AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nathalie Girard (Illustrateur)
ISBN : 9791021400399
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (08/03/2013)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Auteur Yves Pinguilly

Transis de froid dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, trois soldats participent à la grande offensive d'avril 1917.

Ils sont ainsi de l'engagement meurtrier du Chemin des Dames, l'un des plus tragiques champs de bataille du conflit.

Par miracle ils en réchappent, et quand ils apprennent que la permission tant attendue est supprimée, ils décident de se révolter et de faire la grève de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
tugcenur61000
  16 décembre 2014
Ce livre m'a plu car il montre le courage des soldats qui malgré leurs souffrances se battent et risquent leur vie pour sauver leurs camarades. Mais ce qui m'a revoltée, c'est l'injustice et la cruauté des états qui jugent et condamnent les soldats sans se soucier des conditions très difficiles dans lesquelles ils combattent. D'autant que cette cruauté du Chemin des Dames n'a servi à rien et a fait beaucoup trop de victimes. J'ai beaucoup aimé retrouver dans le récit les paroles de la Chanson de Craonne qu'on avait étudiée en classe.
Commenter  J’apprécie          40
Takalirsa
  09 octobre 2015
Beaucoup de souffrance dans ce court roman consacré à l'une des batailles les plus meurtrières de la Grande Guerre.
Pour nos deux Poilus, il s'agit de "finir cette foutue guerre sans être trop amoché"... Durant l'attente, on se raconte des souvenirs pour tenir le coup. Sur le front, c'est un vrai carnage, et les soldats ont clairement le sentiment d'être menés à l'abattoir. Il faut "serrer les dents" sous le déluge d'obus, et chacun s'efforce de survivre au milieu des blessés et des morts qui s'écroulent. le récit est dur, on partage le sentiment d'injustice de ces hommes "sacrifiés pour les embusqués de l'arrière" : "Est-ce que l'état-major sait seulement à cette heure combien il y a eu de dizaines de milliers de morts depuis quatre jours ?", s'insurge Jean. Et le médecin qui accuse Yffic de s'être blessé volontairement pour se planquer à l'arrière ! Et les gradés qui refusent les permissions ! Dès lors, c'est la mutinerie... Sujet longtemps tabou, qui est développé dans le dossier à la fin du livre. On y apprend aussi, entre autres, l'origine de l'appellation "Chemin des Dames" (fréquenté par les filles de Louis XV au 18e siècle), ainsi que les paroles antimilitaristes de "La chanson de Craonne".
Lien : http://www.takalirsa.fr/rend..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TakalirsaTakalirsa   09 octobre 2015
Des jours de ciel bas, tous ces jours à poireauter en attendant l'offensive ; des jours à cafarder avec soi-même au milieu des autres biffins qui ne sont pas mieux lotis ; des jours et des nuits tristes à mourir, comme si la mort s'annonçait avant même l'attaque...
Commenter  J’apprécie          50
tugcenur61000tugcenur61000   16 décembre 2014
Yffic qui ne se laissent pas faire après avoir perdu plusieurs de leurs camarades et aussi supprimait leurs permissions.pages 41.

Jean Pelloutier qu'ils comdamnèrent a mort alors qu'ils comprennent même pas que c'est un héros de la guerre.page 51
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1823 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre