AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781094782010
Éditeur : 9791094782 (28/03/2015)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 22 notes)
Résumé :


Miss Dolly Green était anéantie par la demande du vieux duc. Ce marché, bien qu’incroyablement culotté, était peut-être le seul moyen pour elle de survivre.

Elle venait de perdre son petit domaine et n’avait plus que sa beauté pour elle. Elle n’avait donc plus les moyens de rêver.

Le bel Anton ne serait plus, à jamais, qu’un souvenir qu’elle pourrait chérir en secret…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Soukiang
  09 août 2018
Un prologue débutant le jour de la Saint-Valentin, le ton est donné pour le lecteur qui va découvrir une nouvelle facette de l'amour sous toutes ses coutures, à bout de souffle et jusqu'au dénouement de cette très belle histoire.
Sur le papier, une histoire pourtant vue et revue, de ces amours contrariés, de cette liberté entravée par les moeurs d'une époque, par l'impuissance à contrer les affres du destin, l'amour qui s'inscrit dans la profondeur des coeurs les plus sensibles.
Bienvenue dans le monde romantique de Lhattie Haniel ...
C'est le premier (certainement pas le dernier) livre de cette auteure auto-éditée que je lis, la découverte d'une plume sensible et riche en tournures de phrases maîtrisées et qui poussent encore et toujours à avancer, à tourner les pages, s'il a obtenu le prix 2016 Lauréat Prix Amazon au Salon de Paris, toute la question est maintenant de savoir pourquoi, j'espère apporter mon ressenti, quelques clés pour vous donner envie à votre tour, pour se laisser bercer et embarquer dans une autre époque, pas si lointaine et pourtant, bien des choses ont changé depuis, si l'auteure a fait un travail remarquable et d'une richesse documentaire pour apporter cette précision dans les détails, des coutumes de l'époques liées à la bienséance, aux traditions chères au conservatisme austère d'antan et aux respects des valeurs qui avaient cours à cette époque de la Monarchie anglaise, le langage usité dans les dialogues enlevés, dans ces joutes verbales hautes en couleur, que ce soit dans les appartements privés ou dans les réunions publiques, le décor des lieux est retranscrit avec une précision d'orfèvrerie,
Georges III était alors le roi de la Couronne britannique, la mise en place de mesures draconiennes pour renflouer les caisses de l'Empire avec de nouvelles lois, il a donc été décidé en cette année 1810 de taxer toujours plus les propriétaires terriens sauf si la descendance masculine était d'ores et déjà assurée.
Et c'est toute la pierre angulaire de cette trame qui se dessine, pour le duc de Clarence, lord Henry Grey, l'heure est grave, il s'ennuie dans son château, il est devenu veuf depuis peu et surtout il n'a pas d'héritier.
D'autant plus que les traditions familiales veulent que les mariages se fassent exclusivement au sein même de la grande famille jusqu'aux plus lointaines branches, quitte à chercher dans toutes les bottes de foin du pays.
Jusqu'au jour où une certaine Dolly Green semble correspondre à ces critères ...
Vous parler de cette romance qui se déroule au tout début du 19ème siècle, dans le comté de Suffolk Angleterre, c'est replonger dans cette atmosphère si doucereuse de la campagne anglaise, de ses plaines verdoyantes, de cette sensation de suivre aux plus près chaque personnage, d'endosser les costumes d'époque, de se prêter au jeu des pouvoirs et de l'outrecuidance, des situations et autres quiproquos qui s'enchaînent pour le plus grand plaisir du lecteur, donner cette dynamique aventureuse et prenante, ce souffle romanesque dans une quête éperdue vers le grand amour, les épreuves sont jalonnées de pièges et de secrets que les personnages devront s'affranchir, une intrigue qui sait trouver son rythme de croisère dans la deuxième partie du roman, par son mélange de légèreté propre au genre pour alterner des séquences plus dramatiques, je me suis pris rapidement dans l'ambiance et de cette héroïne principale, quel personnage fort et épris d'amour, un coeur qui va voir chavirer tous ses acquis et certitudes, des valeurs qu'elle voudra à tout prix défendre au péril de sa vie, sa sensibilité et sa confiance ébranlées par ce choix cornélien qui va s'imposer malgré elle, par cette envie d'assouvir ses rêves, on pense à l'univers poétique de Jane Austen dont l'auteure ne cache pas son attachement et son inspiration, pour une écrivaine indépendante, il ne s'agit aucunement de faire une resucée de son illustre modèle mais de créer son propre style qui allie magie de l'instant avec cette touche délicate et toute féminine, ce parfum de modernisme insufflé dans une trame tout en mouvement pour faire confronter les personnages entre eux, cette fragrance qui peut faire tourner la tête de tous les mâles pour le meilleur et le pire, rien de mieux que de colmater ces oppositions de caractères dans leur impertinence, dans leur doute, leur espoir, leur colère qui s'exprime par l'esprit submergé par l'émotion, par les non-dits.
Raison et sentiments ...
Souffler le chaud et le froid, ce cynisme ambiant et seyant à cette haute bourgeoisie aristocratique, cette rigidité qui accompagne l'ambition des personnages, la destinée réserve toujours bien des surprises, le contraste est saisissant pour nuancer la psychologie de chacun, l'auteure s'empare d'une histoire classique sur le papier pour la conter avec talent, passer de l'un à l'autre des protagonistes avec un sens de l'équilibre émotionnel, comme si l'oeil pouvait exercer un constant revirement pour capter toute l'ambivalence et la complexité des personnages, la mémoire qui sert de piqûre de rappel, le poids des convenances pour briser ces chaînes qui contrarie et ralentisse la cadence du temps, la plume est d'une belle sensibilité, chaque chapitre embrasse une période donnée et symboliquement des dates-clés en rapport avec l'intrigue, clins d'oeil, le poids du passé qui refait surface, cette distanciation de l'histoire avec le temps qui passe, ressentir les conséquences de ses choix pour en humer le parfum délétère des regrets éternels comme des convictions fortes et dans le tourment des âmes torturés, l'évolution d'Un Accord Incongru ! ne tourne jamais à la mièvrerie, les scènes ont toute leur raison d'être, souligner l'importance du propos sous-jacent, cette prise aggripée dans l'urgence et le temps qui sépare les personnages, sortir de ses préjugés moraux et conservateurs pour oser les défier, les personnaliser au risque de déjouer certains plans, la pudeur des personnages n'a d'égale que cette apparence qui fait défaut dans cette société aux règles bien ancrées et de servitude absolue, un maître a tous les droits, d faire tomber les masques pour découvrir ce qui se cache derrière les façades, la symbolique apparaîtra sous le renouveau d'une course contre le temps pour faire remonter tous les sentiments à la surface.
La courtoisie, le respect à la limite de l'obséquiosité, l'impression d'étouffer sous les couches de ces vêtements obligatoires, des scènes cocasses pour alléger une ambiance parfois chargée de rancoeur, de reproches non exprimés, l'évidence s'impose vite, l'intrigue va se concentrer au fur et à mesure dans cette dimension humaine, l'alchimie fonctionne, comme au théâtre, les personnages ne déjouent ni ne surjouent jamais, ils sont les deux faces d'une pièce de monnaie avec l'apparence du visage et de la partie cachée de l'iceberg, toute la réussite du roman est de distiller au compte-gouttes les secrets de chacun, de trouver cet équilibre délicat afin de faire monter le palpitant jusqu'au dénouement, un épilogue marquant, une émotion qui crispe et prend à la gorge à la fois, l'histoire est sulfureuse, une retranscription rigoureuse des us et coutumes de l'époque victorienne, c'est une réussite à tous les niveaux.
Si vous recherchez une romance historique solide et étayée par des moments d'insolence rare, ce que l'on peut attendre d'une histoire d'amour avec toutes ses variables, dans ce pays empreint de vieilles traditions, des personnages qui vont toucheront à coup sûr pour vous en imprégner dans leur volonté d'atteindre leur but, tous ces ingrédients sont harmonisés pour vous faire ressentir des émotions, l'objectif est atteint haut avec une plume fluide et d'une belle prestance, je vous invite à voyager dans le temps, à caresser le rêve d'une jeune femme, dans son émancipation, dans cet ode à la liberté et à l'amour ...
... avec Un Accord Incongru ! de Lhattie Haniel que je remercie pour sa confiance de m'avoir fait l'honneur de la lire et d'embrasser son univers magique et romantique !
Un Accord Incongru ! de Lhattie Haniel est une romance historique magnifique, une ode à la liberté et à l'amour absolu !
❤️💙💚💛🧡💜
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Colombedelesperance
  31 mai 2015
Encore une fois, merci à Lhattie Haniel pour ce partenariat !
Un accord incongru ! nous emporte une nouvelle fois en Angleterre, au 19ème siècle. Miss Dolly Green vit seule avec quelques domestiques qu'elle considère comme des amis dans un château en ruines, héritage de ses parents décédés dans sa jeunesse. Jusqu'au jour où Henri Grey, un duc de sa parenté, lui propose un marché : l'épouser et lui fournir un héritier en échange d'un toit… Dolly ne peut qu'accepter. Mais que faire du bel Anton qui a ravi son coeur et bien plus encore en une nuit ? le reverrait-elle seulement ?
Ok, d'accooooord, d'accord, d'accord. Ce résumé est officiellement pas cool du tout, mais il a au moins le mérite de vous donner quelques infos. Et puis, soyons honnêtes. C'est ma troisième chronique de la journée, je sens que la quatrième ne tardera pas à suivre, alors pardonnez-moi si je ne suis pas aussi efficace qu'en temps normal…
Bref. Sans conteste, on pourra dire que j'ai à nouveau dévoré la romance de Lhattie Haniel. C'était… beaucoup plus sensuel que Lady Rose et Miss Darcy, sauf que cela rentrait quand même bien dans le cadre. C'était un autre style tout en se fondant dans le premier, quelque part. Vous imaginez tout de même que j'ai dû sauter quelques lignes, comme d'habitude.
J'ai très vite été happée par l'histoire, même si j'avais quelques réserves. Je me suis bien demandé si l'auteure n'allait pas nous faire une histoire un peu étrange entre une jeune femme d'une vingtaine d'années et un vieux moche pas beau. Heureusement pour nous, non, bien au contraire ! le moche pas beau est présent, sauf qu'il reste le méchant de l'histoire.
À côté de cela, on fait la connaissance de Dolly, jeune femme qui a du caractère mais qui a des… bah je dirais qu'elle a des réactions un peu étranges. Tout de même, elle se laisse faire par Anton, d'accord mais… euh… euh ? Sur l'instant, cela ne m'a pas paru étrange, toutefois, j'avoue qu'avec le recul, je suis asse perplexe quant à ce choix de le laisser faire. Ça a été pire par contre quand elle part sans un seul mot !
Toujours est-il que je me suis laissée emporter tout du long, et que même si cette fois-ci, les sujets étaient moins faciles et moins légers (après tout, on parle de mariage un peu forcé, du fait de cacher une situation inconvenante, en résumé, de tout ce qui pouvait être tu à l'époque ou presque), cela n'empêche nullement le lecteur de passer un excellent moment. Il faut avouer qu'il a mal au coeur et que le tournant que prennent les choses est tout bonnement douloureux, ceci dit.
Oui, parce que l'auteure se joue de bien des façons avec son lecteur, le torturant de mille façons en permettant à ses personnages de croiser leurs chemins puis de les séparer de façon violente ensuite. le tout paraît très réaliste, une fois que les choses sont mises en place. L'histoire d'Anton et Dolly vous prend énormément à coeur…
Je me rends compte que j'épilogue beaucoup sur cette addictivité du roman, en même temps, c'est ce que je retiens le plus dans ce bouquin. Il n'est pas long (115 pages) et vous l'aurez vite croqué aussi. Ceci étant, la longueur est juste, ni trop, ni trop peu. On reste encore une fois dans des schémas classiques mais c'est très bien, on en redemande encore et toujours, évidemment !
La fin toute douce me convient bien, même si après tant d'émotions, on a presque du mal à y croire et à redescendre de l'arbre dans lequel l'auteure nous avait perchés. On sent pourtant qu'elle a bien mené son fil conducteur pour nous amener à tout ceci et qu'elle a pris plaisir à écrire l'ensemble.
Que vous dire ensuite ? La plume est toujours agréable, s'accordant bien avec le style de romance et nous absorbant véritablement dans la lecture. À ceci près que sur la fin, j'ai trouvé plus de fautes qu'au début et que j'ai eu un peu mal aux yeux, ce qui est dommage, sans quoi l'ouvrage aurait été encore meilleur.
En conclusion voici une nouvelle petite romance qui en ravira plus d'une, sans prise de tête mais qui vous prendra par les sentiments, qu'ils soient allégresse ou tristesse. C'est un roman qui n'est pas un conte de fées mais duquel on a du mal à s'arracher, pris que nous sommes par ce qui relie Dolly et Anton. C'est addictif et bien mené, les personnages nous plaisent parce qu'ils sont aussi humains et imparfaits (sauf cet Henri que vous avez envie de balancer par la fenêtre avec un coup de pied dans le fondement !), je vous recommande donc Un Accord Incongru !
Ce sera un 16/20 pour moi !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
StephanieMarcos
  25 février 2016
L'histoire débute en 1810. Lord Henry Grey, duc de Clarence vit à Sudbury. Un jour, il apprend cette nouvelle : les propriétaires terriens se verront bientôt taxer une partie de leurs biens sauf s'ils ont une descendance masculine. le duc est veuf et n'a pas d'enfant. Il s'enquiert de faire des recherches pour trouver une parente uniquement chez les Grey afin de ne pas déroger à la coutume de la famille de s'unir seulement entre Grey...
Miss Dolly Green vit dans le comté de Cumberland dans le Manoir des Marais de Kendal. Un jour, elle reçoit une lettre d'un enquêteur la pressant de prouver au plus vite son appartenance à la famille Grey. Pouvant prouver sa parenté et croyant s'agir d'un héritage, elle part pour le comté de Suffolk.
Sur le chemin du voyage, elle rencontre le bel Anton. Que va-t'il advenir de leur amour naissant ?
Que lui veut le duc de Clarence, quels relations vont-ils avoir ?
Comment vont-ils vivre cet accord incongru ? Y aura t'il une fin heureuse ? Et si oui, pour qui et à quel prix ?

L'auteure Lhattie Haniel nous sert son roman avec un style plutôt entraînant et ascendant. Elle m'a fait voyager et rêver à travers l'époque du 19ème siècle. J'ai tout de suite été prise dans la lecture, j'ai commencé ce roman un soir pour le finir le lendemain. le récit est bien orchestré et les personnages sont bien recherchés.
Un Accord Incongru est une histoire romanesque remplie d'émotions, de passions, de sentiments, d'espoir, de désespoir et d'amour. Après plusieurs chapitres la fin me paraissait évidente, puis le doute s'est installé pour finalement me demander jusqu'au bout comment cette histoire allait se terminer. Ce livre m'a beaucoup plu, ce fut une lecture captivante.
En conclusion, j'ai très apprécié ce roman sentimental historique qui m'a fait découvrir la belle plume de Lhattie Haniel, cette écrivaine à l'âme romanesque !

Mon dernier mot sera ces deux extraits :

"Sur ces dernières paroles, Dolly se sentit mal à l'aise et se mit à rougir fortement. Venait-elle bien d'en comprendre le sens ou bien y avait-il une autre explication à sa présence, ici ?"
"Ils dansèrent ensemble, sans un mot, juste le regard plongé l'un dans l'autre, ceux-ci brillants de mille éclats par cet échange silencieux."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs
  04 août 2015
Je remercie beaucoup Lhattie Haniel pour m'avoir fait lire ce second roman, enfin même s'il est sorti avant Violet, je les ai lu dans le désordre des sorties juste parce que j'en avais envie.
Lord Henry Grey doit trouver une solution pour éviter de payer des "impôts" sur sa fortune en la fabrication d'une descendance mâle. Mais pour cela, il lui faut une femme de sa propre famille. Compliqué ? Non, du tout, car apparemment il n'y en aurait pas. Dolly Green est une jeune femme qui vit seule avec très peu de personnes, dans la maison familiale. Entre les deux, rien de commun et pourtant, le nom de famille de Dolly était bien Grey a une époque sans qu'elle ne le sache. Elle va partir à la rencontre de cet homme, des suites d'échanges de courriers. Lors de son voyage, elle va faire la connaissance d'Anton, un jeune homme et coup de foudre qui les prendra tous les deux. Mais les chemins de ces trois personnages vont s'entrecroiser, laissant derrière eux amertume, envie, espoir et... bien d'autres émotions. Comment réussir à continuer à vivre sans être auprès de celui qu'on aime ?
C'est une question à laquelle l'auteur nous fait réfléchir dans cette histoire. J'ai beaucoup aimé les personnages, surtout le vieux Duc. Il est affable, n'aimant que lui ou plutôt sa fortune. Pour éviter de donner le moindre sou, il va aller jusqu'à faire du chantage à une jeune femme de sa propre famille. Ce qui lui arrivera ne sera qu'un simple retour de manivelle, même s'il est tardif. Concernant Dolly, je l'ai vu un peu naïve au départ, mais au final, ce sont ses émotions qui prennent le pas sur elle et le fait qu'à cette époque, une femme se devait d'être juste une belle oeuvre d'art à montrer aux autres, ce qu'elle ne veut pas. Quant à Anton, il est un séducteur, certes, mais ne va pas courir plusieurs gazelles.
Se faire une raison est un point important dans le récit.
L'histoire est simple de base, mais bien amenée, avec des personnages qui ne font pas que galerie. le vouvoiement, comme dans le premier livre que j'ai lu de cet auteur, le contexte, le 19ème siècle, le langage précieux... tout est bien présent, sans peser. C'est frais, léger avec un personnage exécrable qui y est pour beaucoup, pour ma part. La romance avortée entre Dolly et Anton laisse en appétit. Amour, tendresse, haine, désespoir, amitié... beaucoup de sentiments divers dans si peu de pages. Dans tous les cas, j'ai beaucoup apprécié cette histoire dont je ne voyais pas comment cela aurait pu se finir. C'est ce que je me suis demandé durant un bon moment, car je ne voyais pas de solution véritable et rapide surtout.
Au final, je dirais que même si je m'attendais à cette fin, le chemin parcouru est différent de ce que j'aurais pensé, avec quelques surprises et de bons moments tristes ou non. Un dernier mot, le texte est un peu court, j'aurais aimé en avoir plus !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/un-accord-incongru-lhattie-haniel-a118364026
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SapereAude
  09 février 2016
C'est une histoire plutôt sympa où nous découvrons Dolly et le Duc (j'ai oublié le nom...), on y découvre deux situations de la société « noble » de l'Angleterre de la Régence : un duc sans héritier dont la fortune se retrouvera au main de l'état si il n'engendre pas un descendant et Dolly, une jeune héritière de pas grand chose, qui se retrouve sans famille et avec le poids d'un domaine à entretenir, et qui de plus n'est pas mariée.
C'est l'histoire d'un accord qui va être passé entre Dolly et ce duc, c'est une idée que l'on peut se faire de ce genre de situation à l'époque, ces arrangements devaient être plus courant qu'on ne le pense et je crains, encore de mise de nos jours (si si...). Les choses font que Dolly acceptera cette proposition mais ce n'est pas le coeur de l'histoire, enfin...
On voit surtout les choses s'articuler autour de ce problème, car c'est un problème quand on a rencontré l'amour de sa vie et qu'on ne peut, dans cette situation, le retrouver.
C'est aussi une histoire de quiproquos et c'est ce qui fait le charme de ces histoires dans la veine des grandes auteures anglaises classiques ! Je ne vais pas en dire plus, cette histoire m'a mené doucement jusqu'au dénouement, sans prise de tête.
Il y a quelques points « négatifs » comme dans tout xD :
-le fait que les événements poussent Dolly à se retrancher dans cet accord, j'aurais voulu savoir ce qu'il serait arrivé si il n'y avait pas eut cette incident;)
-la naïveté de Dolly, peut on parlé de naïveté ? Je parle de moment au début, où elle se laisse totalement faire par cet inconnu qu'elle vient de rencontrer... Pour une jeune fille de la bonne société j'aurais aimé un peu plus de retenu (il faut croire que j'aime les histoire un peu prude xD enfin surtout pour cette époque...)
-Les quelques erreurs dans le texte, notamment de conjugaison : c'est un fait je n'adhère pas au mélange des temps, peut importe qui le fait et pourquoi. Je ne peux pas, ça me pique les yeux.
Heureusement pour moi, ce n'est arrivé qu'une ou deux fois dans ce texte ^^ donc je pardonne xD
Pour conclure, une jolie mise en bouche à la plume de l'auteur:)

Lien : http://leboudoirbibliotheque..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   04 août 2015
—J’ai un marché à vous proposer, mon enfant, et sachez qu’à mes yeux, vous n'êtes pas une petite provinciale, croyez-moi !

—Un marché ! s’exclama Dolly, en reposant sa tasse dans un petit tintement de porcelaine.

—Oui, jeune fille ! Un accord si vous préférez. Épousez-moi, et tout ce que vous voyez ici et bien plus encore vous appartiendra, et ceci, même après ma mort.

—Sans vouloir vous offenser, Vôtre Grâce, vous avez plutôt l’âge d’un vieux parent et non d’un futur mari, lui fit remarquer la jeune femme dont le rouge qui lui brûlait les joues, s’étalait à présent sur son cou, alors que son mal-être allait en grandissant dans tout son corps.

—Croyez bien que je le sais ! Cependant, épousez-moi et donnez-moi un fils, et tous vos problèmes seront réglés ! s’exclama-t-il en se rapprochant d’elle sur le sofa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Aurore666Aurore666   09 août 2015
- Cela est trop tard. C'est impossible! Si vous avez de l'estime pour moi, laissez-moi tranquille. J'appartiens dorénavant à quelqu'un d'autre, ajouta-t-elle en se rentrant les ongles dans la paume de la main à s'en faire presque saigner. Vous ne devez plus essayer de me revoir, je vous en prie! le supplia-t-elle.

Son coeur lui faisait affreusement mal!

Celui d'Anton se déchirait également!

Les paroles qu'elles venaient de prononcer empoisonnaient sa bouche. Elle n'aurait jamais cru pouvoir dire ces mots à l'homme qu'elle aimait tant. Son coeur n'appartenait qu'à lui, et qu'à lui seul.

Mais elle ne pourrait jamais le lui avouer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
StephanieMarcosStephanieMarcos   24 février 2016
Lorsqu'Anton prit place à son tour, il frôla le bras de Dolly qui rougit encore plus si tant est que cela lui soit possible. Après plusieurs minutes, le bel étranger tira discrètement sur la manche de sa robe afin de faire glisser la main de la jeune femme sous la table. Il attrapa celle-ci dans la sienne en la pressant tendrement.
Commenter  J’apprécie          30
StephanieMarcosStephanieMarcos   24 février 2016
Il préférait rester dans cette froideur dans laquelle il se sentait protégé de tous sentiments amicaux qui auraient pu faire éclater son cœur déjà brisé.
Commenter  J’apprécie          50
StephanieMarcosStephanieMarcos   24 février 2016
Ils dansèrent ensemble, sans un mot, juste le regard plongé l'un dans l'autre, ceux-ci brillants de mille éclats par cet échange silencieux.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : AccordVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4038 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre