AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226320121
Éditeur : Albin Michel (03/02/2016)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Qu'avons-nous fait de la libération sexuelle ? Thérèse Hargot, philosophe et sexologue intervenant en milieu scolaire depuis une dizaine d'années, s'interroge face à la jeunesse d'aujourd'hui. Banalisation de la " culture porno ", course à la performance, défiance à l'égard de la contraception, retour des stéréotypes, obsession de l'orientation sexuelle... Si les jeunes se sentent sexuellement libérés, ils sont prisonniers de nombreux diktats. Quelle est cette liber... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
FrancoisVR
  19 février 2016
Ce livre est un ixième état des lieux de la situation de l'éducation sexuelle dans nos pays d'occident (principalement centrée sur la France et la Belgique francophone). Il est la vision d'une praticienne depuis son cabinet, qui voit passer les cas les plus noires de notre société. Dans cette optique, c'est assez dépriment. Parce que ceux qui vont bien ne consultent pas. C'est une réalité qu'il ne faut pas oublier dans la lecture, pour éviter de déprimer. Mais au-delà de ça, il y a toute une série de problématiques traitées avec justesse, et qui peuvent être utiles à chacun. A prendre comme un apport, et non comme un tout unique. C'est un complément utile, mais rien de plus qu'un complément.
Commenter  J’apprécie          40
gabylis
  18 novembre 2016
Un essai très intéressant fondé sur l'expérience de sexologue et de formatrice en éducation affective et sexuelle, de l'auteur. Jeune femme d'une trentaine d'années, Thérèse Hargot a l'art de soulever les bonnes questions sur des sujets qui inquiètent, fâchent ou restent tabous : pornographie, pilule, pratiques sexuelles des très jeunes adolescents, égalité des sexes, etc...
A lire, ne serait-ce que parce que les questions posées et les thèmes traités vont bien souvent à l'encontre d'une manière de penser unilatérale, mais aussi parce que c'est une sorte d'état des lieux - pas complet mais quand même très pertinent - de la jeunesse occidentale en matière de sexualité.
Commenter  J’apprécie          30
IsabelledlG
  22 août 2016
SYNOPSIS : L'auteur est une trentenaire philosophe, sexologue, mariée, mère de famille… et qui trouve aussi le temps pour intervenir en milieu scolaire pour parler d'éducation affective et sexuelle. Elle pose ici les vraies questions sur l'héritage de la libération sexuelle des années 70, et sur l'invasion de la culture pornographique dans notre société.
CE LIVRE EST A LIRE A TOUT PRIX, par tout le monde ! Pertinent dans sa réflexion, lisible par les cathos, les non cathos, les anti-cathos, … et par le clergé aussi. Il invite à repenser l'éducation affective des jeunes (et moins jeunes, car il n'est jamais trop tard pour bien faire), afin de pouvoir mieux aimer et entrer en relation avec les autres.
5/5. Dès 16 ans environ.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lrntvlrntv   05 novembre 2018
Enfin, il va bien falloir que les autorités se décident à mener une action forte contre l'accessibilité des sites pornographiques par des mineurs. C'est compliqué ? Ce n'est pas grave, ils trouveront une solution. Si on peut envoyer des sondes spatiales, faire des opérations chirurgicales à distance et faire réapparaître Michael Jackson lors d'un concert, on peut bien trouver un moyen pour que des gamins de 9 ans ne tombent pas sur des sites pornos ? Ah, on me dit que ce n'est pas un problème technique mais symbolique : on ne va tout de même pas restreindre les libertés ! Les libertés ? De ceux qui consomment sans le vouloir ou de ceux qui s'enrichissent en les rendant dépendants ? Les adultes ne se sentent pas en droit de condamner la consommation de la pornographie par les mineur parce qu'ils sont tout autant concernés. Ils ne se sentent pas en droit de dénoncer les conséquences sur les ados parce qu'ils ne veulent pas imaginer que ça puisse avoir des effets négatifs sur leur propre vie. Ils ne se sentent pas en droit de dénoncer l'usage abusif des téléphones portables par les adolescents parce que ce sont eux qui les ont mis entre leurs mains. Ils ne se sentent pas en droit de dénoncer la vision de la sexualité véhiculée par la pornographie parce qu'ils ont prôné une sexualité libérée de tous les interdits menés par la quête de plaisir. Ils ne se sentent pas en droit d'agir parce qu'ils sont totalement complices. Le bal des hypocrites n'a-t-il pas assez duré ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lrntvlrntv   05 novembre 2018
Cinquante Nuances de Grey a trahi les femmes postmodernes. Celles qui font de leur mari et de leurs fils des "gentils garçons" sont excitées par qui ? Un "bad boy", égoïste, odieux, imbu de sa personne, violent mais musclé ! Quant aux hommes, ils me confient dans mon cabinet consommer en abondance des images pornographiques où les femmes sont dominées et humiliées, des images qui affirment la puissance, la force et le pouvoir de l'homme sur la femme. La pornographie pour les femmes et pour les hommes est devenue un exutoire du désir interdit : celui de se laisser dominer et de dominer. [...] Derrière la vitrine de la femme libérée et de l'homme moderne se rejouent dans l'intimité sexuelle les représentations du masculin (puissant et fort) et du féminin (soumis et docile) pourtant décriées socialement. Et si l'engouement est tel pour les pratiques mettant en scène un homme tyrannique et une femme captivée, c'est qu'il est l'expression d'une revanche ou d'une concession quand extérieurement les femmes semblent emporter la lutte pour le pouvoir. Autrement dit, cet afflux de violence est l'expression d'une crise profonde du rapport de pouvoir entre hommes et femmes qui a été déstabilisé au cours de la libération sexuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabylisgabylis   18 novembre 2016
Ne pourrait-on réécrire l'histoire de la princesse Zélie, et imaginer qu'elle partage l'aventure avec son chevalier, combattant ensemble et chacun à sa manière les dragons, peuplant ce triste château de rires d'enfants ? Entre être prisonnière de son palais et prisonnière de son dragon-liberté, n'y-a-t-il pas une troisième voie à trouver ?
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Thérèse Hargot (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thérèse Hargot
Thérèse Hargot, Une Jeunesse sexuellement libérée (ou presque) .Thérèse Hargot présente son livre "Une Jeunesse sexuellement libérée (ou presque)" paru chez Albin Michel. http://www.laprocure.com/jeunesse-sexuellement-liberee-presque-therese-jacob-hargot/9782226320124.html
autres livres classés : liberté sexuelleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox


Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
269 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre