AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Seban (Traducteur)
ISBN : 2234046963
Éditeur : Stock (29/09/2007)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Qui est l'étrange paysanne aux yeux bleus qui danse nue sur les rives du Nil au clair de lune et prétend avoir été aimée autrefois par Ramsès III en personne ? Est-elle réellement folle comme tout le monde le pense ou bien victime d'un immense complot ? Pourquoi Kamen, un jeune officier en mission au service du Grand roi, va-t-il, faute de résister aux supplications de cette mystérieuse femme, risquer la mort en découvrant le secret de sa propre naissance ? serait-i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bruss
  11 juin 2014
Après le Scorpion du Nil, Pauline Gedge continue sur sa brillante lancée avec ce second tome. Nous retrouvons avec plaisir les mêmes envoûtants personnages. La construction du livre présente un intéressant parallèle avec le premier opus : on repart du même petit village sur les bords du Nil pour retourner dans la capitale de Pharaon, l'héroïne Thu nous prenant par la main à la redécouverte de son passé, de ses anciennes amours, et de leurs fruits... Cette réminiscence donne une profondeur toute spéciale à l'action et aux personnages, que l'on retrouve plus matures que réellement vieillis. L'intrigue est parfaitement ficelée. Et le final est très réussi car fin et plutôt inattendu... Rien qu'à en écrire la critique, j'ai envie de relire ce livre.
Commenter  J’apprécie          50
LeTanuki
  02 juin 2015
Suite du Scorpion du Nil. Nous retrouvons Thu, en pleine disgrâce après avoir trop joué avec le feu. Victime d'une machination qui la dépassait, l'ancienne concubine ne rêve que d'une chose : faire tomber des têtes.
Moins bon que le premier tome, on retrouve tout de même avec plaisir l'écriture de Pauline Gedge et le soleil implacable de l'Egypte antique.
Commenter  J’apprécie          40
Iluze
  19 octobre 2015
J'hésitais à lire la suite du Scorpion du Nil. Il faut dire que Pauline Gedge n'avait pas prévu de l'écrire mais suite à l'engouement des fans, elle a permis à Thu de mener sa vengeance. J'avais donc peur que ce livre ne soit pas intéressant, qu'il soit juste écrit pour faire plaisir aux fans.
Finalement, même si on peut regretter certaines facilité comme la happy end un peu trop belle à la fin, La Vengeance du Scorpion fut tout de même une lecture très agréable.
Petite nouveauté dans cette suite, on découvre cette histoire à travers 3 points de vue : Kamen, Kaha et Thu. Je regrette qu'on ne parle pas davantage de Kaha qui était déjà un personnage que j'appréciais beaucoup dans le premier tome mais Pauline Gedge même si elle le laisse un peu parler ne lui offre tout de même qu'un rôle secondaire. Kamen est un jeune homme droit, réfléchi et courageux. Bref, vraiment le genre de garçon qu'on aimerait avoir. Et puis, il y a Thu, qui bien qu'elle conserve son caractère de scorpion s'est tout de même un peu assagie au fil des ans. C'est devenue une personne moins capricieuse et plus réfléchie.
Bref, rien que (re)découvrir ses personnages mérite la lecture de cette suite. L'intrigue est également pleine de suspense. Je n'avais pas senti autant de tension dans le tome 1. Ici, à certains moments, j'étais vraiment super tendue et je me rongeais les ongles.
Bref, j'ai passé un bon moment avec cette suite même si j'ai préféré le tome 1.
Lien : http://iluze.eu/pauline-gedg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable
  10 mai 2013
Pauline Gedge nous fait découvrir ici l'univers fascinant des harems et de Ramses II, pharaon qui a marqué l'imaginaire peut-être par son extraordinaire longévité pour l'époque. le scorpion du Nil est le surnom d'une des femmes du harem dont nous suivons les tribulations. Elle méritera amplement son surnom par toutes ses machinations afin de survivre et de se démarquer des autres pour ne pas finir sa vie captive sans amie, sans pouvoir et sans liberté. C'est, après La dame du Nil, mon roman préféré de Pauline Gedge (les deux tomes de cette série.)
Commenter  J’apprécie          10
PepperSpirou
  15 mars 2019
Suite du Scorpion du Nil.
Trés bon roman
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   10 mai 2013
L’obscurité était totale lorsqu’elle émergea de l’ombre et s’avança presque sans bruit dans la lumière dansante du feu, pareille à une prêtresse barbare avec sa chevelure hirsute, qui bouffait autour de sa tête et ondulait sur ses seins. Je remarquai qu’elle avait changé de robe, quoique la nouvelle fût tout aussi grossière que la précédente et qu’elle fût toujours pieds nus. Elle portait un plateau et le posa avec cérémonie sur la table pliante que le héraut avait fait descendre de la barque. Après s’être inclinée devant lui, elle souleva le couvercle d’un récipient et remplit deux bols d’une soupe à l’odeur alléchante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   10 mai 2013
Je ne la vis pas tout de suite, pas avant qu’elle n’émerge de l’ombre profonde d’une dune et n’avance sur le sable comme en flottant… nue, les bras levés et la tête rejetée en arrière. Je la pris pour un de ces morts dont la tombe est abandonnée et qui errent dans la nuit, avec le désir de se venger des vivants. Mais elle dansait avec une telle vitalité que mon épouvante ne dura qu’un instant. Son corps souple, d’une blancheur bleutée, semblait de la couleur même de l’astre nocturne, et sa chevelure accompagnait ses évolutions, pareille à un nuage noir. Je savais que j’aurais dû m’éloigner, que je contemplais une transe très intime, mais j’étais cloué au sol par la beauté sauvage de la scène. L’immensité du désert, la lumière froide de la lune, la danse passionnée qu’exécutait cette femme en guise d’hommage, d’expiation ou par pur plaisir me tenaient sous le charme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   10 mai 2013
— Non », répondis-je, en la regardant en face. Elle sourit, et la fièvre intérieure que je vis briller fugitivement dans son regard me fit frissonner d’une peur superstitieuse. Mais l’instant d’après, sa main se posait sur mon bras, chaude et impérieuse. « Tu t’es égratigné le coude. Assieds-toi là et attends-moi. » J’obéis et elle disparut dans sa cahute, dont elle ressortit presque aussitôt avec un petit pot en terre. Se glissant près de moi, elle en ôta le couvercle, puis appliqua délicatement un onguent sur la légère plaie que j’avais au coude. « Miel et myrrhe pilée, expliqua-t-elle. La blessure ne devrait pas s’infecter, mais dans le cas inverse, baigne-la dans le suc de feuilles de saule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   10 mai 2013
Je me levai, ceignis mon épée et gagnai le sentier du fleuve à travers les arbres. Il était désert, un ruban gris sinuant entre palmiers et acacias. J’eus un instant d’hésitation, mais je ne souhaitais pas vraiment voir le village, qui différerait peu des milliers d’autres alignés le long du Nil, du Delta aux cataractes du Sud. Je tournai à droite, éprouvant un sentiment d’irréalité de plus en plus fort, tandis que les contours du temple se découpaient avec netteté dans le clair de lune et qu’au-dessus de moi les frondaisons des palmiers murmuraient leur chant nocturne. L’eau du canal était noire et immobile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   10 mai 2013
Je l’ai embarrassé, dit-elle, en se tournant vers moi. Ce puissant héraut. Je les embarrasse tous, ces hommes importants qui montent et descendent le Nil, et qui maudissent le sort quand ils sont jetés sur les rives arides d’Assouat parce qu’ils savent que j’irai aussitôt les voir. Que je puisse moi aussi éprouver de la gêne ne semble pas leur effleurer l’esprit. Mais, toi, le jeune officier aux yeux de jais, je n’ai pas encore eu le plaisir de te rencontrer. Quel est ton nom?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre