AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nicolas Richard (Traducteur)
EAN : 9782277238164
Éditeur : J'ai Lu (21/03/2001)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Je m'appelle Forrest Gump et je suis pas malin. C'est pour ça que m'man se faisait du souci pour moi et qu'elle m'a mis dans cette école spéciale. Et là, je vous dis pas. Tous des baveux, des qui font des grimaces, qui poussent des cris d'animaux. Je suis peut-être pas Einstein, mais quand même... N'empêche que je me suis retrouvé à l'université. Après, ça a été l'armée. Et puis après... Après, c'est toute une histoire !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Lavieestunlongfleuvetranquille
  27 août 2019
J'allais commencer en écrivant "C'est parti pour une énième critique de Forrest Gump", mais curieusement, et bien qu'a priori 223 lecteurs se soient déclarés sur le site, je ne constate que 14 critiques (en dehors de la mienne maintenant) sur ce best seller qui s'est quand même vendu à quelques 1,7 million d'exemplaires à travers le monde.
Le film aurait-il pris l'ascendant sur le livre ? Certainement.
C'est d'ailleurs ce qui a contribué à vendre le livre et faire connaître Winston Groom, plus historien qu'écrivain, qui a cependant l'immense mérite de parler d'une période qu'il a excellemment connu puisqu'il a fait la guerre du Vietnam. Il a également écrit une suite des aventures de Forrest (Gump and Co) en 1995, qui devait voir le jour au cinéma d'après un scénario d'Eric Roth, mais que les attentats du 11 septembre ont stoppé sans jamais reprendre.
Pour ma part, et je pense faire partie de l'immense majorité des fans de "Forrest Gump", le film est bien évidemment culte et mérite amplement ses six Oscars décernés en 1995. J'aurais juste attribué un Oscar supplémentaire du meilleur acteur dans un second rôle pour Gary Sinise que j'adore et qui a fait une performance époustouflante.
Le génie de l'auteur, à mon humble avis, revient à faire porter cette satire sur le mythe de l'imbécile heureux. L'armée en prend pour son grade, sans jeu de mots superfétatoires, les politiques également, et l'ineptie des relations internationales (Trump n'en a pas, malheureusement, le monopole...) n'en sort pas indemne.
Quelques petites différences, bien entendu, avec le film pour des raisons d'adaptation nous font découvrir ce brave Forrest dans l'espace avec notamment un singe mâle appelé "Sue" qui réapparaîtra ensuite à divers reprises auprès de notre sympathique héros malgré lui, suivi d'une longue captivité dans la jungle.
Bref, le clou est planté, et il s'enfonce profondément, de manière un peu lourde, mais ça fait parfois du bien et beaucoup sourire.
Sourire jaune devant une évidence : nous continuons (l'humanité) à faire des conneries, et vivement que cela s'arrête.
Sourire de manière dubitative, car cette période était quand même une sacré période ! Sans sida, ou la tolérance (en réponse justement au racisme et à un pouvoir politique débridé) était à son plus haut niveau et le droit de manifester n'était pas bafoué.
Sourire béat, enfin, en écoutant ce florilège de musique qui n'en finit pas de nous faire rêver, de Joan Baez à Bruce Springsteen en passant par Simon et Garfunkel.
Et si le livre n'avait que pour seul mérite de nous rappeler ce magnifique film et ses acteurs formidables, avec une bande son du tonnerre, ce serait amplement suffisant pour le découvrir.
Surtout l'été...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Cyrielle1703
  26 décembre 2017
Pas besoin de vous faire de résumé du livre, je crois que tout le monde connais l'histoire de Forrest Gump. A la place je voudrais vous parler du rapport très particulier que j'ai avec le film tiré de ce roman.

Forrest Gump c'est plus que mon film favoris, il a marqué ma vie, j'avais 10 ans quand j'ai demandé à mon père de me l'enregistrer quand j'ai vu qu'il passait à la TV. La bande annonce m'avait vraiment intrigué, je m'en souviens comme si c'était hier.
Et lorsque j'ai vu ce film, une véritable passion pour les Etats Unis en est sortie, j'ai fais un petit dossier avec des coupures de presses, la liste des Etats, les différents présidents, pleins de trucs en rapport avec les USA.
J'ai eu également le coup de foudre pour Tom Hanks, j'ai tous ces films à la maison.
Ce film me touche profondément à tel point que lors de mon voyage à San Francisco cet été, on a été mangé dans la chaine de restaurant dédié au film "Bubba Gump" et j'en ai eu les larmes aux yeux quand j'ai vu le décor du resto avec des photos de Forrest, le banc à l'entrée, les répliques du film sur les tables. J'en ai même acheté un mug dans la boutique souvenir Laughing .
Bref tout ça pour dire que lorsque je me suis attaquée au livre je me suis dis qu'il fallait que je fasse abstraction du film pour pouvoir apprécier le livre à sa juste valeur et j'ai eu raison
Le narrateur est bien Forrest Gump et celui-ci nous raconte sa vie sur plusieurs années à travers plusieurs péripéties dont certaines sont particulièrement loufoques, j'ai souvent pensé aux Monty Python ou au roman le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.
Forrest Gump dans le roman est plus mélancolique, les personnages de Jenny, Dan, Bubba et la mère de Forrest sont bien présents mais n'ont pas le même caractère et pas tout à fait le même destin que dans le film.
Malgré ses différences, j'ai vraiment aimé ce roman, loufoques, original, à l'écriture fluide.
Winston Groom a écrit une suite en 1996 qui vient seulement d'être publié et que le père Noël m'a gentiment offert. Je vais vite m'y plonger, Forrest me manque déjà...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fx1
  22 septembre 2015
Quand un film devient culte , l'on est un peu dubitatif quand l'on aborde le livre qui a inspiré ce film .
Il est vrâi que ce film a pour lui d'être interprété magistralement par Tom Hanks .
Le scenario du film est remarquablement élaboré , avec aucun temps mort .
On attend donc que le livre soit au même niveau ...
Hélas , si l'on retrouve les bases du film , il est vrâi que le lecteur à du mal à adhérer a cette histoire .
Le rythme ici est beaucoup plus lent , il y a beaucoup moins d'identification avec les personnages , le lecteur à du mal à retrouver les instants qui on marques ces yeux de spectateur .
L'histoire est beaucoup moins prenante , plus lente , il y a beaucoup moins de maestria narrative , le lecteur qui a aimer le film et qui 20 ans apres l'aime toujours , ressort frustré de cette lecture .
Nous ne sommes pas ici devant un mauvais livre , mais devant une oeuvre impersonnelle et relativement insignifiante .
Commenter  J’apprécie          82
darkmoon
  25 février 2013
Voilà le livre qui a inspiré le film. Et il a été seulement une source d'inspiration, parce que beaucoup de choses ont été transformées. Les personnages sont les mêmes (bien qu'il y en ait plus dans le livre), mais souvent leurs caractères sont totalement différents. Notamment, la mère de Forrest qui n'est pas ce personnage au caractère bien trempé mais est en fait une vraie pleurnicheuse. Jenny est très différente, et Dan. Les aventures qui arrivent à Forrest sont quelquefois similaires, mais la plupart du temps, ce ne sont pas du tout les mêmes (peu crédibles dans le livre).
Bref, je préfère largement le film et ce que les scénaristes ont fait de cette histoire à laquelle il manque toute la magie du film et des images.
Commenter  J’apprécie          93
patrick75
  22 décembre 2011
Rien à voir avec le film, qui était plein de tendresse, qui était une leçon de vie.Ici on est en "plein délire". Heureusement le réalisateur du film a épuré le livre pour n'en garder que l'essentiel , et il à remanié l'histoire .En fait, il a quasiment tout enlevé . Il n'a gardé que l'idée du personnage un peu "simplet" .Je m'aperçois que je suis en train de critiquer le film , plutôt que le livre .J'ai été tellement déçu par le livre..et le film m'avait tellement ému .
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
greg320igreg320i   26 janvier 2017
Bon, eh bien on a fait plein de trucs différents cet après-midi là,que j'avais jamais rêvés, même dans mes rêves les plus fous.
'La' Jenny m'a montré des trucs que j'aurais jamais pensé tout seul -de coté , e.n travers , en long, comme les chiens, en se penchant, en se cambrant,
'A' l'envers, à l'endroit -la seule manière qu'on n'a pas essayé c'est séparés !
On a roulé à travers tout le séjour et dans la cuisine -sur le fourneau, on a renversé des trucs, on a arraché les rideaux, on a fichu en l'air la carpette et on a même allumé la télé sans le faire exprès.
Finalement on s'est retrouvés dans l'évier, mais ne me demandez pas comment .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
darkmoondarkmoon   25 février 2013
Je courrais toujours pour aller partout, mais je ne pensais pas pour autant que ça allait me mener quelque part.
Commenter  J’apprécie          90
darkmoondarkmoon   25 février 2013
La vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.
Commenter  J’apprécie          80
EMELOUEMELOU   19 mars 2013
La vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.
Commenter  J’apprécie          50

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1407 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre

.. ..