AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714454151
Éditeur : Belfond (05/06/2014)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 286 notes)
Résumé :
Entre Iowa et Massachusetts de 1943 à 1946.

Depuis que son mari a été appelé à rejoindre les forces alliées pour combattre en Europe, Glory Whitehall s’ennuie. Laissée seule avec son fils de 3 ans, enceinte jusqu’aux yeux, la jeune femme cherche une occupation pour tromper la solitude.
Un beau matin, Rita Vincenzo reçoit la lettre d’une inconnue du Massachussetts…
Entre Glory, jeunette impulsive, et Rita, femme de poigne au grand cœur, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (98) Voir plus Ajouter une critique
ssstella
  01 juillet 2017
L'histoire de l'oeuvre en elle-même est déjà jolie. Deux femmes qui ne se connaissent que par les échanges sur le blog de l'une des deux, décident d'écrire ensemble, sans jamais se rencontrer, un roman sur deux femmes... qui ne se connaissent pas et ne se rencontreront peut-être jamais.
Le roman épistolaire s'imposant, elles nous offrent l'histoire d'une amitié naissante jusqu'à devenir vitale entre ces femmes, l'une installée dans le Massachusetts et l'autre dans l'Iowa. Toutes deux se soutiennent moralement pendant l'absence de leurs maris partis en Europe lors de la seconde guerre mondiale. Elles échangent des recettes ou des conseils de jardinage, se rassurent et se réconfortent dans les moments les plus difficiles.
C'est un roman très souvent émouvant, plaisant à lire, aux personnages attachants. Mais parfois, le récit s'envole, emporté par une écriture romanesque, et la crédibilité des courriers échangés en pâtit.
Même si j'ai comme l'impression qu'il finira dans la case oubliette de mon cerveau, j'ai passé un bon moment avec cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          531
Annette55
  26 octobre 2014
Voici un joli roman épistolaire pétri d'émotions, de douleurs manifestes, de peines profondes mais aussi de solidarité , de courage, d'inventivité, de tendresse,de complicité fertile ....au fil des écrits durant trois années de guerre : une jeune femme de vingt trois ans, Glory Whitehall, qui s'ennuie dans sa grande demeure du Massachussets et cherche une amie à qui parler ....et, à des centaines de kilomètres de là, en Iowa,Rita Vincenzo.,Quarante et un ans, qui s'interroge:
Comment joindre les deux bouts dans un pays rationné?
Comment réconforter la douce et effacée Roylene la fiancée de son fils, Toby, parti faire la guerre en Europe?
Comment rendre positif l'engagement de son mari Sal, parti à la guerre ,en Italie,comme auxiliaire de santé?
A qui confier son mal être?
Comment vivre et se rendre utile dans un monde sans hommes dans la crainte du télégramme annonçant une catastrophe?
Comment égayer son quotidien dans un environnement où beaucoup de choses sont rationnées?
A qui confier sa souffrance lorsque l'on attend, fébrile,impatiente,
des nouvelles d'un époux, d'un frère, d'un ami, d'un fiancé, tous partis de l'autre côté de l'océan?
Ces lettres offrent à chacune de ces deux femmes un moment de réconfort unique, attendu, bienvenu, dans un monde bouleversé qui menace leur courage.
Ce que j'ai aimé dans cet ouvrage c'est surtout L'honnêteté du ton,vrai, attachant,
complice, naturel, sincère,l'on partage leurs craintes, leurs espoirs, leurs doutes, leurs faiblesses,aussi, la force incroyable de leur entraide et compréhension réciproques, la remise en cause perpétuelle de leurs certitudes "d'avant", l'échange touchant de confidences et secrets intimes.....
Une magnifique histoire, d'amitié vibrante d'optimisme malgré les temps hasardeux et difficiles et les épreuves qu'elles doivent chacune traverser!
Un ouvrage salutaire qui fait du bien!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          443
LePamplemousse
  30 décembre 2014
Les romans épistolaires nous donnent souvent l'impression d'être proches des personnages. Ici, deux femmes, Glory 23 ans et Rita 41 ans, toutes deux épouses de soldats pendant la seconde guerre mondiale, vont s'échanger des lettres afin de lutter contre la peur et la solitude. Bien que vivant à des centaines de kilomètres l'une de l'autre aux Etats-Unis, elles vont apprendre à se découvrir et une véritable amitié va se tisser.
Glory est une jeune mariée, déjà maman d'un petit garçon et enceinte d'un deuxième bébé.
Rita, elle, vit seule depuis que son mari et son fils se sont tous les deux engagés.
D'abord pudiques et timides, leurs lettres vont devenir une source de joie et une vraie bouée de sauvetage pour ces deux femmes rongées par l'angoisse.
Leurs échanges sont drôles, simples, plein de fantaisies, de conseils, de petits secrets et de vraies révélations. Nous en arrivons à avoir le sentiment de connaître personnellement ces deux femmes et tous leurs proches.
Un joli roman, écrit à quatre mains, qui restitue bien l'ambiance de ces années de guerre et met en lumière deux belles personnes, aussi naturelles que généreuses, aussi timorées que colériques, bref, deux femmes imparfaites auxquelles on adorerait ressembler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Stoufnie
  14 janvier 2015
Ce roman épistolaire est une histoire d'amitié. le lien qui uni ces deux femmes qui ne se sont jamais vu et jusque là jamais écrit est riche d'espoir, de tristesse et parfois d'oublis de soi.
Car on ne nous décrit pas deux femmes extraordinaires ni puritaines avec une morale à toutes épreuves. Non, ces deux femmes ont des défauts. On est loin de l'image des américaines pendant la seconde guerre mondiale.
Et d'une lettre à l'autre, on va voir la plus jeune "Glory" changer, je dirai même devenir une femme ! Entre les aléas de la vie, l'éloignement des hommes partis à la guerre, les enfants à éduquer, le jardinage, on découvre aussi la détresse de ceux qui sont restés, la pénurie alimentaire et des femmes qui doucement comprennent qu'elles peuvent faire autre chose que de s'occuper de la maison. Une seconde vie aux suffragettes !
Un roman qui contient une profusion de sentiment, qui nous fait passer des larmes aux rires !
J'ai déjà dit que j'avais une affinité pour les romans épistolaires car j'aime le dynamisme que cela donne à ma lecture.
Dans celui-ci, il faut savoir qu'en plus, il a été écrit à deux mains, les deux auteurs prenant l'identité d'une des héroïnes et de surplus ne se sont jamais vu avant de se lancer dans cette aventure.
Verdict une lecture très sympathique à lire même si je dois avouer que le début est un peu long.

Lien : http://lesciblesdunelectrice..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
marmotte-g
  15 octobre 2014
Un roman tout simplement génial que l'on dévore. Une très belle histoire d'une amitié qui se fait par l'échange de lettre dans une époque difficile de la seconde guerre mondiale.
Commenter  J’apprécie          272
Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
ssstellassstella   22 mai 2017
Quand il l'a retrouvé, il se tenait au chevet d'un GI manifestement déjà mort. Mais le gamin continuait à presser ses mains de toutes ses forces à l'endroit où le bras du soldat avait été arraché, usant de son corps comme d'un gigantesque bandage. Il n'y avait même plus la place pour faire un garrot, c'était sans espoir, mais le petit s'acharnait, le visage ruisselant de sueur, son uniforme inondé de sang.
[...]
Sal l'a délicatement écarté du cadavre. Il l'a ramené jusqu'à l'infirmerie, lui a fait avaler une rasade de tord-boyaux - celui qu'ils avaient sous la main - et a pris le relais pour prier.
Il a demandé à Dieu de pouvoir revenir en arrière afin de renvoyer ce pauvre gamin de ce côté. De lui promettre que les rivières de sang versées ce jour-là signifiaient qu'il en coulerait moins le lendemain, et le jour d'après.
Puis il s'est aperçu qu'il n'était même pas sûr de vraiment croire en Dieu. Ce qu'il savait, en revanche, c'était que le sang sur l'uniforme de ce jeune infirmier aurait pu être le sien. Sal était convaincu qu'au milieu de toutes ces horreurs ce gamin aurait donné son propre sang pour sauver la vie de ce malheureux GI. Et que si Dieu existait, c'était là qu'il résidait : dans sa détermination farouche d'un être humain à en sauver un autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
ssstellassstella   01 juillet 2017
J'aimerais tant être là, avec vous. Ou que vous soyez là, à mes côtés. Cette guerre est si injuste de nous séparer des êtres que nous aimons, à la fois sur le sol américain et au-delà des mers. Puis j'ai pensé à nos braves petites lettres qui voyagent, les miennes vers vous et les vôtres vers moi, en rythme, comme pour entretenir le fil d'une conversation pressante et nécessaire.
Commenter  J’apprécie          190
StoufnieStoufnie   14 janvier 2015
Vous ai-je déjà raconté que j'avais passé une année entière en France? J'ai vécu l'occupation de ce pays comme un affront. Comment peut-on occuper une nation si éprise de liberté et de joie de vivre? Comment peut-on envahir un peuple si hardi, si audacieux?
La réponse, c'est qu'on ne peut pas.
Commenter  J’apprécie          220
Annette55Annette55   26 octobre 2014
Fut un temps où le chaos régnait sur le monde cauchemar interminable champs de morts et au milieu, deux femmes prirent la plume pour se confier leurs projets,leurs rêves,leurs chagrins sur papier blanc,d'une main affirmée....
Commenter  J’apprécie          210
CSBlitaussiCSBlitaussi   05 avril 2017
"Souvent, le monde n'est pas prêt à faire face au changement. Il faut l'habituer progressivement, sans quoi il se montrera hostile. Le changement nécessite la patience." Comme avec les plantes. Je leur ai présenté le soleil et la lumière petit à petit, et elles se portent à merveille.
Votre vie a changé, Rita. Vous devez vous y faire progressivement. Mais ne restez pas en arrière. Nous avons besoin de vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Suzanne Hayes (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Suzanne Hayes
New Haven author Suzanne Palmieri
autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1469 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..