AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811205497
Éditeur : Bragelonne (24/06/2011)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, c'est idiot de ne pas s'en servir.
Tuer des vampires, c'est autre ch... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Slava
  12 décembre 2015
Tout amateur de fantastique, tout gros fan de ce qu'on appelle l'urban fantasy où tout adorateur de récit vampirique connaissent au moins le nom d'Anita Blake. Anita Blake, un des premières héroïnes de ce qu'on appelle la "bit lit", une femme de caractère, au sens d'humour noir et n'hésitant pas à se bastonner contre les vampires où autres monstres... Pourtant, apparemment, la saga aurait hélas devenue "cliché', se basant trop à la fin sur le sexe plutôt que sur les intrigues et moi, qui aime pourtant les vampires, j'ai toujours une méfiance envers la bit-lit, ayant peur du copié-coller de chasseuse en cuir têtue, et le reste... Pourtant, j'ai trouvé ce comic adaptant le premier tome de la saga dans ma bibliothèque municipal et je n'ai pas hésité à le prendre. J'ai vite découvert qu'il s'agissait d'une division en deux parties du livre original, donc je n'ai que le tome 1. Mais cela ne m'a pas découragé pour autant... Bon, je passe la critique après cette longue intro !
Les vampires se sont révélées au monde voilà deux ans (donc True Blood n'était pas le premier à user cette idée), ce qui a pas mal bousculer les codes. Anita Blake est une jeune femme au statue particulier : c'est une Réanimatrice, relevant les morts pour diverses raisons. Mais surtout, à ses heures perdues, elle s'occupe à tuer les vampires ne respectant pas les lois établis. Une nuit, elle sort avec des amies dans le club Plaisirs Coupables, un club de strip... vampirique. Evidemment, les choses se gâtent et Anita, pour sauver une de ses amies, doit collaborer malgré elle pour eux. Et la voilà qui s'embarque dans une délicate affaire...
Donc, commençons par l'univers d'Anita Blake. Il y a aussi bien des qualités que des défauts.
Ici, nous avons affaire à une héroïne un peu originale, une fille qui certes sera le modèle de toutes les Buffy et autres tueuses de démons (langage de charretier, maîtrises des armes, têtue, etc) mais c'est une fille qui adore collectionner des vêtements de pingouins ! Rien que cela... C'est aussi une fille capable de parler avec des... zombies. Et là, hélas, il y a un hic.
Il est certifier qu'elle est plus une "nécromancienne' qu'une tueuse de vampires or, hormis deux où trois passages, on ne voit pas grand chose de son talent pour relever les morts et on la voit plus comme exterminatrice de vampires. Ce qui est un peu dommage.
Ensuite, concernant l'univers, il est assez riche et construit. Avec quelque points d'originalités, je dois admettre. Comme par exemple le club de strip vampirique, le maître vampire de la ville qui est ici une... enfant vampire et... des rats-garous. Oui, des rats-garous, j'ai encore du mal à avoir vu ça.
Quand aux vampires... eh bien, ici, ils sont séduisants, sexy et terriblement charismatiques mais combien ils sont sanguinaires et cruels, et ce mêmes s'ils respectent les lois humaines. Ils n'hésitent pas à faire couler le sang et révèlent souvent leurs vrais visages. Cela, ça m'a bien plu ! Et surtout l'enfant vampire, brr... Son pouvoir, je n'ai VRAIMENT pas envie de le recevoir...
Quand aux dessins, ils sont pas mal du tout. Contrairement à ce que j'ai pu lire, les traits sur les vampires leur donnent vraiment... leurs traits (je sais, phrase la plus explicative du monde), ce mélange de beauté et de sauvagerie, que parfois, certaines cases leurs arborent des moments monstrueux. Mêmes si certaines mises en scènes de pages m'ont un peu déstabilises au début.
L'action est toujours là, alternant avec des moments de suspenses et de langueurs.
Et à la fin du tome, une petite nouvelle assez agréable, rentrant encore plus dans l'univers.
En tout cas, mon avis a été plutôt positif, même si je doutes de découvrir la saga en livres avec tout ce que m'on dit. Il me tarde de voir cependant dans la deuxième partie si Anita pourra s'en sortir de tout cela !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nyx
  16 avril 2012
Le premier tome des aventures d'une des plus célèbres chasseuses de vampires de la littérature du XXème siècle ! Une héroïne cynique, avec un sens de l'humour assez noir, qui n'hésite pas à lancer de petites phrases assassines, mais qui fait son boulot, et qui le fait bien ! Héroïne au caractère bien trempée, avec de la répartie, mais aussi une pionnière du genre bit-lit tel qu'on le définit aujourd'hui.
Bien que l'on puisse faire plusieurs reproches à l'auteur, on pourra les mettre sur le compte de son inexpérience. Premier roman d'une longue série, on pardonnera une écriture parfois simpliste, qui s'est améliorée par la suite. de même que cette manie de citer des marques à tout bout de champs pour décrire des tenues (descriptions un poil trop abondantes parfois). Au fil des tomes l'ensemble va s'améliorer, et on quittera cette ambiance de « premier roman ».
Besoin de re-situer le monde ? Les vampires font partie de notre société, au grand damne de toutes les instances juridique qui ne savent pas comment les considérés. Ils peuvent se marier, travailler, payer des impôts, sortir dans la rue sans craindre d'être exécuté (enfin…pas plus qu'une autre minorité dira-t-on). Les zombies sortent de leur tombe sous l'invocation des réanimateurs pour répondre aux avocats et les métamorphes ne sont pas une légende !
Dans tout ce joyeux cirque, Anita Blake relève des zombies, c'est son job. Comme elle le dit elle-même, si elle ne le fait pas volontairement, ce sera involontairement, et c'est beaucoup moins drôle !
Mais elle est également l'Exécutrice, la croque-mitaine des morts-vivants. La personne que l'on contact lorsqu'un vampire a enfreint la loi. Couverte de cicatrices, Anita en a déjà pas mal à son tableau de chasse. Elle est même consultante pour la BRIS, Brigade Régionale d'Investigations Surnaturelles. Elle bosse sous les ordres de Rudolf « Dolf » Storr, un flic honnête et scrupuleux qui fait son travail à la perfection quitte à secouer les puces de son équipe, et Zerbrowski un flic qui, s'il fait bien son boulot, a toujours l'air de s'habiller dans le noir et ne peux s'empêcher de balancer des vannes à tout bout de champs. de temps à autre elle a l'occasion de travailler avec celui que les vampires ont surnommé « La Mort ». de son nom « officiel » Ted Forrester, qu'Anita connait sous le prénom d'Edward, il est chasseur de prime. Il est cher mais il est bon, le meilleur qui soit. Anita a construit une relation qu'on pourrait qualifier d'amitié entre eux, si t'en est que lui puisse avoir ce genre de sentiment. Ils ont parfois travaillé ensemble, même si elle évitera de parler de son implication dans des affaires…peu officielles. Personnage froid, efficace et cynique, Edward est un personnage secondaire qu'il ne faut pas négliger dans l'univers de notre exécutrice !
Mais cela ne l'empêche pas d'avoir des envies normales ! Un petit ami, humain de préférence, qui la comprenne, la respecte. Si elle a renoncé au rêve de fonder une famille en raison de sa vie elle n'en rêve pas moins du Prince Charmant.
L'histoire commence lorsque Willy McCoy, un vampire qu'elle a connu lorsqu'il était encore vivant, vient lui proposer un contrat au nom de son maitre. Fidèle à ses principes Anita va d'abord violemment refuser, inflexible quant à certaines règles. Mais lorsque les vampires menacent une de ses meilleures amies, également avocate de la réanimatrice, celle-ci n'a d'autre choix que de céder. La maitresse vampire de la Ville, Nikolaos, des siècles de malveillance pour un corps de jeune fille délicate de douze ans, lui demande d'enquêter sur des meurtres de vampires qui se produisent en ville. Contrainte au silence vis-à-vis de la police, celle-ci ne peut compter que sur Edward, mystérieusement apparu en ville, et sur Jean-Claude. Jean-Claude…vampire, français, sexy en diable. On sait par les premiers chapitres que lui et Anita ce sont déjà rencontrés avant, mais nous n'en savons pas plus. Anita est troublée par sa beauté, mais elle préfère mettre sa sur le compte de ses charmes vampiriques. Il affrontera Nikolaos pour protéger Anita, et lui infligera la première marque vampirique pour lui sauver la vie. Il lui infligera la seconde par la suite, pour se protéger lui.
Grâce à Philip, un stripteaseur du Plaisirs Coupables, le club de striptease de JC, Anita va pénétrer dans le monde fermé des humains accrocs à la morsure vampirique. Elle va également rencontrer Raphaël, le roi des rats-garous, qui veut se débarrasser de l'emprise de Nikolaos sur ses sujets.
Trahison, mort, effusions de sang. Anita va en voir de toutes les couleurs pour résoudre cette enquête, et aucune aide ne sera de trop. La question est de savoir s'il sera trop tard quand elle trouvera le coupable, et que faire de Nikolaos ?
Des personnages attachants, à la personnalité creusée, de l'humour, de l'action, des rebondissements et du suspens. Bref un sacré cocktail pour un si petit premier tome !
Lien : http://nyx-shadow.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
basset
  11 juillet 2011
Un grand merci a babelio et aux édition milady pour ce partenariat.
Étant grande fan d'anita blake et de Mme Hamilton, je n'ai pas résisté à l'envie de découvrir ce comics, lors de l'opération masse critique BD. Et j'ai eu la chance incroyable d'être sélectionné. Je suis vraiment très contente d'avoir découvert cet ouvrage. Une grande première pour moi, je ne lis pas très souvent des BD ou comics, je crois que la dernière en date devait être un astérix et ça date....
Alors premières impressions, d'abord un choc et une déstabilisation, car pour la première fois je me suis retrouvé avec des visages et des images de personnages que jusqu'à présent je n'avais fait qu'imaginer. du coup pour certain j'ai retrouvé plus ou moins ce que j'imaginais et pour d'autre pas du tout. J'ai aimé découvrir ces personnages a travers l'oeil de quelqu'un d'autre, voir comment ils étaient perçus et imaginer comparer a moi. Je trouve le travail d'illustration très bien fait le mélange de nuance selon le lieu de l'action ou le rythme, chaque fond de page (sous les cases) est coloré et donne une profondeur a l'histoire.
Les illustrations sont très belle et claire, on retrouve rapidement l'atmosphère d'anita blake (une fois passé le premier étonnement), on plonge au coeur de plaisir coupable. Un très bon point a mon sens c'est qu'on retrouve l'histoire tel qu'on la connaît dans les romans, avec suffisamment d'information et de clarté pour suivre l'histoire à travers le comics. Et je doit avouer que le fait de mettre des images sur l'histoire donne une certaine dynamique au récit.
La seule petite chose qui m'a moins plût ce sont les traits des vampires que j'ai trouvé parfois vraiment trop agressif ou dur, ce qui les rend presque laid par moment alors que Mme Hamilton a tendance a nous les présenter toujours radieux dans ces livres (mais c'est du détail).
Bref un bilan très positif, et après cette première expérience j'espère retenter d'ici peu avec peut être la deuxième partie d'anita blake ou d'autre. Car oui ce comics n'ait que la première partie du tome 1 d'anita blake, il va donc falloir encore attendre un peu avant de découvrir la fin de l'histoire.....

Lien : http://paradisdulivre.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnGeeErsatz
  05 février 2017
je n'ai pas encore eu l'occasion de me lancer à la découverte de la saga Anita Blake: je dois avouer que le nombre assez impressionnant de tomes me fait un peu peur et que je voulais vraiment terminer mes sagas en cours avant d'en entamer une autre. Pouvoir avoir un aperçu de l'univers d'Anita Blake en comics me semblait une bonne idée. Mais malgré une lecture assez sympathique, je ne suis pas non plus très emballée...

Commençons par un point important lorsqu'on s'intéresse au comics: le dessin. Je suis déjà assez mitigée par cet élément. Dans l'ensemble, je trouve le dessin assez dynamique et avec des couleurs très accentuées qui donnent une atmosphère particulière au livre. Beaucoup de rouge, de gris, de couleurs vives à côtés de nuances sombres... En revanche, je ne trouve pas les personnages très réussis, à l'exception d'Anita, qui reste assez expressive: les autres personnages, en particulier les personnages masculins, semblent tous bâtis sur le même modèle, ce qui fait que c'est assez difficile de reconnaitre qui est qui.
En ce qui concerne l'intrigue, je l'ai dans l'ensemble assez bien aimé. Ce premier tome finit sur une sorte de petit cliffhanger qui incite à lire la suite pour découvrir ce qu'il va se passer. Il y a pas mal d'action, il se passe beaucoup de choses et la lecture se fait assez vite. En revanche, je regrette qu'il n'y ait pas eu une ou deux pages pour situer un peu l'histoire, car lorsqu'on ne connait pas l'univers ou le personnage d'Anita Blake, on peut se sentir un peu perdu.
Je pense que c'est le gros problème de ce comics: il s'adresse aux gens qui connaissent déjà la saga et ses personnages. Si on est, comme moi, un novice dans l'univers de Laurell K. Hamilton, on se retrouve un peu propulsé au milieu de nulle part, sans trop comprendre les motivations des personnages ou la composition de ce monde. C'est vraiment dommage, à plusieurs moments je me suis vraiment sentie perdue. C'est d'ailleurs pour cela que la chronique est beaucoup, beaucoup plus courte que d'habitude: je ne savais pas quoi dire de plus...
Pour ce qui est des personnages, je ne les connais pas encore suffisamment pour me prononcer de façon définitive, mais je suis intriguée par la relation entre le vampire Jean-Claude et Anita. Anita, d'ailleurs m'intéresse aussi: on sent que les vampires, même s'ils sont son gagne-pain, représentent quelque chose de très complexe, entre une certaine fascination, la colère et la peur. C'était intéressant de voir ses réactions à travers l'histoire.
Malgré mon impression finale mitigée, ce comics a le mérite de me donner envie de découvrir pour de bon Anita Blake. Je vais d'abord finir d'autres séries, et je m'y lancerai donc!
Lien : http://livroscope.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mutinelle
  09 juillet 2011
Grande fan d'Anita Blake (mais ça vous devez commencer à le savoir depuis que je vous en rabat les oreilles) je n'allais pas passer à côté du comics adapté du roman ! Je le guette d'ailleurs depuis quelques années maintenant, étant à l'écoute de la moindre rumeur annonçant sa sortie. Quand j'ai enfin eu une date officielle j'ai eu du mal à le croire, il a fallu que j'ai le livre dans les mains pour qu'il soit vraiment réel. Je sais c'est idiot mais bon… on ne s refait pas. :p
Je l'ai lu assez vite, normal pour un comics, les dessins vont plus vite à regarder, les bulles plus vite à lire qu'un roman. J'ai aimé mettre un « visage » sur un nom, voir comment le dessinateur avait imaginé les personnages, constater à quel point certains étaient différents de ce que j'avais imaginé. Je suis restée sur mon imagination pour certains personnages et ai préféré d'autres dessins à ce que j'avais visualisé.
L'histoire est strictement la même que celle du roman, mais m'a laissé un sentiment de manque. Comme lorsqu'on regarde un film adapté d'un livre. le temps imparti, 1h30 à 2h, ne permet pas de filmer toutes les scènes du livre, ou l'on se retrouverait avec un film de 6/7h :p Pour les dessins c'est la même chose. Enfin non, les dessins expliquent une partie des textes, représentent les descriptions, et les bulles synthétisant le reste. Il faut alors un temps d'adaptation. Mais une fois ce temps passé, je me suis plongé dans l'histoire avec délice. J'aime vraiment cette Anita des débuts et comme j'avais relu ce premier opus il y a 2 ans ½, cela m'a rafraichi la mémoire. Les dessins prenant du temps pour la réalisation des comics, le livre est divisé en plusieurs tomes, 12 dans le cas de celui-ci, et c'est assez frustrant d'être coupé en pleine histoire, surtout que les premiers tomes d'Anita Blake sont très accès sur les enquêtes. Bon, oui je sais je connais la fin vu que j'ai lu le livre, mais quand même ^^.
Concernant les dessins, je ne suis pas une habituée des comics mais j'ai bien aimé ceux-là. J'étais déjà familière de ceux représentant Anita Blake et Jean-Claude pour les avoir vu depuis quelques années sur le net, les autres ont été une vraie découverte et un vrai plaisir. J'ai vraiment bien aimé cette lecture, même si je l'ai trouvé bien évidement trop courte.
De plus, la petite nouvelle en image à la fin de la série est très utile pour encore mieux appréhender l'univers d'Anita Blake.
En bref, j'ai beaucoup aimé ce comics, même si je ne suis pas fan du genre. le seul petit hic restant le prix, même si je ne doute pas que ça les vaille, mon porte-monnaie n'est pas forcément du même avis.
Merci à Babelio et à Milady Graphics pour cette lecture.
Lien : http://mutietseslivres.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
BulledEncre   01 janvier 2012
Le style de Brett Booth illustre parfaitement l’histoire relatée. Les vampires, tout comme les divers autres monstres apparaissant au fil de l’histoire, sont magnifiquement retranscris ainsi que les détails liés à eux.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Milka2bMilka2b   27 décembre 2011
Si un jour, ca lui rapporte plus de me tuer que d'etre mon "ami", je sais qu'il n'hésitera pas.
Edward n'a pas de conscience. Ce qui fait de lui le parfait assassin
Commenter  J’apprécie          50
Milka2bMilka2b   27 décembre 2011
Avec Edward à l'interieur, je serai plus en securite dehors que dedans.
Si je suis l'executrice, Edward est la mort personnifiée
Commenter  J’apprécie          50
SlavaSlava   12 décembre 2015
Me voici face à Nikolaos, le maître vampire de la ville de Saint-Louis. Elle est entourée par ses lieutenants... dont Jean-Claude. Son rire est si pur, si limpide, qu'on pourrait le mettre en bouteille. Eh bien, il ne nous manque plus que la bande originale de Dracula, Prince des ténèbres. "Regardez, je ne suis qu'une gamine inoffensive." Ben voyons.
Commenter  J’apprécie          10
SlavaSlava   16 décembre 2015
Devenir un vampire, c'est un peu comme sauter du haut d'un immeuble pour se suicider. Si vous changez d'avis à mi-chemin, c'est trop tard.
( Vampires : Espèce protégée)

Commenter  J’apprécie          30
SlavaSlava   03 janvier 2016
Quand vous êtes seule avec un homme, il y a toujours un moment où vous en prenez conscience tous les deux. Selon le type de la situation, ça peut entraîner de la gêne, de la peur ou du sexe.
Je peux vous garantir une chose : là, ce ne sera pas le sexe.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Laurell K. Hamilton (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurell K. Hamilton
Payot - Marque Page - Laurell K. Hamilton - Péchés céruléens
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Anita Blake ???

Quel est le nom de famille d'Anita

Black
Smith
Blake
Summers

20 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : Laurell K. HamiltonCréer un quiz sur ce livre
.. ..