AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1094786144
Éditeur : Plume Blanche (12/07/2016)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 32 notes)
Résumé :
À vous, voyageurs pleins de rêves et au cœur empli d’espoir, puissent les portes de For Willbrook, la ville prisonnière d’un hiver éternel, rendre votre destin meilleur.

Par un matin de tempête, William emprunte le chemin qui le guide vers la belle Wendy, toujours vêtue de dentelle, mais dont le corps souffre d’un terrible mal.
Alors qu’il initie l’âme de sa belle à une magie enchanteresse, voilà que s’enclenche le jeu du funeste Destin…
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
April-the-seven
  11 mai 2016
Grand merci à America Grace pour cet envoi. J'ai eu la chance de recevoir son bébé dans le cadre d'un concours et d'un partenariat. J'étais joie, vous n'imaginez même pas ! Vous avez vu cette couverture ? Cette merveille ? Tiphs a encore fait un travail extraordinaire, et une fois le livre en main, le rendu se révèle tout aussi magnifique. J'étais impatiente de savoir si l'intérieur valait l'emballage.
Dentelle et Ruban d'argent fait partie de ces romans particuliers qui ne ressemblent à aucun autre. Dans cette histoire, America bouscule les codes et nous offre un univers singulier où la poésie trouve son sens dans les tout petits détails.
Cette histoire prend place à For Willbrook, une ville autarcique où l'hiver a pris possession des lieux. Il règne dans ces ruelles et dans ces maisons une étrange magie, difficile à définir. William a grandi en ces lieux, avec sa petite soeur, Hanna, qu'il aime d'un amour ardent. Tous deux mènent une vie calme et paisible. Un jour, de nouveaux venus s'installent à For Willbrook, et par la force des choses, William tombe irrémédiablement sous le charme de Wendy. Délicate et fragile, la jeune fille a subi un grand malheur et son père la protège comme un trésor. Entre William et Wendy, il y a une étincelle. Tout aurait pu être merveilleux dans le plus beau des mondes si le Destin ne s'en mêlait pas. Car Wendy est malade, à l'instar Hanna. Dans ce premier tome, nous découvrons le jeu du sort, l'implacable Destin qui se met en marche.
Dès le début, on a la sensation persistante d'être coupés du reste du monde. For Willbrook est un endroit plein de charme et de mystères que l'on se plaît à visiter. On s'imagine les lieux sans mal, avec cet hiver éternel qui recouvre tout autour de lui. America Grace nous a planté un décor somptueux, avec sa plume unique.
Parce que oui, je suis restée estomaquée devant la plume. Elle est riche et très poétique. Il ne suffit que de quelques lignes pour que le charme opère et nous transporte très loin, auprès de ces protagonistes. Ces protagonistes qui se retrouvent liés d'une manière étrange et inexplicable.
L'histoire est écrite à la manière d'un conte, si bien qu'on a l'impression que le récit glisse sur nous comme de l'eau. C'est le genre de roman qui se lit tout seul et qui nous immerge dans une féérie enchanteresse. J'ai complètement accroché, même si d'un côté, ces mots choisis avec soin, cette poésie qui transparaît à chaque instant, instaurent une certaine distance entre nous et les personnages.
Cela dit, ça ne m'a pas empêché de les apprécier. le trio William-Hanna-Wendy a quelque chose de fascinant. La relation qui les lie entre eux est subtile et emprunte d'une délicatesse presque pudique. La délicieuse Hanna, la douce Wendy… Elles sont comme les deux faces d'une même pièce. Et William… Ralala, William le fervent, l'épris. Celui qui s'enflamme tout de go et qui pense aux conséquences une fois la passion assouvie. Je dois admettre qu'il a quelque chose d'attachant, même si certaines de ses attitudes m'ont déplu, voire bloqué. le fait qu'il soit aussi insouciant et spontané, c'est attendrissant, mais il est comme un enfant dans un magasin de gâteaux. Il a un cake fourré à la crème dans chaque main, et au lieu d'en choisir un et de s'y tenir, il mord dans les deux en même temps. Vous ne comprenez pas l'allusion ? Dommage, pour ça, il faudra lire Dentelle et Ruban d'argent, ah ah.
Je pense que pour pleinement savourer cette lecture, il faut être dans un certain état d'esprit. Ne vous attendez pas à de l'action ou de la magie offensive. For Willbrook est hors du temps, il faut se l'imaginer, se laisser porter par le pouvoir des mots. N'allez pas croire qu'il ne se passe rien. En 192 pages, vous aurez le temps d'entrevoir le passé et le présent de plusieurs personnages, toujours dans cette ambiance marmoréenne.
En résumé, Dentelle et Ruban d'argent est un récit raffiné et doux, où l'Amour, le Sort et le Destin s'entremêlent intimement. Un conte enchanteur qui nous dépeint la vie d'une manière peu commune. le cadre fait rêver et la magie règne en maître. le récit est touchant, les personnages passionnés et le Destin surprenant. Si vous souhaitez que le dépaysement soit total, lisez ce joli roman en hiver, devant un bon feu, avec la neige qui s'écrase sur les carreaux.
Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cristalya
  30 janvier 2018
Je trouvais le résumé plutôt intriguant, et la couverture magnifique et lorsque les éditions Plume Blanche ont annoncé qu'ils arrêtaient sa commercialisation en accord avec l'autrice, je me suis dit que c'était le moment de céder à la tentation de lire la duologie, avec la couverture créée par l'illustratrice Tiphs.
On débute le roman par une invitation au lecteur d'entrer dans le monde de For Willbrook, afin d'y découvrir sa magie. Par la suite, on pourra apprendre comment est renée la citadelle, pour en comprendre ce qui fait d'elle son unicité.
En effet, la ville cachée aux yeux de la majorité des gens, regorge de magie et de bienveillance. On entre dans cet univers qui nous est inconnu, aux côtés de différents personnages.
Nous suivons plus particulièrement William, jeune adulte magicien, qui va tomber en émoi de Wendy, la dentelle, mais qui semble attiré par Hanna, le ruban d'argent. S'ensuit alors de nombreuses émotions que le jeune homme ne saura pas maîtriser, mais aussi une course contre-la-montre avec comme adversaire la mort et le destin.
le long de l'histoire, on sera ainsi aux côtés de ces trois personnages principaux, au coeur de leurs émotions, de leurs sentiments, de leur tendresse. L'époque choisie par l'autrice nous mène dans une relation où la courtoisie est de mise, et où le vouvoiement est quotidien. Ces trois protagonistes essaieront de combattre le temps qui passe, d'essayer de déjouer la mort, et ce en vivant avec le plus de bonheur et de joie possible, et avec l'amour comme ancrage.
le choix d'utiliser la troisième personne fait que l'on n'est pas aussi proche des personnages que l'on pourrait l'être, mais d'une certaine manière, on s'attache un peu à leur tendresse, et leur naïveté parfois innocente.
La plume de l'autrice est très poétique, et donc propre à elle-même. On en trouve peu comme celle-ci, et elle nous immerge d'autant plus dans ce monde magique et merveilleux, dans cette citadelle de For Willbrook qui semble s'approcher d'un sublime petit paradis. Cela donne un côté très particulier au roman et à son histoire, bien que parfois cette écriture poétique mais aussi métaphorique peut nous amener à devoir relire plusieurs passages afin d'en saisir toute la signification.
La magie est omniprésente dans ce roman, bien qu'on ne sache pas toujours s'il s'agit d'une réalité, ou d'une illusion née des rêves des résidents de la petite ville. Cela donne ainsi une touche de féerie, de beauté à cet ensemble poétique.
Plusieurs thèmes sont abordés dans le livre, dont le plus important est l'amour entre deux personnes, parfois fusionnel voire indestructible. Mais des sujets plus tabous seront aussi traités, comme l'inceste, ou la tromperie, ainsi que le fait de vouloir ressusciter quelqu'un, même si cela va à l'encontre de l'éthique humaine.
Durant une bonne partie de l'ouvrage, l'histoire semble douce et paisible, mais lors des dernières pages, le destin enclenche sa funeste oeuvre, avec une rapidité déconcertante. On assiste impuissant à cette lourde besogne, qui détruit plusieurs vies sur son passage, par la mort ou par le deuil. Mais germe alors lors de la fin une fine graine d'espoir, qui nous donne envie de savoir le futur de la citadelle et de ses habitants.

Pour conclure, Dentelle et Ruban d'argent fut une bonne découverte. La plume poétique de l'autrice, qui ne fait pas l'unanimité, m'a personnellement plu et j'ai apprécié me retrouver au coeur de cette magie et de cette citadelle de For Willbrook. le thème de l'amour y est très présent, dans sa forme la plus pure, et bien que je n'y crois personnellement pas vraiment, ce fut narré d'une belle façon, avec aussi des sujets tabous qui sont traités avec sensibilité et non pour faire la morale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Yuzel
  14 mars 2017
Il n'y a pas à tergiverser, ce livre se doit d'être lu en hiver. Je me suis décidée tout juste à la fin de la saison pour découvrir ce livre dont l'univers tourne autour d'un hiver éternel.
Ce livre est à lire comme un conte hivernal. L'auteur, dans son résumé, met surtout l'accent sur la romance présente dans le livre, je dirais plutôt que le conte porte sur la ville de For Willbrook. Car si la romance est très présente tout au long de la lecture, la vie des habitants et les paysages enneigés de la ville sont également très détaillés.
La ville, son univers, apporte la petite touche de magie qui fait du bien. Ajoutée à la plume très poétique de l'auteur, cela donne de l'émerveillement car il est difficile de ne pas bien se représenter cette ville hors du temps, qui, je ne sais pas pourquoi, m'a fait penser à Pré-aux-lards.
Pour ce qui est de la romance, j'émets une petite réserve. C'est là que je me dis qu'il faudrait que j'arrête de lire les résumés. Je m'y fie toujours et m'attend à lire des choses qui, au final, ne correspondent pas. Ici, le résumé est assez vague et laisse supposer un amour impossible. Il y a effectivement un amour impossible dans ce conte, un amour pour lequel, il faut mettre certaines convictions de côté. J'oserais même dire que c'est là que le côté conte – contes d'antan, les biens sombres – se fait sentir parce que ce n'est pas une romance toute rose.
Malheureusement, dans ce premier tome, la romance, ne m'a pas convaincue. Elle est très particulière. le coeur de notre protagoniste balance, et même en oubliant le côté dérangeant, pour moi, il me manque quelque chose. Une explication peut-être, qui viendra, je suppose dans le tome 2 comme le laisse supposer la fin pour le moins intrigante.
J'ai également trouvé que le l'histoire manquait de détails. Même si le décor est très bien décrit, si la vie des personnages est développée, certains points méritaient, selon moi, des explications. C'est peut-être à cause de ça, aussi que j'ai eu ce sentiment, pendant ma lecture, de ne pas comprendre où l'auteur voulait en venir.
Je vais continuer la série pour voir si certaines des réponses que j'attends seront présentes dans le tome 2 et aussi pour voir ce que cette fin intrigante peut apporter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire-une-passion
  19 avril 2016
Il me tardait de commencer cette lecture, car il faut dire que tous les titres de cette maison d'édition sont intrigants et que pour le moment, je n'ai pas eu de déception (bon, OK, ce n'est que le 4ème que je lis, mais quand même!). Dès le début, j'ai vu que la plume de l'auteure serait très particulière et très poétique, fouillée, recherchée. Je ne dirai pas que j'ai adoré, pas que je n'ai pas aimé non plus, mais c'est entre les deux. Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, bien que la plume m'ait totalement envoûtée.
For Willbrook est une ville retirée du monde, où un hiver perpétuel sévit depuis maintenant des années. Par un matin de tempête, William emprunte le chemin qui le mène dans la dite ville et le guide vers la belle Wendy, dont le corps et l'esprit souffrent d'un terrible mal. Alors qu'il tente de la guérir et de l'apaiser, le jeu funeste du Destin se met en place. Qui gagnera ? L'hiver laissera-t-il place à un temps plus printanier ?
Je vous avoue que j'ai été, pas perdue, mais décontenancée dès le départ. Si l'auteure nous plonge directement dans son univers, en nous expliquant bien comment cette ville est née, ce qu'un des personnages y a apporté, je n'ai malheureusement pas réussi à voir au-delà. Bien que l'époque s'y prête évidemment, j'ai eu du mal avec le fait que tous les personnages se vouvoient et que leurs discussions soit aussi... aseptisées... Pour moi, c'était loin d'être naturel. Enfin pour moi. Cependant, suivre leurs aventures m'a tout de même plu et je me suis surprise à tourner frénétiquement les pages pour en savoir plus.
Du fait de ces « manières », j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à eux, et n'ai pas réussi à m'identifier à leur personne. Je ne comprenais pas trop leur personnalité, et j'avoue que c'est assez gênant, quand on voit que cet univers est très fouillé et très travaillé. Et il faut dire, pour le coup, que je n'ai pas accroché aux divers romances. Pour certaines, je les trouvais même un peu faciles et pas tellement logiques, mais c'est aussi ce qui fait le charme de cet univers : c'est très particulier et l'auteure l'assume pleinement.
Au-delà de ces quelques points qui m'ont dérangée, je dois bien avouer que du côté de la plume, je n'ai rien à redire. Même s'il est vrai que je ne suis pas une grande fan de poésie, on ne peut pas dire que l'auteure ne manie pas avec justesse les mots. Durant ma lecture, j'avais même l'impression d'entendre le vent ronfler, de voir les flocons tomber du ciel et d'entendre la neige crisser sous les pas. Elle manie avec justesse les descriptions, nous faisant voyager dans son monde. Tout est bien amené, et on sent à quel point son histoire lui tient à coeur.
Ce que j'ai aussi beaucoup aimé, ce sont les passages du passé concernant les différents personnages que l'on croise. Ils nous permettent ainsi de mieux les connaître et de voir ce qu'ils ont vécu. J'avoue avoir eu de la peine pour certains, et d'avoir envie de les rassurer. Ces passages sont bien dosés, et surtout très bien placés. Ils ajoutent un gros plus à cette saga particulière et glaciale (c'est l'hiver, après tout!).
Ce roman n'est pas juste une histoire, America Grace y fait passer un beau message sur l'amour, les ambitions des gens à sauver ceux qu'ils aiment et surtout, de croire en son Destin, que ce dernier peut nous surprendre chaque jour qui passe. En bien ou en mal, mais qui peut surprendre. Les livres qui font passer des messages dans ce genre sont beaucoup plus que des histoires, car ils nous permettent aussi de nous remettre en question et de se positionner afin de mieux comprendre les choses.
En résumé, si je n'ai pas autant accroché aux personnages et à leur façon d'être, il n'empêche que l'auteure a une plume très particulière qui nous transporte dans un univers fait de neige et de fraîcheur, mais qui a contrario, nous apporte de la douceur, avec l'amour qu'elle y transmet. Sa plume est très poétique et peut en surprendre plus d'un au départ, mais on finit par s'y habituer et ne plus vouloir quitter cet univers qui se déploie devant nos yeux.
SORTIE LE 12 JUILLET 2016 !!
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Walkyrie29
  25 juillet 2016
C'est un roman empli de magie...
Magie des mots qui nous baladent à travers un conte Fantasy où l'imaginaire est décrit à l'aide d'une plume douce et tendre de l'auteure, Magie du lieu For Willbrook, ville prospère, autonome relié uniquement par un étrange train, Magie de ses personnages attachants, "lisses" mais tellement plein de caractère et Magie dans l'air qui comme le vent froid qui y règne semble souffler des destinées tragiques...
A For Willbrook, l'hiver règne en maître, le temps semble s'être arrêté entre les flocons neigeux d'un blanc pur, la glace froide et lumineuse, une ode glacée enchanteresse, comme si la ville s'était arrêtée hors du temps, hors des saisons, un hiver perpétuel, rigoureux, des feux dans chaque cheminée tentent d'y apporter un peu de chaleur, un paysage loin d'être à fuir, au contraire, attractif et magnifique.
Dans ce paysage où la neige craque à chaque pas et où les nuits pétillent d'étoiles, l'auteure nous parle de l'amour, de destin, tragique souvent, passionné toujours... Elle met en scène un amour qui blesse l'éthique et le conformisme, un amour qui lie passionnément ses personnages ;
Des personnages d'une poésie rare, à l'image du début du XXème siècle, l'homme courtise avec amitié, la femme reçoit avec timidité et rougeur, c'est doux comme une fleur de coton, tendre comme le moelleux d'une couette, rassurant et sécuritaire et pourtant,
William James, fils prodige de son père, prestidigitateur de talent, divertissant les autres habitants du village et les nouveaux venus à For Willbrook, pauvre amoureux, un cœur à partager doublement, des amours impossibles, le malheur ne peut que frapper à sa porte, aimant une mourante d'un côté, ressentant un vif désir pour son propre sang de l'autre ;
Wendy, personnage féminin touchant, fragile et vertueux, à la santé défaillante et pourtant si forte, aussi pleine de vie que sa chevelure est flamboyante, elle s'émerveille d'un rien, découvre les choses avec les yeux d'une enfant et si la vie lui a fait subir la pire des horreurs, elle lui offre surtout de vivre ses derniers jours entre amour et merveilles ;
Hanna Alison, frêle jeune fille à la beauté délicate et à la santé fragile, vivant au crochet de son frère qui prend grand soin d'elle, elle se meurt d'amour pour celui qui partage avec elle la maison de ses défunts parents, elle se meurt de jalousie pour celle qui jouit des tendresses de son amour. Pourtant pas si farouche, la belle...
Donald de Havilland, père de Wendy et veuf esseulé, homme noble et riche, protecteur excessif de la jeune fille, homme mystérieux et sombre par sa passion ; la taxidermie. Un homme qui offre une maison de verre et un jardin unique à celle qu'il chéri plus que tout...
En parallèle, la tragédie vient s'emparer des Montgomery, la mère Magdelaine et la fille Cindelle, fuient toutes deux celui qui a entaché leur vie, celui qui les menace de sa colère et de ses désillusions. Unies par l'amour, elles trouvent à For Willbrook un semblant de havre de paix...
Mais quel destin lie tous ces personnages ?
Vous l'aurez compris, des destins entrecroisés, des amours contrariés, des étrangetés dignes d'un cabinet de curiosités, une atmosphère froide et délicieuse, on en frissonne, et toujours la magie qui opère comme une traînée de poudre dispersée sur notre sommeil,
Tout cela, nous le devons au talent de conteuse de l'auteure, qui joue des mots avec raffinement, poésie et délicatesse, une auteure qui aime les descriptions très imagées, impossible de ne pas partir en voyage à For Willbrook, votre cœur se serrera d'empathie pour ces personnages si attendrissants, l'auteur évoque les jeux du sort dans ce premier tome mais que nous mijote t-elle pour le second et dernier tome ?
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
larubriquedolivialarubriquedolivia   11 avril 2016
Debout face à ce déroutant spectacle, Monsieur de Havilland semblait terriblement lointain. L'intensité qui régnait au fond de ses pupilles avait des reflets diaboliques et inquiétants. Il se retourna en entendant résonner dans son dos, le pas assuré de son visiteur.
Commenter  J’apprécie          30
larubriquedolivialarubriquedolivia   11 avril 2016
Sa chevelure luxuriante, dévalant en lourdes boucles de feu sur ses frêles épaules, cachait à demi une poitrine ronde et bien formée. Ses yeux de chat d'un vert limpide, hypnotisaient quiconque avait la chance de croiser le regard de cette irréelle beauté.
Commenter  J’apprécie          30
larubriquedolivialarubriquedolivia   11 avril 2016
Elle attendait simplement, songeuse, qu'on vienne frapper trois coups à sa porte. Ses soins journaliers avaient pris depuis quelques semaines un tour des plus agréables, lui permettant d'oublier un temps ses pulsions coupables...
Commenter  J’apprécie          30
YuzelYuzel   25 mars 2017
Ils avaient pleinement conscience tous les deux que, lorsqu'elle serait dans la tombe, l'éternité scellerait leur histoire sous la lumière de la lune. Celle-ci, bien sûr, s'empresserait alors de la raconter à ses étoiles; C'est ainsi qu'aucune histoire d'amour ne mourrait jamais. Elle perdurait dans la splendeur des nuits et faisait continuellement briller le firmament.
Commenter  J’apprécie          10
Allison-WorldsAllison-Worlds   01 août 2016
Perdre un être cher signifie la fin. L'instant ultime où les étoiles se retirent. Le soleil s'éteint, la lune s'éclipse. Les océans se vident, les couleurs disparaissent. Tout ce qui adviendra désormais n'aura plus la même saveur...
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : féerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de America Grace (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3559 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre