Hong Kong dans un rythme sans répit.
Jouant entre présent et passé, le récit construit pierre après pierre le portrait du Vieux Filth, son enfance en tant qu'orphelin du Raj, ses bégaiements, la violence, l'amitié, les premiers émois, l'amour véritable, l'apprentissage d'une autre culture, les tensions.
« L'Histoire fait l'homme » ai-je lu un jour. En voilà une belle illustration. L'auteure dépeint parfaitement des pans entiers de l'Histoire de l'Empire britannique, de sa gloire à son déclin en faisant un détour par la Seconde Guerre mondiale, autant de moments qui vont forger le caractère de Filth, jusqu'à même lui faire perdre son identité première. Qui est-il derrière cette apparence austère, cette courtoise toute asiatique qui l'a imprégné pendant sa vie à Hong Kong ?
Cet homme, sous des dehors sans faille, a appris a dissimuler ses faiblesses, et le roman, page après page, flash-back après flash-back travaille à reconstruire celui qu'il est, au-delà des apparences, au-delà de ses multiples vies.
J'étais très perplexe en me plongeant dans les premières pages. Comment allais-je apprécier ce vieil homme bougon, acariâtre, qui frise la folie ? Mais la plume de l'auteur a fait son oeuvre et les pages ont défilé sans que je m'en rende compte, me réservant bon nombre de surprises auxquelles je ne m'attendais pas du tout.
Un très bon roman sur le fil de la vie, très bien documenté et servi par une écriture habile qui oscille entre gravité et légèreté.

Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
spleen
  29 novembre 2015
Une vie foisonnante que celle de Sir Edward Feathers sur laquelle il revient lors de la mort de sa femme , un besoin de renouer avec les personnes qui ont partagé ses jeunes années alors qu'il a quatre vingt ans et se retrouve seul dans son cottage de la campagne anglaise .
A travers de nombreux flash-back , ce vieux Filth nous raconte ses premières années en Malaisie, son arrivée en Angleterre comme "orphelin du Raj", puis sa scolarité dans de bonnes institutions anglaises , il se livre à une introspection sans complaisance : son bégaiement, ses amitiés et ses amours, ses rapports quasi inexistants avec son père , ses déceptions et ses erreurs pour en arriver à livrer en toute fin du roman un lourd secret dont on ne saura pas vraiment si cela a influencé sa vie et sa carrière , même s'il était fort jeune au moment des faits .
Peu de choses en effet nous sont révélées sur sa vie d'avocat et de juge à Hong Kong, sur ses motivations ou ses interrogations d'homme de loi .
C'est un homme bougon mais qui laisse entrevoir parfois sa sensibilité , une carapace forgée depuis longtemps et que l'âge et la solitude finissent par fissurer .
On ne s'ennuie pas même si les fils de l'histoire ne mènent pas là où pense le lecteur .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
casscrouton
  29 octobre 2015
Je vous le dit tout de suite, je suis passée à côté de ce roman. Je l'ai ouvert avec empressement et enthousiasme, j'en suis ressortie avec déception.
Dans ce roman, nous faisons la rencontre de Filth (Sir Edward Feathers), un juge à la retraite. Au fur et à mesure des pages, découlent les épisodes les plus marquants de sa vie, de son enfance en Malaisie à sa carrière à Hong Kong, en passant par ses études en Angleterre.
Je suis déçue par ce récit. Je me sens un peu « trompée » par le résumé qui me semble vraiment racoleur par rapport au contenu véritable du livre. Ce roman a été encensé par la critique anglaise et j'avoue que je me faisais une joie de le lire, j'en attendais beaucoup –en vain.
Tout d'abord, je m'attendais réellement à ce qu'il soit question de justice, de droit, de procès. Eddie a été avocat et juge, n'est-il pas normal de penser qu'il s'agit donc d'un récit d'expérience de ce corps de métier ? En réalité, le rapport au fait qu'il exerce cette profession est pour ainsi dire inexistant.
Je suis troublée car j'ai aimé le personnage de Filth qui m'a bouleversée à certains moments, sa vie étant franchement peu banale et parsemées d'épreuves difficiles à surmonter. Malheureusement, j'ai ressenti durant toute ma lecture un ennui très prononcé car la narration ne m'a pas du tout séduite. J'ai eu le sentiment que le récit était lisse, un peu « vieillot ». L'émotion vient du personnage et de sa psychologie, que je trouve très bien construits. En revanche, la plume de l'auteur concernant la narration d'événements (et je ne parle pas des descriptions…), m'a vraiment endormie, lissant des passages importants qui devraient pourtant être exaltants.
En effet, ce ne sont pas les actions qui manquent. La vie d'Eddie est profusément riche en rebondissements, en incidents graves, en voyages, en décès même, tout y passe. Tout le fil conducteur est censé nous maintenir en haleine, de secrets en révélations, de coups d'éclat en soulagement. Je dis bien « censé » car, et j'en suis vraiment désolée, la manière qu'a l'auteur de relater tout ceci est presque soporifique. Aucun sentiment ne transpire des pages, rien ne va de travers, tout est propre, tout est parfaitement mesuré, -trop.
J'ai été séduite durant toutes les parties où nous sommes en compagnie du vieux Filth, homme d'expérience, traumatisé par on ne sait quoi jusqu'au dénouement final. Son vécu m'a touché, sa personnalité m'a émue. En revanche, toutes les parties relatant sa jeunesse n'ont pas réussi à me convaincre (et elles sont, à mon grand dam, bien plus nombreuses).
Les changements temporels sont difficiles à suivre, on passe du vieillard, à l'enfant, à l'adolescent sans vraiment comprendre. Cela rajoute une difficulté de compréhension. Je n'ai pas non plus été emballée par ce fameux « humour typiquement anglais » : je ne l'ai que brièvement aperçu par petites touches.
Seule la fin m'a véritablement tenue en haleine puisqu'il s'agit de toutes les révélations concernant les secrets enfouis de Filth. J'ai été soulagée d'enfin comprendre de quoi s'agissait le problème de la fameuse « Ma Didds », évoqué à moult reprises dans le texte depuis le début. Ses confessions au père Tansy sont émouvantes et l'on sent la libération d'un poids énorme dans le coeur du vieux Filth.
En bref, je n'ai pas vraiment été séduite par ce roman que j'ai trouvé un peu ennuyeux en raison de la narration trop plate, trop lisse et sans défaut, presque sans charme pour le coup. Ma déception est très certainement due également au résumé trompeur et aux éloges offertes à ce roman qui d'instinct, augmentent les exigences, immédiatement écrasées de désillusion à la lecture.
Lien : http://www.casscrouton.fr/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
luocine
  15 décembre 2015
Un livre d'une grand qualité, car il sait transmettre une forte émotion, tout en respectant les codes de bienséance britanniques. Un homme au sommet de la gloire dans le système juridique anglais, « le vieux Filth » : Failed in London try in Hong-Kong (acronyme qui veut dire « si tu échoues à Londres essaie à Hong-Kong » mais le mot veut aussi dire sale ou saleté), est respectable et très respecté, connu et admiré pour son savoir juridique. Après une brillante carrière à Hon-Kong, il revient dans le Dorset.
Le roman commence, lorsqu'il se retrouve veuf et très âgé. Ce veuvage auquel il ne s'attendait pas va l'entrainer dans une pérégrination vers son passé. Il est un enfant des colonies britanniques, ce qui veut dire qu'à six ans, il est brutalement séparé de la femme qui l'élevait pour partir au pays de Galle ou de vagues tantes lui ont trouvé une famille d'accueil. Rudyard Kipling parlera, lui aussi de cette incroyable violence faite à des enfants : les colons britanniques avaient si peur que leurs enfants se lient aux indigènes qu'ils préféraient s'en séparer pendant les longues années de 5 ou 6 ans à 18 ans.
Ce vieux Monsieur digne, qui ne peut pas exprimer ses sentiments et qui est, pour tout son entourage, la respectabilité même va peu à peu par toutes petites touches nous livrer ses souffrances, celles de son enfance sont énormes et il est soudain incapable de finir sa vie sans s'y confronter de nouveau. Au passage nous connaitrons ses amitiés, ses amours et son couple beaucoup moins simple qu'il n'y paraît.
Le roman est traversé par des personnalités pour le moins étranges. Les deux tantes qui devaient s'occuper de leur neveu sont complètement dérangées, typiquement anglaises peut être? Essentiellement intéressées par le golf et pas du tout par le bien être d'un enfant dont elles n'avaient pas demandé à s'occuper. C'est très émouvant de voir le regard des autres vis à vis de ce vieux Filth, regard qui s'arrête à son allure, à sa respectabilité, à son élégance, à sa dignité, et le long et douloureux cheminement de cet homme vers une autre vérité , celle qui a bien failli l'anéantir.
PS : Ce roman a déçu deux lectrices du club et n'a donc pas reçu de coup de coeur, je le regrette . Elles ont trouvé cet homme peu sympathique et le roman bavard, je donne leurs arguments par honnêteté, mais je ne suis pas du tout d'accord. J'aimerais bien lire d'autre avis sur ce roman.
Lien : http://luocine.fr/?p=5109
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Zarps
  29 août 2018
Un bon roman, typiquement anglais, qui nous raconte l'histoire du Vieux Filth, ancien avocat et ancien juge, qui a passé sa carrière en Asie, et qui revient en Angleterre passer sa retraite.
Ce livre a été l'occasion pour moi de découvrir les orphelins du Raj, ces enfants nés dans les colonies anglaises en Asie et qui étaient envoyés seuls en Angleterre pour les protéger des maladies tropicales et leur faire poursuivre leur enseignement dans de bonnes écoles. Une immersion dans l'histoire de l'Angleterre, racontée avec causticité et tendresse par Jane Gardam. On s'attache vite aux personnages et l'on a envie de poursuivre cette histoire en lisant les deux autres tomes qui présentent le point de vue de Betty son épouse, et de Veneering, son rival.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2015
Il était resté célibataire. Les mères ne lui amenaient pas leurs filles au titre de « servante supplémentaire », bien qu’il fût encore un bel homme, aux yeux brillants de malaria. Il s’était détourné de la beauté des femmes au profit de celle du whisky. Ce qui semblait d’ailleurs ne lui faire aucun mal. Il possédait l’immunité écossaise. Il buvait seul, car il n’avait pas d’amis.
Commenter  J’apprécie          40
cecilitcecilit   02 juillet 2017
-Oh, vous arrivez juste à temps pour le thé, dit Mrs Ingoldby. Je vais demander qu'on vous apporte d'autres petits sandwichs à la langue. Vous avez fait une bonne promenade ?
-Merveilleuse. Merci. Il y a des nouvelles ?
- oui. Hitler a envahi la Pologne. Ne le dis pas maintenant à ton père. Il ne peut rien y faire, et au repas de ce soir, il y a son plat préféré. Un ragoût de queue de boeuf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2015
lChose stupéfiante chez une personne si âgée, ses cheveux bouclés ne grisonnaient même pas. Le regard et l’esprit vifs, c’était un homme délicieux. Et depuis toujours estimé tel. Un homme qui avait connu une vie brillante, régulière et heureuse.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2015
Les faits, les souvenirs, la douleur de la vie – de vies totalement chaotiques – il fallait les oublier.
Commenter  J’apprécie          40
luocineluocine   15 décembre 2015
Il n’avait pas bu de lait depuis son départ de chez Ma Didds, au pays de Galles. Elle devait être ici. « Tu ne sors pas de ce placard tant que tu n’as pas bu ce verre de bon lait et tu as intérêt à ne pas remuer les pieds parce qu’il y a un trou en dessous aussi profond qu’un puits, et on n’entendrait plus jamais parlé de toi. » Enfermé toute la journée, jusqu’à l’heure du coucher, il avait six ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jane Gardam (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jane Gardam
Cette année encore, Gérard Collard et les libraires de la Griffe Noire vous proposent à l'apporche des fêtes de fin d'année, plusieurs idées cadeaux sous forme de coffrets :
COFFRET DE NOEL
Coffret Polar poche
Le syndrome de Croyde de Marc Welinski aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/77357-divers-litterature-le-syndrome-de-croyde.html
La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/78126-poche-la-nuit-n-est-jamais-complete.html
L'Affaire Léon Sadorski de Romain Slocombe aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/89329-divers-polar-l-affaire-leon-sadorski.html
Coffret détente poche
Lettres à Stella de Iona Grey et Alice Delabre aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/81414-divers-litterature-lettres-a-stella.html
La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott et Lorraine Cocquelin aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=91491&id_rubrique=338
Nora Webster de Colm Toibin et Anna Gibson aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/88187-divers-litterature-nora-webster.html
Coffret littérature poche
Magic Time Magic Time de Doug Marlette et Karine Lalechere aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/76601-divers-polar-magic-time.html
Le chagrin des vivants de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/87463-divers-litterature-le-chagrin-des-vivants.html
Churchill m'a menti de Caroline Grimm aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/63342-romans-churchill-m-a-menti.html
Coffret Histoire
Speer de Martin Kitchen et Martine Devillers-Argouarc'h aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/94858-encyclopedie-speer--l-architecte-d-hitler.html Je suis Jeanne Hebuterne de Olivia Elkaim aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/89143-divers-litterature-je-suis-jeanne-hebuterne.html
Liberia de Christophe Naigeon aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/79515-romans-liberia.html
Coffret histoire poche
Le secret du docteur Barry de Sylvie Ouellette aux éditions de Borée https://www.lagriffenoire.com/86135-romans-le-secret-du-docteur-barry.html
L'impératrice cixi de jung chang aux éditions Tallandier
https://www.lagriffenoire.com/82501-poche-l-imperatrice-cixi-la-concubine-qui-fit-entrer-la-chine-dans-la-modernite.html
L'Aviatrice de Paula McLain aux éditions Livre de Poche
https://www.lagriffenoire.com/76336-divers-li
+ Lire la suite
autres livres classés : grande-bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
665 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre