AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Claude Mallé (Traducteur)
ISBN : 2352940176
Éditeur : Bragelonne (03/01/2007)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 378 notes)
Résumé :
Kahlan est aux portes de la mort.
Richard qui, plus que quiconque, se méfie des prophéties, a soudain une vision : il doit emmener Kahlan à l écart de l armée qui les protège et abandonner son peuple à son funeste destin.
Kahlan refuse cependant d abandonner la cause des Contrées du Milieu. Elle viole la prophétie et rompt le dernier serment qu elle avait fait à Richard.
Au bout du compte, elle se retrouvera face à l architecte de la terreur qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
basileusa
  04 novembre 2014
J'avais adoré le tome 5 mais je suis déçue par celui-ci . J'en attendais peut-être beaucoup ...
Le début est prometteur ,notamment ce qui va se passer pour Richard . Mais ensuite j'ai trouvé ça moins crédible et logique . Kahlan qui se venge et qui est sans pitié ? C'est décevant ! ILs parlent souvent de valeurs ,d'honneur et de vérité mais là c'est la passion qui l'emporte et non plus la raison. ET la ville de l'empereur ,où tout doit être donné pour le bien commun ,difficile qu'il y ai autant de gens ,comme NICCI , qui ne voient pas la réalité des choses.
Par contre l'avancée de Jagang et ses conquêtes ,c'est assez terrifiant pour la suite .
Ce tome est pour moi moins passionnant que les autres mais j'ai tout de même hâte de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          160
florianb
  15 février 2012
Pour moi, ce tome reste et restera un mystère. La première fois que je l'avais lu, je n'avais pas du tout aimé, épris d'un profond ennui. Cependant, je m'étais résolu à le finir, me disant juste que c'était une "erreur de parcours" de l'auteur.
Bizarrement, j'ai relu ce livre récemment et je l'ai beaucoup plus apprécié. J'aime bien qu'il y ait de l'action dans les livres, et clairement dans celui-là, il n'y en a pas (ou très peu), d'où ma frustration lors de la première lecture. En sachant cela, j'avais donc abordé la deuxième sur un autre angle, beaucoup plus philosophique, et là, j'ai accroché.
ATTENTION SPOILER!!!
Au début du tome, la tension est à son comble : Kahlan est aux portes de la mort, Richard veut abandonner... Cependant, nos héros vivent un semblant de bonheur et peuvent souffler pour la première fois ensemble, vivant ce qui se rapproche le plus d'une vie normale.
La venue de Nicci a donc de quoi nous énerver. "Oh non, ils sont encore séparés!!!", s'écrie alors le lecteur désabusé.
Il est vrai qu'on en a marre de voir ces deux personnages si proches l'un de l'autre être déchirés par les évènements (c'est très rébarbatif).
Viens ensuite la venue de Richard dans l'ancien monde, et la TRES longue partie sur la révolution qu'il tente de mettre en place (la partie que j'avais clairement détestée à la première lecture).
Beaucoup de critiques évoquent le libéralisme venant au secours du communisme et que les pauvres sont des crétins qui n'ont pas les moyens intellectuels pour contourner le système (à l'inverse de Richard qui en tire très bien parti).
Je suis partiellement d'accord avec tout ça, sauf en ce qui concerne l'interprétation de la vie en Altur Rang comme une société communiste.
Dans une société communiste, le mot d'ordre est quand même la mise en commun des richesses, l'abolition de la propriété privée et la liberté de penser.
Ici, c'est plus une tyrannie qu'autre chose ! Où est la justice et l'équilibre dans tout ça?
Bref, tout ça pour dire que Richard va instiller dans le coeur de la population de l'ancien monde une étincelle de protestation.
La morale, bien qu'un peu simpliste, montre clairement qu'il faut se battre pour accéder à la liberté et briser les chaînes qui nous retiennent.
Ainsi à ma deuxième lecture, j'étais fasciné par cette lutte philosophico-politique que menait Richard. de même, j'ai trouvé intéressant de voir comment avait évolué la relation entre Richard et Nicci.

Ce tome 6 est donc en contraste total avec les autres. Exit les combat et les monstres, bonjour aux actes philosophiques et aux longs discours parfois très pesants à lire.
Soit on adore, soit on déteste (personnellement je suis allé des deux côtés) Pour être cohérent, je devrais donc mettre trois étoiles, mais je ne peux pas me résoudre à mettre moins de quatre étoiles à un livre de cette fantastique saga qui m'a tant inspiré (et qui m'inspire encore).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nepenthes
  23 septembre 2012
J'ai beaucoup apprécié ce tome. Terry Goodkind nous fait passer de l'autre côté de la frontière pour se plonger réellement dans la quotidien des habitants de l'Ancien Monde. Pour Richard, pas de grandes batailles sanglantes mais une bataille psychologique et idéologique pour résister à Nicci et à l'idéologie de l'Ordre Impérial. Réduit à l'impuissance par le doux chantage que Nicci lui fait - le sort de Kahlan dépendant du sien - Richard est confronté à l'obscurantisme du territoire natif de Jagang.
Bien sûr, les compatriotes de notre héros continuent leur lutte. Sur fonds de guerre à l'approche, ce tome est plus centré sur une lutte pour la liberté et la délivrance d'un mode de pensées totalement corrompu. Richard ne lutte pas seulement pour sa survie ni celle de son épouse, mais aussi pour son intégrité et les valeurs qu'il défend.
J'ai beaucoup apprécié de découvrir un peu plus le personnage de Nicci qui deviendra, par la suite, l'un des personnages les plus réussis - de mon point de vue - de la saga. D'aucun peut reprocher que Richard parvient toujours à se sortir de toutes les situations, que la conversion de Nicci à son mode de pensées est, si ce n'est rapide, inévitable. Certes, mais la série perdrait aussi de son intérêt si son héros était voué à l'échec permanent. En superposant différents scénarios - un principal par tome et un fil rouge sur la série - Terry Goddkind fait progresser son intrigue au fur et à mesure et ravive ainsi l'intérêt du lecteur à chaque nouvel épisode. Aucun tome ne ressemble aux autres, de nouveaux obstacles, de nouveaux ennemis, de nouveaux enjeux... mais le même plaisir renouvelé à chaque livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pandaroux
  17 janvier 2016
Kahlan reprend peu à peu ses forces auprès de son mari et de Cara. Richard a eu une vision, il refuse de participer à la guerre contre les forces de l'ordre impérial car il pense que la guerre est perdue d'avance, les diverses peuples ne désirent pas assez fort leur liberté.
Le couple se repose, réapprend à s'aimer pourtant la vie leur joue encore des tours. Nicci, Soeur de l'obscurité mais aussi maîtresse de la mort, va les séparer...
Arf le tome m'a semblé long. Cela a été un débat philosophique sur la liberté, les conditions de la liberté et le prix de la liberté. La leçon m'a semblé longue et rébarbative.
C'est peut être un tournant dans l'histoire, Richard s'imposant peut être comme un moyen d'acquérir la liberté et non pas comme celui qui impose la liberté. Un tournant par Kahlan qui apprend qu'ils faut d'abord que le peuple se libère de lui même. Que de victimes inutiles pour apprendre tout ça.
Cela m'a fait penser à un combat politique, le combat entre deux idéologies : le partage entre tous au risque de ne pas être justes et le libéralisme (le bonheur ne s'imposant qu'à celui qui s'en donne les moyens)
Ce n'était pas vraiment ce que j'attendais pour le tome 6,alors passons au suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
peti_lu
  11 avril 2014
La foi des réprouvés est le livre de la Vie. Pour ceux qui se rappellent du tome précédent, vous allez dire comment Peti_lu peut parler de la vie alors que nous sommes en pleine invasion de l'Ordre avec toute la barbarie que le tome 5 a apporté.
En ce sens, celui-ci est différent, la barbarie laisse place à la vie. A la vie humaine avec Richard et Kalhan qui est leur seul échappatoire au désespoir ; à la vie de la faune et de la flore avec de jolis passages où se mêlent l'adoption de poissons, les biches, les loups mais aussi les saisons qui font renaître la forêt au fil des chapitres et nourrissent la Terre des Hommes.
Le second fil conducteur de Terry Goodkind est sa vision plus ou moins approchante d'un modèle économique (que certains appellent communisme mais ce n'est pas l'objet d'ouvrir un débat politique) fondé sur le bien commun, le non enrichissement individuel mais surtout sur un modèle économique reposant sur la Confrérie de l'Ordre et son guide spirituel Narev. Là réside une partie de l'énigme : qui est-il finalement ? quelles pièces du puzzle des 5 premiers tomes devons-nous réunir pour comprendre l'intrigue que représente Narev.... Allez, une dernière question, qui se rapprochera du débat de l'oeuf et de la poule, qui nourrit qui : Narev ou Jagang ?
Je vous souhaite une très bonne lecture.. même si les 100-150 premières pages étaient un peu plates en rythmes tout s'accélère face à la Maîtresse de la Mort ... (oui oui j'ai tout de même dit La Vie au début de ma critique)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
OrpheaOrphea   01 avril 2012
La misère, l'injustice et la dévastation guettent tous ceux qui s'éloignent du cercle de lumière que la raison projette autour d'elle. Dans l'ombre, les demi-vérités guettent la première défaillance des tenants de la logique !
Commenter  J’apprécie          180
pandarouxpandaroux   17 janvier 2016
Richard n'avait plus rien pu lui apprendre...Ce n'était pas sa faute, car il n'y avait rien tout simplement à attendre de la vie...Sa mère avait raison : cette existence ne valait pas la peine d'être vécue.
Nicci prit le couteau à découper et le posa sur la table.
Richard avait assez souffert.
Elle allait agir pour son bien....
Commenter  J’apprécie          50
GaerathGaerath   12 juin 2012
Tu penses ? La reflexion est l'acide qui ronge insidieusement la foi. Ton devoir est de croire, pas de penser, car l'esprit d'un être humain est inférieur à celui du Créateur. Tes idées et toutes celles qui tournent dans le cerveau des gens n'ont aucune valeur. L'humanité est méprisable, quand le comprendras-tu enfin ? Une seule chose compte: l'amour et la bonté que le Créateur a quand même instillés dans l'âme des pêcheurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EmLireEmLire   30 décembre 2017
Au milieu de ce tourbillon de souffrance, de perversité, de débauche et de haine, la statue de Richard affirmait haut et fort qu'il existait autre chose.
Par sa seule existence, elle portait un témoignage accablant sur les mensonges de l'Ordre.
Alors qu'elle aurait pu être noyée par les horreurs qui l'entouraient, elle les réduisait à l'insignifiance la plus totale. Les monstres représentés partout sur le site semblaient accablés par leur propre malhonnêteté, comme si la beauté les faisait regretter d'avoir été sculptés dans la pierre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tudutetudute   21 août 2012
Pour des raisons pas toujours évidentes, il était devenu le pivot de leur combat. Selon lui, cependant, les gens devaient se battre pour eux-mêmes, et pas pour lui. Sur ce point, il avait raison. Quand une idée était juste, elle devait survivre à ceux qui luttaient pour elle....et à leur chef. Dans le cas contraire, ce dirigeant avait échoué...
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Terry Goodkind (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Goodkind
Terry Goodkind - Conception part 1
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'épée de vérité Tome 1

Au début du livre quel est le métier de Richard Cypher?

sourcier
il n'a pas de métier
guide forestier
marchand itinérant

9 questions
217 lecteurs ont répondu
Thème : L'Épée de vérité, tome 1 : La première leçon du sorcier de Terry GoodkindCréer un quiz sur ce livre
.. ..