AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Delphine Perret (Illustrateur)
ISBN : 2211206131
Éditeur : L'Ecole des loisirs (08/09/2011)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 47 notes)
Résumé :
L'enfant
Illustrations de Delphine Perret

- Pardon, mais t'es quoi, toi ?
- Comment ça, je suis quoi ?
- Ben oui, t'es quoi comme animal ?
J'ai pensé : " Houlala, je dois être dans la
campagne profonde dont m'a parlé maman,
pauvre mouton, il n'a jamais vu d'enfant de
sa vie " !
- Je ne suis pas un animal, j'ai dit, je suis
Léonard
- C'est comme un léopard ? m'a demandé
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  18 janvier 2016
Léonard est un enfant des villes. Il déteste la campagne. Un jour, lors d'une balade avec ses parents, il se perd … dans la campagne profonde…ou, dans des réflexions hautement philosophiques !
À quoi ça sert un enfant ? Est-ce plus important qu'un mouton, qu'un sentier, qu'un caillou ?
Et d'abord, est-ce qu'un enfant a besoin d'être utile à quelque chose ?
À la campagne, on se balade pour le plaisir des yeux et des oreilles, pas pour acheter des trucs.
On se balade pour rêver, pour penser, pour écouter le silence. Ne rien avoir à faire, c'est pas si mal.
Léonard a beaucoup appris dans cette campagne profonde, profonde mais pas ignorante.
On peut être juste un enfant, juste un mouton…et cela suffit.
Une histoire très drôle avec un petit léonard vraiment sympathique.
Commenter  J’apprécie          260
canel
  25 janvier 2013
Léonard n'aime pas la campagne. Ras-le-bol des week-end "autour du feu comme les hommes des cavernes", des balades dans la nature avec les parents : "En général, il pleut. Ca fait mal aux pieds et ça donne soif".
Ca ne sert à rien la campagne, et rien n'y sert à rien, pense le gamin ronchon. Mais finalement, lorsqu'il croise quelques animaux bien utiles aux humains, il revoit son jugement. La vache donne du lait, la poule des oeufs, le mouton, de la laine. Et lui Léonard, au fait, à quoi sert-il ? Mais oui : à quoi sert un enfant ?
Un livre très mignon, plein d'humour notamment grâce aux sarcasmes du petit grognon. Sans être moralisateur, ce court roman montre qu'on a toujours quelque chose à apprendre quelque part. Il ouvre également des réflexions intéressantes sur le rôle de la nature et de la campagne, sur le sens de la vie, sur l'importance qu'on représente pour ses proches...
Le graphisme de Delphine Perret est irrésistible, c'est d'ailleurs ce qui m'a attirée à la médiathèque. Traits fins et bouilles/postures/expressions des animaux adorables et drôles.
Dès 6-7 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
lilimarylene
  20 décembre 2011
Ce petit roman est fort amusant, et mine de rien, il pose tout de même une grande question : oui, un enfant, à quoi ça sert ? Léonard a bien du mal à trouver une réponse satisfaisante...même s'il en trouve une très jolie : "Un enfant, ça sert à devenir quelqu'un plus tard !" Finalement, quand il posera la question à ses parents, ceux-ci lui répondront que ça ne sert à rien, et que ça n'a pas à servir à quelque chose d'ailleurs. Ca sert peut-être tout simplement à aimer et à être aimé ? En tout cas, on s'amuse bien en voyant comment Léonard essaie de se dépatouiller de ce problème insoluble, et les réactions des animaux sont vraiment rigolotes :
- Ecoutez, moi je fais des colliers de pâtes à ma mère et des bisous à mon papa.
- Ca n'a pas l'air terrible, a dit la poule.
Et puis, Léonard est tellement troublé par leurs questions, qu'il en oublie toute prudence, et cela donne lieu à une scène revisitée du Petit chaperon rouge... L'auteur en profite pour glisser le thème de la pollution, puisque le loup ne veut même pas le manger :
- Pouah ! Il est pollué cet enfant. Il sent les pots d'échappement et le poulet aux hormones ! J'ai pas envie de m'empoisonner avec un enfant des villes. Reprenez-le !
Décidément, Léonard ne sert même pas à être mangé...! Les illustrations de Delphine Perret, en bleu et noir agrémentent de façon légère cette petite histoire fort sympathique. Une histoire qui rassurera les petits : mê
Lien : http://surlestracesduchat.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Lagagne
  14 avril 2013
J'ai adoré ce gamin. Ce petit citadin, qui râle et se plaint, est plein de cynisme pour son âge. Ca change des enfants parfaits, tout beaux tout propres toujours contents. Parce que disons-le : ces enfants là n'existe pas dans la vraie vie.
Mon cher Léonard (héros de notre histoire) : moi aussi je me suis fait ch... à la campagne! Solidarité! Comme toi, j'ai tenté de parler aux moutons. de ce côté là j'ai eu moins de chance : pas de réponse. Et moi non plus je ne sers à rien, même devenue adulte. Ne t'en fais pas : c'est normal, et c'est tant mieux!
Commenter  J’apprécie          100
Jangelis
  01 novembre 2014
Je me suis régalée !
D'abord dans la première partie, les réactions de ce pauvre Léonard face à la campagne, et aux plaisirs de ses parents sur tout ce qui l'ennuie, contemplation, nature etc ...
C'est tellement souvent vrai quand on se promène avec des enfants.
Puis avec sa rencontre avec les animaux, ses interrogations philosophiques sur son utilité, la vraie raison de l'attitude des animaux, etc ...
Je m'amuse rarement autant avec un petit Mouche de moins de 30 pages !
Et les illustrations de Delphine Perret ajoutent au charme.
Ma petite de 8 ans l'a lu d'abord seule, et pas emballée.
Puis, je l'ai lu à haute voix, et avec sa soeur de 6 ans, elles étaient pliées de rire d'un bout à l'autre.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax   07 novembre 2012
"- Un enfant, ça va avec les parents. Un peu comme les piles vont avec une voiture télécommandée.
- T'es une pile ? m'a demandé la vache.
- Heu, non, pas exactement.
- Alors, tu sers à rien, a dit la poule. "
Commenter  J’apprécie          160
lilimarylenelilimarylene   20 décembre 2011
Seulement, à la campagne, il y a une autre spécialité, c'est de se perdre parce qu'il n'y a rien qui ressemble plus à un petit sentier qu'un autre petit sentier, un arbre à un arbre et un caillou à un caillou.
Commenter  J’apprécie          80
natali33natali33   27 avril 2012
A la campagne, il y a une autre spécialité, c'est de se perdre parce qu'il n'y a rien qui ressemble plus à un petit sentier qu'un autre petit sentier, un arbre à un arbre et un caillou à un caillou.
J'étais perdu comme aux grands magasins, mais sans le point accueil pour qu'on vienne me chercher.
Commenter  J’apprécie          50
lilimarylenelilimarylene   20 décembre 2011
J'ai commencé à avoir peur, un peu comme le jour où j'ai cru qu'il y avait :
Un cambrioleur dans mon salon,
un monstre sous mon lit,
un autre dans mon placard,
et des endives au jambon à table.
Commenter  J’apprécie          80
gouelangouelan   18 janvier 2016
Seulement, à la campagne, quand on commence à écouter le silence, on entend toujours des bruits.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Colas Gutman (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colas Gutman
Chien Pourri à Paris de Colas Gutman et Marc Boutavant aux éditions Ecole des loisirs
Chien Pourri et son ami Chaplapla en ont assez de jouer au Monopourri sur leur vieille serpillière. Pourquoi n'iraient-ils pas visiter Paris, si un camion-poubelle veut bien les prendre en stop ? A eux les merveilles de la capitale, ils vont toutes les visiter, de Notre-Drame au métropolichien, sans oublier les égouts bien sûr...
Colas Gutman a commencé à raconter des histoires en CM2. Un exercice d'écriture automatique avec comme seule consigne d'utiliser le mot «mouche.» Signe prémonitoire, quelques années plus tard, il écrit son premier livre dans la collection Mouche : Rex, ma tortue, prix Mille Pages 2006. Il continue son exploration de l'enfance et de l'adolescence avec Journal d'un garçon ou encore Rose. En 2012, il se demande à quoi sert un enfant ? L'enfant est distingué par le Prix Sorcières des premières lectures. En 2013, il invente un personnage et une série aussi hilarante qu'attachante : Chien Pourri dont il confie le trait à Marc Boutavant, c'est le début d'une grande aventure.
Né en 1970 à Dijon, Marc Boutavant est auteur, illustrateur, graphiste. Il a illustré un grand nombre d'ouvrages chez différents éditeurs. Il est notamment le créateur de Mouk (Mila éditions) et avec Emmanuel Guibert de la bande dessinée Ariol (Bayard - J'aime lire).
https://www.lagriffenoire.com/31023-poches-chien-pourri-a-paris.html
Vous pouvez commander Chien pourri à Paris sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : campagneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13104 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre