AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075076432
Gallimard Jeunesse (06/04/2017)
4.09/5   43 notes
Résumé :
Le masque de Shikanoko est brisé. Il retourne chez le sorcier de la montagne. Malgré les catastrophes et la bataille pour le trône du lotus, il espère retrouver Akihime, la princesse de l'automne, et l'enfant empereur.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
kuroineko
  02 janvier 2018
Je referme à l'instant le tome 2 de la tétralogie Shiranoko et mon seul regret est de ne pas détenir le troisième pour le commencer dans la foulée.
Le premier volume, L'Enfant du Cerf m'avait plutôt bien plu. La Princesse de l'Automne, elle, m'a complètement capturée dans sa trame intelligente et passionnante.
Les éléments introduits précédemment s'intensifient et se densifient au cours de ce tome-ci. On retrouve les manigances et les complots politico-militaires, on découvre plus avant les tenants de la magie et de la sorcellerie. Celles-ci obéissent à divers courants. Japon fantastique oblige, la proximité, voire l'osmose, avec les forces essentielles de la Nature joue un rôle fondamental.
Lian Hearn s'est fondée sur plusieurs textes fondateurs de la littérature et de l'historiographie nipponne, comme le Dit des Heike, pour construire et rendre cohérentes ses intrigues ainsi que son univers.
Le manque d'empathie pour les personnages que j'avais ressenti à la lecture du premier s'est envolé avec ce volume. Chacun gagne en profondeur, à commencer, naturellement, par les principaux protagonistes. Certains autres pourraient reprendre en choeur avec Dutronc "Je retourne ma veste", tellement quon en attrape presque le tournis.
Le point fort de l'auteure, toujours concernant ses personnages, est sa faculté à ne pas se contenter d'une simpliste répartition manichéenne. L'un d'eux, d'ailleurs, explique à un moment que "il n'existe pas de bien sans mélange en ce monde, de même que le mal n'est jamais absolu. Tout est ombre et soleil, ténèbres et lumière".
Qu'ajouter à si belle vérité?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
tchouk-tchouk-nougat
  11 janvier 2018
Shikanoko se retrouve seul dans les Bois Obscur. Blessé dans sa chair et dans son âme, il erre jusqu'à retrouver le chemin de la cabane du vieux sorcier. Pendant ce temps là la princesse de l'automne s'est enfuie loin de lui, emportant avec elle le jeune empereur.
Ce second tome est très prenant, plus que le tome un je trouve. Les personnages s'étoffent un peu, et si les aléas du destin poussent toujours leurs pas dans une direction, je les ai trouvé plus actifs.
L'univers dans un japon médiéval acquiert de plus en plus de magie.
J'ai quand même trouvé que certains événements étaient trop rapidement résolus notamment la confrontation avec le prince abbé et Shikanoko. On a attendu cet événement depuis le début du livre et en quelques lignes succinctes voici leur combat réglé. J'ai été énormément frustrée par cette fin! Elle aurait méritée tellement plus de détails!
Commenter  J’apprécie          120
Guillaume72
  21 mai 2021
Second tome un peu plus fluide que le précédent avec de multiples rebondissements mais on reste dans une ambiance assez sombre et une magie de la même teneur. Il m'a fallu parfois remonter le fil de ma lecture et de ma mémoire pour resituer les personnages. Au bout d'un moment je me suis interrogé sur qui était le père de la princesse de l'automne ?
J'ai toujours quelques difficultés à m'attacher aux personnages. Ils ont le don de me tenir un peu à distance. L'intrigue quant à elle est riche et plutôt bien menée même si j'attendais un peu mieux de la lutte entre Shikanoko et l'abbè.
Commenter  J’apprécie          90
fleya
  10 janvier 2018
Je n'ai fait qu'une bouchée de ce second tome! Autant j'avais reproché au premier d'être trop fourni en nouveaux personnages et domaines au point d'en être quelque peu perdue, autant sur ce second tome la lecture fut fluide et hypnotisante! Lian Hearn a la faculté de me rendre accro comme jamais à ses mots. Même quand le livre est fermé la poésie de Shikanoko me poursuit dans mon quotidien... Que dire de plus hormis que je me jetterai à corps perdu dans le troisième tome à la seconde où j'aurai terminé cette critique!
Commenter  J’apprécie          70
harukochan
  03 octobre 2021
En résumé : un tome II riche en intrigues et révélations, mais également un tremplin pour le tome III. Lecture addictive en vue !
En détail :
Ce tome nous entraîne encore plus profondément dans les intrigues de clans, auxquelles se mêlent bien sûr des histoires de famille et des espoirs amoureux, ce qui rend le tout passionnant. le résumé du précédent tome en début d'ouvrage est bien pratique pour avoir un aperçu global de l'intrigue et entamer la lecture dans de bonnes conditions (surtout pour ceux qui font des poses entre les tomes !).
Les personnages et les lieux sont désormais bien plantés et comme le laissait pressentir le tome I, Shikanoko n'est pas seul sur le devant de la scène. le récit laisse une grande place aux autres personnages et multiplie les points de vue, rien n'est tout blanc ou tout noir et cela apporte de la richesse à l'histoire. Un peu frustrant sur les loves interests, on ne peut pas dire que les personnages choisissent la simplicité ! La passion est là mais l'intrigue ne laisse aucune chance aux personnages.
Certains passages sont épiques et riches de sens, l'auteur nous fait assister à la naissance des légendes qui planent sur ses autres livres. Les personnages transportent beaucoup d'objets qui ont leur volonté propre en plus de leur valeur symbolique.
Dans ce tome, nous en apprenons plus sur l'origine des capacités semi-magiques imaginées dans le clan des Otori (invisibilité, second moi...) ainsi que la maîtrise des poisons et animaux vénéneux. D'autres éléments font également échos : le peuple de l'araignée, Jato le sabre serpent, le Secret... Je crains qu'il n'y ait une relecture du cycle du clan des Otori qui ne se profil .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   12 avril 2017
Incapable de dormir, en proie à la douleur et à la fièvre, Shikanoko marcha jour et nuit à travers le Bois Obscur. Son corps était tantôt glacé, tantôt brûlant. Il avait l'impression qu'il ne lui appartenait plus. Il flottait au-dessus de lui en le regardant suer et frissonner, et se demandait pourquoi il s'accrochait encore à la vie. Souvent, il avait des hallucinations. Les morts semblaient marcher avec lui, en le sermonnant et en l'accusant. A un moment, il entendit les hennissements stridents des chevaux, sans savoir s'il devait courir vers eux ou les fuir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   11 janvier 2018
On ne peut se fier à la mémoire. Cinq hommes se souviendront d'un événement de cinq manières différentes.
Commenter  J’apprécie          160
kuroinekokuroineko   02 janvier 2018
Ce n'est pas trahir quelqu'un que de lui dire qu'il se trompe. Peut-être n'existe-t-il pas plus grande preuve de loyauté.
Commenter  J’apprécie          100
CarozineCarozine   15 juin 2017
Lorsque Masachika ouvrit les yeux, il découvrit le décor familier de sa maison d’enfance. Ouvrir n’était pas vraiment le mot, songea-t-il, car ses paupières étaient tellement enflées qu’il n’y voyait à peine. Sa peau était brûlante et irritée et, outre ses démangeaisons, il souffrait des pieds à la tête. Il a avait la langue gonflée, les lèvres gercées.
Il comprit où il se trouvait en apercevant la silhouette des montagnes derrière l’unique volet ouvert —les autres étaient clos et barricadés de l’intérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kuroinekokuroineko   02 janvier 2018
(...)il n'existe pas de bien sans mélange en ce monde, de même que le mal n'est jamais absolu. Tout est ombre et soleil, ténèbres et lumière.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Lian Hearn (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lian Hearn
Le Clan des Otori, le silence du Rossignol, d'après l'oeuvre de Lian Hearn (éditions Gallimard Jeunesse). Stéphane Melchior - narration Benjamin Bachelier - dessins Frédéric Deville - musique originale, violoncelle et scie musicale
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2571667/stephane-melchior-le-clan-des-otori-vol-2-le-silence-du-rossignol-vol-2
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : japon medievalVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
886 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre