AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811209956
Éditeur : Milady (15/02/2013)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Irlande, 1912. Michael Dunnagan embarque clandestinement à bord du Titanic pour fuir la misère. L’orphelin rencontre alors Owen Allen, jardinier au grand cœur qui le prend sous son aile… jusqu’au moment où le navire heurte un iceberg de plein fouet.

Owen sacrifie sa vie pour sauver celle de son ami. Déterminé à tenir sa promesse de protéger Annie la petite soeur d’Owen, menacée par une tante folle à lier, Michael va tout faire pour qu’elle le rejoign... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Chouqueette
  19 mars 2013
Qui ne connait pas l'histoire du Titanic ? Sa fin tragique et celle de ses passagers qui sont morts de froid dans les eaux glaciales de l'Atlantique nord et son miracle d'avoir pu en sauver quelques-uns. Malgré tout, qui connait l'histoire de ses survivants qui ont tout perdu avant de connaître la guerre et de tout perdre une deuxième fois ? Cathy Gohlke nous raconte ici l'histoire d'un survivant. Un survivant qui ne se pardonne pas d'avoir survécu quand son meilleur ami est mort.
Une histoire prenante, touchante et émouvante qui nous rappelle que ceux qui sont morts n'étaient pas seuls à bord du paquebot et qu'ils ne sont pas les seuls à avoir souffert. La perte d'être chers dans une tragédie est déjà douloureuse mais quand la guerre s'y ajoute, rien ne peut décrire l'horreur que devient votre vie…
Un roman qui vous prend au coeur et aux tripes.
Des romans de fiction racontant une histoire réaliste qui se base sur un fond de réalité, j'en ai lu. Énormément. Mais le Serment du Titanic dépasse tout par sa profondeur, par sa manière de vous prendre au coeur pendant les 2 premières parties avant de vous prendre aux tripes dans la dernière. Jamais, mis à part dans des romans témoignages de la 2de Guerre Mondiale, un roman ne m'aura autant bouleversé que le roman de Cathy Gohlke.
Elle a un don pour vous faire passer des émotions, pour vous retranscrire l'amour d'un homme pour une jeune fille qui le déteste avant de l'aimer mais qu'il n'a que très peu vu. Mais elle a aussi le don de vous retranscrire l'horreur de la guerre de Verdun, de vous la faire vivre. Et il n'est pas possible de mettre des mots sur ce que l'on ressent pendant sa lecture car on a envie de connaître la suite tout en en ayant envie d'abandonner, de hurler contre tant d'horreur…
Ce roman m'a bouleversé, littéralement et il est encore difficile, plusieurs heures après l'avoir finit, de m'en remettre. Quand vous le lisez, c'est plus que l'histoire de Michael et d'Annie que vous lisez, c'est l'histoire de centaines voire de milliers de gens qui, eux, ont vraiment existé.
Entre courage et folie, espoir et désespoir.
Mais plus qu'une histoire, c'est une belle histoire. Une histoire qui nous rappelle que le courage existe mais qu'il est parfois folie. Michael était parfois un peu fou diront certains mais au fond, il fait preuve d'un immense courage face à la situation, face à la peur de perdre celle qu'il aime. Et cet amour le poussera à traverser l'Atlantique en pleine guerre pour la retrouver, simplement pour savoir qu'elle va bien.
Malgré tout, aucun des protagonistes ne sera épargné durant les 6 ans que dure l'histoire. Chacun y perdra quelque chose : l'espoir, un frère, un ami, la foi etc. Mais y trouvera aussi quelque chose de plus précieux. Ils vivront les pires horreurs du naufrage du Titanic en 1912 à la guerre de 1914/1918 en passant par la cruauté d'une tante ou les coups d'un oncle qui ne vous aiment pas.
Mais toutes ces péripéties rapprocheront deux êtres qui se détestaient, deux êtres que tout semble opposé. Et si Michael ne se pardonne pas d'avoir survécu, Annie ne lui pardonne pas non plus jusqu'à ce qu'ils prennent conscience du courage d'Owen qui a sacrifié sa vie pour donner toutes ses chances à deux jeunes gens qui avaient toute la vie devant eux.
Ce roman est indescriptible. Il mêle tant d'émotions et de sentiments qu'il n'est pas possible de définir ce que vous ressentez. de l'amour, de l'espoir, de l'horreur, du désespoir, du chagrin, de la douleur et tellement plus encore. C'est un livre très riche, très travaillé qui restera à coup sûr dans mon coeur, dans mes tripes et dans ma mémoire comme l'un des romans les plus bouleversants que j'ai lu et je ne peux que vous le conseiller.
Lien : http://twilight-fascination...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lesliebookaddict
  20 septembre 2017
C'est donc l'histoire de Michael, un adolescent qui monte clandestinement sur le Titanic pour échapper à son oncle violent. Owen, jeune adulte et passager du Titanic, le découvre mal en point et lui propose de partager sa chambre ainsi que ses repas.
Owen est un personnage très généreux, il est prêt à donner tout son repas pour Michael, un inconnu. Owen est en voyage pour l'Amérique afin de trouver du travail auprès de sa tante en cultivant des fleurs. Une fois qu'il aura suffisamment économisé de l'argent, il a promis de revenir en Grande Bretagne chercher sa petite soeur Annie, adolescente, pour lui donner un avenir plus heureux dans le New Jersey.
Or, comme nous le savons, le Titanic percute un énorme iceberg. Owen se sacrifie pour que Michael garde la vie sauve. Mais avant, il lui fait promettre de rejoindre sa tante dans le New Jersey, de cultiver des plantes puis de ramener Annie en Amérique. Michael n'ayant nulle part où aller, il accepte la demande de Owen, devenu son ami.
Nous suivons alors Michael. Celui-ci découvre alors ce qu'est une vraie famille avec la tante d'Owen, mais il souffre d'une énorme culpabilité d'avoir survécu avec le sentiment d'avoir pris la place d'Owen. On ne peut qu'imaginer les innombrables survivants dans le même cas.
Comme promis, Michael correspond par lettres avec Annie afin de lui demander de venir dans le New Jersey, Annie est en plein deuil et éprouve de l'aversion pour Michael, lui reprochant la mort de son frère.
Ce roman est qualifié de romance, or cette dernière est peu présente. Nous voyons plutôt les valeurs d'amitié, de famille pendant la première partie du roman dans un contexte historique (Titanic, première guerre mondiale). Puis, des sentiments amoureux commencent à se dévoiler entre les deux protagonistes durant la deuxième partie de l'histoire mais l'auteure apporte beaucoup d'embuches à leur histoire d'amour et de paix.
Ce roman est très bien écrit, plusieurs passages sont émouvants dont la fin qui m'a fait couler quelques larmes.
J'ai tout de même quelques points négatifs car pour lire un roman sur le Titanic, je m'attendais à de belles descriptions, mais ça n'a pas été le cas, ça aurait pu être n'importe quel autre paquebot. de plus, je m'attendais à une histoire d'amour se déroulant sur le Titanic, or le naufrage se passe durant la première partie du roman. le reste de l'histoire met en scène la première guerre mondiale et l'évolution des personnages sur quelques années.
Néanmoins, et malgré quelques longueurs, j'ai apprécié cette lecture et je me suis très peu ennuyée. Je l'ai trouvé bien écrit et je me suis assez vite attachée aux personnages. Chose intéressante à noter : l'auteure a imaginé l'histoire de Owen, un vrai passager du Titanic, mort noyé. Elle a fait des recherches sur cette personne pour créer son roman, j'ai trouvé l'idée surprenante mais très intéressante. Toutefois, le roman ne me marquera pas…
Lien : http://bookaddict.e-monsite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Thalyssa
  12 avril 2013
Une magnifique histoire d'amour : inattendue pour les deux héros, née d'un cruel tour du destin.
Pourtant, ce n'est pas là le seul thème abordé dans ce roman, puisqu'il faudra attendre la seconde moitié du livre avant de réellement voir arriver la romance. J'avais un peu peur en entamant cette lecture, car la religion y était évoquée dès les premières pages. Rien de plus normal, bien entendu, vu l'époque où se déroule le récit, mais je suis vraiment réfractaire aux croyances, quelles qu'elles soient. Ce thème reste cependant secondaire et ne servira que de fil conducteur dans la vie de Michael et Annie. Quelques coquilles à déplorer toutefois dans l'édition française : des prépositions manquantes, des fautes d'orthographe,... Rien d'effroyable mais c'était cependant assez récurrent pour que je ressente le besoin d'en parler.

Owen est vraiment un personnage extraordinaire. Tant de générosité, d'altruisme, de bienveillance,... Une vie malheureusement fauchée bien trop tôt, et même si nous sommes tous au courant du sort qui l'attend après avoir lu la quatrième de couverture, j'étais sincèrement réfractaire à tourner les pages le moment venu, lors de cette glaciale nuit où le Titanic a sombré.

Complètement à l'opposé, nous trouvons Eleanor Hargrave, la tante d'Owen et d'Annie. Une femme aigrie, rancunière, égoïste et jalouse de tout et de tout le monde. Elle préserve magnifiquement les apparences aux yeux de la noble société anglaise, mais n'est qu'injustice et perfidie aux yeux des siens. Entre ses mains, même des valeurs positives comme l'intelligence et le patriotisme prennent un goût amer, puisqu'elle n'y a recours que pour mieux manipuler et se venger de son entourage, qui n'y pouvait pourtant pas grand chose dans ce qu'elle leur reprochait.

Cette fresque familiale et historique - où se mêlent en un émouvant tourbillon vie et mort, amour et amitié, paix de l'âme et guerre mondiale, soutiens indéfectibles et odieuses trahisons, liens du sang contre liens du coeur - n'est pas sans rappeler les nostalgiques Légendes d'Automne de Jim Harrison. Les personnages sont d'un réalisme incroyable, à la fois forts et vulnérables, et on rêverait de les connaître dans la vraie vie. Michael et Annie se battent contre une vie qui s'entête à vouloir les séparer. Sans Owen, leurs chemins ne se seraient jamais croisés. Rien n'était pourtant gagné... entre Michael qui culpabilise pour le simple fait de vivre et qui ne cesse de sous-estimer sa propre valeur, son propre courage, et Annie qui s'acharne à le repousser, pensant que trouver quelqu'un à blâmer pour la mort de son frère l'aiderait à avancer. L'Histoire viendra encore davantage compliquer la donne. La Première Guerre Mondiale éclate en Europe et le couple ne sera plus vraiment libre de ses choix. Aspirés dans d'horribles conflits, personnels comme géopolitiques, ils font quelque peu figure d'amants maudits, tels des Roméo et Juliette des temps modernes.

Impossible de savoir si cette éprouvante épopée trouvera sa conclusion dans le bonheur ou dans le sang et les larmes. Les pistes sont brouillées et la plume de l'auteur habile. J'ai tourné les pages avec espoir, puis désespoir, avec des "et si...." et des "pourvu que..." plein la tête.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Roxy73
  18 novembre 2013
Dès le début du livre, j'ai été prise par l'histoire. L'écriture de Cathy Gohlke est fluide et j'aime beaucoup son style. J'avais envie d'en apprendre plus sur les trois personnages principaux que l'on suit : Michael, Owen et Annie. J'ai vraiment eu du mal à éteindre ma liseuse, lorsque venait l'heure d'aller au lit.
Le livre est divisé en trois partie : le Titanic et son naufrage, la première guerre mondiale, puis l'après guerre.
Alors, même si je m'attendais d'après le titre à ce que l'histoire se déroule beaucoup plus sur le Titanic, le fait que l'histoire prenne place entre 1912 et 1919 ne m'a vraiment pas gênée.
Dans la première partie du livre, on apprend à connaître les personnages, leur histoire. J'ai beaucoup aimé Owen et Michael, qui sont deux personnages vraiment différents. Concernant Annie, j'ai eu plus de mal avec son personnage dans cette première partie. Elle m'a un peu énervée, avec sa façon de se comporter. Michael lui, je l'ai vraiment aimé dans cette partie, ce jeune homme se considérant selon ses propres mots, comme un rat d'égout, alors qu'au fond, c'est quelqu'un de bon et qui a souffert. Il n'y a qu'à le voir en compagnie d'Owen.
J'ai apprécié comment l'auteur décrivait le paquebot, les paysages et les fleurs, les plantes, qui ont toute leur importance dans ce livre.
Les deux dernières parties sont impossibles à lâcher, les rebondissements sont tels qu'on a envie d'aller jusqu'au bout d'une traite ! Même si le dénouement est quelque peu prévisible et que l'histoire s'arrête brusquement, j'ai tout de même passé un agréable moment devant ce livre que j'ai adoré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Girl
  17 mai 2015
Ce livre dormait depuis de long mois dans ma bibliothèque, car je suis très sensible aux histoires écrites sur le Titanic et ce roman ne déroge pas à la règle.
Quoi dire sur le "Serment du Titanic"? de longues phrases ne lui rendrait pas honneur, mais bouleversant, attachant, sombre, haletant, puissant sont les adverbes qui décrivent le mieux l'histoire d'Owen, Annie, Michael, à la foi rescapés du Titanic, victime de l'océan, soldat, infirmière, frère, ami, soeur, compagnon.... des tranches de vie d'un réalisme poignant au XXème siècle.
Le roman commence peut avant le départ du Titanic. Owen Allen prend sous son aile le jeune Michael, un Irlandais en fuite, mais malheureusement tout ne tourne pas en leur faveur. L'immense paquebot après avoir heurter un iceberg coule emportant avec lui Owen et des centaines d'autres passagers.
Prenant la place de son ami, Michael arrive aux États-Unis et tente par tout les moyens d'honorer la mémoire du disparu et de tenir sa promesse, faire venir Annie Allen dans le New-Jersey, mais tout bascule de nouveau quand la première Guerre Mondiale fait rage.
Les deux jeunes gens aux travers de lettres et leurs liens commun pour Owen vont apprendre a ce connaitre et surtout a se pardonner et a s'aimer.
A travers les États-Unis, Londres, Paris et Verdun, la Guerre et les blessures n'empêcherons pas l'amour de triomphé.
Un magnifique roman coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
ThalyssaThalyssa   09 avril 2013
Pendant l'homélie, Michael s'interrogea sur ses sentiments envers Annie. Ce n'était pas le même amour protecteur qu'il avait éprouvé toute sa vie pour sa chère Megan Marie, et qui n'était plus lié à la culpabilité ou aux regrets. Ce n'était pas non plus le même amour qu'il avait ressenti pour Owen, lorsqu'il lui avait promis de faire tout ce qui était en son pouvoir pour faire venir Annie en Amérique.
Quelque chose le retenait de s'avouer ce que ses sentiments étaient devenus, comme s'il n'avait pas le droit de nommer ce miracle, de ressentir de telles choses pour une jeune femme aussi bien née qu'Annie. Et pourtant, tandis que le pasteur racontait de nouveau l'histoire du Seigneur des Seigneurs qui était venu au monde dans une étable et avait été couché dans une mangeoire remplie de foin, Michael reprit espoir. Si le Dieu du ciel ne pensait pas qu'il était mal d'être pauvre, alors peut-être qu'Annie le considérerait non pas comme de la vermine de Belfast, mais comme un homme qui donnerait sa vie pour elle sans hésitation, et l'aimerait et la protégerait jusqu'à sa mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-GirlPixie-Girl   09 mai 2015
Car voici que l'hiver est passé,
la saison des pluies est finie, elle s'en est allée.
Dans la campagne, les fleurs apparaissent.
Le temps des chansons est venu.
Le roucoulement de la tourterelle
se fait entendre dans nos campagnes.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-GirlPixie-Girl   17 mai 2015
Elle souriait en regardant droit dans les yeux ces hommes qui ne ressemblaient plus à des hommes. Des hommes qui avaient été gazés, ou dont le nez ou la bouche avaient été brûlés ou arrachés par les bombardements. Les filles les appelaient des "âmes perdues". Des hommes atrocement défigurés pour toujours, à moins qu'ils n'aient la chance d'obtenir des prothèses ou d'être envoyés dans l'atelier des "gueules cassées" pour une reconstruction artificielle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-GirlPixie-Girl   12 mai 2015
Remarquant les longs manteaux de fourrure et les élégantes robes du soir des passagers autour d'eux, Michael comprit que la plupart des personnes embarquant sur les canots de sauvetage étaient des passagers de première classe. Il ne pouvait s'empêcher de frémir face à la souffrance autour de lui, mais la vue des visages stoïques des gommes qui restaient à bord dignement l'émouvait au plus au point.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-GirlPixie-Girl   12 mai 2015
Ô Die, notre aide aux temps anciens,
Espoir des temps nouveaux,
Aux jours mauvais puissant soutien,
Notre éternel repos!
Commenter  J’apprécie          20
Video de Cathy Gohlke (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cathy Gohlke
Cathy Gohlke Talks About "Band of Sisters" on Novel Crossing
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1062 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre