AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075076531
Gallimard Jeunesse (02/11/2017)
4.13/5   30 notes
Résumé :
Le véritable empereur s'est retiré du monde et le seigneur du clan adverse est mourant. Alors que l'ombre de la mort menace l'Empire des Huit-Iles, Shikanoko, qui s'est retiré au confins du pays, doit revenir livrer un dernier combat pour la justice.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 30 notes
5
5 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

kuroineko
  07 janvier 2018
Je quitte le Royaume des Huit-Îles en refermant le quatrième et dernier volume de la série Shiranoko. Cet univers et ses intrigues sont si passionnants que c'est à regret que j'ai vu se clore le dernier chapitre.
Le destin qui semble régir toutes choses continuent de presser et pousser personnages et événements jusqu'au dénouement. La grande roue se montre aussi impitoyable qu'implacable et certains vont en subir les conséquences. Je n'en dis pas plus.
Intrigues politiques, combats, magie, cupidité, bonté, spiritualité et êtres magiques continuent de fourmiller dans ce dernier volume. Lian Hearn manie les mots avec efficacité et esthétique, rendant l'histoire aussi palpitante à lire qu'agréable aux yeux. Ses descriptions ne manquent pas de poésie et l'on ressent dans son oeuvre les principes fondamentaux de la pensée japonaise. Ainsi que la connaissance des grands textes et drames de la littérature nipponne. Je reste éblouie par sa capacité à enchanter le lecteur et à lui faire croire aux tengus, aux crânes magiques et en la puissance viscérale des forêts, des eaux et des montagnes.
L'auteure n'oublie pas une touche d'humour avec notamment deux singuliers esprits gardiens. Leurs échanges valent un numéro de duettistes sans tomber pour autant dans le burlesque.
C'est beau, c'est fort, c'est grandiose, c'est passionnant. Et c'est fini... Heureusement, la série du Clan des Otori me reste à découvrir. Lian Hearn a semé de nombreux éléments que je pense y retrouver. En plus du plaisir premier de retourner dans son monde fabuleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
tchouk-tchouk-nougat
  16 janvier 2018
Les événements s'accélèrent au royaume des huit îles. Mû forme Take, avant de rejoindre son frère dans la tribu de l'araignée où il acceptera de partir à la recherche de Shikanoko. le but convergent de tous est de placer Yoshi sur le trône.
Dans cet ultime tome les différents personnages se regroupent pour le final. Autant dire qu'on le dévore rapidement tellement on a hâte de connaître le dénouement. J'ai du mal avec la notion de destin, j'aime quand les personnages ont leur libre arbitre et ne se contentent pas subir le sort écrit à l'avance par des êtres plus puissants. Mais j'ai aimé cet univers plein de magie qui emprunte la mythologie et les codes du japon médiéval.
Un bon final donc même si je trouve parfois que les actions sont un peu trop vite passées. Tout semble prendre sa place avec l'écriture agréable de Lian Hearn.
L'épilogue permet de faire le lien avec le Clan des Otori, dont cette série est un préquel.
Le format en quatre tomes est un peu excessif à mon avis, deux aurait largement suffit au niveau du découpage. Question marketing je suppose... même si cela fait joli dans la bibliothèque!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Guillaume72
  27 août 2021
Ce tome vient clore la saga de Shikanoko. Dans les tomes précédents, les pions ont été placés sur l'échiquier et c'est à une sorte de partie de go que l'on assiste. D'ailleurs, le parallèle avec la partie en cours des tengu est clairement fait par l'auteur. Je dois dire que pour un final, je m'attendais à beaucoup plus de panache et que de ce point de vue je suis déçu. Pas de grande fresque, pas de grande épopée. Tout se règle par un suicide une maison brulée, quelques évènements ici où là et c'est tout !
Commenter  J’apprécie          90
harukochan
  03 octobre 2021
En résumé : Un excellent préquel à la saga du clan des Otori.
En détail :
Ce tome est riche en rebondissements comme le laissait présupposer le précédent. Cette saga met en oeuvre beaucoup de lieux et de personnages liés entre eux, souvent par des liens de sang. le récit est organisé sur plusieurs dizaines d'années avec deux générations de protagonistes. Mais à la fin toutes les pièces du jeu de go se mettent en place, chacun joue son rôle ce qui donne une fin satisfaisante. Un petit bémol sur certains aspects secondaires qui sont réglés un peu rapidement, mais cela ne gâche pas l'expérience de lecture.
L'histoire ne détermine pas de manière claire les bons et les mauvais, beaucoup de protagonistes sont assez ambivalents. de même, la frontière entre la vie et la mort est plutôt poreuse et l'intrigue principale semble finalement passer en second plan ainsi que le personnage éponyme. Cela peut donner un aspect un peu brouillon à la fin.
Ce japon médiéval imaginaire est fortement marqué par la magie et le spirituel. Les objets sont enchantés, des esprits frappeurs massacrent les gens, les sorciers créaient des pseudos animaux magiques à partir de morceaux de cadavres et de squelettes de bêtes. Donc pas une magie lumineuse mais plutôt sombre, lugubre, macabre... de la nécromancie.
Les éditions Gallimard proposent plusieurs formats, en deux ou quatre tomes. La collection "grand format" est magnifique avec ses couvertures et les cotes qui représentent une vague (j'adore ce genre de détails). Les tomes sont confortables et se lisent rapidement, le découpage est pertinent et chaque tome comprend un résumé du tome précédent, une carte, une liste des personnages et à la fin, les premières pages du tome suivant.
C'est un très bon préquel, j'ai finalement retrouvé beaucoup de références et d'explications. Ce dernier tome clôt l'histoire de Shikanoko et ouvre le cycle du clan des Otori, sur lequel il donne furieusement envie d'enchainer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fleya
  28 janvier 2018
Et voilà! L'épopée de Shikanoko se clôt sur cet ultime tome en apothéose! Cette série rejoint ma bibliothèque de mes coups de coeur haut la main et vient rejoindre le Clan Des Otori, par la beauté de ses paysages, ses personnages attachants, la poésie des mots! Avant de débuter la lecture de cette nouvelle aventure, j'avais une appréhension avec le doute qu'elle pourra atteindre le niveau du Clan des Otori. Cette peur s'est vite dissipée, et je pourrais même dire que Shikanoko surpasse les premiers récits de Lian Hearn! Loin de faire du déjà-vu, l'auteure a réussi à donner une authenticité forte à ses personnages qui changent par leur caractère et leur choix de l'histoire de Takeo et Kaede! Pour tout fan des 8 îles, vous ne pouvez passer à côté de ses quatre romans! Et pour ceux qui ne le sont pas encore... qu'est-ce que vous attendez?
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   17 juin 2018
- Shikanoko ! Vous voilà enfin !
Kiku accourut vers eux avec enthousiasme.
- Bienvenue ! Entrez, laissez-moi vous faire servir à boire et à manger.
Il aperçut Sesshin.
- Qui est ce vieillard ?
- C'est maître Sesshin, annonça Shika. L'un de tes pères, en fait .
Une ombre passa sur le visage de Kiku.
- Je m'en souviens, maintenant. Nous l'avons délivré, après quoi il vous a dit de nous tuer.
- Il n'était pas sérieux et il regrette ses paroles, assura Shika.
- J'étais sérieux et je ne regrette nullement mes paroles, lança Sesshin. Mais j'admets votre existence et j'essaierai de faire avec.
- J'en suis heureux, déclara Kiku. Cela dit, je n'ai pas envie de vous voir ici. Vous allez me faire le plaisir de décamper.
Comme Sesshin ne se levait pas, Kiku cria :
- Tsunetomo ! Jetez-le dehors !
- C'est un grand sorcier, intervint Shika. Il va où il veut et séjourne où il lui plaît.
Tsunetomo apparut, le sabre à la main.
- A-t-il envie d'aller au paradis ?
- Haha ! s'esclaffa Sesshin. Je vous serais très reconnaissant si vous pouviez m'y envoyer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   16 janvier 2018
Quoiqu'on désire, il faut se battre pour l'obtenir. Et une fois qu'on l'a obtenu, il faut le défendre.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Lian Hearn (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lian Hearn
Le Clan des Otori, le silence du Rossignol, d'après l'oeuvre de Lian Hearn (éditions Gallimard Jeunesse). Stéphane Melchior - narration Benjamin Bachelier - dessins Frédéric Deville - musique originale, violoncelle et scie musicale
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2571667/stephane-melchior-le-clan-des-otori-vol-2-le-silence-du-rossignol-vol-2
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : japon medievalVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2020 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre