AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Clarke (Illustrateur)
EAN : 9782800121765
48 pages
Éditeur : Dupuis (30/11/-1)
3.88/5   200 notes
Résumé :
Petite sorcière mignonne à croquer, Mélusine est jeune fille au pair dans un château de Transylvanie. La maîtresse de maison est une fantôme au sale caractère, son mari un vampire plutôt cool et le valet de pied une sorte de créature de Frankenstein à l'intellect passablement limité. Bref, rien que de très normal...
Dans un univers d'épouvante parodique, Clarke et Gilson nous proposent une succession de gags rehaussés par la séduction d'une charmante héroïne.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 200 notes
5
9 avis
4
14 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis

TheWind
  13 décembre 2017
- Tu veux jouer à deviner le personnage auquel je pense ?
- Oui, oui. Donne moi des indices pour que je trouve.
- 1er indice : Elle est rousse.
- Hummm... Mylène Farmer ?
- Pas du tout. 2ème indice : Elle est jeune, belle, elle rêve de trouver son prince charmant.
- Euhh.. Julia Roberts dans Pretty Woman ? Aahh non, je sais, Sansa Stark !
- Bon, je vais te donner un indice pour limiter les recherches. C'est un personnage dessiné.
- Trop facile ! Je suis sûre que c'est Rebelle.
- Eh bien non, encore à côté ! Elle est capable de faire des choses extraordinaires.
- Euh... Sans conviction, Sam des Totally spies.
- Non, non... Elle a les cheveux longs.
- Ben, elle a les cheveux longs, Sam ! Belle des Supers Nanas, alors ?
- Eh non ! Rien à voir avec les dessins animés.Je ne sais plus quoi te donner comme indice à force... Elle est amusante.
- Rousse, cheveux longs, super forte, amusante .. Elle a des longues tresses ?
- Dis donc, c'est moi qui pose les questions ! Si c'est à Fifi Brindacier que tu penses, c'est encore loupé.
- Zut de zut !
- Bon, je t'aide. Elle a une robe verte.
- La fée Clochette !!! Eh mais elle est même pas rousse Clochette !!!
- Normal, ce n'est pas à elle que je pense. Elle se déplace sur un balai.
- Hermione Granger ?
- Bien essayé mais c'est pas ça. Tiens, d'ailleurs,elle fait même le ménage avec son balai..
- Euh.. je ne vois pas..Ma sorcière bien-aimée ??
- Mais non, mais non ! Tu dis n'importe quoi là.Bon un dernier indice de taille : elle a le même nom qu'une fée.
- Ben..euh...Clochette...
- Tsssss...C'est un personnage de BD
- Ah oui je sais...Madame Agécanonix..
- Depuis quand elle a des supers pouvoirs celle-là ?
- Depuis qu'elle a bu de la potion magique, pardi.
- Si je te dis Clarke..
- Et Loïs ?
- Rho la la... Tu le fais exprès ! Dernier indice mais après je ne peux plus rien pour toi !Clarke au dessin et François Gilson au scénario.
- Aucune idée ! Je donne ma langue au chat.
- C'est Mélusine, une Bd très sympa à lire, m'enfin !!
- Aahh !! Mélusine ! Mais si tu m'avais dit « Super drôle », j'aurais trouvé tout de suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          315
florencem
  19 avril 2021
J'ai découvert Mélusine étant enfant lorsque je fréquentais assidument les bibliothèques. J'étais à l'époque dans une période très "bandes dessinées" et je les dévorais à la pelle. Surtout Mélusine. Je pense que j'étais un peu jeune par rapport à la tranche d'âge destinée à cette oeuvre, mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier cette jeune sorcière encore en apprentissage qui se retrouve toujours dans des situations assez rocambolesques. Et c'est avec plaisir que j'ai replongé dans la saga.
Attachante, Mélusine ne se laisse pas marcher sur les pieds et entre un boss suceur de sang, un brin pervers et une patronne fantôme pas commode du tout, ce « mauvais » caractère, elle en a sacrément besoin ! Entourée par des créatures hautes en couleurs ou complètement déjantées, notre sorcière évolue dans un univers plutôt médiéval mais nous ne sommes pas du tout dépaysé en un sens car après tout, elle a les mêmes soucis que tout à chacun (enfin presque !). Entre étude, flirt, famille, amis et soucis du quotidien, Mélusine nous fait rire, nous attendrit et nous laisse rêveur durant les quelques pages de l'ouvrage.
Si l'univers peut au premier abord avoir un côté effrayant, il n'en est rien. Sous les traits de Clarke, le papa de Mélusine, nous découvrons des monstres attendrissants pour la plupart et une ambiance familiale un peu loufoque, il faut bien le dire. On rit et on sourit, beaucoup. Si vous comptiez vous faire peur… c'est râté !
Avec un style épuré, qui ne se soucie pas tellement des détails, l'important réside pour moi dans le jeu et la capacité de Clarke et Gilson à apprivoiser le folklore surnaturel. Il faut dire que ces créatures donnent aux deux auteurs une multitude de munitions pour se moquer gentiment d'eux.
Pas réellement d'histoire à proprement parlée, nous sommes ici dans une découpe à la Boule & Bill ou Gaston Lagaffe, avec des petites aventures qui se suivent. Bien que l'apprentissage de Mélusine soit un fil conducteur, ne vous attendez pas à un scénario poussé. Mais cela ne vous empêchera pas de passer un très bon moment avec cette jeune sorcière qui en a à revendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
yanndallex
  27 octobre 2017
Voila une petite BD dans le plus pur style ligne claire.
Cette petite sorcière ne démérite pas à coté des monstres tel Astérix et/ou Spirou, et Clarke a su lui donner toute l'énergie, l'humour et la sympathie nécessaire pour passer un bon moment en sa compagnie.
Le trait de Clarke est fluide, léger, simple.
Malgré la pléiade de monstre du château, ceux-ci ne sont guère effrayants sous cette plume travaillée et efficace. Chaque monstre a même son coté attendrissant et familiale. Autant dire que nous sommes loin de faire des cauchemars.
Les cases et les mises en scènes sont bien épurées, avec des arrières plans ne contenant que peu de superflu laissant ainsi une belle impression de vide et d'espace liée au château.
Les couleurs de "studio cerise" restent joviales malgré les tonalités violettes, brunes ou grises. Les effets sont limpides mais efficaces, quelques onomatopées par ci par là, des dégradés de couleurs pour des effets d'aubes ou de rayons de soleils etc…
La caricature de l'univers horrifique des sorcières, fantômes, vampires etc… , permet une vaste étendue de gags tous plus marrants les uns des autres aux chutes plus ou moins imprévisibles, et Gilson exploite ces opportunités avec merveille (personnellement j'aime beaucoup le gag des deux nouveaux cuisiniers recrutés). Il arrive, par son humour et le travail graphique de Clarke à tourner ces mondes angoissants en véritables petits contes de fée comiques.
Le découpage est classique, ordonné, variant de 6 à 11 cases par page, avec quelques fantaisies connues comme des cases sans bordures ou bien de rares et discrets dépassements d'une case à l'autre…
Vous avez évidemment compris que j'ai beaucoup apprécié cette petite BD, et je la recommande vivement à la lecture du soir pour les jeunes enfants afin tourner en dérision en les effroyables mythes et légendes des créatures malignes et rassurer nos bambins.
Lien : http://www.7bd.fr/2017/10/me..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Lou987
  19 septembre 2017
[Cette critique vaut pour toute la série, en cours!]
Je vous présente Mélusine, notre sorcière bien aimée ! Fille de François Gilson (scénario) et Clarke (dessin), aux éditions Dupuis. Une sorcière plutôt sexy qui a rythmé notre enfance (fait fantasmer les valeureux garçonnets qui rêvaient d'être ce prince charmant qu'elle cherchait avec tant d'ardeur) et qui est en réalité fille au-pair dans ce château de Transylvanie. Il est donc normal que nous y croisions un vampire et sa femme fantôme pour maîtres des lieux, le cousin de la créature de Frankenstein pour gardien, et une sorcière blonde et maladroite nommée Cancrelune, la meilleure amie de Mélusine. Entre autres.
> Coup de crayon
Clarke, en plus d'être le papa-dessin de Mélusine, est également l'auteur de plus d'une quarantaine d'albums, tous plus différents les uns que les autres. Il fait partie de la génération pré-publiée dans le magazine Spirou, et son coup de crayon s'en ressent. le « syndrome Spirou » est reconnaissable : couleurs vives, traits cartoon, gags d'une page, un faible pour l'exploration de la vie quotidienne, des personnages à la personnalité unique et forte… Son style est réussi et nous rend tout nostalgique de cette époque BD-Spirou. Ce qui n'est pas plus mal. Après tout, Halloween est la fête des morts, du passé, des revenants, des souvenirs enfouis que l'on aurait préféré garder enterrés… Alors Mélusine, sa belle robe verte aux collants noirs, son chapeau sur la tête et ses aventures, c'est un régal pour nos yeux de jeunes adultes en mal d'une insouciance disparue. Les sorcières étaient nos amies imaginaires, quand on rêvait de s'envoler avec elles sur leur balai pour fuir un loup-garou bedonnant.
> Coup de plume
Jusqu'au tome 20, François Gilson fait parler Mélusine et ses compagnons. L'humour est le trait principal de cette BD. de quelle manière ? En faisant tomber amoureux un loup-garou d'une sorcière, et pas n'importe laquelle, la jolie rousse ici pour étudier la magie. Ou encore en mettant en scène un vampire qui n'arrive pas à faire comprendre aux habitants du château qu'il est allergique à la lumière du jour. Ah, et en peignant un personnage tel que Cancrelune, maladroit et pourtant plein de volonté et de courage, qui suscite à la fois l'empathie du lecteur et son désarroi. Tous les ingrédients sont réunis pour une BD jeunesse humoristique réussie. François Gilson fait naître des personnages drôles, atypiques, charismatiques, loin des stéréotypes. Qui aurait crû que la créature de Frankenstein pouvait tomber amoureuse ? Au-delà de simples gags, un fil rouge guide Mélusine : l'obtention de son diplôme de magie. Ce qui rend l'histoire d'autant plus comique, notamment lorsqu'elle s'entraîne à réaliser des sorts ou autres expériences magiques !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Fauvine
  10 avril 2020
BD assez marrante en ces temps de confinement, sur une sorte de famille adams plutôt sympathique. Mélusine est une jeune sorcière de 119 ans et vit comme fille au pair chez une fantômette obsédée du ménage et son mari vampire. Elle reçoit souvent la visite de sa tante, de la vieille école de sorcellerie, et de son amie Cancrelune, qui comme son nom l'indique, est une cancre qui ne parvient jamais à voler correctement sur un balai et toujours dans la lune.
On peut lire la série grâce à l'abonnement sur izneo.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
FragariaFragaria   02 juin 2014
(Mélusine prépare une potion dans son chaudron pour un jeune homme)
- trois mesures de venin de crapaud...
bave de tarentule, sang coagulé...
poils de pattes de mouche, morve de chenille putréfiée...
poudre de mucus de limace, gangrène de poux véreux, rognures d'ongles de bossu pestiféré...
mandibules d'araignée, rot fétide de lézard moisi, prostate avariée d'homme-ver...
voilà. Votre filtre d'amour est prêt.
- Beuh...je... glops, je me demande si... vous êtes sûre que... ?? Tout compte fait...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
lizzouillelizzouille   28 avril 2016
Au secours ! Elle a perdu l'esprit. Le comble pour un fantôme. J'en ai pour des années à nettoyer tout ça !
Commenter  J’apprécie          130
Erik_Erik_   22 septembre 2020
La petite sorcière savait bien qu'elle ne pouvait pas tomber amoureuse, mais pour elle ça n'avait pas d'importance. Elle ne se posait pas de questions parce que... Elle se moquait des réponses.
Commenter  J’apprécie          10
KawaneKawane   03 septembre 2015
- Vous semblez bien jeune
- J'ai 119 ans madame.
-Et vous vous appelez?
- Mélusine madame.
Commenter  J’apprécie          30
pika010pika010   29 janvier 2017
Je vous somme de filer errer ailleurs, bande de draps ! Ou je vous exorcise vite fait !
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

mélusine sortilège

Qui est Mélusine

la tante
la dame fantome
la sorcière

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Mélusine, Tome 1 : Sortilèges de François GilsonCréer un quiz sur ce livre