AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369813712
240 pages
Éditeur : Rue de Sèvres (26/04/2017)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Cité aux mille noms... et cité sans nom.
Chaque nation qui s’empare de la Cité la renomme. Siècle après siècle, des envahisseurs arrivent, s’installent et la Cité change de nom. Mais ses habitants ne laissent pas prendre dans ces luttes incessantes : leur ville est la Cité sans nom, et toute personne qui cherche à la renommer est étrangère. Kaidu est l’un de ces nouveaux arrivants, né d’une famille Dao, le dernier peuple avoir pris le contrôle de la région. R... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Shaynning
  02 septembre 2020
Après avoir accidentellement commencé par le 3e tome, un emprunt fortuit disons, me voilà donc plongée dans le premier, dont je ne suis pas déçue.
Un jeune garçon de l'ethnie Dao, reconnaissables à leurs cheveux et yeux noirs, a quitté la tribu dont sa mère est la chef afin de rencontrer son père, dans une cité aux mille noms que seuls les citadins appellent "La cité sans nom". Kaidu, de son petit nom, n'est pas le redoutable guerrier qu'on souhaite faire de lui, mais plutôt le gentil jeune homme amateurs de livres et de nature curieuse. Son père est un pacifiste qui travaille auprès du Général de toute lames, l'actuel chef de la cité. Lorsque Kaidu visite la cité, il rencontre Rate, une Nommée ( autrement dit, d'une ethnie originale et non envahissante comme les Dao, qui sont actuellement dominants dans la cité). Celle-ci est une redoutable coureuse, capable de filer sur les toits et bondir habillement d'une surface à une autre. du "parcours", en somme. Bref, Rate et Kaidu se lie d'amitié, l'un fournissant la nourriture à l'autre, l'une apprenant l'art de courir dans la cité à l'autre, malgré l'animosité entre les deux ethnies. Mais bientôt, Rate entend parlé d'un complot pour assassiner le Général et son fils. Bien que largement consciente des horreurs commissent par les Dao lors de leur invasion, Rate prend une chance et tente d'avertir le Général de la menace...à ses risques.
J'aime beaucoup ce petit monde cosmopolite qui me fait penser à Montréal, véritable carrefour ethnique et amalgame hétéroclite de toute sorte de monde en une seule place. Mais contrairement à Montréal, bien sur, la Cité sans nom est au centre de lutte pour sa gestion entre diverses factions militaires, à un âge quasi féodal. La Cité trahit une souche très orientale, visible à son architecture, ses vêtements, ses moeurs et même le physique des personnages: les Dao semblent japonais, le clan de la mère de Kaidu semble plus mongol et certains personnages , comme Mura, semblent plutôt grecs. Cette variété de morphologies et de couleurs de peau accentuent l'impression d'être dans une ville cosmopolite. Donc, la pluralité ethnique et sociale est un trait de la ville que j'affectionne particulièrement.
De plus, nous avons ici des personnages attachants et sortis des carcan standards en jeunesse. Les parents de Kaidu le montre bien: une mère Chef de Clan assez grande et solide et un père un peu flanc-mou, érudit, pacifiste et sympathique. Kaidu lui-même n'est pas le petit soldat parfait, mais un garçon curieux, sensible et vaillant. Rate est physiquement plus forte et très agile, au caractère trempé, mais capable de revoir son jugement initial. On donc un duo qui se complète très bien. Même le Général de Toute Lame, qui en principe fait office d'antagoniste, n'est pas le cruel tyran ou l'homme de guerre implacable qu'il semble être au début, mais plutôt un meneur de nature tranquille, un peu poète, qui a vraiment de nobles intentions concernant la ville ( un état qui se traduit par son comportement ouvert à la fin du livre). Donc, on sort des standards avec Hicks, et c'est un gros plus pour sa série.
On reste cependant dans un style gentillet, simple, parfois même un peu simpliste, mais comme on fait affaire avec la jeunesse, ce n'est pas un défaut en soi. On a beaucoup d'action, des enjeux sociaux mit en évidence, des valeurs défendues, conférant à la Bd une grande pertinence, ce dont je sied gré à l'autrice, car la jeunesse n'a pas a devenir creuse et débilitante juste parce que c'est de la jeunesse, bien au contraire.
Et le tout est souligné par un dessin dynamique, dans une chaleureuse palette de couleurs, le tout très agréable à l'oeil malgré des lignes très carrées et des décors épurés.
Une très bonne série que je recommande assurément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
magalette
  10 septembre 2020
Kaidu, jeune, guerrier plutôt rêveur, appartient à une tribu d'envahisseurs – les Dao - dominant depuis plusieurs années la cité aux mille noms, surnommée aussi la cité sans nom. Venu à la ville pour recevoir sa formation de soldat, sous l'oeil plutôt distant de son père officier, il se lie d'amitié avec une jeune fille appartenant à une tribu adverse, Rate. Chacun apporte bientôt son aide à l'autre : Rate apprend à Kaidu la course d'obstacles par-dessus les toits de la ville et Kaidu nourrit la jeune fille, hébergée par des moines mais qui ne mange pas tous les jours à sa faim. Malgré les divergences anciennes qui opposent leurs deux clans, les deux adolescents se prennent d'amitié et quand Rate apprend qu'un complot se trame contre la vie du général Dao, elle n'hésite pas à se mettre en danger pour prévenir son ami. Très belles planches pour cette BD jeunesse qui peut être lue par les plus jeunes tant par sa mise en page claire et épurée que par la lisibilité des dessins et des bulles. Une aventure menée tambour battant avec des personnages aux caractères atypiques et marqués qui les rendent fort sympathiques et originaux. Premier tome d'une trilogie de la dessinatrice canadienne, Faith Erin Hicks, de très bonne qualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          63
Rhl
  10 avril 2020
Kaidu vient d'arriver dans la Cité sans Nom, où des luttes de pouvoirs entre différents peuples ne semblent ne jamais pouvoir trouver d'issue. Kaidu doit suivre une formation de combattant, comme chaque enfant issu de la lignée des Dao, les derniers conquérants de la ville, alors que son attirance va plutôt vers les livres et la bonne nourriture que l'on trouve dans la cité. Sa rencontre avec Rate, jeune orpheline déterminée, va l'entraîner vers de périlleuses aventures...
Ce premier tome semble prometteur et donne envie de se lancer dans cette série d'aventure aux personnages principaux attachants.
A proposer aux 9-12 ans amateurs de BD.
Commenter  J’apprécie          50
LesMissChocolatinebouquinent
  10 avril 2020

Citée stratégique enviée par tous les peuples. Maintes fois envahies, maintes fois prises en étau, la cité est à l'image de toutes les cultures qu'elle a su accueillir. de nombreux peuples se côtoient sous des regards tendus de reproches et parfois de haine.
Le peuple de Dao gouverne la citée depuis quelques années de cela. Pour faire respecter l'ordre, les jeunes hommes qui vivent à l'extérieure de la citée peuvent s'y rendre. Ils apprennent l'art de se battre et de protéger la citée. Kaidu a fait ce choix pour retrouver son père, un grand général. Il n'a pas l'âme d'un guerrier. Il aime les livres et ne différencie pas les gens en fonction de leur appartenance à tel peuple. Il aime s'évader dans les rues pittoresques de la citée. Dans des circonstances rocambolesques, il fait la connaissance de Rate, une jeune fille, une sans-nommée qui va lui mener la vie dure.

Kaidu et Rate vont lier une étrange amitié tout en courant sur les toits de la citée à leur risque et péril et vont être confrontés à un machiavélique complot.

Ce premier tome plante les personnages dans un décor féerique où mille et une couleurs se côtoient. Les jeunes héros sont trépidants et avides de découvertes. Entêtés, ils campent ferment sur leurs positions jusqu'au moment où elles apparaissent futiles. Ce premier tome pose les bases d'une belle aventure où l'amitié et l'honneur semblent au coeur de l'action. Un scénario simple et efficace auquel on se prend vite au jeu. Les cases sont magnifiées par de très beaux dessins avec de nombreux détails. Les émotions des personnages sont magnifiquement représentées. Cette lecture a été partagée avec mon fils de 10 ans qui a tout simplement adoré. Il a apprécié les actions et les personnages. L'intrigue n'est qu'à ces prémices mais elle laisse présager encore de nombreux rebondissements. Pour moi elle a été l'occasion de renouer peu à peu avec ce genre de lecture que j'ai délaissée depuis quelques années. Je me suis laissée happer par cette superbe histoire et j'ai plus qu'apprécié les dessins.

A découvrir sans hésitation que l'on soit des petits-grands ou des grands-petits 😉
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Biancabiblio
  06 novembre 2019
La cité sans nom fut un défi pour Faith Erin Hicks qui signe ici le scénario et les planches et sa première histoire qui ne se déroule pas dans l'Amérique du Nord actuelle mais en Chine.
Si cette trilogie est une pure fiction, elle trouve néanmoins ses racines dans l'Empire du Milieu du XIIIè siècle. L'autrice s'est inspirée de la dynastie Yuan et la Route de la Soie pour créer ce vaste univers multiculturel où vivent Kaidu et Rate.
Faith Erin Hicks a tâché d'imaginer un monde visuellement authentique même si il n'est pas fidèle aux événements historiques de cette époque et je dois dire que c'est très réussi, j'ai eu l'impression, tout au long de ma lecture, d'être plongée au coeur de cette cité chinoise médiévale même si l'autrice a fait le choix étonnant de dessiner des visages occidentaux et non asiatiques pour l'ensemble des personnages.
Graphiquement parlant, comme vous l'avez compris, c'est très réussi. J'ai beaucoup aimé le coup de crayon de la dessinatrice : les visages sont très expressifs, les décors et les costumes bien dessinés et elle imprime à son scénario beaucoup de dynamisme.
Il y a en effet beaucoup de scènes de poursuites, de courses, de bagarres, etc qui sont très visuelles et agréables à suivre, je comprends pourquoi mes enfants en sont fans, vraiment c'est très bien fait.
Le scénario n'est pas en reste, il est bien ficelé et permet d'aborder beaucoup de thèmes importants pour les ados : amitié, acceptation de soi et des autres, intégration au sein de l'école, tolérance, trouver sa place dans la société, les relations parfois conflictuelles avec les parents…
Il y a aussi beaucoup de suspens, de rebondissements et une histoire qui file à cent à l'heure. Je ressors enchantée de ma lecture et chagrinée qu'on la voie si peu sur la blogosphère
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
BDGest   07 juin 2017
Une lecture agréable, malgré sa construction académique, qui invite aux voyages et ouvre de belles perspectives pour la suite des aventures de Kaidu et Rate.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   01 juin 2017
Cet album, malgré ses 230 pages, est particulièrement adapté aux jeunes lecteurs grâce à un dessin lisible et à un découpage aéré. On ressort captivé de la lecture de ce premier opus prometteur.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   15 mai 2017
Aventure, action et humour sont au programme dans cette série en trois tomes destinée à un jeune public, mais également réflexions sur le vivre ensemble et nobles sentiments.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
boumabouma   08 octobre 2017
Demande à dix personnes de différentes nations de te donner le nom de la cité et tu auras dix réponses différentes.
Celui qui conquiert la cité la rebaptise aussitôt. Et comme la cité est très importante (c’est le seul accès à l’océan à travers les montagnes) elle a toujours fait l’objet de toutes les convoitises.
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   20 janvier 2020
- Je veux qu'on arrête de se battre pour cette cité. Je veux qu'on nous laisse tranquilles et qu'on puisse vivre en paix.
- C'est un vœu qui en vaut la peine.
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   20 janvier 2020
- Comment t'appelles-tu ?
- Rate.
- Ah ah ! J'ai cru que tu me disais que ton prénom c'était Rate...
- C'est bien ça.
- Ah... D'accord.
Commenter  J’apprécie          20
boumabouma   29 mai 2017
Le changement n'est pas chose facile pour notre peuple.
Les convaincre que notre façon de gouverner la cité doit évoluer ne sera pas simple.
Commenter  J’apprécie          10
mikaelunvoasmikaelunvoas   25 janvier 2019
La cité n'a eu de cesse d'être baptisée et rebaptisée et aucun conquérant n'a jamais pu lui attribuer un nom définitif.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Faith Erin Hicks (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Faith Erin Hicks
Vidéo de Faith Erin Hicks
autres livres classés : héritage culturelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3844 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..