AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782875808370
64 pages
Éditeur : Kennes Editions (30/10/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Édimbourg, 1958. Pour Scotland Yard, la disparition de David Archer n'a rien d'inquiétant. Après quatre mois d'absence, tout laisse penser qu'il a volontairement quitté le domicile familial pour refaire sa vie à Londres. L'affaire est classée sans suite. Mais pour Jeffrey, son fils de 13 ans, la police fait fausse route. Son père lui avait promis de revenir à temps pour assister à l'entrée en ville de la Reine et il n'a jamais manqué à sa parole. S'il n'est pas reve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  23 octobre 2019
Je remercie les éditions Kennes pour avoir mis en accès libre sur net galley la bande dessinée : Lord Jeffrey : le train de 16 h 54 de Hemberg et Hamo Kennes.
Édimbourg, 1958. Pour Scotland Yard, la disparition de David Archer n'a rien d'inquiétant.
Après quatre mois d'absence, tout laisse penser qu'il a volontairement quitté le domicile familial pour refaire sa vie à Londres. L'affaire est classée sans suite.
Mais pour Jeffrey, son fils de 13 ans, la police fait fausse route. Son père lui avait promis de revenir... Il est persuadé que son père est en fait un agent secret..
Alors, le jeune garçon décide d'enquêter en compagnie de son chien Sherlock...
Le train de 16 h 54 est le premier tome de la série Lord Jeffrey, il sortira le 30 octobre, je ne sais pas quand sortira la suite.
Nous découvrons un jeune garçon, Jeffrey. Son père part pour quelques jours, et avant son départ le jeune garçon surprend une drôle de conversation.. Son père serait t'il un agent secret ?? Alors qu'il lui a promis de revenir pour assister à quelque chose, le père de famille disparaît. Quatre mois plus tard, l'affaire est classée sans suite, au grand dam du jeune garçon persuadé que son père a été enlevé. Il enquête et... il va y avoir pas mal de rebondissements dans cette bande dessinée dont la fin est assez abrupte et m'a laissé sur la faim. Je serais vraiment curieuse de lire la suite !
J'ai apprécié de me retrouver en Angleterre à la fin des années 1950. L'ambiance de cette BD m'a plu, de même que les personnages et l'histoire. Petit bémol toutefois par rapport à la mère de famille, un peu trop effacée et soumise à mon goût. Après, il est vrai que vu l'époque et le contexte, ce n'est pas surprenant !
Je n'ai pas au de coup de coeur mais j'ai apprécié ma lecture, c'est pour cela que je mets quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Aline1102
  27 novembre 2019
Voilà une B.D. extrêmement sympathique !
L'intrigue se déroule en Angleterre, à la fin des années 50, et le graphisme très "vintage" de la B.D. est très agréable. Les dessins sont simples mais bien réalisés et mettent tout de suite dans l'ambiance de l'époque durant laquelle est située l'histoire.
Le scénario, quant à lui, est également très intéressant : on se retrouve plongés dans un mystère bien rythmé et passionnant à suivre.
Jeffrey est un petit garçon très débrouillard, intelligent, courageux : il possède toutes les qualités qui en font un très bon héros dans une histoire dédiée, avant tout, à la jeunesse. Son père est également un personnage très intéressant, et assez mystérieux, vu son métier et les secrets que celui-ci implique. Par contre, j'avoue avoir eu un peu de mal à apprécier la mère de Jeffrey, qui ne semble pas vraiment comprendre son fils ou son mari. Assez autoritaire, elle ne semble pas prêter beaucoup attention à ce que son fils souhaite lui expliquer et, plusieurs fois au cours du récit, ces deux caractères s'affrontent dans des discussions où la conduite de la mère me rappelle un peu celle de Mr Verdebois dans Matilda (genre "J'ai raison parce que je suis un adulte et tu as tort parce que tu es un enfant"), ce qui ne me l'a pas rendue vraiment sympathique (les fans de Roald Dahl comprendront pourquoi...)
Le suspense est très prenant et le rythme de l'histoire est très bien construit : on alterne les scènes plus calmes avec des moments d'action très intéressants durant lesquels Jeffrey et son chien, Sherlock, mènent l'enquête.
J'ai donc beaucoup apprécié cette B.D., qui peut très bien être lue par des adultes qui veulent se faire un petit plaisir, mais qui ferait aussi une très belle commande au Père Noël ou à Saint Nicolas (en Belgique) pour les enfants qui aiment lire.
J'attends la suite avec impatience !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
mariech
  03 novembre 2019
Angleterre , 1958 , le père de Jeffrey Archer reçoit un mystérieux coup de fil , peu après il part rejoindre Londres pour son travail , il reviendra le vendredi suivant comme à chaque fois , il promet à son fils d'être à l'heure pour qu'ils puissent assister ensemble à la garden party en l'honneur de la reine .
Le problème c'est que ce jour là pour la première fois , Lord Jeffrey ne tient pas sa promesse et ne rentre pas du tout .
Jeffrey enquête sur la disparition de son père et va vivre des aventures rocambolesques.
J'ai apprécié les dessins , cette Angleterre un peu figée des années 60 , un peu moins l'histoire en elle même .
C'est toujours difficile de donner son avis à la lecture d'un premier tome , l'auteur arrive t il à se recentrer , à élucider tous les mystères , j'attends avec impatience les autres tomes .
Commenter  J’apprécie          180
DD78
  18 décembre 2019
C'est un bien bel album qui m'a été offert par les éditions Kennes lors d'une récente opération "Masse critique", et je les en remercie chaleureusement. "Lord Jeffrey - le train de 16h54" est en fait le 1er tome d'une série prometteuse : dans l'Ecosse des années 50, le père du jeune Jeffrey ne rentre pas comme prévu de Londres comme tous les vendredis soirs. Si sa mère se résoud à la disparition de son mari, ce n'est pas le cas du garçon, qui clame haut et fort que son père a été kidnappé. Jusqu'au jour où les circonstances lui donnent raison, et qu'il est envoyé en pension sur une île mystérieuse...
Je l'ai déjà dit, l'album est beau. le trait (et peut être aussi la trame d'ailleurs !) m'ont fait pensé à Tintin, et je trouve que l'ambiance écossaise est bien retranscrite. Par contre j'ai été un peu déçue de réaliser que l'histoire allait tenir sur plusieurs tomes, celui-là ne faisant que poser le socle de l'intrigue. Il va falloir attendre ! Bref, pas mal.
Commenter  J’apprécie          120
Sharon
  12 octobre 2019
C'est une bande dessinée que j'aurai aimé pleinement aimer. C'est une bande dessinée lue juste après une autre que j'avais appréciée, et celle-ci l'a été nettement moins.
Oui, c'est une bande dessinée pour jeunes lecteurs, et c'est pour cette raison que certains clichés m'ont agacée. Oui, nous sommes en 1958, mais pourquoi faut-il que les personnages féminins soient si stéréotypés ? Prenez la mère de Jeffrey : elle ne sait rien des activités de son mari, seul son fils est dans la confidence. La complicité père/fils, c'est bien, en excluant la mère, cela l'est nettement moins. Ensuite, elle ne croit pas son fils - forcément - elle cherche donc de l'aide à droite à gauche, et est presque prête, je crois même que je peux retirer le presque - à croire la première version donnée par la police, et qui est d'une triste banalité. On ne la reverra guère dans ce premier tome, elle gardera son rôle d'épouse et de mère, pas plus. La seconde femme, que l'on aperçoit furtivement, tient plutôt de la femme fatale, sans trouver de l'épaisseur, véritablement. Quant à la troisième, elle est encore une adolescente, disons même qu'elle a l'âge du héros, et qu'elle n'apparaît qu'à la fin du tome, me laissant sur ma faim, même si je pressens qu'elle aura de l'importance pour Jeffrey - du moins, je le souhaite.
Bien sûr, les adultes peuvent être heureux de l'intertextualité - le titre rappelle un roman d'Agatha Christie, le nom du chien de Jeffrey est assez limpide. On peut avoir envie d'en savoir plus sur cette histoire d'espionnage, sur ce mystérieux institut où Jeffrey est emmené et dont les règles mélangent à la fois ce que l'on attend d'un pensionnat traditionnel et une organisation secrète pas vraiment réjouissante.
Ce premier tome m'a laissé sur ma faim, et surtout, ne m'a pas donné envie de poursuivre la lecture de cette série. Des lecteurs plus jeunes que moi y trouverons peut-être leur compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
BoDoi   28 janvier 2020
Ce premier tome pose les bases d’une intéressante intrigue d’espionnage dans l’Angleterre d’après-guerre [...] Mais le scénario paraît encore un peu touffu et pâtit d’un premier tiers bizarrement construit.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SharonSharon   11 octobre 2019
Mère-grand a menti la première fois. Pourquoi lui ferions-nous confiance ? Le rôle du loup lui aurait mieux convenu, tu ne trouves pas ?
Commenter  J’apprécie          50
julienraynaudjulienraynaud   05 décembre 2019
J'aime pas le gigot ! Et je te le dis chaque dimanche.
Commenter  J’apprécie          120
ClioInoClioIno   08 décembre 2019
Les enfants qui arrivent ici acquièrent la patience s'ils n'en ont pas... et la perdent s'ils en ont.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : espionnageVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3847 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..