AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782869678064
136 pages
Vents d'Ouest (15/09/1999)
3.9/5   47 notes
Résumé :
Après dix ans passés en prison Zoé n'a plus peur de la solitude. Aussi, à sa sortie, décide-t-elle d'aller vivre seule dans le petit village de La Goule, héritant de la maison de sa grand-mère. Bien sûr qu'elle s'attendait à une intégration difficile, mais tout de même ! L'accueil des villageois est particulièrement inhospitalier... Zoé les dérange, mais en quoi ? Les relents de sorcellerie qui émanent ça et là sont-ils une mise en scène destinée à la faire fuir ou ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 47 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  07 novembre 2012
Après avoir laissé ce petit bonhomme, pendant quelques jours d'été, entre de bonnes mains, je suis allée voir Zoé.
Je l'ai tout juste retrouvée à sa sortie de prison. Pourtant, ayant l'air si jeune, elle venait d'y passer dix longues années. Sa grand-mère venant de mourir et lui ayant légué sa maison à La Goule, elle décide de s'installer dans ce petit coin perdu. Elle fera la connaissance de tous ses habitants, notamment le maire, la sorcière, l'antiquaire, le curé et Hugo, le fils du maire, un peu benêt. Tous ont l'air bien étrange et ne semblent pas accepter l'installation de Zoé à La Goule. Cette dernière tentera alors de savoir pourquoi et tombera sur bien des mystères...
Avec cette couverture si sombre et ce corbeau, présage de la mort, on se doute que rien de bon attend Zoé...
La force réelle de Chabouté réside dans ses dessins. Une telle maîtrise du noir et du blanc est à nouveau frappante. Il a su créé une ambiance lourde et oppressante, soutenue par de superbes planches dont la taille varie intelligemment. Il laisse parler l'image, donne tout son poids aux silences.
Allez vite à la rencontre de Zoé....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
lonesloane
  27 septembre 2011
Zoé vient de sortir de prison, elle y a passé les dix dernières années, dans la solitude d'un univers carcérale complètement déshumanisé. Sa grand-mère Mathilde est décédée il n'y a pas très longtemps en lui laissant pour héritage un peu d'argent et sa maison, quelque part dans un tout petit village, « La Goule ». de toute façon, Zoé voulait fuir… fuir un trop lourd passé, fuir la ville et son agitation, fuir vers un ailleurs, une nouvelle vie qui de toute façon ne pourra pas être pire que ce qu'elle vient d'endurer.
C'est un univers étrange, un village comme figé dans une impénétrable dimension qui attend Zoé. le temps s'égraine lentement, presque différemment, et les rares habitants de ce triste hameau ne voient pas forcément d'un bon oeil l'arrivée d'une « intruse » dans la communauté. Malgré tous les efforts de Zoé pour, si ce n'est s'intégrer, au moins vivre tranquillement une vie solitaire à l'écart de tout, sa présence semble réellement déranger quelques uns des villageois, et, plus qu'un accueil frileux, elle sera rapidement confrontée à des actes d'intimidation… Il y a aussi cette atmosphère épaisse, poisseuse qui s'immisce à chaque instant en toute chose, cette sensation malsaine d'avoir en permanence des yeux fixés dans son dos, d'être surveillé, épié. Mais que se passe-t-il à La Goule ? de trop nombreux secrets semblent enfouis dans les alentours et certains ne souhaitent absolument pas qu'ils soient déterrés, quel qu'en soit le prix à payer.
Indéniablement, la lecture de « Zoé » aura été pour moi une très agréable surprise. Plus encore que le scénario, même si il est particulièrement bien ficelé et tiendra en haleine le lecteur jusqu'à la dernière page, c'est le trait de Chabouté qui m'aura subjugué. Un parfaite maîtrise du noir et blanc avec de nombreux à plats particulièrement bien sentis, un dessin contrasté et nerveux qui selon moi donne une force, une profondeur très particulière au récit, l'ambiance glauque et pesante est merveilleusement bien retranscrite tout au long de l'ouvrage.
Et puis il y a ce sentiment « d'intemporalité » qui envahira à coup sur le lecteur et accentuera encore cette angoisse lancinante dont on s'imprègne à chaque page. « La Goule » pourrait se trouver n'importe où, à n'importe quelle époque, tout y est figé, le moindre détail semble englué dans une immense toile d'araignée dont il est impossible de se défaire…
Lien : http://testivore.com/zoe/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
CallieTourneLesPages
  02 avril 2022
J'ai découvert Chabouté dans l'essai de Céline du Chéné. Je souhaitais découvrir son travail. J'ai commencé par zoé. le récit est bien ficelé. Les nuances de noir accompagnent la tension du récit qui va crescendo. le jeu d'ombre et de lumière accentue le mystère de ce village perdu.
J'ai été un peu surprise par la chute. Je m'attendais à plus.
Commenter  J’apprécie          120
soukee
  25 mai 2011
Il y a quelques temps sur la blogosphère, une sorte de complot a vu le jour, visant à nous inciter, nous, pauvres lecteurs, à succomber au charme des albums de Chabouté. Je suis faible, avouons le, et je n'ai pas résisté bien longtemps (surtout que j'avais ce titre sous la main au lycée...)
Zoé sort de prison. Sa grand-mère, Mathilde, vient de mourir au petit village de la Goule. Désireuse de rompre avec son passé, la jeune fille voit dans la maison dont elle hérite un havre de paix parfait.
Elle s'installe donc dans le petit village. Mais l'ambiance est lourde et elle n'est pas accueillie à bras ouverts, hormis par Hugo, le fils du maire, déficient intellectuel. La méfiance règne, surtout lorsque les villageois apprennent que la jolie Zoé ne veut pas vendre la maison de sa grand-mère et souhaite s'installer là. Quel mystère se cache derrière ses façades et ces moues aux abords si peu aimables ?
Quel choc ! Je n'avais pourtant pas été charmée du tout par les planches présentées ça et là sur les blogs vantant le talent de Chabouté, mais force est de constater que ce dernier maîtrise plutôt bien son art !
La force de ses dessins réside dans cette utilisation de la bichromie absolument stupéfiante ! Il alterne le blanc et le noir avec brio, déstabilisant parfois son lecteur avec des inversions d'une vignette à l'autre. Pour ma part, j'ai été complètement bluffée !
L'intrigue, quant à elle, est intéressante mais doit surtout sa qualité aux dessins qui l'accompagnent. Les personnages sortis de l'imagination de Chabouté sont troublants de réalisme et provoquent une foule de sensations à la lecture, tout en offrant à l'intrigue une dimension toute particulière. Ces visages froids aux regards inquisiteurs peignent à merveille l'ambiance des petits villages dans lesquels l'autre en général et l'étranger en particulier effraye.
Enfin, point appréciable à mes yeux également, cette BD est un one-shout (= en un seul volume) et permet de s'immerger complètement dans un univers en une centaine de pages sans être obligé de lire une suite pour en l'appréhender dans sa totalité.
Une excellente rencontre avec Chabouté donc, prélude à celles qui vont suivre, obligatoirement... Un grand merci aux conspirateurs/trices qui nous ont abreuvés de planches durant des semaines et m'ont permis de découvrir cet auteur !
Lien : http://bouquinbourg.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
jamiK
  23 août 2017
Les contrastes de noir et blanc, les traits secs et assurés de Chabouté font ressortir tous le sordide et le glauque de cette histoire, une histoire de sorcières, de village isolé du monde, de sauvagerie, de silence, de personnages inquiétants... C'est preignant, fort et glaçant. Un très bon Chabouté.
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lonesloanelonesloane   27 septembre 2011
Ici même les corbeaux survolent le village sur le dos pour ne pas voir ce qui s’y passe
Commenter  J’apprécie          110
AproposdelivresAproposdelivres   07 octobre 2014
... Tu t'es endormie dans la paix du Christ dans ta soixante-treize année...
Tous garderont de toi le souvenir...
... D'une femme dévouée, discrète et souriante...
Nous gardons de toi Mathilde, un souvenir fidèle et reconnaissant !
Commenter  J’apprécie          30
Erik_Erik_   21 septembre 2020
L'idiot du village a réussi en ville.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Christophe Chabouté (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Chabouté
Pour les besoins de la rédaction d'un scénario, l'écrivain français Benoît Cohen a passé sa licence de taxi à New York et a conduit cette célèbre voiture jaune pendant six mois. le projet de scénario est devenu un livre, puis, adapté en bande-dessinée par l'illustre Chabouté. Loin du rêve américain, "Yellow Cab", chez J'ai Lu, dépeint la réalité de la Grande Pomme.
Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/
autres livres classés : villageVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4357 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre